FAQFAQ  Accueil  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  
Fermeture du forum

Le staff a décidé de fermer le forum ;-; Pour plus d'informations c'est ici.

Partagez
 

 Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ulysse A. CooperL'Admin DébileL'Admin Débile
Ulysse A. Cooper
J'ai actuellement : 133 points et j'ai balancé : 5454 Voir le profil de l'utilisateur

Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. Empty
#MessageSujet: Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes.   Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. EmptyJeu 22 Déc - 23:54

Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes
ft. Aslan ••• 03h53 , encore une soirée qui battait son plein au Red Lion Tavern. Ulysse en était déjà à sa sixième pinte de bière. Enfin... Il pensait que c'était la septième... Non sixième, il ne le savait plus, il avait arrêté de compter depuis un moment. Enfin, on disait bien "quand on aime on ne compte pas" ? Il rit tout seul à sa blague pourri ce qui lui valu des regards interrogés et accusateurs. Vous savez ce genre de regard qui dit "encore un qui ne sait pas se contrôler et qui va gâcher la soirée." ou bien encore "mais, c'est qui qui l'a invité celui-là ?" Mais Ulysse ne se rendait pas compte des regards désapprobateurs, il se contentait juste de discuter avec les gens ou se faufiler jusqu'au bar pour commander une énième boisson. Heureusement qu'Aaron ou Astrid ne travaillaient pas ce soir, sinon il savait que ses amis auraient refuser de le servir. Mais depuis le temps qu'il venait au Red Lion, il connaissait plus ou moins les plannings de chaque salarié et essayait de venir le plus possible quand le petit nouveau était présent comme ce dernier ne connaissait pas réellement sa consommation d'alcool. Une fois arrivé au comptoir, il posa son verre sur le bar avant de dire «La petite sœur s'il te plait !» Le serveur sembla hésiter un moment. Était-ce bien raisonnable ? Combien de fois l'avait-il servit dans la soirée ? Même lui avait perdu le compte. Toutefois, il le resservit quand même, au moins, ça faisait fonctionner les chiffres d'affaires du bar !

La soirée continuait à se dérouler normalement et Ulysse continuait de boire. Cependant, il avait le sentiment que la fatigue commençait de plus en plus à le peser. Cependant, il décida de ne pas s'en soucier, se disant que ce n'était qu'un petit coup de mou et qu'il repartirait mieux après. Cependant, cette fatigue ne le quittait pas et à cela s'ajoutait son crâne qui commençait à l'élancer étant de plus en plus lourd. Il décida de s'asseoir avant de prendre sa tête dans ses mains, comme si ses épaules ne pouvaient plus la supporter. "Ça va Ulysse" s'inquiétait une personne en s'accroupissant auprès de lui. «Oui, oui, ça va je suis juste...» Mais il n'arrivait pas à terminer sa phrase, sa bouche étant trop pâteuse. Il passa une main sur son front, il se sentait frigorifiée alors que pourtant, il était en sueur. "Mais qu'est-ce qui m'arrive ?" se dit-il. Il voulait se redresser, mais il avait du être un peu trop précipité car tout tourna autour de lui, les visages devenant flou, les conversations devenant un capharnaüm. Il avait l'impression qu'on l'appelait mais, les voix lui semblaient lointaine et il n'arrivait pas à répondre. Il avait aussi le sentiment qu'on le déplaçait mais, il n'arrivait pas à réagir, il était devenu amorphe, incapable de bouger. Puis petit à petit, tout devient sombre autour de lui et il sombra dans l'inconscience.

Quand Ulysse reprit des esprits, il était encore au Red Lion à l’exception que cette fois, il était devant le bar et dans, ce qui semblait être, une ambulance. Il essaya de se relever mais sa tête l'élança à nouveau ce qui lui tira un grognement. «Qu'est-ce qui s'est passé ?» demanda-t-il à l'infirmier à ses côtés.
© 2981 12289 0


@Aslan Caldeira



Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. 6FhJ

Des récompenses par ici:
 

Ulysse en boite:
 
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous

Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. Empty
#MessageSujet: Re: Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes.   Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. EmptyJeu 19 Jan - 10:26

The Devil in a bottle
ft. Ulysse ••• 03h53. Ses yeux verts se posèrent sur l'horloge. C'était une nuit calme ; un peu trop à son goût. Si la plupart de ses collègues détestaient être de garde, Aslan s'y faisait relativement bien. C'était toujours mieux que d'affronter le silence pesant de son appartement. C'était toujours mieux que de faire face à ses draps froids et vides. Tout valait mieux qu'une confrontation de plus avec sa vie affective et familiale inexistante. Mais sa collègue profitait de l’accalmie pour dormir un peu dans un coin de la pièce ; l'ambulancier était allé écouter la radio dans l'ambulance ; et les civils semblaient être résolus à ne pas avoir de problème cette nuit – pas même un petit accident de scooter. Poussant un soupir de martyr, Aslan fit tournoyer le café au fond de son gobelet avant de le finir cul-sec. C'était probablement la nuit de garde la plus barbante de toute l'histoire des nuits de garde.
Mais, enfin, l'appel tant espéré arriva. Une intoxication éthylique au Red Lion. Aslan senti son cœur se tordre légèrement. Ce genre d'interventions, même si elles n'étaient pas les plus violentes psychologiquement, étaient de celles qu'il aimait le moins : voir quelqu'un perdre pied à cause de l'alcool ou d'une drogue ne lui renvoyait que trop ce par quoi il était passé, lui aussi. Le regard lointain ; l'âme en fuite. Réveillant doucement sa collègue, il attrapa ses affaires et rejoint l'ambulancier sans attendre. Quelques secondes plus tard, l'ambulance fondait déjà la circulation de son cri strident.

Le Red Lion était empli à craquer. Une jeune femme, un air inquiet rongeant ses traits, les attendait devant les portes. « C'est par là... » Lui emboîtant le pas, l'équipe se fraya un chemin dans la foule jusqu'aux fauteuils où un homme avait été allongé. Aslan senti son cœur se tordre une deuxième fois : il connaissait ce type. Ulysse. On ne pouvait pas aller jusqu'à dire qu'ils étaient des amis proches, mais ils avaient passé quelques soirée mémorables ensemble. Mémorables pour Aslan en tout cas ; pour Ulysse, ça dépendait probablement de son état d'ébriété.
Sa collègue vérifia les signes vitaux : ses voies respiratoires n'étaient pas obstrués, ses pupilles réagissaient aux stimulations lumineuses, mais il ne semblait pas se réveiller pour autant. « On l'embarque » ; d'un hochement de tête, l'infirmier aida à l'installer sur le brancard et à l'emmener à l'ambulance, le protégeant d'un même mouvement dans une couverture de survie. Les portes se refermèrent alors sur le regard des curieux, emportant les sons festifs avec eux.
Aslan vérifia qu'Ulysse n'avait aucune blessure à la tête, puis lui piqua un doigt pour vérifier le taux de glycémie. Il le savait très bien, que ça n'avait aucune chance d'être une  hypoglycémie ; il ne connaissait que trop le comportement d'Ulysse en soirée. Mais au fond, il ne pouvait pas s'empêcher d'espérer – espérer que son ami n'avait pas mis sa vie en danger juste pour une peu de courage en bouteille.  « Qu'est-ce qui s'est passé ? » Ace baissa les yeux vers son ami, rassuré qu'il reprenne conscience. « Pas trop mal aux crâne? » Un léger sourire s'était invité sur ses lèvres tandis qu'il jetait un oeil aux chiffres qui s'étaient affichés sur le dextro. Sans surprise, le taux de glycémie était normal. Il posa un coton sur le doigt piqué. « C'est vexant, tu ne m'as même pas invité. J'aurais pas pu venir mais quand même... » Il essayait d'avoir un ton léger, mais son sentiment de malaise ne le lâchait pas. Il avait toujours su qu'Ulysse aimait boire - son côté Ecossais, qu'il disait. Mais ce soir-là, il avait clairement perdu le contrôle. Peut-être que c'était un peu plus sérieux qu'un simple penchant pour les soirées alcoolisées. « Dis Ulysse, est-ce que tu as pris autre chose que de l'alcool ce soir? »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse A. CooperL'Admin DébileL'Admin Débile
Ulysse A. Cooper
J'ai actuellement : 133 points et j'ai balancé : 5454 Voir le profil de l'utilisateur

Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. Empty
#MessageSujet: Re: Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes.   Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. EmptyDim 22 Jan - 23:08

Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes
ft. Aslan ••• Ulysse mit un peu de temps à reconnaître Aslan, son esprit encore trop embrumé par l'alcool. Quand il retrouva peu à peu la raison, il sourit malgré son cerveau qui tambourinait dans son crâne. Il porta ses mains à ses tempes avant de les masser.  «J'ai affreusement mal à la tête» dit-il en chuchotant. Parler d'une voix normale lui donnait l'impression de crier, comme si chaque mots résonnaient dans son crâne. «C'est comme si j'avais essayé de comprendre Mullholland Drive» continua-t-il, avec une pointe d'humour. Apparemment, même avec un taux d'alcoolémie élevé, Ulysse avait toujours un sens de l'humour pourri. Voir pire... Quand Aslan fit mine d'être vexé de ne pas avoir été invité, Ulysse laisser échapper un petit rire, qu'il regretta aussitôt quand il fut prit d'un haut-le-cœur. Mais la catastrophe fut évitée de peu ! «Tu sais...» reprit-il. «Même moi je n'étais pas invité à la base. Je me suis en quelques sorte incrusté...». Bien sur, il dit tout cela avec un grand sourire, n'ayant pas honte d'avouer une telle chose, cela semblait bien normal pour lui. «Au moins, ces personnes ont eu le droit de profiter de ma super et magnifique présence !»

Quand Aslan lui demanda s'il avait prit autre chose que de l'alcool, Ulysse fronça les sourcils. «Non... Bien sur que non. Je ne touche pas à ces trucs... Pourquoi tu me demandes ça ?» Cette question en amena plein d'autres à Ulysse. Après tout, c'était bien la première fois qu'il finissait autant mal en point à une soirée. L'aurait-on drogué à son insu ? Il secoua la tête, niait cette idée. Mais non, c'était idiot voyons. Il avait toujours gardé son, ses, verres à la main, il se serait rendu compte si on l'avait drogué. Il essaya de se concentrer, faire revenir ses souvenirs mais, il avait vraiment un blackout. Tiens ? Son teeshirt était déchiré... Comment il avait fait ça ? Il ne s'en souvenait pas du tout. «Je n'ai plus beaucoup de souvenirs de cette soirée» dit-il à Aslan en soupirant. «Je crois que j'ai un peu exagéré ce soir» continua-t-il minimisant la chose. «Je me sens beaucoup mieux maintenant. Je vais rentrer.» Ceci était entièrement faux, évidemment. Ulysse ne sentait pas du touuuuuuut mieux. Malgré le sourire qu'il abordait, il se sentait dans un état lamentable. Sa tête le faisait souffrir, il avait l'impression d'être dans une église tellement les mots résonnaient dans son crâne, il avait des courbatures à chaques parties de son corps et son estomac jouait à tord-boyaux mais pour l'instant, il avait juste envie de rentrer chez lui, retrouver son lit pour s'enterrer sous sa couette. Ulysse essaya de se lever mais il fut prit d'un vertige, il s'arrêta, voulant se reposer mais, il fut à nouveau prit d'un haut-le-cœur. «J'ai envie de gerber, putain» murmura-t-il. Mais, à peine eu-t-il prononcé ces mots qu'il dégobilla sur les chaussures d'Aslan. «Merde, j'suis désolé mec...». dit-il, un peu honteux.
© 2981 12289 0


@Aslan Caldeira



Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. 6FhJ

Des récompenses par ici:
 

Ulysse en boite:
 
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous

Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. Empty
#MessageSujet: Re: Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes.   Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. EmptyLun 30 Jan - 14:17

The Devil in a bottle
ft. Ulysse ••• Un sourire soulagé glissa sur les lèvres de l'infirmier. Qu'on soit clair, il était toujours terriblement inquiet pour son ami ; mais si vraiment il ne touchait à rien d'autre, c'était toujours ça de gagné. C'était toujours autant de combats en moins à mener. Il secoua la tête. « C'est juste pour être sûr que ce soit pas autre chose, ou un mélange, qui t'a fait perdre conscience. Aucun médicament non plus ces dernières 48h ? » Il restait aussi la possibilité qu'Ulysse puisse avoir été drogué contre sa volonté, mais c'était peu probable. Le jeune homme n'aurait pas pu reprendre ses esprits si rapidement avec du GHB. Et puis, vu tout ce qu'il buvait habituellement, ça aurait été gâcher des drogues onéreuses pour rien : n'importe qui le connaissant aurait su qu'il suffisait d'attendre qu'il se soûle tout seul.

«Je n'ai plus beaucoup de souvenirs de cette soirée. Je crois que j'ai un peu exagéré ce soir» A ces mots, Aslan tiqua. C'était un bel euphémisme ; Ulysse avait perdu le contrôle et mis sa vie en danger, oui. Pour lui, le mot exagération n'était même plus applicable à la situation. «Je me sens beaucoup mieux maintenant. Je vais rentrer.» Le regard de l'infirmier croisa celui de sa collègue. Ils n'eurent pas besoin de mots pour prendre une décision : ils ne le laisseraient pas repartir comme ça. Ulysse ne risquait plus sa vie, à priori, ou pas dans l'immédiat. Techniquement, ils auraient pu se permettre de le laisser rentrer chez lui sans trop craindre qu'il ne s'étouffe dans son vomi cette nuit. Il ne risquait pas grand chose de plus que de se réveiller avec un très gros mal de crâne, voilà tout. Mais le choix de le garder en observation avait deux raisons. Déjà, ils n'avaient pas grand chose d'autre à foutre. Un tel calme aux urgences était assez rare pour en profiter et prodiguer des soins corrects, que le patient le veuille ou non. Et puis surtout, Aslan était inquiet. Il n'avait jamais osé faire de remarque à Ulysse, de peur de ruiner l'ambiance et de passer pour le moralisateur à deux balles. Toujours était-il que Cooper buvait souvent ; et souvent trop. Peut-être que le problème était plus profond que ce qu'il avait espéré jusque là. « Je vais te faire une petite prise de sang, histoire de voir quelle quantité de sang il reste dans ton alcool, ok ? » Ce n'était pas une étape obligatoire ; mais si vraiment son ami avait besoin d'aide, Aslan espérait qu'avoir les chiffres sous les yeux lui donnerait le déclic nécessaire. Désinfectant le creux de son bras, il ne réagit pas vraiment quand il prévint de son envie de gerber. Avec ce qu'il avait dû boire, ce n'était rien d'étonnant. Concentré, il venait de poser le garot quand Ulysse eut un haut le cœur et lui dégobilla dessus. Aslan n'avait rien vu venir. Mi-choqué mi-dégouté, il contempla quelques instants la flaque sur ses pieds, avant de partir dans un fou-rire incontrôlable. Peut-être était-ce la fatigue ; toujours est-il qu'il lui fallu une longue minute pour réussir à aligner trois mots. « Putain, ça faisait longtemps que ça m'était pas arrivé ». Il enleva ses chaussures, les enfermant dans un sac poubelle, avant de nettoyer rapidement le reste du vomi, aidé par sa collègue tout aussi hilare. Il fallait croire qu'il arrivait un moment dans une carrière où on avait vu tellement de trucs dégueulasses qu'un peu de vomi était presque trivial. Aslan se désinfecta les mains, avant de tendre une bouteille d'eau et une bassine à Ulysse. « C'est de ma faute, j'aurais dû te donner ça plus tôt. » Il termina la prise de sang, un peu peiné par l'air honteux de son ami. S'il savait dans quel état l'infirmier s'était déjà mis par le passé, il ne se serait pas formalisé pas pour un peu de gerbe, lui non plus.
Sa collègue alla rejoindre l'ambulancier à l'avant du camion, les laissant seuls. « Ecoute, Ulysse... Je suis désolé, mais on va te garder en observation encore un peu... » C'était la façon délicate de dire qu'ils allaient l'embarquer , le réhydrater et essayer de déterminer si oui ou non son problème avec l'alcool allait au-delà d'une simple cuite. « Je finis à 6h, je te dépose chez toi à la fin de mon service, si tu veux. »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse A. CooperL'Admin DébileL'Admin Débile
Ulysse A. Cooper
J'ai actuellement : 133 points et j'ai balancé : 5454 Voir le profil de l'utilisateur

Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. Empty
#MessageSujet: Re: Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes.   Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. EmptySam 4 Fév - 22:49

Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes
ft. Aslan ••• Aslan demanda à Ulysse s'il n'avait pas pris un médicament quelconque au cours des dernières 48h. Ce dernier se frotta le crâne, en réfléchissant avec plus de mal que de bien, ressassant ses souvenirs. Il finit par secouer vivement la tête de manière. «Non, je n'ai rien pris. Du moins pas à ma connaissance» dit-il en essayant de rester droit et de faire bonne figure, même si pour l'instant, il envie plus envie de se mettre en PLS et dormir. Mais, il voulait juste rentrer chez lui et il savait qu'Aslan n'allait pas le lâcher si facilement. Il essayait de regarder devant lui, il savait que s'il baissait le regard, il allait avoir envie de vomir. Aslan annonça à Ulysse qu'il allait lui faire une prise de sang, le blondinet aussi les épaules avant de dire : «Si ça te fait plaisir... Mais j'évacue plutôt vite l'alcool». Il ne voyait pas pourquoi Aslan jugeait nécessaire de lui faire une prise de sang. Il allait bien non ? Enfin, certes il avait prit une bonne cuite, mais ça arrivait à tout le monde, il n'y avait pas de quoi en faire tout un plat. Toutefois, il préférait obtempérer pour pouvoir retrouver son lit au plus vite ! Il fini par le laisser faire, observant ses gestes avec attention. Il fallait qu'il se concentre sur quelque chose, sinon il avait l'impression qu'il allait repartir en couille. Enfin, cela n'eu pas l'air de marcher car les nausées revenaient de plus belle.

La réaction d'Aslan après qu'Ulysse lui ai vomit dessus fut plutôt... Inattendue. Le rire de son ami était plutôt communicatif et le batteur rit à son tour, ce qui ne fut pas une bonne idée car il eu à nouveau un haut le cœur. Heureusement, cette fois, il réussit à retenir cette remontée gastrique. «Longtemps ? C'était quand la dernière fois ?» demanda-t-il curieux. Il regarda Aslan mettre ses chaussures dans un sac poubelle avant de reprendre : «Encore désolé... J'ai niqué tes chaussures, je te rachèterais une paire pour bien me faire pardonner.» Il prit la bassine et la bouteille d'eau qu'Aslan lui tendait avant d'en prendre de grandes gorgées, la vidant pratiquement.  «C'est donc ça le goût de l'eau» dit-il pour faire une petite blague, même si celle-ci lui donnait l'air d'un gros beauf. «Tu n'aurais pas des concombres aussi ?» reprit-il. «J'ai entendu dire que c'était bien pour éviter la gueule de bois... Enfin je crois.»

Ulysse était en train de finir sa bouteille d'eau quand Aslan lui dit qu'ils allaient le garder en observation. «Hein ?! Non ! Pourquoi ?!» dit-il en se levant, un peu trop précipitamment ce qui le fit vaciller, mais il se remit aussitôt droit. «Je me sens vraiment mieux. J'le jure. Je pense que j'ai surtout besoin de rentrer chez moi et dormir, demain je serais frais comme un gardon. Je n'ai pas besoin d'aller à l'hosto... Tout va bien». On avait l'impression d'un petit garçon qui suppliait son père de ne pas l'emmener chez le médecin, mais Ulysse avait toujours eu horreur des hôpitaux. Il ne savait pas pourquoi mais... A chaque fois qu'il y mettait les pieds, il se sentait mal à l'aise, sentiment qu'il n'avait pas souvent. Cela était surement dû à la blancheur des lieux ou le silence qu'il y régnait souvent. L'hôpital était un milieu aseptisé et Ulysse, ça le faisait flipper.  «J'vais bien, je te jure Aslan» répéta-t-il en faisant la moue.

© 2981 12289 0


@Aslan Caldeira



Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. 6FhJ

Des récompenses par ici:
 

Ulysse en boite:
 
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous

Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. Empty
#MessageSujet: Re: Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes.   Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. EmptyVen 10 Fév - 18:43

Aslan eut un nouveau rire quand son ami lui demanda de quand datait la dernière fois qu'il s'était fait vomir dessus ; il compta sur ses doigts, concentré. « Uh... Deux mois, je crois. » Il y avait bien eu une sonde urinaire qui s'était décrochée sur lui entre temps, mais même si cela avait été tout aussi dégueulasse, ça ne comptait pas. Il secoua la tête quand le batteur proposa de lui en repayer une paire, cependant. « T'en fais pas, un tour en machine et ça devrait être oublié. Enfin j'espère pour toi parce que je te pardonnerai jamais si je suis condamné à finir ma semaine de boulot en crocs. » Aslan avait certains principes dans la vie : mettre son clignotant avant de tourner et ne jamais – jamais – porter ces affreuses choses en plastique en faisaient partie.

La blague d'Ulysse sur le goût de l'eau ne lui arracha qu'un sourire forcé – et pourtant, lui aussi aurait pu la sortir, à une époque de sa vie. Il aurait même pu plaisanter sur plus grave. « Si bien sûr, attends laisse-moi chercher mon concombre d'urgence... » Il fit mine de chercher une seconde, avant qu'Ulysse n'enchaîne et ne fasse aussitôt disparaître son sourire . « Le mieux pour éviter la gueule de bois c'est de ne pas boire. » C'était sorti tout seul. Il pinça les lèvres, réalisant qu'il avait peut-être été un peu sec ; Ulysse n'y pouvait rien si le sujet était aussi sensible pour lui. Peut-être qu'il ne savait même pas pourquoi Aslan ne buvait pas d'alcool - il ne s'en cachait pas si le sujet était abordé, mais il ne criait pas sur tous les toits. Il étiqueta le prélèvement de sang, et reprit plus doucement. « Hydrate-toi, mange léger et ça devrait aller. »  

Il aurait pu se contenter de soupirer, d'acquiescer, ou même simplement d'essayer de négocier, mais non : Ulysse sembla totalement paniquer à l'idée d'être gardé en observation. « Hein ?! Non ! Pourquoi ?! » Aslan tendit le bras pour le retenir en le voyant vaciller sur ses pieds, mais Ulysse se redressa tout seul. Il promettait qu'il allait mieux, qu'il avait juste besoin de sommeil. Les traits de l'infirmier se durcirent et il croisa les bras. Il avait visiblement pris trop de pincettes. « Laisse-moi reformuler : on te garde en observation, je finis à six heures, je te dépose chez toi après. Ce n'est pas une question Ulysse. » C'est ce moment-là que l'ambulancier avait choisi pour démarrer, comme pour renforcer l'effet dramatique. Aslan soupira. « On ne remet pas un mec bourré dans la rue, même s'il le demande très gentiment. En plus de ça... Je te l'ai jamais dit, mais je m'inquiète sérieusement pour toi. A chaque fois que je te vois t'es occupé à boire, et visiblement tu n'attends pas que je sois là pour le faire. Faire un coma éthylique ce n'est pas 'abuser juste un petit peu', Ulysse. Tu vois ce que je veux dire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse A. CooperL'Admin DébileL'Admin Débile
Ulysse A. Cooper
J'ai actuellement : 133 points et j'ai balancé : 5454 Voir le profil de l'utilisateur

Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. Empty
#MessageSujet: Re: Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes.   Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. EmptyMar 14 Fév - 16:33

Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes
ft. Aslan ••• Quand Aslan lui dit que cela faisait un mois ou deux qu'on ne lui avait pas vomis dessus, Ulysse ria. «Ah bah, pas si longtemps que ça en fait... Rappelle moi de ne jamais faire infirmier !» Le jeune homme refusa la proposition d'Ulysse quand ce dernier lui dit qu'il allait lui racheter une paire de chaussure, ajoutant que ça partirait à la machine. Il ajouta également qu'il espérait ne pas finir sa semaine en crocs. «Mon Dieu ! Si tu oses porter un de ces trucs, ne m'adresse plus jamais la parole. Tu deviens une personna non grata. Je ne peux pas m'afficher avec quelqu'un qui a oser porter des crocs» dit-il avec humour, même si dans le fond, il était plus ou moins sérieux. Pour Ulysse, les crocs étaient le summum du mauvais style, le pire était bien sur les crocs avec la moumoute intégrée, là, c'était l'incarnation du mal. Et au diable la phrase d'excuse "mais c'est confortable" car, ça ne l'est pas du tout pour les yeux.

Ulysse explosa de rire quand Aslan lui dit qu'il allait chercher son concombre d'urgence. «Toujours avoir un concombre d'urgence sur ça» dit Ulysse avec un petit sourire en coin, imaginant la scène. Cependant, la bonne ambiance retomba assez rapidement quand Aslan lui dit que le meilleur moyen pour éviter la gueule de bois était de ne pas boire, Ulysse fit la moue avant de soupirer. Il avait l'impression d'avoir un nouveau quinze ans et d'être un ado à qui on faisait la morale. «C'est bon Aslan, j'ai 28 ans, je sais me gérer» dit-il un peu aigri. Il ne comprenait pas pourquoi Aslan avait été aussi sec avec lui. Ce n'était pas nouveau qu'Ulysse boive en soirées et jusque là, il ne lui avait jamais rien dit. Aslan reprit la parole en conseillant à Ulysse de s'hydrater et manger léger. «Ne t'en fais pas, je ne comptais pas manger une choucroute» dit Ulysse avec humour, même si on sentait dans sa voix qu'il était encore vexé.

Alors qu'Ulysse tenait à rentrer chez lui, Aslan le reprit en disant qu'il ne lui laissa pas le choix. Il soupira, il allait se défendre quand Aslan reprit la parole avant de lui faire un discours moralisateur, lui disant qu'il s'inquiétait pour lui, qu'à chaque fois qu'il le voyait il buvait et blablabla. Il avait l'impression d'entendre sa mère, à la différence près qu'Aslan ne l'appelait pas Lyly, ça aurait été bizarre sinon. «Non, je ne vois pas de quoi tu parles, Aslan.» dis Ulysse en fronçant les sourcils et croisant les bras. Bien sur, il avait bien une idée mais il préférait l'enterrer bien au loin dans son subconscient. Comme à chaque fois qu'on abordait le sujet de sa consommation d'alcool, Ulysse adoptait aussitôt une position de repli. «Tu sais très bien que j'aime faire la fête, ça n'a pas changé... Et puis merde, j'suis un adulte» répéta-t-il «Je sais ce que je fais Aslan.» C'est marrant comment mettre à sa propre oreille, son discours sonnait faux.
© 2981 12289 0


@Aslan Caldeira



Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. 6FhJ

Des récompenses par ici:
 

Ulysse en boite:
 
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous

Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. Empty
#MessageSujet: Re: Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes.   Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. EmptyJeu 16 Fév - 11:24

The Devil in a bottle
ft. Ulysse ••• De toute évidence, Ulysse partageait l'opinion de l'infirmier sur toute la gravité que représentait l'acte de porter des crocs. Aslan eut un rire, son rire de gamin. « Ta-ta-ta. Ce serait de ta faute je te rappelle. En fait, si je suis obligé d'aller bosser en crocs, toi aussi : tu feras ton prochain concert avec. » L'idée l'amusait beaucoup ; il imaginait déjà Ulysse sur scène, des crocs rose fushia aux pieds – ou comment ruiner toute la crédibilité d'un groupe de rock. Cela dit, ils avaient beau se moquer de ces immondices en caoutchouc, l'évidence était là : si Aslan avait accepté d'en porter, il aurait suffit de les rincer un coup pour ne pas être obligé de finir son service en chaussettes. Peut-être que ses collègues n'avaient pas d'amour propre, mais ils avaient tout de même un peu de bon sens.

Il l'avait vexé – ça s'était senti au son de sa voix. Alors, Aslan fit de son mieux pour ne pas lever les yeux au ciel quand son ami prétendit savoir se gérer tout seul, s'interdisant de relever l'ironie d'une telle phrase juste après avoir fait un coma éthylique. Mais sa blague le fit sourire, à nouveau. On pouvait reconnaître au moins ça à Ulysse : son sens de l'humour était à toute épreuve.

Aslan fronça les sourcils, ses doigts se crispant encore un peu plus. Il était en déni total ; l'infirmier avait l'impression de se revoir, 8 ans plus tôt, en train de promettre à Ayleen qu'il allait très bien. C'était faux, à l'époque, il allait tout sauf bien ; et Caldeira craignait que ce soit aussi le cas du musicien, désormais.
L'ambulance avait déjà commencé à rouler et prenait en vitesse. L'hôpital était quasiment à l'autre bout de la ville, mais à cette heure-ci, il ne fallait pas longtemps pour traverser Los Angeles. Autrement dit, il ne restait pas longtemps à l'infirmier pour calmer le jeu s'il voulait qu'Ulysse accepte de le suivre. Les derniers mots du jeune homme résonnèrent et Aslan eut un regard triste. « Tu penses vraiment ce que tu dis, Ulysse ?... » Il sondait les yeux bleus du jeune homme comme s'il espérait y lire la vérité. Et puis, après être resté silencieux un instant, il reprit, doucement : « Ecoute, ça va pas durer longtemps... On va te réhydrater un peu histoire que tu te réveilles pas avec la gueule de bois du siècle et te poser quelques questions de routine... C'est calme cette nuit, tu croiseras personne, si c'est ça qui t'inquiète... Ok ? »


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse A. CooperL'Admin DébileL'Admin Débile
Ulysse A. Cooper
J'ai actuellement : 133 points et j'ai balancé : 5454 Voir le profil de l'utilisateur

Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. Empty
#MessageSujet: Re: Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes.   Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. EmptyMar 21 Fév - 23:29

Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes
ft. Aslan ••• Avec humour, Aslan dit à  Ulysse que s'il était obligé de porter des crocs, Ulysse devrait en faire de même et faire un concert avec ses immondes choses considérés comme des chaussures sans l'être. «Pitié ! Non ! Tous sauf ça. Je préfère encore être l'esclave sexuel de Marylin Manson pendant un an plutôt que de m'afficher avec ces choses. Porter des crocs, c'est dire au revoir à son amour propre... Ne m'oblige pas à faire ça Aslan ou alors je me hara-kiri après» Et il exagérait à peine, pensant vraiment ce qu'il venait de dire. On pouvait lui sortir des excuses bidons comme « mais c'est confortable pour travailler », pour Ulysse, ça ne changeait rien. Les crocs ne devaient PAS exister. Jamais ! Il avait même déjà mit à la poubelle celles que sa mère utilisait pour le jardinage. Il était en train de maugréer sur cette immondice quand une idée lui vint à l'esprit. «Dis... Ça te tenterait pas d'aller brûler le siège social de la compagnie des crocs ? Après tout, ils ont fait un attentat sur le bon goût, ils le mériteraient» dit Ulysse en regardant Aslan le plus sérieusement possible, s'empêchant de rire.

Ulysse resta silencieux tandis que l'ambulance commençait à rouler. Il croisa les bras en soupirant, se rendant compte qu'il était trop tard pour négocier. Quoiqu'il pouvait essayer à nouveau une fois sur place. «Ecoute Aslan, je vais bien... Si tu as peur que je rentre à pieds, je peux toujours appeler un uber» Même si portable n'était pas assez innovant pour installer l'application, mais il pouvait toujours emprunter celui d'Aslan. Ulysse fut plutôt surprit de la réaction d'Aslan quand il avait affirmer ce qu'il faisait, il fronça les sourcils, un peu déstabilisé. «Je... Oui, enfin... Ouais, je sais vraiment ce que je fais" bégaya-t-il, un peu mal à l'aise «J'ai vingt huit ans Aslan, j'suis plus un gosse. Arrête de t'en faire pour moi» conclu avec un petit sourire, peu convaincant. Aslan essaya à nouveau de convaincre Ulysse d'aller à l’hôpital et ce dernier poussa un profond soupir, pour bien montrer son désaccord. «Je peux me réhydrater chez moi... J'ai de l'eau à mon appart' aussi. Si si j'te le jure. Étonnant non ?» dit-il avec une pointe de sarcasme, commençant à être légèrement agacé. ««Les questions de routine, vous pouvez me les poser maintenant. Mais je ne veux pas aller à l’hôpital... Je m'en fous d'y croiser quelqu'un ou non, les gens penseront ce qu'ils veulent, ça me fera pas un deuxième trou du cul. Au moins la bitch aura encore un autre truc à raconter, elle sera contente que je la rende utile.» dit-il avec humour ««Mais... Je n'aime pas les hôpitaux... Ça me fout la trouille, c'est trop propre et calme. Ça me met mal à l'aise.» avoua Ulysse d'une petite voix. «C'est trop calme, j'aime pas beaucoup ça... J'préfère quand c'est un peu trop plus moins calme.»
© 2981 12289 0


@Aslan Caldeira



Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. 6FhJ

Des récompenses par ici:
 

Ulysse en boite:
 
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous

Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. Empty
#MessageSujet: Re: Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes.   Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. EmptyMer 8 Mar - 17:29

The Devil in a bottle
ft. Ulysse ••• Aslan eut une grimace douloureuse à l'évocation d'un esclavage sexuel avec Marilyn Manson – ouais, si lui détestait les crocs de tout son cœur, ce n'était visiblement rien à côté de la haine que leur vouait Ulysse. « T'as plus qu'à prier pour que Jean-Eude gère la crise, alors. » Jean-Eude, le lave-linge. C'était un vieux machin qu'il avait acheté d'occasion chez un couple de petits vieux, mais après tant d'années à se taper les lavomatics, il l'aimait d'un amour inconditionnel. Il éclata de rire à l'évocation des plans d'Ulysse – il était fatigué, il ne lui fallait pas grand chose pour le faire marrer. « D'accord, mais après on s'occupe de celui de Juvamine. Leur pub de merde m'a filé des cauchemars pendant des années. » Le simple souvenir de leur slogan lui donnait des frissons.

L'infirmier secoua la tête quand Ulysse parla de prendre le Uber. « Dis tout de suite que t'as peur de monter en voiture avec moi. » Même s'il le disait, il n'y croirait pas, en réalité ; il se transformait invariablement en taxi pour potes bourrés à chaque soirée, et il connaissait l'itinéraire Red Lion – appart d'Ulysse aussi bien que le trajet pour son propre boulot. Non ; c'était juste une tentative maladroite pour redonner un peu de légèreté à leur conversation... Chose vouée à l'échec, vu la tournure de la conversation.
Sa question l'avait déstabilisé, ça s'était vu au trouble dans le regard d'Ulysse. Il nia aussitôt, mais ça importait peu ; cet instant de doute en disait plus long que n'importe quels mots au monde. Ce n'était pas comme s'il s'était attendu à une réponse de bonne foi à cette question, de toute façon. « Bon dieu arrête de répéter ton âge Ulysse, c'est pas un gage de sagesse et encore moins d'immunité aux problèmes. On a eu un mec de 58 ans qui s'était coincé une figurine Pokémon dans la narine, la semaine dernière. » Il y avait aussi tout un paquet de vieillards en service d'addictologie, mais si ces mots franchissaient ses lèvres, il était quasiment certain de perdre définitivement toute chance qu'Ulysse le suive.
Il ne releva pas le sarcasme, malgré l'agacement qui en ressortait de plus en plus clairement. « On se balade pas avec le protocole de questions dans l'ambulance, Ulysse. C'est pas une urgence vitale, juste une obligation administrative, mais on ne peut pas y couper. » C'était un mensonge ; il y avait effectivement tout un tas de paperasses merdiques à remplir, mais le questionnaire de dépendance à l'alcool était très loin d'en faire partie. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'Ulysse ne le sache pas. « Mais la bitch ne l'apprendra pas, c'est pas comme si elle prenait la peine de chercher de vraies infos de toute façon, hein ? » Il aurait aimé dire ça sur le ton de l'humour, lui aussi ; mais l'agacement commençait à prendre le dessus. Peut-être que c'était la fatigue, ou juste l'inquiétude qu'il avait pour son ami, mais il ne pouvait plus. Il ne pouvait plus l'écouter négocier comme ça en promettant que tout allait bien pour lui. Non, ça n'allait pas bien. Et non, il ne le laisserait pas repartir sans avoir fait un tour à l'hôpital ; il n'en avait rien à foutre qu'il aime ça ou pas. Personne n'aimait ça. « Tu préférerais la clinique privée en fait, c'est ça ? » Ses traits s'étaient durcis ; sa voix, aussi. « On te laissera pas comme ça, j'ai pas le droit de faire signer une décharge à un mec bourré. Mais si tu préfère la clinique privée, on t'emmenera à la clinique privée, y a pas de soucis. Mais putain, t'as changé depuis que ton groupe a commencé à avoir un peu de succès, tu me déçois... »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. Empty
#MessageSujet: Re: Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes.   Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes.
» Quelques souvenirs de fête ...
» quelques (nombreux) mois plus tard...
» Décrets de Laval
» Gratte quelques cordes {- Feat Ulysse}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: RP-
Sauter vers: