AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter pour le forum dans ce sujet
N'oubliez pas de commenter les pubs PRD et Bazzart et d'aller réclamer vos points
« HEY TOI LÀ !!! JE TE VOIS !!! Pose ce cookie tout de suite et inscris toi !! Nous on a mieux, on a des choco-suprème... »
N'oubliez pas d'envoyer vos secrets à Bitchcation.
Ne réclamez pas vos points, ils seront ajoutés automatiquement à la réception du MP!
La newsletter de Décembre, ainsi que celle de la nouvelle maj est enfin là. N'hésite pas à aller la lire et la commenter !
Tu peux la retrouver par ici.
Le groupe du mois est ici et le membre du mois . N'hésitez pas à aller les féliciter, ça vous donne des points!
Retrouvez la fiche de liens du membre du mois.
Prendre un scénario ou un pré-lien vous donnera 20 points à la validation de votre fiche.

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar




Invité

Message(#)Sujet: Drinking my work away. [Damn/Ulysse]   Dim 22 Jan - 18:14


Drinking my work away
EXORDIUM.
Rentrer à l'appart n'était pas une option. J'veux dire, j'avais pas franchement prévu de passer ma soirée à hurler sur mon ordinateur et à casser les couilles d'Evan. Le pauvre a besoin de calme quand il rentre du boulot et j'ai pas trop envie qu'il ait à gérer son coloc qui hurle sur un objet inanimé. Pis d'un autre côté, je me rends aussi compte que je risque pas d'être super productif si je continue à m'énerver sur ce putain de codage alors j'ai pris la grande décision d'aller au bar. Ouais, je sais, boire de l'alcool en bossant n'est pas forcément une super idée pour y voir plus clair mais je préfère quand même tenter l'coup, histoire de donner au whisky une chance de calmer mes nerfs. Franchement, je m'énerve pas souvent, voire même pas souvent du tout. J'suis un putain de bisounours quand j'veux mais... la création de jeux, c'est la seule chose dans laquelle j'suis doué en fait. Donc quand j'y arrive pas... j'ai tendance à me sentir comme Bruce Banner qui perd le contrôle et devient Hulk. Enfin... tant que je pète ni mon ordinateur d'amuuur ou la tronche à quelqu'un au passage, ça me va et j'peux un minimum gérer la situation, quoi.

Du coup, j'avais pris place au bar, avais posé mon postérieur sur une chaise dans un coin histoire d'être bien au calme, et avais commandé un verre de whisky magique. C'est le verre qui sera magique en faisant des miracles hein... pas le whisky... Je me trouvais donc la tronche dans mon ordinateur comme s'il allait soudainement s'excuser et me faire un gros câlinou tout doux, et mon verre de whisky à moitié entamé à gauche, posé sur la table à côté de mon ordi. Bien sûr, je faisais méga attention pour pas le renverser sur l'amour de ma vie où je risquais fortement de me tabasser tout seul ; le tout en fixant mes lignes de code comme si elles allaient brusquement se corriger toutes seules. Parce que ouais, au milieu des centaines de lignes que j'ai pu écrire dans les deux heures précédentes, il y a UNE faute. UN vilain putain de petit truc qui me nargue et qui doit bien se marrer en plein milieu du code. Ca me donne des envies de meurtres, j'vous jure. "Putain mais t'es où espèce de fils de poulpe ?" balançais-je un peu plus fort que prévu. Je m'approchai encore plus de l'écran jusqu'à ce que mon nez ne le touche, avant de finalement laisser échapper un grognement de douleur. Parce que ouais, un écran, ça pète les yeux quand tu t'en approches trop près. Si, si, je te jure je dis la vérité. "Putain pis tu m'attaques maintenant ?" m'exclamais-je en gesticulant devant l'engin pour témoigner de mon état d'esprit.

Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 815 points et j'ai balancé : 3253

Message(#)Sujet: Re: Drinking my work away. [Damn/Ulysse]   Mer 25 Jan - 0:09

Une longue journée de répétition venait de se terminer pour Ulysse. Cette dernière avait été assez éprouvante car, ils devaient bientôt donner un concert et leur leader avait intensifié les semaines de répétitions, devenant encore plus exigeant. Autrement dit, plus d'heures de répèt' mais aussi, revoir encore et encore le même morceau, sans s'arrêter jusqu'à en atteindre la perfection. En une journée, il ne leur avait accordé qu'une petite pause pour le déjeuner. C'était maintenant la soirée et la fin du calvaire, Ulysse se sentait entièrement courbaturé. Si quelqu'un lui disait que le rôle du batteur dans un groupe était celui pour les paresseux, il aurait surement péter un câble.

Après cette longue journée, il avait juste besoin de se détendre. Et pour Ulysse, cela voulait dire aller prendre un petit verre (ou plusieurs). Il ne mit pas longtemps à réfléchir à l'endroit où il passerait sa soirée. Direction le Red Lion. Il y passait tellement de temps qu'il hésitait à demander le double des clés à Aaron ou à demander un salaire de concierge. De toute façon, il était un peu comme les Friends qui venaient chaque soirs au Central Perk... Bon à la différence c'est qu'eux, ils prenaient un café et non un verre de whisky. Bon, alors on pouvait dire qu'il était comme les personnages de How I Met Your Mother, il ne savait pas leurs prénoms, n'ayant jamais regardé cette série. Cela lui fit se dire, avec humour, que dans la plupart des sitcoms, les protagonistes finissaient toujours par prendre un verre dans un bar, malgré leurs problèmes de salaires, comme si une pinte de bière ne coûtait que des peccadilles. Il partagea aussitôt cette nouvelle pensée avec le barman afin d'en débattre. Alors qu'il était en train de discuter avec ce dernier, il fut surprit par une personne râlant sur sa gauche. Visiblement il était en train de s'énerver sur son ordinateur. Une nouvelle exclamation fit glousser Ulysse. Au moins, il ne semblait pas être le seul à être désespéré par ces machines. "Je suis désolé de t'annoncer ça, mais j'ai bien peur que ton ordi ne te réponde pas." dit-il à l'intention du jeune homme. "Ou alors s'il le fait, cela veut dire que j'aurais encore trop forcé sur le whisky" En parlant de ça, il posa son verre vide sur le comptoir avant de faire signe au serveur de lui en remettre un autre. Ulysse avait pour tradition de ne jamais avoir un verre vide dans la main.

Maintenant qu'Ulysse avait engagé la conversation, il se rapprocha du jeune homme pour la continuer (et puis, il avait un verre de whisky avec lui, alors cela voulait dire que c'était un homme de bon goût car pour Ulysse, les valeurs d'un homme se jugeait à l'alcool qu'il prenait). "Pourquoi tellement de colère envers ce pauvre ordinateur ?" Enfin pauvre... Pour Ulysse, l'ordinateur était plus assimilé à "cet objet du diable qui passe son temps à me faire chier". "Ça prend la tête ces trucs non ?" dit-il avant de prendre une gorgée de sa boisson que le barman venait de lui déposer.




Des récompenses par ici:
 

Merci :snif::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité

Message(#)Sujet: Re: Drinking my work away. [Damn/Ulysse]   Mer 25 Jan - 16:29


Drinking my work away
EXORDIUM.
J'étais tranquillement entrain de fixer mon amoureux d'ordinateur avec qui j'étais visiblement entrain d'avoir une scène de ménage ; espérant silencieusement qu'il se mette à corriger mes erreurs tout seul lorsque j'entends quelqu'un qui me parle. Enfin, j'imagine que c'est à moi qu'on parle parce que ça parle d'ordinateur et que dès que j'entends ce mot, j'ai même oreilles qui s'ouvrent comme si j'étais un chien qui entendait le mot "promenade". Vous imaginez la scène un peu ? Mes oreilles qui s'agrandissent d'un coup et qui se dressent sur ma tête en mode yolo avant même que je lève les yeux pour savoir ce qu'il se passe ? Ouais ? Ben c'est exactement ça. Du coup, je finis par poser mes yeux sur le mec qui vient de me parler. Pardon, petite correction : sur le putain de BG qui vient de m'adresser la parole et fait une petite grimace accompagnée d'un haussement d'épaule. Qu'est-ce qu'il en savait ? Mon ordinateur était bien capable de me répondre. Ya Cortana dessus, après tout. "Celui là est différent, il a une âme tu vois." commençais-je en m'enfonçant une fois de plus dans mes conneries. "C'est un ordi magique." Bien sûr, j'avais dit ça sur un ton totalement sérieux qui devait me faire passer pour un putain de malade mental, avant de finalement sourire grandement devant ma connerie, comme un sombre abruti.

Je le regarde prendre son verre et s'approcher, jetant un petit coup d'oeil discret à son postérieur parce que je ne suis qu'un pauvre humain et prends une gorgée de mon verre pour tenter de masquer mon petit coup d'oeil. Je suis pas très doué niveau discrétion donc faut que je me démerde un peu pour pas passer pour un pervers, en fait. Et du coup, j'entends la voix d'Evan dans ma tête comme s'il était là et qu'il se foutait de ma gueule (en même temps, c'est ce qu'il fait très souvent et tellement bien). Mais tu es un pervers, andouille. Oui, oh voix de mon meilleur ami, tu n'as pas tord. Mais le BG a pas besoin de le savoir, ok ? "Plutôt colère envers mon codage, plutôt que l'ordi en lui-même." expliquais-je avant de tourner l'écran vers lui. "Là dedans, ya une minuscule erreur. Je joue à chercher Charlie." dis-je en lui désignant les lignes et lignes de code que j'avais déjà tapé sur mon ordinateur et en essayant d'expliquer d'une manière simple quel était mon problème. Parce que bon, je savais pas si ce mec savait ce qu'était le codage ou en quoi ça consistait donc autant lui simplifier sa compréhension, quoi.

Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 815 points et j'ai balancé : 3253

Message(#)Sujet: Re: Drinking my work away. [Damn/Ulysse]   Ven 3 Fév - 23:22

Ulysse eu un rire franc à la réponse du jeune homme. C'était agréable de se retrouver face à quelqu'un qui avait de l'humour et non pas à une personne qui l'aurait envoyé chier, se disant de se mêler de ses affaires, comme il avait l'habitude de voir. "Une âme vraiment ?" reprit Ulysse avant de prendre une gorgée de son whisky. "Il faut faire attention ! Quand on voit ce que ça donne quand les intelligences artificielles... J'ai pas envie que tu finisses comme 2001 l'Odyssée de l'Espace !" Ulysse ne regardait pas beaucoup de films... Ou du moins ceux sortis les dernières décennies mais quand il s'agissait de vieux films, il avait beaucoup de connaissances et adorait les sortir dès qu'il le pouvait, histoire de se la péter un peu. Mais, vous savez ce qu'on dit, la culture c'est comme la confiture moins on en a plus on l'étale. Quand le jeune homme rajouta que son ordinateur était magique, Ulysse sourit doucement. "J'aimerais bien avoir un ordinateur magique aussi. Un truc qui remplirait mes impôts ou toute la paperasse à ma place, mais non, je n'ai qu'un vieux truc qui plante toute les dix minutes". Enfin, l'ordinateur d'Ulysse était aussi un vieux truc datant des années 2000 qui tournait encore sous Windows Vista, surement un cauchemar pour les informaticiens. "Je peux piquer le tien ?"

En se rapprochant du jeune homme, Ulysse avait bien remarqué son œillade, mais ceci le fit plus glousser qu'autre chose. Cela ne le dérangeait nullement, après tout, il devient bien avouer qu'il avait des belles fesses, ce n'était pas de sa faute si elles attiraient le regard ! Et puis, elles étaient faites pour être observer. Le jeune homme expliqua qu'il bossait sur du codage et qu'il avait fait une minuscule erreur. Ulysse le regarda comme s'il était un être étrange. "Du codage ? On peut faire ça sur des ordinateurs portables ? Il n'y a pas besoin d'être sur un ordinateur super puissant pour ça ? Avec plein de monde autour ? Et c'est pas des petites lignes vertes comme dans Matrix ?" Ulysse n'y connaissait rien en informatique, alors le peu de choses qu'il savait, il le tenait des quelques films qu'il avait vu à ce sujet, qui bien entendu étaient remplis de clichés. Bien sur, il avait dit tout cela avec humour et ne pensait pas une seconde que ce qu'il disait était la vérité. C'est surement pour cette raison qu'il ajouta avec un grand sourire : "Tu essayes de hacker le FBI ? Si oui, j'ai un petit truc à enlever de mon casier... Ivresse sur la voie publique, ça m'arrangerait !" Et comme pour appuyer ses propos, il reprit une gorgée de son whisky. "Ah au fait ! Moi c'est Ulysse ! Ulysse Cooper et toi ?" Car le charmant jeune homme pouvait être sympa comme surnom mais un peu trop long.


@Damian Gallagher




Des récompenses par ici:
 

Merci :snif::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité

Message(#)Sujet: Re: Drinking my work away. [Damn/Ulysse]   Dim 5 Fév - 14:12


Drinking my work away
EXORDIUM.
Bon le mec boit du whisky, est super mignon et se met à parler d'ordis et d'intelligences artificielles avec moi. J'veux dire, je ne suis qu'humain, quoi. J'suis à la limite de baver comme un gros dégueu, quoi. J'vous jure, j'suis tombé sur une perle rare ou un truc du genre. Pis en plus, il a bien l'air d'avoir remarqué que je mettais son joli derrière et il n'a même pas réagit. Non mais quelles sont les chances, bordel de boobs ? Il veut que je lui saute dessus ou ça se passe comment ? "Il a une âme, du coup, il fait pas de mal aux gens sinon il se sent coupable. Mais il aime bien emmerder les humains un peu. Ca le fait marrer." Ouais, mon ordinateur est comme un ami pour moi, ok ? J'y peux rien, je suis comme ça. J'ai conscience d'être un peu une grosse parodie de nerd de base, mais tant pis. Faut bien assumer ce qu'on est, non ? "Pis c'est mon ami, il m'aime bien. Du coup, il veut pas me tuer, tu vois ?" On est entrain de partir loin, non ? Bah, c'est pas grave. C'est amusant comme genre de conversation alors j'vais franchement pas me plaindre.

Oh un ordi magique qui fait la paperasse, c'est vrai que ça serait bien. Enfin, c'est pas comme si j'en avais besoin, parce que mon ordi qui fait ça a ma place, c'est mon père, quoi. Ahah. J'suis tellement pas organisé que faut qu'il le fasse pour moi, sinon j'aurais des problèmes avec la justice sans vraiment le vouloir ou le faire exprès. Mais il me piquera pas mon ordi, oh ! "Oh non, tu me piques pas mon pote !" Je lance en lui faisant un faux regard meurtrier. "Pis en plus, il sait pas remplir la paperasse donc ça t'avancerait à rien." Je ponctue ma phrase par un grand sourire trop fier de la mort.

Alors ouais, je me suis emballé sur le fait qu'il me parlait d'ordi mais visiblement, il y connaît pas grand chose. C'est pas grave, je demande qu'à apprendre des choses sur nos amies les machines aux gens. Mais bon, il sait pas non plus dans quoi il se lance vu que je sais jamais m'arrêter quand je parle d'une de mes passions. "Alors non, le codage peut être fait sur un petit ordi. Ca dépend de ce que tu fais. Pis là, j'suis entrain de créer un jeu, pas de pirater." Je ris doucement, amusé. "Je sais pas pirater des trucs aussi compliqués. C'est que dans les films, ça. Faut des années de pratique, et encore." Je lui montre les lignes quand même, pour lui montrer le code couleur, pour qu'il voit que tout n'est pas vert parce que j'suis pas entrain de pirater quoique ce soit et que chaque balise est d'une couleur différente histoire de s'y retrouver un peu au milieu du bordel. Surtout que j'suis pas du genre à ranger mes codes super bien. J'suis bordélique, après tout, et ça se ressent dans mes codes. Mes profs peuvent largement en témoigner. "Enchanté, Ulysse. Moi c'est Damian. Mais tout le monde m'appelle Damn." Je lui souris franchement, parce que j'suis quand même vraiment content de rencontrer monsieur Ulysse, ses yeux chouettes et son joli fessier, avant de prendre une gorgée de mon whisky à mon tour, parce que j'ai soif.
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 815 points et j'ai balancé : 3253

Message(#)Sujet: Re: Drinking my work away. [Damn/Ulysse]   Lun 13 Fév - 23:35

Ulysse écouta le jeune homme, tout en hochant la tête et prenant une mine sérieuse, en laissant de temps en temps échapper des hum hum oui. Quand il eu fini d'expliquer que l'âme de son ordinateur n'aimait pas faire de mal aux gens, Ulysse reprit : "Fais gaffe quand même ! Quand on regarde au cinéma, tous les ordis qui ont des âmes ils finissent par devenir méchant. Surtout si tu le nourris après minuit... Non attends, je confonds pas là ?" Ulysse ria à nouveau quand le jeune homme lui dit que son ordinateur était son ami. "Ils sont bizarres tes amis ! Enfin, je dis bien ça, mais mon meilleur ami est le whisky. D'ailleurs en parlant de ça..." Il regarda son verre déjà vide. Il fit signe au vendeur de lui remettre un verre, augmentant encore plus son ardoise déjà bien lourde. "Tu en veux un ? Je paye ma tournée ! Et c'est du Dalmore, du vrai whisky ! Pas comme le Jack Daniels." Ulysse avait grandit en Ecosse et encore plus dans les Highlands, la patrie du whisky. Dès son plus jeune âge, son père et son côté chauvin, lui avait dit qu'il n'existait pas meilleur whisky dans le monde, qu'il n'y avait rien de mieux que les single mat et en grandissant, Ulysse avait opté le même comportement. Il était en quelque sorte devenu raciste du whisky car, dès qu'on lui en proposait un qui n'était pas écossais, il faisait la grimace avant de le refuser et faire un exposé en trente-six points sur "pourquoi le whisky écossais était le mieux".

Quand le jeune homme lui dit qu'il ne pouvait pas lui piquer son ordinateur, Ulysse fit semblant de faire la moue. "Ah bah dis donc... Ce n'est pas très généreux tout ça !" Puis, le jeune homme ajouta que l'ordinateur ne faisait pas de papier, ce à quoi Ulysse ajouta aussitôt. "Ah bah oublie alors ! Je n'en veux plus. Mince ? Qui va faire mes papiers maintenant ?! Je crois que je vais demander à ma sœur..." Etant donné que Cassandre était bien plus organisée qu'Ulysse et qu'elle était capable de beaucoup de son frère, si ce dernier lui demandait de remplir ses impôts, il pouvait être sur que Cass le ferait.

Le jeune homme expliqua à Ulysse que le codage pouvait se faire sur tout type d'ordi et qu'il était en train de créer un jeu. Ulysse écarquilla les yeux. "Un jeu sérieux ?! Je suis impressionné. Je ne m'y connais pas du tout en la matière perso... La dernière fois que j'ai joué à un jeu vidéo, je devais avoir dix ans. Je crois... Ce sera sur quoi ton jeu ? Peut-être que ce sera LE jeu qui va m'y faire prendre goût." Ulysse regarda les lignes de codes que le jeune homme lui montrait. Il était vraiment impressionné car pour lui, tout cela ressemblait plus à du charabia qu'autre chose. Il y avait beaucoup trop de symbole bizarre et de chiffres à son goût. Pou lui, qui avait du mal à faire un signe @, les gens maîtrisant le codage étaient des génies. "Bon, tant pis pour mon casier judiciaire alors... J'essayerais de faire mes yeux de chiens battus au commissariat" dit Ulysse quand son interlocuteur lui annonça qu'il ne savait pas pirater.

Finalement, Ulysse put enfin mettre un nom sur ce beau visage. Il leva son verre avant de dire avec son plus beau sourire. "Enchanté également Damn !"

@Damian Gallagher




Des récompenses par ici:
 

Merci :snif::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité

Message(#)Sujet: Re: Drinking my work away. [Damn/Ulysse]   Mar 14 Fév - 10:44


Drinking my work away
EXORDIUM.
Je me marre, comme un con, à l'idée de nourrir mon ordi après minuit. Surtout que ça a rien à voir comme référence. En fait, je sais même pas comment il a pu faire le rapprochement entre un ordinateur et une créature de vieux film. Du coup, je me marre comme un con parce que je suis bon public et qu'il est bien marrant, le monsieur au joli fessier. "Mon ordi n'est pas un grimlin, merci beaucoup. Et j'suis même pas sûr que ces bestioles là aient une âme. Non mais t'as vu leurs gueules ?" Je me marre encore à ma propre connerie avant de refermer mon ordinateur portable. Visiblement, j'suis tombé sur un beau mec marrant, qui aime le whisky et qui a de la conversation alors autant oublier mon boulot le temps de parloter avec le monsieur, non ? Pis comme ça, je peux lui donner toute mon attention (et essayer de ne pas baver en fixant ses putains d'yeux de malade mental). J'suis vraiment pas possible moi, en fait. Mais j'apprécie la beauté, ok ? J'aime la beauté et je veux lui faire l'amour tout le temps. J'y peux rien si je suis comme ça ! Je célèbre les belles choses... et leurs fesses.

Mes amis sont bizarres ouais. Et encore, il a pas rencontré Evan. Parce que lui, il passe pour un poulet baraqué et trop nion d'la vie mais en fait, c'est un fou furieux qui fait du karaoké en chantant dans une bière, hein. Il est encore plus timbré que mon pauvre ordinateur ce gars. Mais bon, faut bien que j'aie un pote qui puisse comprendre mes délires et avoir à peu près les mêmes quoi. En plus, ça me permet de me sentir moins seul et surtout moins malade dans mon piti cerveau de fou. "Et encore, t'as pas rencontré mon meilleur ami. Mon ordi, c'est un putain d'ange à côté de lui, je te jure. Mais le whisky comme meilleur pote, c'est aussi un putain de bon choix."

Et voilà qu'il s'intéresse à mon jeu. J'lui fais l'amour tout de suite ou j'attends ? Ouais, enfin, on va plutôt attendre hein. Parce que j'suis pas certain que les clients du bar apprécieraient le spectacle, en fait. Mais visiblement, il doit aimer m'entendre parler vu toutes les questions qu'il me pose. "C'est un jeu d'horreur. Ca fait trois ans que je bosse dessus. C'est un flic qui doit rejoindre un camps de survivants au milieu d'une invasion zombie. Le flic est largement inspiré de mon meilleur pote, vu que je comptais lui offrir pour son anniversaire. Mais euh... ça prend plus longtemps que prévu." Plus longtemps ouais, tu parles. Ca fait trois ans que je suis dessus. J'avais pas tilté qu'un jeu pareil avec de telles animations allait me prendre autant de temps alors que merde, j'aurais dû le deviner quoi. Pour faire des jeux à la Resident Evil 7, faut cinquante personnes ou dix ans. Alors je vous laisse imaginer le boulot que j'ai encore à faire. Ou alors va falloir que j'écourte le jeu ; au choix.

Le beau gosse propose de payer sa tournée et je pense que mes yeux répondent pour moi quand ils s'illuminent et que ya des limites des putains d'étoiles qui en sortent. Oh oui, du glouglou ! J'suis toujours partant pour du glouglou. Et je vois que le whisky, c'est décidément plus que son meilleur ami vu comme il en parle. Il a l'air de s'y connaître en plus, alors que moi, j'aime juste ça, quoi. Du coup, mon côté taquin peut pas s'empêcher de refaire surface et je souris en coin. "Si t'aime tellement le whisky, tu vas me taper si je te dis que j'adore le whisky/coca ?" J'avais déjà rencontré un mec qui adorait l'alcool et qui s'y connaissait énormément. J'avais osé lui parler de mettre du coca dans mon whisky. Il avait faillit me casser la gueule. C'était drôle.

Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 815 points et j'ai balancé : 3253

Message(#)Sujet: Re: Drinking my work away. [Damn/Ulysse]   Jeu 16 Fév - 0:07

Ulysse pouffa quand Damian dit que son ordinateur n'était pas un gremlins. Enfin, ce n'était pas drôle en soi, mais peut-être que cela était dû à l'alcool qui commençait à lui monter à la tête. "Merde ! Les ordinateurs et les gremlins n'ont rien à voir ?! Je comprends mieux maintenant pourquoi le mien est mort quand je lui ai fais boire du whisky !" dit-il, se souvenant du jour (pas si lointain) où son ordi avait trépassé dans une inondation d'alcool. Quand Damian émit l'idée que les gremlins n'avaient pas d'âme au vu de leur sale tronche, Ulysse reprit, d'un ton très sérieux : "Hey ! C'est vexant et super dégradant pour les gremlins ça ! On ne dirait pas comme ça, mais ils sont hyper sensibles, ils suffisent que tu dises qu'ils ont un gros cul pour qu'ils tombent dans la drogue, j'te jure ! Il existe même une association de prévention pour ça... Sauvez Gremly j'crois, un truc dans le genre... Bref, j'pense pas comme toi, je pense que c'est vraiment des créatures sublimes qui méritent plus de reconnaissance. Ils sont pas méchants dans le fond si on leur donne de l'amour" Puis, il partit dans un fou rire, non décidément, le sérieux, ce n'était pas fait pour lui. Ulysse était le genre de personne incapable de mentir, car dès qu'il disait une connerie, il finissait par pouffer tel un enfant.

Damian lui parla de son meilleur ami, disant qu'à côté de lui, son ordinateur était un ange, Ulysse sourit avant de dire.  "J'ai hâte de le rencontrer alors. Et oui, il n'y a rien de mieux que le whisky ! Au moins, je sais que ce dernier serait toujours au rendez-vous où que j'aille. Long live the whisky." dit-il en levant son verre et portant son autre main sur le cœur, le tout avec un air théâtrale.

Damian expliqua à Ulysse que son jeu était du type horreur et que cela faisait depuis trois ans qu'il bossait dessus. Il ajouta également qu'il comptait l'offrir à son ami même si ça avait prit plus de temps. Il disait ça avec une telle banalité, comme si c'était quelque chose dont il était habitué à faire, ce qui impressionna un peu Ulysse. "Eh bien... Il en a de la chance ton pote ! C'est pas un des miens qui ferait ça... Quoique... Je ne connais personne doué en informatique, donc c'est sûr que ça règle la question. Pourquoi ça a prit plus de temps ?" demanda-t-il curieux. Même s'il était nul en informatique, il se doutait quand même qu'un jeu vidéo ne se créait pas en deux minutes. Toutefois, la conversation avec Damn avait aiguiser sa curiosité et maintenant, il se posait des questions sur la réalisation de jeux vidéos. Pour qu'il s'intéresse à ça, il devait déjà être pas mal ivre... Ou alors c'était peut-être Damian qui arrivait à rendre la chose intéressante. Ou tout simplement un mélange des deux.

Puis Damian posa à Ulysse LA question qui failli lui faire avoir une crise cardiaque. Du whisky/coca ?! Il n'était pas sérieux ? Comment pouvait-on mélanger le whisky, cette boisson divine, avec le coca, symbole de la suprématie américaine ? Il jeta un regard noir à Damian avant de reprendre : "Vous les américains, vous ne connaissez pas la valeur des bonnes choses. Bon... Etant donné que je commence à t'apprécier... On va dire que je n'ai rien entendu, ça vaut mieux. Mais ne dis plus jamais ça devant moi, car la dernière personne qui m'a dit ça... N'est plus là pour témoigner de ce que j'ai fais" Et comme pour accentuer son propos, il prit une grande gorgée du whisky que le barman venait de lui servir.

@Damian Gallagher




Des récompenses par ici:
 

Merci :snif::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité

Message(#)Sujet: Re: Drinking my work away. [Damn/Ulysse]   Jeu 16 Fév - 7:58


Drinking my work away
EXORDIUM.
Du whisky a un ordinateur ? Et après, il hurle quand je mets du coca dans le mien ! Sacrilège total ! La pauvre petite machine a dû terriblement souffrir. Pis d'ailleurs, ordi ou gremlin, je crois que le whisky n'est bon pour aucun des deux en fait. J'suis sûr que les petites créatures deviennent encore plus insupportables avec de l'alcool dans le sang; surtout vu leur taille ! Un verre est les pauvres deviennent incontrôlables. Il aime jouer avec le feu, le beau gosse. "L'un ou l'autre, je suis pas sûr que le whisky soit une bonne idée, de toute manière. Même si, certes, de l'alcool tuera sûrement pas un gremlin. Mais un ordi... ouais..." Je ris doucement, amusé. Ah la conversation qu'on a, quand même. C'est bien la première fois que je parle de gremlins à quelqu'un, quoi ; et c'est bien aussi la première fois que ce quelqu'un les compare à un joli petit ordi tout mignon. "Des créatures sublimes, hein ?" Je ris en me remémorant le vieux films sur les gremlins. Ouais non, ils sont quand même bien moches les machins. Beurky beurk beurk. "Ben c'est pas moi qui vais leur en filer, de l'amour, hein. Je te les laisse. Paie ma générosité."

Je lève mon verre avec lui et viens trinquer, même si le mien est presque vide tout en le rejoignant. "Long live le whisky !" répétais-je avant de faire signe au barman pour qu'il vienne prendre notre nouvelle commande. Ca me déprimait de voir mon verre se vider aussi vite et de me dire que j'aurais bientôt plus de glouglou. Ulysse se mit à parler de mon jeu et je hausse les épaules. C'était sûr que ce n'était pas n'importe qui qui faisait ce genre de chose pour la simple et bonne raison que je suis un gros malade. Normalement, ce genre de jeux, c'est les grandes boîtes qui les font. Un mec tout seul derrière son ordi va forcément en chier comme un rat mort. Mais j'aime les défis, en fait ; et pis j'ai déjà réussi à trouver un dessinateur qui m'aide pas mal pour créer les personnages, les créatures et les lieux ; ce qui me fait pas mal du boulot. Parce qu'honnêtement, si c'était moi qui devait faire les maquettes des dessins, le machin ressemblerait tellement à rien... "J'ai eu les yeux plus gros que le ventre. Ce genre de jeu... ça demande des années, surtout avec les graphismes que je veux. J'ai dû chercher un dessinateur et tout. Et pis, faut créer l'histoire, les maps, placer les objets à trouver... C'est long, très long. Je m'étais un peu surestimé quand j'ai commencé." N'empêche, c'est cool que ce mec s'intéresse à mon boulot, ça me fait sourire comme un con super fier. Il devient vraiment très très intéressant, le beau gosse, en vrai, en plus d'avoir un joli petit cul.

Je me marre en voyant sa tête quand je parle de mettre du coca dans mon whisky. C'était pile la réaction que j'étais sûr d'avoir et il ne me déçois absolument pas, pour le coup. Ah, la tête qu'il fait ! "En vrai, j'aime pas le coca tout seul. Mais j'sais pas pourquoi, avec le whisky, j'aime bien. Le whisky rend tout meilleur de toute façon." J'hausse les épaules avant de remercier le barman quand il apporte nos boissons et que j'en bois une gorgée à mon tour.

Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 815 points et j'ai balancé : 3253

Message(#)Sujet: Re: Drinking my work away. [Damn/Ulysse]   Mar 21 Fév - 23:34

Ulysse pouffa à nouveau quand Damian dit que l'alcool tuerait facilement un ordi. Il se souvenait du sien qui devait sûrement se trouver à la casse maintenant et la manière dont il s'était éteint dans un petit pfiut. Bon, là il en riait, mais il faisait moins le fier quand celui-ci lui avait fait un écran noir au moment où il en avait le plus besoin. "Je n'ai jamais été très soigneux avec mes affaires" dit le jeune homme  "Je suis déjà étonné que mon ordi ai tenu aussi longtemps. Avec le nombre de fois où je l'ai fais tomber ou alors tout les trucs que je renversais dessus. Entre le whisky et les chips coincée dans le clavier, il y avait de quoi faire un vrai pique nique. C'était un survivor cet ordi ! Paix à son âme" dit Ulysse en levant son verre pour rendre hommage à  son dinosaure d'ordinateur. Même s'il n'aimait pas ces choses là, il ne pouvait nier qu'il lui avait été utile (même s'il ne l'avouerait jamais, il voulait garder son image de gars en dehors de la technologie...).  Damian sembla être en contradiction avec Ulysse quand ce dernier dit que les gremlins étaient des créatures sublimes, ce qui fit rire le jeune homme. "Quoi ? Tu ne les trouves pas belles avec leurs yeux globuleux, leurs oreilles pointues et leurs dents acérés ? Je ne comprends pas pourquoi, c'est le summum de la beauté pourtant" dit-il avec humour. "Si tu ne veux pas leur donner de l'amour, tant pis ! Je le ferais moi, j'ai assez d'amour pour tout le monde. Je déborde d'amour ! Pire qu'un bisounours !"

Ulysse fit tinter son verre contre celui de Damian avec un grand "cheers" avant de boire celui-ci d'une traite, avant de retenir une grimace, ouh, il était corsé quand même, surtout qu'il était bien rempli... Enfin avant qu'Ulysse jette son dévolu dessus. Heureusement Damian avait fait un signe au serveur de lui remettre un verre et Ulysse poussa le sien sur le comptoir pour en demander de même. Son ardoise augmentait de plus en plus ces temps-ci et il savait qu'il allait devoir casquer à la fin du mois quand il allait devoir payer toute ses consommations (même s'il comptait sur Aaron ou Astrid pour lui faire une petite ristourne). De toute façon, pour le moment, il n'avait pas envie de se soucier avec ça, il voulait juste boire et profiter de l'agréable compagnie du beau jeune homme à côté de lui. La conversation revient sur le jeu vidéo de Damian, ce dernier disait qu'il avait vu trop grand et que ce genre de jeu prenait des années à faire. Il lui expliqua tout ce qu'il fallait faire et Ulysse l'écouta attentivement, hochant la tête. Jamais il ne s'était imaginé que crée un jeu vidéo prendrait autant de travail... Limite, il aurait pu s'imaginer que c'était des robots qui faisait ça... "Il te reste encore beaucoup de choses à faire ou alors tu l'as presque terminé ?" demanda Ulysse curieux.

Ulysse remarqua bien que Damian se moquait de lui avec sa question sur le whisky et fit faussement la moue. "Le coca c'est le mal absolu. Je suis sûr que c'est une compagnie complotiste illuminati reptilienne scientologiste qui veut nous contrôler avec cette boisson" dit Ulysse avec sérieux avant de pouffer de rire. "Ou un truc du genre... Mais heureusement qu'on a le whisky pour sauver nos âmes !" dit-il avant de prendre une gorgée de sa nouvelle boisson.

@Damian Gallagher




Des récompenses par ici:
 

Merci :snif::
 
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé

Message(#)Sujet: Re: Drinking my work away. [Damn/Ulysse]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Drinking my work away. [Damn/Ulysse]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» ULYSSE mâle yorkshire toy 5 ans SPA DOUAI 59
» Ulysse, pour vous servir
» ¤~~You still have lots more to work on~~¤
» 01. That Damn Hot Gynecologist.
» ULYSSE caniche nain abricot 5 ans (Dépt 45)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: It's Over :: Hasta la vista, Baby :: RP-
Sauter vers: