AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter pour le forum dans ce sujet
N'oubliez pas de commenter les pubs PRD et Bazzart et d'aller réclamer vos points
« HEY TOI LÀ !!! JE TE VOIS !!! Pose ce cookie tout de suite et inscris toi !! Nous on a mieux, on a des choco-suprème... »
N'oubliez pas d'envoyer vos secrets à Bitchcation.
Ne réclamez pas vos points, ils seront ajoutés automatiquement à la réception du MP!
La newsletter de juin est enfin là. N'hésite pas à aller la lire et la commenter !
Tu peux la retrouver par ici
Le groupe du mois est ici et le membre du mois . N'hésitez pas à aller les féliciter, ça vous donne des points!
Retrouvez la fiche de liens du membre du mois.
Prendre un PV, un scénario ou un pré-lien vous donnera 20 points à la validation de votre fiche.
Rejoindre les Lucas vous donnera 70 points à votre validation. Rejoindre les Disney ou Hitchcock vous donnera 50 points.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
J'ai actuellement : 116 points et j'ai balancé : 2178

Message(#)Sujet: (Mayan) Another brick in the wall   Lun 30 Jan - 19:17


Maya & Aslan

We don't need no education, teachers leave them kids alone

« Oui, Ruben c'est ça ? » Le gamin acquiesça avec un sourire timide, visiblement soulagé que tu aies enfin retenu son nom. Il avait quand même fallu qu'il te le répète six fois. « C'est vrai, l'alcool et le tabac sont des drogues ; ils agissent sur le cerveau et peuvent rendre dépendants tous les deux. » Tu hochais la tête, plutôt content. Tu l'aimais bien, ce gosse. C'était presque ironique : si tu avais eu son âge, tu l'aurais probablement détesté. Mais maintenant que tu te retrouvais seul face à une classe d'adolescents pour la plupart assez peu intéressés, tu bénissais de tout cœur l'existence de têtes de classe comme lui qui t'épargnaient trop de moments de solitude. « Exact, j'aurais pas dit mieux, j'ai même rien à ajouter. Elles sont légales et réglementées, mais ce sont des drogues qui ont toutes les deux un fort potentiel addictif, et qui peuvent être mortelles, à plus ou moins long terme. » C'était ta première intervention dans un lycée, et tu espérais ne pas t'en sortir trop mal – à vrai dire, c'était difficile à estimer. Tu t'étais toujours trouvé plutôt doué avec les adolescents ; mais il y avait une très nette différence entre papoter avec eux le temps de changer leurs bandages et capter leur attention pendant trois heures de cours.
En tant que parrain chez les narcotiques anonymes et infirmier diplômé, il avait apparemment été décidé que tu étais la personne idéale pour assurer les cours de prévention sur la drogue et la sexualité. Tu n'avais pas spécialement eu ton mot à dire, mais tu faisais de ton mieux : tu avais même essayé d'organiser un mini-quizz pour rendre ton cours moins barbant. La plupart des élèves s'étaient pris au jeu, mais tu sentais encore quelques récalcitrants dans les rangs. C'était sûrement le genre de trucs inévitables à leur âge.
« Ok, maintenant... Vrai ou faux : si on va dans un centre de désintoxication, on peut être balancé à la police pour possession de stupéfiants ? » Ton regard glissait de visage en visage, avant de s'arrêter sur un groupe de filles en train de chuchoter. Depuis le début, elles étaient les moins attentives ; tu les soupçonnais même de se moquer un peu de l'intell-de Ruben. Tu avais laissé couler jusque là, mais il était temps de t'amuser un peu aussi ; d'autant que tu travaillais avec la maman de l'une d'elles. « Tiens, miss Whanau par exemple... Tu en penses quoi ? »

Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 250 points et j'ai balancé : 458

Message(#)Sujet: Re: (Mayan) Another brick in the wall   Dim 5 Fév - 20:21

Another Brick in the wall
Journée de cours rime avec ennuie. Non ? Pas vraiment ? De toute façon, tu n'avais jamais été bonne en poésie, mais pour toi cette phrase était une vérité absolue. Tu détestais chaque heures que tu pouvais passer à rester assise, écouter un prof déblatérer des choses qu'il pensait mieux savoir que tout le monde et qui te jugeait comme un moins que rien. Tu préférais largement, les heures d'intercours, où tu pouvais retrouver tes amis et montrer à quel point, cet endroit t'appartenait. Alors que tu étais en cours d'anglais, le proviseur vint dans la salle. "Bonjour à tous, je viens vous annoncer que le prochain cours est annulé" Un mouvement de joie résonna dans la salle, tandis que tu affichais un grand sourire sur ton visage. Tu t'imaginais déjà partir flaner dans le parc à côté du lycée. "A la place, elle est remplacé par une intervention sur les dangers de la drogue." Le visage de chaque personne présente se décomposa aussitôt. C'était vraiment du foutage de gueule, quel connard de donner des faux espoirs comme ça. Agacée, tu levas la main avant de dire. "J'ai déjà participé à l'intervention sur les dangers de la route, alors qu'on y était que dix... Je suis obligée d'aller à celle là ? " "Oui mademoiselle Whanau, c'est obligatoire pour tout le monde" Connard. Ce mot se répéta en boucle dans ton esprit.

C'est ainsi que tu te retrouvais à t'ennuyer, une fois de plus... Bon au moins, l'intervenant était un beau garçon, cela rendait la sentence moins désagréable. Il semblait que tu l'avais déjà vu quelques part sans te rappeller où... Pourtant tu n'étais pas du genre à oublier un beau visage. L'intervenant posa des questions à l'assemblée, dont la moitié piqua du nez pour ne pas être interrogé. Il en fut de même pour toi, qui évita le regard de l'homme, t'intéressant soudainement à tes pointes de cheveux. Finalement se fut Ruben qui répondit. Bien évidemment, c'était toujours lui... Il voulait encore une fois montrer son intelligence à tout le monde. Tu soupiras, avant de murmurer à Millicent une pique à propos de l'adolescent. C'était un peu une deuxième nature chez toi, tu n'arrivais pas à t'en empêcher, c'est comme si cela faisait parti de ta nature. Par moment tu te demandais pourquoi tu t'acharnais autant sur le pauvre Ruben, mais tu finissais pas laisser tomber, ayant bien trop peur de la réponse. Tu sursautas quand l'intervenant dis ton nom. Merde. Il venait de poser une question non ? Tu restas un moment sans parler avant de tenter une réponse. "Hmmm, la réponse D" dis-tu avec un grand sourire, ce qui valu l'hilarité de l'assemblée.
avengedinchains
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 116 points et j'ai balancé : 2178

Message(#)Sujet: Re: (Mayan) Another brick in the wall   Mer 15 Fév - 17:04


Maya & Aslan

We don't need no education, teachers leave them kids alone

Après une hésitation, un sourire s'était marié à ses lèvres, et sa bouche s'était ouverte alors qu'elle s'apprêtait à parler – alors, pendant une seconde, tu avais cru qu'elle répondrait à ta question sérieusement. Et puis, non, elle te sorti juste une réplique digne du Kamoulox pour faire marrer les copains. Qu'est-ce que tu avais espéré au juste ?
Tout le monde s'était mis à rire. Elle devait être populaire, et ce n'était pas vraiment étonnant : elle était belle, d'une famille plutôt aisée malgré le métier de sa mère... elle avait clairement tout pour elle. Un léger sourire s'invita sur tes lèvres.
« Désolé : « la réponse D », « 42 » et « la mer noire » ne sont pas des réponses acceptées. » Tu essayais de la jouer cool, tu te refusais à devenir un de ces profs pince-sans-rires que tu avais tant détesté dans ta jeunesse ; mais il fallait bien avouer que c'était un peu frustrant. Tu ne savais même pas si elle avait entendu la question ou si elle se payait ta tronche gratuitement. Tu fis un pas en arrière pour t'asseoir sur le bureau, en tailleur, pendant que le silence reprenait sa place. « La réponse est non, heureusement, tout est confidentiel, aussi bien au centre de désintoxication que chez les narcotiques anonymes. Ils sont là pour aider, pas pour enfoncer. Si un jour vous avez un problème, n'hésitez vraiment pas à aller là-bas. » Tu ne pouvais pas t'empêcher de faire ta petite pub, et tu comptais même leur refiler des prospectus à la fin de la séance. Ces mecs t'avaient probablement sauvé la vie et tu pouvais les encenser pendant des heures si tu ne prenais pas un peu sur toi. « Bien, Miss Whanau, viens voir... » Tu tendis un marqueur à son attention, celui que tu avais utilisé un peu plus tôt pour écrire le sujet de l'intervention. « J'aimerais que tu m'écrives au tableau quels sont, selon toi, les effets néfastes de la drogue, s'il te plaît. » Tes yeux défièrent les siens. Elle savait faire de l'humour quand sa copine était à ses côtés, mais tu voulais voir ce qu'elle avait dans le ventre une fois seule face au reste de la classe.

Code by Fremione. @Maya H. Whanau

Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 250 points et j'ai balancé : 458

Message(#)Sujet: Re: (Mayan) Another brick in the wall   Mar 28 Fév - 23:46

Another Brick in the wall
Tu souriais fièrement, satisfaite de ta gueule et de la réaction de tes camarades. Tu regardas l'infirmier, les bras croisés, un sourire en coin avec un air de défi dans les bras. Tu étais bien destinée à montrer qu'il ne te faisais pas peur et qu'ici, au lycée, il était hors de question qu'il fasse la loi. C'était ton territoire. Cependant, tu fus surprise quand tu vis qu'Aslan prit celà avec humour. Ok... Il était peut-être plus cool que tu le pensais et tu ne pus t'empêcher de sourire à sa blague. C'était bien joué ! Toutefois, l'humour laissa vite place au sérieux quand l'infirmier reprit ses explications sur les narcotiques anonymes. Aussitôt, tu décrochas, trouvant cela mortellement ennuyeux. Tu te contentais de l'écouter d'une oreille tout en regardant ta manucure avec attention. D'ailleurs, tu te disais qu'il était temps pour toi de le refaire car le vernis commençait à s'écailler, puis tu n'étais plus vraiment fan de la couleur. Tu allais peut-être remplacer ce rouge par un noir et... Tu fus coupée de tes pensées par Aslan qui venait de t'adresser la parole. "Pardon ?" dis-tu en le regardant complétement perdu. Tu n'avais absolument rien écouté de ce qu'il venait te dire. Il te tendit un marqueur que tu pris machinalement avant d'essayer de te remettre ce qu'il venait de te demander. Millie te souffla rapidement quelques mots et ainsi, tu appris qu'Aslan t'avait demandé de noter au tableau les effets néfastes de la drogue. Tu restas un moment à réfléchir, tapotant le marqueur dans ta main, t'aidant à te concentrer. Tu avais bien quelques idées sur la réponse, comme l'addiction, phases psychotiques etc. Mais bien sur, tout ça était trop sérieux... Beaucoup trop sérieux et tu t'étais décidé à faire chier le monde. Un petit sourire narquoi s'afficha sur ton visage quand une idée te vint à l'esprit. Tu débouchas le marqueur avant de marquer avec ta plus belle écriture : "sortir avec Ruben". Tu refermas le marqueur avant de te retourner fierement vers la salle, contente de ta connerie. "Voila l'effet le plus néfaste selon moi..."

avengedinchains
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 116 points et j'ai balancé : 2178

Message(#)Sujet: Re: (Mayan) Another brick in the wall   Ven 3 Mar - 15:52


Maya & Aslan

We don't need no education, teachers leave them kids alone

Dans tes rêves les plus fous, Maya écrivait une liste de ravages de la drogue longue comme le bras, puis tu lui demandais les effets positifs, elle n'en trouvait pas, tout le monde réalisait que la drogue c'était le mal et ressortait du cours absolument ravi. Ouais, t'avais encore un côté grand naïf. Malheureusement pour toi les choses ne se passèrent pas comme ça.
Il te fallu quelques secondes, sourcils froncés, pour que l'information remonte à ton cerveau, tandis que tu déchiffrais les mots griffonnés au tableau. « Sortir avec Ruben » Ton regard croisa celui de l'adolescent avant de se poser dans celui de la jeune femme. Est-ce qu'au moins Maya avait réalisé que tu travaillais avec sa mère ? Pas que tu sois du genre à balancer, mais ça commençait doucement à ressembler à du harcèlement à tes yeux ; et si c'était le cas, tu ne pouvais pas franchement laisser passer sans rien faire. T'étais peut-être mal placé pour jouer les offusqués, toi qui avais été un vrai petit connard avec tes camarades, en arrivant aux Etats-Unis – désolé Patrick – mais t'avais des circonstances atténuantes, toi. On t'avait déraciné de force pour ce pays merdique, ce connard de beau-père et cette langue que tu parlais mal. Qu'est-ce qui la rendait méchante comme ça, elle ? Et puis de toute façon, tu avais grandit, tu étais devenu infirmier et t'avais croisé assez d'adolescents ayant tenté de mettre fin à leurs jours pour comprendre les ravages que ça pouvait faire. Tu pouvais être reconnaissant que Patrick n'aie jamais essayé de se foutre en l'air par ta faute – tu ne te serais jamais pardonné.
« Néfaste pour lui, ça c'est clair. » Les mots étaient sortis comme une éclaboussure. Tu n'essayais même plus de la jouer cool ; tu avais trop de peine pour Ruben – il avait baissé la tête, encaissant les rires avec un sourire gêné. « T'as pas l'air très calée sur le sujet, Maya ; je pourrais peut-être voir avec ta mère pour te faire faire un peu de bénévolat dans le service d'addictologie, ça tomberait bien, on a toujours besoin de bras là-bas. » Un grand sourire fendit ton visage ; t'étais sacrément fier de ta connerie. « A moins que tu n'aies soudainement des idées un peu plus pertinentes ? »

Code by Fremione. @Maya H. Whanau

Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 250 points et j'ai balancé : 458

Message(#)Sujet: Re: (Mayan) Another brick in the wall   Jeu 16 Mar - 20:13

Another Brick in the wall
Tu pinças les lèvres à la remarque de intervenant. Ok... Très drôle. Haha. Tu étais bidonnée de rire... Tu croisas les bras, ne te laissant pas démonter par ce qu'il venait de te dire. "Ce serait plutôt une bénédiction que je le ferais, ça serait sa seule chance de sortir avec une fille" dis-tu avec un sourire narquois. Ruben baissa le regard à cette phrase, tu l'avais surement blessé et il évitait de la confrontation. Pendant un cours instant, juste une fraction de seconde, tu ressentis du remord, t'en voulant d'avoir agit de la sorte, mais ton côté peste reprit le dessus et tu te sentis victorieuse et puissante d'être craint de la sorte. Un sourire apparu sur ton visage et tu regardas Aslan avec défi, bien décidé à lui montrer que tu ne le craignais pas.

Cependant, quand il parla de ta mère, tu fronças les sourcils. Qu'est-ce qu'elle venait faire dans l'équation ? Puis d'un coup, tu te souvins d'où tu reconnaissais ce visage. Aslan travaillait avec ta mère. Tu grimaças. Tout de suite, c'était moins marrant. S'il caftait sur ton attitude au lycée, ce qui risquait très fortement de se passer, tu pouvais dire adieu à ton argent de poche et cette robe que tu rêvais de t'acheter. Tu allais devoir te montrer plus douce et cela ne te plaisait pas du tout, tu sentais que tu perdais le jeu. Tu lanças un regard meurtrier à Aslan "Je n'ai pas envie de traîner avec des camés et prendre le risque de me faire agresser !" tu repris, énervée. Tu soupiras, te rendant compte que le seul moyen pour échapper au bénévolat était de répondre à la question d'Aslan. "Dans les effets néfastes de la drogue, on peut trouver... la dépendance, des trous de mémoire, de la paranoïa... Et plein d'autres choses" dis-tu à contrecoeur.

avengedinchains
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 116 points et j'ai balancé : 2178

Message(#)Sujet: Re: (Mayan) Another brick in the wall   Mer 12 Avr - 22:01


Maya & Aslan

We don't need no education, teachers leave them kids alone

Loin de se démonter, l'adolescente enfonçait le clou. Tu pinças tes lèvres, ton regard glissant à nouveau vers le jeune homme, qui encaissait l'injure en silence. « On en reparle dans dix ans. », soufflas-tu. Quand il serait chef d'entreprise et toi vendeuse au Starbucks – c'était ce que tu crevais d'envie d'ajouter, mais tu te retins. Tu connaissais sa mère, quand même. Elle avait mis bien assez de temps à t'accorder sa confiance, ça aurait été con de te la mettre à dos en perdant ton sang froid face à l'un de ses rejetons et de tous ses petits camarades. Tant pis, toi, tu arrêtais ce combat là – tu essaierais quand même de parler à Ruben à la fin du cours pour voir comment il le prenait, essayer d'arrondir un peu les bords. T'avais aucune envie de le retrouver emmené d'urgence dans ton service, quelques jours plus tard, pour ne pas avoir supporté la pression sociale. Aucune.

Mentionner sa mère eut comme un effet magique. Ses traits s'assombrirent, tu sentis son regard te brûler la peau. Elle avait perdu, tu en étais sûr – et elle venait de comprendre la même chose.
« Je n'ai pas envie de traîner avec des camés et prendre le risque de me faire agresser ! » Tu te sentis visé – peut-être à tort, tu ne savais pas - tu espérais. Tu n'avais pas parlé de ton passé de camé, ni de ce que tu avais fait à la femme que tu avais le plus aimé au monde. D'ailleurs, ce dernier point, sa mère l'ignorait aussi - Maya ne pouvait donc pas le savoir. Tu t'accrochais à cette idée avec force, mais tu n'arrivais pas à te détendre pour autant. C'était quand même vachement précis – un peu trop pour un simple hasard. Te tortillant légèrement sur le bureau sur lequel tu t'étais assis, tu la laissais noter ses réponses sur le tableau blanc, acquiesçant doucement. « Bien... Ouais, c'est juste. Les autres, vous avez des idées pour compléter ? » Tu jetas un regard vers Ruben, plein d'espoir ; mais il garda les yeux rivés au sol, apparemment décidé à ne plus prendre la parole. « Ok... On verra ça plus tard. » Tu te tournais à nouveau vers l'adolescente. Allez, une dernière question, et tu lui foutais la paix. Promis. « Et ses effets positifs, Maya ? »

Code by Fremione. @Maya H. Whanau






Présence (très) réduite jusqu'au 26/08
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 0 points et j'ai balancé : 142

Message(#)Sujet: Re: (Mayan) Another brick in the wall   Sam 29 Avr - 13:54


Let me bitch, please

La salle est remplie d’élèves blasés d’être là à écouter ce vieux leur parler des dangers de la drogue. Les jeunes savent qu’il y a des dangers dans la drogue mais tout le monde s’en fiche. Ils préféraient pouvoir partir de la pièce et le laisser radoter tout seul. Un blanc s’installe dans la salle lorsque soudain tous les téléphones de la pièce se mettent à sonner et à vibrer. Les jeunes trop contents d’avoir une distraction se jettent sur leur téléphone pour contempler la belle rumeur qui envahit leur écran.

« Coucou chers lycéens et Mr le professeur d’un jour ! Je vois que vous êtes tellement attentifs à ce qu’il se passe en cours que vous n’avez pas pu vous empêcher de vous jeter sur vos téléphones à l’instant même où il a sonné. Bande de petits vauriens !

Bon alors aujourd’hui j’ai un petit souci avec deux personnes en particulier dans cette salle. Maya te fait ta belle et te pavane dans le lycée à longueur de journée mais on sait tous très bien que dès que les autres auront fini leur études et notamment ce cher Ruben auquel tu aimes beaucoup t’en prendre, toi tu seras encore vendeuse dans une boutique misérable où tu gagneras à peine le minimum syndicale. En plus de cela, tu aimes jouer la fière avec Mr le Professeur mais que tu adorerais te jeter au cou de cette créature de rêve qu’est Aslan. Fais gaffe à la tache de bave sur le sol quand tu partiras.

Quant à toi, Aslan, après tout ce que tu as fait, tu as le culot de te pointer devant une pair d’adolescents aux cerveaux réduits alors que toi-même tu fais partie des Narcotiques Anonymes. Oui oui, votre professeur est un junkie. Il prétend ne plus l’être mais regardez-le, il est tellement consciencieux que soit il est sous l’emprise de la drogue là maintenant tout de suite soit il a été gravement atteint par le passé. Puis qui supporterait de faire un tel cours à moins d’être drogué ou de ne pas avoir le choix ? Raconte-nous ton histoire Aslan. Nous t’écoutons.

Xoxo les loutres. »
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 250 points et j'ai balancé : 458

Message(#)Sujet: Re: (Mayan) Another brick in the wall   Mer 10 Mai - 10:39

Tu soupirais longuement, tu en avais assez, d'être là devant tout le monde à te faire interroger sur des questions dont tu en avais absolument rien à foutre. Plus le temps passait, et tu appréciais de moins en moins cet Aslan, et tu voyais dans son regard que c'était réciproque. C'était le seul truc qui te rendait un peu joyeuse en fait... Le fait qu'il passe un aussi moment que toi. Il te lança une pique auqel tu décidas de ne pas répondre, tu croisas les bras sur ta poitrine, lui adressant un regard noir. Il pouvait te dire tout ce qu'il voulait, ça ne t'atteignait pas. Il te posa à nouveau une question sur les effets de la drogue, tu ouvris la bouche pour dire un truc débile quand plusieurs portables se mirent à sonner, dont le tien. Sans vraiment te soucier de ce qu'Aslan pouvait penser, tu pris ton portable pour lire le message. Après la lecture du paragraphe sur toi, tu pincas les lèvres et releva la tête. Tout le monde dans la salle te regardait d'un air moqueur, eux aussi avaient reçu le même sms. Tu leur lança un regard de défi avant de dire "Qu'est ce que vous avez à me regarder comme ça ? Vous pensez vraiment ce qu'elle dit ? Attendez, elle vient de dire que Ruben finirait ses études alors que tout le monde sait que c'est un bonà rien" Tu soupiras la tête en soupirant, en signe de dépit. Tu continuas à lire les quelques lignes qui restaient et leva les yeux au ciel quand la bitch insinuait que tu bavais sur le professeur... Certes, il n'était pas laid mais bon... Par contre, le reste était très intéressant. Vrai ou non, tu t'en foutais et voulait juste profiter de cette faille. Tu souris avant de reprendre "Quant à vous, désolée de vous décevoir, mais je ne fantasme pas sur vous... Les camés c'est pas vraiment mon style voyez-vous..."
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 116 points et j'ai balancé : 2178

Message(#)Sujet: Re: (Mayan) Another brick in the wall   Lun 19 Juin - 1:31


Maya & Aslan

We don't need no education, teachers leave them kids alone

Elle avait ouvert la bouche pour parler, et encore une fois, naïvement, tu y avais cru – ça y était, elle allait donner la réponse, et vous pourriez enfin en finir avec cet espèce de bras de fer interminable. Mais non. Il fallait vraiment que tu arrêtes de croire des trucs, Aslan, parce que rien ne se passait jamais comme tu l'imaginais – tu aurais dû le savoir, maintenant. Maya fut interrompu par une cascade de sonneries de téléphone. Tu ouvris la bouche pour demander aux élèves de rester concentrés et de ne pas regarder avant la fin du cours – mais autant pisser dans un violon. En même temps, tu t'étais pris pour qui pour espérer te mettre entre un groupe d'adolescents et leurs téléphones portables ? Seul Ruben et toi résistèrent un instant, avant de craquer à votre tour. Sans surprise, c'était la bitch – et sans surprise non plus, c'était pour s'en prendre à Maya et toi. Serrant les mâchoires, tu descendis lentement du bureau sur lequel tu t'étais assit. Putain, c'était bien ta veine. Comment cette saloperie pouvait-elle tout savoir si rapidement ? Est-ce que la bitch était en fait l'un de ces lycéens que tu avais en face de toi ? C'était impossible, ça aurait signifié qu'ils avaient lancé l'application en étant encore au collège. Mais alors, comment ?
La riposte de la jeune Whanau ne se fit pas attendre, et le nom de Ruben résonna à nouveau dans la salle. Alors, soudainement, les mots t'échappèrent, se répandant sur la classe comme une éclaboussure.
« Ferme-la, Maya ! » Une expression choquée teinta tous les visages, et tu regrettais aussitôt de t'être emporté. « Je veux dire... Arrête avec Ruben... » Malheureusement, il était trop tard pour rattraper tes mots; et puis, merde, ils n'avaient plus huit ans, tu  n'étais pas là pour les materner. Plus calmement, tu repris la parole. « Ça te rendras pas plus cool ou meilleure que lui de t'acharner gratuitement sur quelqu'un. La prochaine fois que je t'entends parler de lui, Maya, c'est direct chez le proviseur. » La grosse blague - tu ne savais même pas où était son foutu bureau – et tu aurais été étonné que quiconque prenne tes menaces au sérieux.
Elle s'était ensuite recentrée sur le paragraphe qui te concernait toi, et ses fausses excuses t'arrachèrent un rire jaune.
« Ah mince, quelle déception ! » Tu essayais de garder la face, mais te faire traiter de camé t'enserra le cœur. C'était injuste – tu avais trop galéré pour te sortir de tes addictions et les cacher au reste du monde. De quel droit cette application venait tout ruiner d'un simple sms ?
Relisant rapidement la partie qui parlait de toi, tu relevais les yeux sur les élèves qui te faisaient face, te raclant la gorge. Par quelle foutue magie tu te sortirais de là, hein ?
« Ok. Pour commencer, la drogue ne rend pas consciencieux, loin de là. J'ai rien de plus fort qui coule dans mes veines que du café depuis pas mal d'années... Mais j'ai effectivement eu de sérieux de problèmes de drogues dans le passé, et c'est pour ça que je suis ici. Pour vous parler d'expérience, pas pour vous recracher ce que quelqu'un a écrit dans un manuel. Alors si vous avez des questions, posez-les. » Ton regard se posa dans celui de Maya, interrogatif, presque défiant.

Code by Fremione. @Maya H. Whanau






Présence (très) réduite jusqu'au 26/08
Revenir en haut Aller en bas
 
(Mayan) Another brick in the wall
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» You're just another brick in the wall ... (feat. Jowan)
» (leo) don't just be another brick in the wall.
» Premier cours d'anglais - Prise de contact (Junior/Senior)
» [CLOS] [Angela/Sky] Another brick in the wall
» feuilles de brick

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: Los Angeles :: Echo Park :: Complexe Éducatif-
Sauter vers: