AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter pour le forum dans ce sujet
N'oubliez pas de commenter les pubs PRD et Bazzart et d'aller réclamer vos points
« HEY TOI LÀ !!! JE TE VOIS !!! Pose ce cookie tout de suite et inscris toi !! Nous on a mieux, on a des choco-suprème... »
N'oubliez pas d'envoyer vos secrets à Bitchcation.
Ne réclamez pas vos points, ils seront ajoutés automatiquement à la réception du MP!
La newsletter de juin est enfin là. N'hésite pas à aller la lire et la commenter !
Tu peux la retrouver par ici
Le groupe du mois est ici et le membre du mois . N'hésitez pas à aller les féliciter, ça vous donne des points!
Retrouvez la fiche de liens du membre du mois.
Prendre un scénario ou un pré-lien vous donnera 20 points à la validation de votre fiche.

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
J'ai actuellement : 49 points et j'ai balancé : 606

Message(#)Sujet: Lucy E. Monroe ➸ Anna Speckhart   Mer 22 Mar - 20:40

lucy ericka monroe
si la coupe est pleine tant mieux, l'ivresse sera meilleure
anna speckhart - folk cursed
Nom : Monroe
Prénom : Lucy Ericka (née Lucas Erick)
Surnom : Lulu
Date de naissance : 09/06/1994
Lieu de naissance : Los Angeles
Age : 22 ans
Origines : Anglaises et américaines
Nationalité : Américaine
Situation Conjugale : Célibataire
Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle
Situation financière : Difficile
Métier : Caissière au supermarché à mi-temps / Bénévole régulière d'un centre pour jeunes défavorisés
Groupe : Allen  
 
Caractère

Lucy est une sanguine. Elle vit dans le moment présent, réagit toujours au quart de tour, laisse toujours tout ce qui lui passe par la tête sortir de sa bouche. Longtemps bloquée dans la discipline et les conventions, elle ne se soucie plus vraiment désormais de ce genre de barrières. Toujours à la recherche de découvertes et de nouvelles expériences, elle aime les défis et multiplie les projets, parfois jusqu'à s'y perdre. Si elle n'aime pas forcément être au centre de l'attention, elle est toujours là pour donner son avis ou faire rire les autres, d'ailleurs pour elle le contact humain est une des choses essentielles dans la vie. Elle n'arrive pas à comprendre qu'on puisse rester chez soi à rien faire ou à lire des livres quand il y a tout un monde qui attend dehors. Son impulsivité peut souvent la mener à prendre de mauvaises décisions, et elle a tendance à sous-estimer la conséquence de ses actes ou de ses paroles, mais elle considère que la vie est faite pour être vécue spontanément. Le seul moment où elle s'accorde du répit c'est lorsqu'elle écrit, mais dans cette passion même elle se jette entièrement et sans jamais trop y réfléchir, de la même manière qu'elle lit les livres vite, comme s'ils s'apprêtaient à disparaître.
Un peu plus sur ton personnage

Hobbies : la guitare, le tennis, la course à pied, la natation, la lecture et l'écriture
Objectif(s) de vie : faire un travail qui lui plaise, voyager
Aime : la musique, les concerts, les bars bruyants, la mer, les années 70, les livres obscurs, les vieilles voitures, le thé, le guacamole, les chiens
Déteste : le café, les couples niais, les couleurs vives, les jours de pluie, les chats
Phobie(s)/Peur(s) : les poupées
Lieu d'habitation :  hollywood
La bitch et ton personnage

Lucy a un rapport assez paradoxal à la bitch. Personnellement, elle trouve ça assez marrant, elle aime bien se moquer gentiment des gens en lisant ce qu'on raconte sur eux, et puis elle voit ça presque comme un jeu de faire en sorte de se retrouver dans un de ses articles. D'un autre côté, elle sait qu'elle peut blesser beaucoup de gens et créer des embrouilles, et ça, ça ne lui plaît pas du tout, divertir oui, raconter n'importe quoi pour détruire la vie des autres, ça c'est pas cool.  
Derrière l'écran
Pseudo : Jo
Âge : 19
Scénario/prédefini : Non
Comment as tu connu le forum ? C'était un matin de mai, la rosée recouvrait les bosquets et...
Ce que tu en penses : Beurk :P
Un mot pour la fin : FESSES


Recense ton avatar :
Pour un inventé
Code:
[<span class="avPris">[url=http://losangelestimes.forumactif.org/u162]●[/url]● ANNA SPECKHART</span> ► « lucy e. monroe »

Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 49 points et j'ai balancé : 606

Message(#)Sujet: Re: Lucy E. Monroe ➸ Anna Speckhart   Mer 22 Mar - 20:41

L'histoire de ta vie


Juin 1994. Paul Monroe traverse un couloir. Le plus long de sa vie. Une seule phrase tourne en boucle dans son esprit : son fils est né. Il a un fils. Son premier, il n’espère pas son dernier, pourtant il le sera, mais cela il ne le sait pas encore. Un petit garçon. Son petit garçon. Un bébé. Il pousse enfin la porte de la chambre, son cœur s’arrête pendant un instant, ils sont là, sa femme, l’air épuisé mais serein, et un petit bout de chair minuscule avec une toute petite bouche et qui respire paisiblement. D’un coup d’œil en la direction de Joanna, ils savent déjà, ils ont déjà réfléchi. Il le prend dans ses bras et caresse son visage du bout de son doigt, en murmurant son nom : Lucas.


Janvier 2001. « Mme Monroe, écoutez, Lucas est un petit garçon très bien élevé, il travaille bien et il s’investit beaucoup au baseball. »

Les pieds de Lucas venaient taper à intervalle régulier contre les pieds de la chaise. Les yeux de Joanna faisaient l’aller-retour entre le sourire calme de la directrice et l’air renfrogné de son fils.

« Mais il ne doit plus jamais faire une chose pareille, d’accord Lucas ?, continua-t-elle en souriant à l’enfant alors que son regard revenait vers la mère, J’ai les parents d’élève sur le dos, si cela se reproduit je serais forcée de prendre des mesures exceptionnelles, et je ne veux pas que ça arrive. »

Joanna lança un regard sévère en direction du petit garçon. Son mari et elle s’étaient donnés corps et âme pour que Lucas intègre la meilleure école des environs, alors forcément, la menace qui planait ne la réjouissait pas. Et encore moins les idées saugrenues de son fils. A 7 ans il leur en passe des choses par la tête, toutes aussi absurdes et bizarres les unes que les autres, mais là il avait été trop loin. Ils sortirent du bureau, Lucas traînait des pieds, de honte sûrement, attendant la punition qui allait l’accabler. Au début, Joanna marcha le visage fermé, sans dire un mot. Une fois arrivés dans le parking près de la voiture, elle plia ses jambes pour se mettre à sa hauteur et prit son visage entre ses mains.

« Mon chéri, tu ne peux pas aller regarder les filles dans les vestiaires comme ça, ça ne se fait pas. On ne regarde pas les filles toutes nues quand on est poli. C’est ton amie Betty qui t’as fait entrer c’est ça ? Pourquoi ? »

Lucas évitait le regard de sa mère et préférait fixer ses pieds avec une moue renfrognée. Il fut sur le point de parler plusieurs fois mais rien ne sortit de sa bouche. Ce fut avec difficulté qu’il articula quelques mots.

« Pour… pour que je lui fasse des nattes. »

Sa mère n’eut pas l’air de le croire, ce qui l’agaça un peu et lui donna un regain d’énergie. En même temps, c’était un bobard. Betty l’avait laissé entrer parce qu’elle le comprenait, elle.

« Je n’aime pas aller dans les vestiaires des garçons. Ça sent mauvais. Et ils sont débiles. »

Sa mère sourit et caressa doucement ses cheveux. Après tout, son fils était plus mature et plus sérieux que les autres, et plus délicat, c’était loin d’être une tare. Elle se doutait qu’il n’y avait aucune intention déviante derrière son incursion, elle le connaissait bien, il était simplement curieux, il ne se rendait pas compte à son âge de ce qui se faisait ou non. Elle le fit monter dans la voiture et ils écoutèrent du Pat Travers à fond en riant jusqu’à la maison. En se garant dans l’allée et après avoir décroché sa ceinture, le garçon resta un moment à fixer le pare-brise sans bouger, avant de prendre une inspiration.

« Maman, je préfèrerais si j’étais une fille. » dit-il d’un air très sérieux.

Joanna éclata de rire en le faisant sortir de la voiture. Les enfants avaient de ces idées dans la tête. Heureusement que son père n’entendait pas ça, il rirait beaucoup moins. Mais elle, qui s’était longtemps occupée de groupe de jeunes girl scouts avant d’avoir son fils avait l’habitude des fantaisies des enfants de cet âge. Elle embrassa son fils sur le front.

« Je t’aime fort mon chéri. » dit-elle en souriant avant de le regarder courir jusqu’à la porte d’entrée.


Juin 2009. Joanna attend dans la salle à manger avec une pelle à tarte dans la main droite et devant elle un gâteau anglais comme en faisait sa mère. Lucas entra dans la maison à la suite de son père, avec son uniforme du pensionnat militaire. Elle le trouvait toujours aussi pâle et trop maigre, mais elle laissa cela de côté devant le bonheur de le retrouver. Lucas grommelait principalement, picorait une part de gâteau en silence devant les regards insistants de ses parents. Son père ne disait rien. Sa mère brisait de temps à autre le silence en évoquant une de ses réussites à l’école ou quelque membre de la famille qu’ils avaient vu récemment.  

Lucas détestait rentrer chez elle pour les vacances. A l’école, il y avait tout le temps des gens à qui parler, tout le temps des choses à faire, et toutes ces choses l’occupaient au point qu’elle n’avait pas le temps de penser à quoi que ce soit d’autre, généralement, quand elle n’était pas rattrapée, mais c’était de plus en plus rare, par un mal de ventre foudroyant ou une crise d’angoisse profonde. Ici, elle retombait dans ses vieux démons. Et puis cette table… Elle se souvenait de l’été juste avant qu’elle soit envoyée au pensionnat, où elle avait été ramenée par la police après sa fugue de trois jours à travers la Californie, et où elle avait été assise à cette table et sermonnée pendant des heures. Ils avaient bien senti que ce n’était pas une fugue d’adolescent pour se faire remarquer, mais que leur fils voulait véritablement s’en aller. L’enfermement était une torture. A ce moment, elle avait voulu leur crier dessus, les insulter et les menacer de mort, comme ça ils l’auraient virée de chez eux définitivement et elle aurait pu vivre tranquillement autre part. Mais elle n’avait pas d’argent, et puis elle avait eu peur durant sa fugue impulsive. C'étaient des idées d'ado comme ça.

Son père quitta la table en marmonnant qu’il allait se coucher. La mère et le fils se regardèrent pendant un long moment. Lucas recommençait déjà à avoir mal au ventre. Elle se leva et retourna au salon où se trouvait sa valise, et esquissa un sourire en sortant sa guitare de son étui pour l’amener en direction de la table. Elle réfléchit un moment, se frotta le bas de la joue qu’elle trouva trop mal rasé (c’était une obsession) et s’assit finalement, l’instrument sur ses genoux, regardant sa mère d’un air doux. Cette dernière semblait à la fois comblée et légèrement triste, se faisait la réflexion que son fils chéri avait grandi bien trop vite, ou n’importe quelle autre réflexion typique de mère vieillissante. Lucas ne savait pas ce qu’elle voulait lui dire dans la musique exactement, rien, enfin, des banalités. De toute façon sa mère n’écoutait pas vraiment, elle pensait à autre chose, elle admirait son fils. Quand elle eut fini, sa mère traversa la salle à manger, prit son visage entre ses mains comme elle faisait avant, et caressa sa nuque.

« Mon petit garçon… déjà un homme… » dit-elle simplement en souriant de fierté.

Lucas rit, on aurait pu croire de gêne, mais c’était d’un sentiment d’absurdité. Ses parents avaient toujours refusé de voir, et elle aussi avait longtemps refusé de voir, et là encore.  Mais tout était clair, de plus en plus clair. Elle écrivait quelque chose à ce moment-là, une histoire, en cachette de tous ses camarades de chambrée, et plus elle avançait, plus elle comprenait.

Mai 2016. 3 ans que Lucy n'avait pas remis un pied dans sa ville natale de Los Angeles. Elle s'était terrée pendant tout ce temps dans une petite ville non loin de San Francisco, où elle avait trouvé un travail de secrétaire à la mairie, qui lui avait permit de payer toutes les dépenses liées à ce qu'elle appelait sa "vraie nouvelle vie". Elle avait recommencé à zéro, elle ne voulait plus entendre parler ni de sa famille ni de ses amis de l'école militaire, elle ne voulait plus être Lucas, de toute façon, et elle ne voulait l'être aux yeux de personne, ce n'était pas elle. Elle avait cassé la carte sim de son téléphone, changé de banque, acheté une nouvelle voiture, fait table rase. S'en étaient suivies trois années de psychologues, de traitements et d'interventions ; d'insultes, de galères financières et de détresse émotionnelle. Quelques hauts mais surtout pas mal de bas, enfin, la vie quoi.

Elle était revenue, nouvelle, heureuse d'être, dans cette ville qu'elle connaissait si bien mais où personne ne la connaissait, elle. Garée dans l'allée pavillonnaire, elle regarda un moment la maison de son enfance, en fumant une cigarette, la fenêtre ouverte. Cela lui paraissait lointain. Elle avait un peu envie d'aller sonner et de tout leur dire, de les insulter, de leur dire qu'ils ne s'étaient jamais compris; bref une de ces scènes grandioses dont elle avait la spécialité, en temps normal. Mais cela leur ferait plus de mal qu'à elle du bien. Et puis, chaque chose en son temps, pour l'instant prendre soin de sa grand-mère folle et animer le foyer pour jeunes de son quartier, ça lui prenait bien assez d'énergie. Peut-être le moment viendrait il. En attendant, elle avait des années de liberté, de débauche et de rires à rattraper. Elle quitta l'allée et roula vers la ville.


Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 108 points et j'ai balancé : 3022

Message(#)Sujet: Re: Lucy E. Monroe ➸ Anna Speckhart   Mer 22 Mar - 20:43

FESSES :fesse:
Rebienvenue avec cette botay :perv:




Présence réduite jusqu'au 31 octobre




begey en puissance  :mous: :
 

Haaaaaaaave you met Ulysse ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 244 points et j'ai balancé : 2414

Message(#)Sujet: Re: Lucy E. Monroe ➸ Anna Speckhart   Mer 22 Mar - 21:01

Va falloir que je me fasse à l'idée que t'es pas ma soeur :facepalm:

Rebienvenuuuue! Et calme donc ton aïeule :perv:
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 49 points et j'ai balancé : 606

Message(#)Sujet: Re: Lucy E. Monroe ➸ Anna Speckhart   Mer 22 Mar - 21:07

Marchiiii

Je vais essayer, je vais essayer :mous:







We are cut, we are fallen. We have become part of that unfeeling universe that sleeps when we are at our quickest and burns red when we lie asleep. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 1 points et j'ai balancé : 723

Message(#)Sujet: Re: Lucy E. Monroe ➸ Anna Speckhart   Mer 22 Mar - 21:10

FUCK TAI SAIKSSI ! *louche sur ses fesses*
Re-bienvenue parmi nous sinon :D




i should stop. but i don't wanna
I know you're the one for me. I know I won't ever love anyone like I fucking love you. But I don't care. You deserve the world, you deserve to be fucking happy.  ▬ everything you touch turns to gold.
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 49 points et j'ai balancé : 606

Message(#)Sujet: Re: Lucy E. Monroe ➸ Anna Speckhart   Mer 22 Mar - 21:32

TAHU :ulysse:

merci







We are cut, we are fallen. We have become part of that unfeeling universe that sleeps when we are at our quickest and burns red when we lie asleep. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 72 points et j'ai balancé : 1571

Message(#)Sujet: Re: Lucy E. Monroe ➸ Anna Speckhart   Mer 22 Mar - 21:56

Rebienvenue :**:




« White Rabbit »
When logic and proportion have fallen sloppy dead and the white knight is talking backwards and the red queen's off with her head remember what the dormouse said : "feed your head, feed your head"

Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 49 points et j'ai balancé : 606

Message(#)Sujet: Re: Lucy E. Monroe ➸ Anna Speckhart   Mer 22 Mar - 22:09

merci :choupi:







We are cut, we are fallen. We have become part of that unfeeling universe that sleeps when we are at our quickest and burns red when we lie asleep. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 55 points et j'ai balancé : 1288

Message(#)Sujet: Re: Lucy E. Monroe ➸ Anna Speckhart   Jeu 23 Mar - 12:47

Re-bienvenuuue ! :coeur:




Do not look over here:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Lucy E. Monroe ➸ Anna Speckhart
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» (F/LIBRE) ANNA SPECKHART
» Lien de Lou-Ann
» Une personne, deux personnalités, deux façon de vous voir
» ✤ Recenser son Avatar
» (machyavel) fear is the fire, soul is the smoke.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: First of All :: Allow myself to introduce myself :: Done-
Sauter vers: