AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter pour le forum dans ce sujet
N'oubliez pas de commenter les pubs PRD et Bazzart et d'aller réclamer vos points
« HEY TOI LÀ !!! JE TE VOIS !!! Pose ce cookie tout de suite et inscris toi !! Nous on a mieux, on a des choco-suprème... »
N'oubliez pas d'envoyer vos secrets à Bitchcation.
Ne réclamez pas vos points, ils seront ajoutés automatiquement à la réception du MP!
La newsletter de juin est enfin là. N'hésite pas à aller la lire et la commenter !
Tu peux la retrouver par ici
Le groupe du mois est ici et le membre du mois . N'hésitez pas à aller les féliciter, ça vous donne des points!
Retrouvez la fiche de liens du membre du mois.
Prendre un PV, un scénario ou un pré-lien vous donnera 20 points à la validation de votre fiche.
Rejoindre les Lucas vous donnera 70 points à votre validation. Rejoindre les Disney ou Hitchcock vous donnera 50 points.

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
J'ai actuellement : 140 points et j'ai balancé : 371

Message(#)Sujet: I Want U back   Ven 31 Mar - 17:43



I want U back
FT. @Beth Drixen



8h10, Mael venait déjà de sortir de la B003 en claquant la porte derrière lui. Cela devenait de plus en plus fréquent, car si autrefois la salle de musique était la seule dans laquelle il se rendait avec plaisir, les choses avaient bien changées. Désormais c’était le cours qu’il se pressait de fuir, et au plus vite. Il avait pourtant fait des efforts, essayant de ne pas arriver en retard même si la ponctualité n’avait jamais été son fort, faisant ses devoirs avec le plus grand sérieux, et tentant de participer au cours quand il le pouvait. Il se doutait bien que la remplaçante serait loin d’égaler Madame Drixen, et qu’elle ne pourrait certainement pas l’intéresser autant, mais bon il lui avait laissé sa chance, au cas ou. Et il avait été très déçu, déjà parce qu’il n’avait pas eu le droit de s’installer au fond. La place du rebelle lui avait été retirée, il y tenait à cette table sur laquelle il dessinait parfois lorsqu’il rêvassait. Il s’était laissé faire à la surprise générale, et puis, sans avoir rien fait d’incorrect il se faisait reprendre. Il avait beau être insolent et se croire tout permis, il ne pensait pas avoir dépassé quelque limite que ce soit en musique. La remplaçante avait même fini par tenter de le punir pour les bêtises qu’il faisait dans les autres cours, croyant avoir une quelconque autorité sur lui. Dès lors, il avait décidé de reprendre son comportement habituel avec la prof de musique, exit tout ses efforts. Personne ne lui disait quoi faire et certainement pas une prof tellement minable que les seuls postes qu’elle parvenait à décrocher était des remplacements. Une fois dans le couloir Mael décida de s’allumer une clope et peu lui importait le regard désapprobateur des enseignants qui passaient dans les couloirs à ce moment-là, qu’ils se contentent d’être à l’heure plutôt que de lui faire la morale. Plutôt que de rester au lycée et d’attendre le cours suivant, l’adolescent décida de quitter le lycée, il n’avait ni Arts Plastique ni Sports aujourd’hui, rien de bien intéressant donc. Cela lui vaudrait sûrement une colle pour absence non justifiée, mais tant pis, il irait une fois de moins au Skatepark cette semaine. Il avait besoin de voir la seule adulte pour laquelle il avait du respect, et tout de suite. Par chance, il savait exactement où elle vivait, en même temps ce n’était pas très compliqué puisqu’ils venaient du même quartier. C’est donc avec la ferme intention de faire revenir sa prof préférée au lycée qu’il sonna chez elle.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 40 points et j'ai balancé : 614

Message(#)Sujet: Re: I Want U back   Ven 31 Mar - 22:41

Beth était en congé maternité depuis son septième mois de grossesse, soit depuis presque 4 mois maintenant et profitait pleinement de ce dernier. Son fils, Hiro était né le 6 mars, et le petit garnement semblait prendre un malin plaisir à réveiller ses parents à des heures qui n'était jamais fixe. Ce qui faisait que les deux parents étaient tout de même assez fatigué. Cela n'empêchait cependant pas Daryl d'aller travailler et de l'aider la nuit avec leur fils.
Ce matin là, Daryl avait laissé Beth dormir et ne l'avait réveiller que quelques minutes avant qu'il ne parte. La jeune femme s'en était un peu voulu d'avoir autant dormi alors que son mari travaillait. Elle s'était rapidement mise en pyjama avant de descendre prendre le relais avec leur bébé de bientôt un mois. Elle embrassa Daryl lorsqu'il parti, lui souhaitant bonne chance. Et... alors qu'elle entendait sa moto dans l'allée elle se rendit compte qu'il avait oublié ses clés. Elle alla aussi rapidement que possible son fils dans les bras et clé en mains mais arriva son tard, son mari était déjà loin sur la route. Elle retourna dans la pièce et vivre et posa son fils dans son cosi après l'avoir nourrit avant de tirer son lait. Elle était dans la cuisine entrain de mettre le lait dans des petits pots pour les congeler lorsqu'on sonna. Elle récupéra son fils et attrapa les clés pensant que Daryl se rendait compte qu'il avait laisser ses clés sur le comptoir. Elle ouvrit la porte et... fut surprise de découvrir l'un de ses élèves. Elle cligna des yeux, calant son fils contre elle.
- Mael ? Qu'est-ce que tu fais ici ? Tu devrais être en cours de musique à cette heure. Elle était plutôt surprise, certes Mael n'était pas ce qu'on pouvait un élève sérieux, du moins dans les cours qui ne l'intéressait pas. Il avait son caractère et une fois que la jeune femme l'avait cerné... Elle avait réussi à capter son attention et le rendre assidu mais surtout intéressé à son cours. Elle avait rapidement compris le fonctionnement du jeune homme et était donc plutôt surprise de le trouver ici sur le pas de sa porte plutôt qu'au cours de musique.
- Entre, finit-elle par dire en s'effaçant, je ne peux pas rester dans les courants d'air avec le bébé, dit-elle d'une voix douce, devinant à la tête de son élève que quelque chose n'allait pas. Elle était bien loin de s'imaginer la raison de sa venue, mais avait de nombreuses fois proposer au jeune homme de venir lui parler s'il avait le moindre soucis, peut-être avait-il prit sa proposition au pied de la lettre ? Elle l'entraina à sa suite dans le salon, berçant son fils qui se rendormait. La pièce à vivre était plutôt ranger, très propre. Il y avait un transat pour bébé de déplié dans lequel Beth posa son fils qui s'endormait. Elle se tourna alors vers son élève. A la fois réprobatrice car il manquait des cours, mais aussi inquiète.
- Que ce passe-t-il ? demanda-t-elle. Peut lui importait de n'avoir qu'un t-shirt de son époux et un vieux leggings gris en guise de vêtement, elle aurait des réponses de la part de son élève.
EXORDIUM.




@Mael Whanau





Tu es mon nouveau rêve

Et dans la douceur du soir ▬  
Je sens que le monde a changé
Maintenant tout semble différent
Je veux croire en vous
Je veux croire en nous | © Vent Parisien




Beth chante en #9933ff
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 140 points et j'ai balancé : 371

Message(#)Sujet: Re: I Want U back   Dim 2 Avr - 0:24



I want U back
FT. @Beth Drixen


Lorsque la porte s’ouvrit sur Beth; Mael ouvrit grand les yeux, bouche-bée, puis il se mit à sourire au bébé. Il était vraiment très mignon, et l’adolescent avait beau en vouloir à la terre entière, il ne pouvait pas rester de marbre face à l’enfant. Il avait presque envie de lui faire des bisous, puis il remonta le visage vers sa prof, et son sourire n’en fut que plus grand, il était extrêmement heureux de la revoir enfin, elle lui avait terriblement manqué même si il n’en avait pas eu conscience jusque-là. Certes, il pensait à elle régulièrement mais pas d’une façon aussi affective. Car elle n’était pas seulement une prof à ses yeux, elle était aussi un membre de sa famille. Ou du moins, il aurait aimé qu’elle le soit. Ça aurait sûrement été plus pratique. D’ailleurs s’il n’y avait pas eu le bébé, elle aurait sûrement eu droit à un câlin. Il dû pourtant se contenir laissant ses bras le long de son corps, et continuant de sourire jusqu’à ce que Madame Drixen lui dise qu’il aurait dû être en cours. Il prit alors un air choqué, la regardant comme si elle avait dit quelque chose de mal avant de prendre un ton cynique.

« Ah, et donc parce que je suis Mael Whanau je sèche obligatoirement les cours ? La remplaçante ne peut pas être absente, nooon.. Mael est un rebelle donc il se barre des cours quand on lui fait une réflexion qui ne lui plaît pas. »

Il marqua une pause avant d’ajouter :

« Si c’est ce que vous pensez de moi… Alors vous me connaissez bien… »

Dit-il avant de faire la moue. Il avait peur qu’elle ne le chasse mais ce ne fut pas le cas, il la suivit donc dans son salon, son petit sourire revenu, il était content de pouvoir passer un petit moment avec la jeune femme. C’était la seule personne qui semblait pouvoir l’apaiser, hormis Maya, et cela faisait du bien que quelqu’un le comprenne de temps en temps. C’est sûrement pour ça qu’il était venu là à ce moment-là et pas avant. Lorsqu’elle lui demanda ce qui lui arrivait, il se sentit déjà un peu mieux.Pour la première fois depuis des mois il allait enfin pouvoir s’exprimer, et ça, ça lui faisait du bien. Il vida alors son sac d’un coup.

«  Je sais que je ne devrais pas être là… Et que c’est mal de débarquer dans votre vie privée comme ça… Que vous venez d’accoucher et que vous avez besoin de repos, j’en ai conscience, et je vous prie de m’excuser, je ne veux surtout pas vous causer le moindre problème, vous ne méritez pas ça… Mais je… Elle m’a poussé à bout, et, et je ne peux pas faire autrement vous comprenez… ? J’ai tout fait pour que ça se passe bien… Je pense vraiment ne pas être en tort cette fois, même si il arrive que je fasse des choses pas bien sans m’en rendre compte… Mais en musique je suis sage… Enfin... Je dessine sur la table parfois, c’est vrai... Et puis, je parle un peu, ça arrive mais à part ça… Je ne fais rien d’anormal… Je crois… Déjà, dès le premier cours je n’ai pas eu le droit d’aller au fond, et je me suis laissé faire, je sais que c’est quelque chose de normal mais c’est quand même rare que j’obéisse. Je voulais que ça se passe bien, je me disais qu’elle me laisserait retourner à ma place très vite, mais même pas. Ensuite, elle ne voulait jamais me donner la parole en cours, je ne sais pas pourquoi. J’ai même arrêté de bavarder pour avoir le droit de participer, mais elle ne me laisse toujours pas… Et j’ai des sales notes à tous les contrôles soudainement, je suis presque sûr qu’elle fait ça à cause de ce qu’on dit de moi en salle des profs. Je n’ai pas de preuves mais je trouve quand même ça bizarre de perdre 13 points de moyenne d’un seul coup… Ah, et elle vérifie mon cahier à chaque fin de cours pour voir si j’ai noté. Déjà j’ai un cahier pour sa matière elle devrait être contente, ce n’est pas tous les profs qui ont ce luxe. C’est de pire en pire. Si ça avait été une autre matière je lui aurais fait la guerre. Elle serait déjà en arrêt maladie pour dépression. Mais c’est le cours de musique, et je n’ai pas envie que ça se passe mal… J’aime bien la musique… »

On pouvait voir aux expressions qui traversait le visage de l’adolescent qu’il en avait gros sur le cœur, mais surtout qu’il était complètement perdu. Il avait toujours été un étudiant à la dérive, et pourtant, il avait réellement l’impression que l’on s’acharnait sur lui et pour la première fois de sa vie il ne savait pas comment se défendre. Il ne restait que peu de temps avant le bac et si ça continuait tout les bons souvenirs qu’il pouvait avoir des cours de musique allait être supplanté par les mauvais.


Code by Joy



@Beth Drixen
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 40 points et j'ai balancé : 614

Message(#)Sujet: Re: I Want U back   Mer 5 Avr - 16:12

Beth eut un sourire amusé face aux réflexions de Mael, il n'avait pas changer malgré ses quatres mois de non présence. Mais elle ne comprenait tout de même pas la raison qui le poussait à sécher le cours de musique, l'un des rares cours auquel il arrivait presque à l'heure et qui le passionnait : il participait et s'y intéressait pour il ne savait quel mystère mais cela marchait. Après, elle avait rapidement réussi à cerné le jeune homme du moins, pour sa matière et avait su trouvé des compris, et peut-être est-ce juste cela qui l'intéressait. Elle l'invita à rentrer, ne pouvait rester avec son bébé dans les courants d'air. Même si l'air devenait plus doux, les matins étaient encore frais et elle refusait que son fils tombe déjà malade alors qu'il venait à peine de découvrir le monde.
Une fois à l'intérieur, Hiro s'étant endormie, elle l'allongea sans le réveiller dans son transat avant de se tourner vers Mael lui demandant ce qui n'allait pas. Et il vida son sac.
Elle l'écouta patiente, fronçant les sourcils à quelques unes des réflexions du jeune homme mais aussi face au comportement de la prof. Elle était l'une des plus jeunes enseignantes du lycée et sa remplaçante était de huit ans son aînée... Elle aurait du savoir que réagir ainsi avec un élève ne ferait que le braquer surtout en le punissant pour des choses qu'il n'avait pas faite ou alors qu'il mettait de la bonne volonté. Beth inspira, elle commençait à deviner la raison de la présence de son élève ici.
- Mael, je ne peux rien faire de concret pour le moment malheureusement, mais étant prof remplaçante, elle n'a pas autorité sur ton dossier scolaire, malgré tout ce qu'elle pourra te dire, c'est bien l'une des choses que j'ai négocier avec le directeur avant de partir c'est d'avoir un point régulier sur l'évolution de mes élèves.
Elle avait envie de prendre le jeune homme dans ses bras pour le réconforté, lui assurer que tout irait bien, mais elle ne pouvait pas, il n'était pas de sa famille, simplement un élève et elle mettait un point d'honneur à ne pas franchir la limite.
- Je parlerais au directeur, mais je ne suis pas sûre de réellement pouvoir avoir une influence sur ça n'étant pas en cours. Je demanderais aussi un rendez-vous à ma remplaçante. Je pense que tu t'en doutes mais, ce qui ce dit en salle des profs, doit rester en salle des profs. Et si Mme Pachiani ne le prends pas en compte... Elle aura affaires à moi. Tu n'es pas le seul élève qui est dit comme "difficile", dit-elle en mimant les guillemets avec ses mains, dont je m'occupe en cours, et je sais qu'avec toi comme avec d'autres, une fois qu'on a réussi à capter votre attention... Le cours se déroule sans le moindre au problème. Et pour ce qui est des dessins chaque prof à ses réactions, cela ne me dérange pas, je fais un cours qui touche au domaine de l'artistique et tout ce qui peut stimuler l'imagination... Je le tolère, le bavardage tant qu'il reste ponctuelle et ne perturbe pas le cours aussi. Mais c'est ma façon de travailler et pas forcément celle d'autres. Elle se rendit dans la cuisine et après avoir mis les pots de lait dans le congélateurs, revint avec la thérière et deux tasses.
- Assois-toi, et explique moi ce qu'il s'est passé aujourd'hui pour que je te retrouve aux aurores devant ma porte, dit la jeune maman avec un sourire. Elle s'assit à la manière japonaise devant la table du salon, près de son bébé et disposa les tasses de thé avant de le servir. tu es arrivé avant que je n'ai le temps de vraiment prendre mon petit déjeuner, tu vas être obligé de partager un thé avec moi en m'expliquant tout ça ajouta-t-elle avec amusement.
Ce n'était pas la première fois qu'elle partageait un thé avec ses élèves. C'était même plutôt régulier qu'elle arrive avec plusieurs thermos et en donne durant ses cours. Vu que ceux-ci était situé soit tôt le matin, soit aux moments des repas où du goûter, les élèves qui l'avait en cours profitait au moins une fois par mois de thé et biscuits lorsqu'elle avait le tant d'en faire.  
EXORDIUM.




@Mael Whanau

HRP:
 





Tu es mon nouveau rêve

Et dans la douceur du soir ▬  
Je sens que le monde a changé
Maintenant tout semble différent
Je veux croire en vous
Je veux croire en nous | © Vent Parisien




Beth chante en #9933ff
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 140 points et j'ai balancé : 371

Message(#)Sujet: Re: I Want U back   Jeu 6 Avr - 18:43



I want U back
FT. @Beth Drixen


Le brun poussa un petit soupir, comprenant que cela n’allait pas être très facile de faire revenir sa prof au lycée. Et puis, sans réfléchir il la prit dans ses bras, la serrant contre lui. Au diable le règlement, il avait envie de faire ça. « Je sais, on a pas le droit. Mais… On a pas une simple relation prof-élève de toute façon… Vous êtes la grande sœur que j’aurais aimé avoir. » C’était rare que Mael dévoile ce qu’il ressentait, et pourtant, lorsqu’il était avec la jeune femme il le faisait naturellement, sans même chercher à se protéger, il savait qu’il n’y avait pas de danger. Il finit tout de même par la lâcher lui lançant un regard un peu triste, il aurait aimé que cela dure un peu plus longtemps mais il ne voulait surtout pas gêner sa prof. Il se doutait bien qu’elle devait souvent recevoir ce genre de commentaire, même si au fond de lui il espérait quand même compter un peu plus que les autres élèves pour la jolie blonde. Non, il n’avait aucun sentiment amoureux pour elle, juste une grande affection et beaucoup d’admiration. Elle avait fait pour lui bien plus que la plupart des professeurs qu’il avait pu rencontrer et il lui en était extrêmement reconnaissant. Puis, il tiqua alors que la jeune femme lui proposa d’en parler au directeur, et à la foutue remplaçante. Il secoua alors la tête d’un geste désapprobateur ; « Non, vous ne pouvez pas faire ça. Ils sauront que je vous ai vue, et vous savez de nos jours… Non, vraiment, il ne vaut mieux pas que ça vienne à s’apprendre. Moi je risque rien mais vous… Vous pourriez perdre votre travail, et votre mari s’il venait à croire à de stupides rumeurs. Je préfère que ça reste comme ça plutôt que ça vous nuise. Je ne veux pas qu’il vous arrive malheur, vous ne méritez pas ça. Je commence à m’habituer de toute façon.» Le brun en était certain, il valait mieux qu’il continue à vivre l’enfer en cours de musique plutôt que de risquer de mettre en péril la carrière de madame Drixen. Il l’aimait vraiment beaucoup et jamais il n’aurait toléré qu’on lui fasse de mal. Une fois qu’elle fut sortit de la cuisine le brun alla s’asseoir face au transat de Hiro, attrapant une des petites mains de l’enfant endormi, il sourit en sentant le bébé refermer son poing autour de l’un de ses doigts puis il prit un ton calme pour s’adresser au bébé sans lui faire peur. « Tu sais, tu es le bébé le plus chanceux au monde, ta maman elle déchire, et franchement, j’espère que tu ne lui causeras jamais de souci parce qu’elle ne le mérite pas. Soit toujours très respectueux envers elle, et ne t’éloignes pas trop d’elle en grandissant, ça lui briserai le cœur. Elle a vraiment le cœur pur tu sais… » Mael finit par tourner la tête en entendant un bruit de tasse, puis il se rendit compte que madame Drixen était déjà là, il baissa les yeux, rougissant légèrement ; puis il alla s’asseoir comme il lui avait été demandé sans dire un mot de plus, trop honteux de ce que la jeune femme avait pu entendre. Il releva la tête lorsque la jeune femme lui demanda ce qui avait pu l’amener là, et il hésita un instant, se disant que si il parlait, elle connaîtrait son état d’esprit exact, puis ses yeux entrèrent en contact avec ceux de sa prof, et il sut qu’il pouvait lui faire confiance. « Eh bien, elle nous a rendu le contrôle sur Ravel, et elle m’a demandé comment je comptais avoir mon bac avec des notes aussi lamentables. Alors je me suis levé et j’ai quitté la salle en claquant la porte. Pas parce que j’en ai quelque chose à faire du bac, mais parce que je sais que si je ne l’ai pas je vais être séparé de Maya. » Il marqua une pause, soupirant. « Je sais que vous ne pouvez pas comprendre, à vrai dire, personne ne le peut vraiment à part les gens qui ont un jumeau. On a grandi ensemble, on a toujours tout fait à deux, on est né ensemble et on a beaucoup de mal à être séparés. Pendant longtemps on a refusé de dormir l’un sans l’autre, maintenant on se lâche plus facilement, mais il ne faut pas que ça dure trop longtemps. Parce que vous savez on ressent les émotions l’un de l’autre, là je suis triste bah Maya le sait, je n’ai pas besoin de lui dire, elle le ressent exactement comme moi. Certes, elle ne sait pas pourquoi, ce n’est pas non plus magique, mais elle sent que j’ai mal. Et ça quand on n’est pas tous les deux, c’est insupportable, ça peut rendre fou. Tant qu’elle ne m’aura pas serré contre elle, elle va se sentir mal. C’est comme ça. On n’est pas deux individualités, on est une entité. » Il releva alors ses yeux vers sa prof, sachant que la phrase qu’il venait de prononcer était assez percutante pour au minimum la perturber, au mieux, elle l’aurait compris.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 40 points et j'ai balancé : 614

Message(#)Sujet: Re: I Want U back   Ven 7 Avr - 19:28

Beth fut surprise par l'étreinte de Mael. Elle fut touchée par les paroles de Mael, elle avait toujours une relation particulière avec ses élèves en musique et avec Mael elle était toujours la première à prendre la défense du jeune homme, peut-être parce qu'elle avait l'impression de voir un de ses amis lorsqu'elle vivait au Japon et qu'il avait finalement arrêter les cours pour aider ses parents et parce que les cours de l'intéressait pas (en plus des professeurs qui le saquait). Elle lui tapotant doucement le dos.
- C'est très gentil à toi Mael, et je suis touchée, dit-elle, Et comme je te l'ai dit... J'ai droit de regard sur les dossiers de mes élèves et je vais recevoir les bulletins donc... Je verrais bien que les notes auront baissé, je n'ai pas encore checker mes mails cette semaine, avec le bébé ce n'est pas toujours évident, mais je vais y être plus attentive, dit-elle Donc... ta petite visite passera inaperçu. Du moins, pour l'administration, dit-elle avec un sourire rassurant avant de laisser le jeune homme pour aller en cuisine. Alors qu'elle revenait elle entendit Mael parler à Hiro qui ouvrait un œil puis deux regardant ce garçon qu'il n'avait encore jamais vu. Elle s'arrêta l'écoutant et un sourire doux se forma sur ses lèvres et s'installa sans relever simplement disant
- Je ne t'ai même pas présenter mon fils, dit-elle, Il s'appelle Hiro, et va avoir... un mois le 6 avril dit-elle en servant le thé. Elle lui demanda alors de lui raconter ce qu'il s'était passer. Beth grinça des dents en entendant Mael raconter. Décidément, cette prof semblant vraiment se croire tout permis. Elle n'avait pas accès au copie... Mais  en fonction de l'état des relevés de note et le compte tenu des cours.. Elle verrait ce qu'elle pourrait faire. Elle avait laissé des directives claire à sa remplaçante, si elle ne les suivait pas...
Elle l'écouta parler de sa jumelle et hocha la tête
- J'en ai déjà entendu parler, je sais que vos liens sont spéciaux mais... Est-ce que tu as essayé de te pencher sur ton travail en dehors de tes manières de prédilections avec un approche différente comme je te l'avais conseiller en début d'année ? Est-ce que tes notes ont bouger depuis ? Et... ce contrôle sur Ravel, comment s'est-il passé ?
EXORDIUM.







Tu es mon nouveau rêve

Et dans la douceur du soir ▬  
Je sens que le monde a changé
Maintenant tout semble différent
Je veux croire en vous
Je veux croire en nous | © Vent Parisien




Beth chante en #9933ff
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 140 points et j'ai balancé : 371

Message(#)Sujet: Re: I Want U back   Sam 8 Avr - 21:39



I want U back
FT. @Beth Drixen



La jolie professeure de musique n’était plus juste une enseignante à ses yeux depuis très longtemps. Elle avait su dès le début percer sa carapace de rebelle, et, pour une raison qui lui échappait, il n’avait absolument pas peur de lui montrer ce qu’il avait au fond de lui. Peut-être était-ce parce qu’il aimait l’art, ou alors parce qu’il avait tout simplement besoin de plus d’attention qu’un autre. Quoi qu’il en soit, il adorait madame Drixen, et ne comptait pas limiter leur relation au simple lien prof-élève, du moins jusqu’à qu’il perçoive la réaction de celle-ci quand il eut fini de l’étreindre. Elle venait de lui rappeler qu’il était son étudiant environ trois secondes après qu’il lui ait confié ce qu’il ressentait pour elle, et ça faisait terriblement mal. Il baissa alors la tête, essayant de maîtriser la colère qui commençait à monter en lui, il avait envie d’hurler, de balancer des choses horribles à sa prof, pour lui faire mal comme il avait mal. Et pourtant, quelque part au fond de lui il savait qu’il finirait par regretter s’il faisait ça. Ne fait pas de mal aux gens que tu aimes ; se répétait-il en boucle. Peut-être que la jeune femme ne l’appréciait pas comme il aurait voulu l’être, il était vrai. Mais au moins elle l’avait aidé au cours de ces dernières années. L’avait-elle au moins fait pour lui ? Rien n’était moins sûr maintenant qu’il avait compris qu’il n’était à ses yeux qu’un simple élève. Mael était complètement décontenancé, il avait besoin de se défouler, mais pas sur sa prof ; il se l’était promis. S’il s’était bercé d’illusion quant à l’attachement qu’elle pouvait avoir pour lui, ce qu’elle lui avait apporté au cours de ses années au lycée n’en était pas moins réel. Il avait eu besoin d’aide et il avait été aidé, c’est tout. C’était rare qu’il réussisse à se maîtriser autant, et pourtant, c’était madame Drixen qu’il lui avait appris tout ça. La respiration, le fait de se concentrer sur autre chose que l’objet de sa colère, positiver. Il finit donc par être juste.. Triste. C’est le bébé qui lui rendit son sourire, il n’en avait jamais vu auparavant, et celui-ci était particulièrement mignon. Il ne pouvait donc pas rester bougon face à cette petite chose à laquelle il avait envie de faire des câlins. Il lui fit donc un petit discours sur sa maman, car il le savait, si elle ne l’aimait pas lui, elle aimait son enfant de toutes ses forces. Et c’était préférable dans cet ordre-là.
"Il est adorable…" , répondit-il à Beth avec un petit sourire pour l’enfant.
La discussion tourna alors sur la remplaçante, et honnêtement, Mael finit par se demander si il valait mieux qu’il est une prof qu’il adorait mais qui ne l’aimait pas plus que ça, ou une qui le détestait. Lorsqu’elle lui demanda s’il avait bossé les autres matières alors qu’il était en train de parler de Maya, il fronça les sourcils, l’avait-elle au moins écouté ? Il parlait de la gravité qu’il y aurait à être loin de sa jumelle pas de maudit cours. Il poussa alors un soupir bruyant, roulant des yeux avant de répondre. Décidemment, elle commençait à fortement redescendre dans son estime.
"Non. A part, le sport, l’art, et la musique, je n’aime pas les cours. Ça ne sert à rien de me forcer. Mes notes sont… correctes. Ça va… Et le contrôle sur Ravel ça a été. Enfin, la partie contrôle, la partie note c’est n’importe quoi. Donné sans lire la copie je suis sûr. Je connais le contenu du cours, j’ai fait mes devoirs. Il y a pas de raisons que j’ai quatre. D’ailleurs j’ai ma copie sur moi, si vous voulez vérifier que je ne dis pas de bêtises. Je suis pas un génie, je ne mérite pas non plus une note excellente mais quand même… Je suis sûr d’avoir réussi… "

Code by Joy


@Beth Drixen
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 40 points et j'ai balancé : 614

Message(#)Sujet: Re: I Want U back   Dim 9 Avr - 20:43

Beth savait qu’elle allait blessé Mael en le traitant toujours comme son élève malgré ce qu’il venait de dire mais… Elle ne pouvait pas se permettre de le traiter autrement. Elle risquait d’avoir des ennuis si cela se savait. Certes, ils vivaient dans le même quartier, mais ce n’était pas pour autant que leurs deux familles se côtoyait chaque jour. Elle avait mal de le faire souffrir mais tâcha de ne rien montrer. Elle se mordit la lèvre, se retenant de dire qu’elle était désolée, elle voyait toujours ses élèves comme ses enfants, était toujours extrêmement prévenante avec eux, voulant les pousser à réussir de par leur propre moyen, mais avec certains, comme Mael par exemple, elle avait du mal à garder ce masque d’enseignante. Elle avait envie d’être plus comprenant ce qu’il vivait et traversait.
- Merci, dit-elle à Mael, il ressemble beaucoup à son père, ajouta-t-elle avec un sourire tendre.
Elle lui posa ensuite différentes questions et vit… qu’il ne comprenait pas où elle voulait en venir. Aurait-elle déjà perdue la main ?
- Si je te pose toutes ses questions, c’est pour que tu dédramatises, tu me dis que dans tes autres matières ça va, mais qu’est-ce que c’est ça va ? La moyenne ? Tu le sais, ton BAC, ce n’est pas seulement sur les épreuves que tu vas passer, à l’écrit, à l’oral ou pratique. C’est aussi sur l’année, ton évolution et ton investissement, si tu arrives à garder la moyenne ou presque partout dans tes matières… Tu auras plus facilement ton BAC et donc, tu ne seras pas séparé de Maya, dit-elle, espérant qu’il comprendrait maintenant où elle voulait en venir. Lorsqu’il lui dit sa note sur Ravel, Beth le regarda avec des yeux ronds.
- PARDON ?! s’écria-t-elle en entendant la note de Mael, il n’avait jamais eu en dessous de 14 dans sa matière. Fais-moi voir cette copie, dit-elle tout en prenant son fils, qui commençait à chouinier, il n’avait jamais entendu sa mère crier. Elle le berça tout en regardant lisant la copie de Mael, sourcils froncés. Elle attrapa son crayon de papier qui trainait au-dessus d’une partition sur laquelle elle travaillait la veille et souligna les quelques fautes d’orthographes comme elle avait l’habitude de le faire. Au fur et à mesure de sa lecture dans la copie, elle tombait de plus en plus dénue, la copie était bonne, pas excellente mais, les réponses étaient correctes. Rien ne justifiait un 4. Un 13 ou 14, car il n’y avait que la quatrième et cinquième questions, qui étaient liés et Mael n’ayant peut-être pas dû se souvenir de ça n’avait pas répondu. La blondinette était assez remontée.
- C’est pas possible, elle ne l’a pas lu ! C’est une bonne copie, s’énerva-t-elle, en soupirant. Les dates sont justes, les œuvres principales aussi, lieu de vie et mort aussi, mouvement musicale bon, opinion bien construit, comparaison avec d’autres auteurs, passé, de son époque et d’aujourd’hui intéressantes… Elle devrait nettoyer ses lunettes, marmonna-t-elle plus pour elle-même, berçant son fils d’un bras, le rassurant. Elle se leva et alla sur son ordinateur, qu’elle sorti de veille, et regarda ses mails. Elle en avait plusieurs dont deux du directeur du lycée et quelques-uns du collège ou elle travaillait aussi. Elle ouvrit le document que lui avait transmis le directeur du lycée et… fut atterrée. La plus part des notes de ces élèves dit en « difficulté scolaires » ou « difficile »… chutaient de près de 10 points, de même pour certains de ses meilleurs élèves ! Elle marmonna quelques jurons bien fleurit en japonais.
- Jeune homme, je crois que cette remplaçante ne fera pas long feu. Elle revint vers Mael, je ne la laisserai pas saboter le travail que j’ai fait avec vous tous, et plus particulièrement avec toi. Tu peux être sûr qu’elle ne terminera pas le mois Mael. Et je veillerai à ce que ses contrôles n’aient pas d’impacts sur le dossier scolaire. Quitte à faire moi-même les cours et les contrôles et à les envoyer par mail, dit-elle en tenant son fils contre elle. Elle était en colère, elle avait eu du mal à gagner la confiance de certains de ses élèves et celle de Mael, elle avait réfléchit des jours et des jours avant de trouver la méthode qui avait attirer Mael et l’avait fait travailler, elle ne laisserait pas cette remplaçante foutre en l’air près de deux ans de travail !
EXORDIUM.







Tu es mon nouveau rêve

Et dans la douceur du soir ▬  
Je sens que le monde a changé
Maintenant tout semble différent
Je veux croire en vous
Je veux croire en nous | © Vent Parisien




Beth chante en #9933ff
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 140 points et j'ai balancé : 371

Message(#)Sujet: Re: I Want U back   Dim 23 Avr - 18:07



I want U back
FT. @Beth Drixen



Mael dû prendre sur lui pour ne pas envoyer promener son enseignante. La colère était la première émotion qui se manifestait à lui lorsqu’il était rejeté. Il roula des yeux, agacé par la manière dont les profs avaient toujours besoin de se justifier. Bien sûr, elle l’encourageait pour le bac, et c’est reparti. Ce discours il l’entendait tous les jours de la bouche de dizaine de personnes différentes, et ça commençait fortement à devenir lassant. Soudain un argument capta son attention, bosser devrait l’aider à rester avec Maya. On ne lui avait jamais présenté cette option là ; sûrement parce que bosser pour conserver son droit de voir sa jumelle était complètement débile. Néanmoins, ça valait peut-être la peine d’essayer. A nouveau Madame Drixen était parvenue à le faire réfléchir. A croire qu’elle avait compris des choses sur Mael que lui-même ignorait encore. Il se fit alors plus docile, se calmant immédiatement à l’évocation de sa jumelle. Oui, il allait se mettre à bosser. Et dieu seul savait à quel point Mael pouvait être déterminé quand Maya était en jeu. Il allait l’obtenir son bac. C’était évident maintenant. Il était en train de méditer là-dessus quand quelque chose qui ressemblait à un cri le fit sursauter, Madame Drixen n’avait jamais élevé la voix sur lui et il ne s’attendait pas à ce qu’elle le fasse un jour. Seulement il comprit rapidement que ce n’était pas contre lui que la jeune femme s’indignait. Enfin quelqu’un réagissait à ses protestations contre la remplaçante, l’adolescent savait bien qu’on avait été injuste envers lui-même si personne ne semblait le croire jusqu’alors. Tandis que la professeure s’affairait à corriger la copie qu’il venait de lui remettre Mael essaya de rassurer le petit Hiro qui lui non plus ne devait pas avoir l’habitude de voir sa maman aussi tendue. Il enleva alors son bonnet de sa tête, et tant pis pour les cheveux en pagaille, puis il passa sa main dedans pour en faire une marionnette, ce qui sembla amuser le petit. Contrairement à Maya, Mael n’avait jamais gardé d’enfant et il ne connaissait pas vraiment de comptine ou de chanson, il se contentait donc de remuer sa main dans le bonnet, la rapprochant ou l’éloignant d’Hiro, et le bébé était très bon public. Il s’arrêta seulement de faire l’idiot que la jeune femme reprit la parole, il haussa alors les épaules.
« C’est ce que j’arrête pas de répéter à la vie scolaire, on est noté à la tête mais personne ne veut me croire. Comme si j’allais mentir pour une note. Ils devraient savoir que j’en ai rien à foutre, c’est eux qui impriment nos bulletins. »
Bon, bonne nouvelle, il n’était pas parano, et il avait sa prof préférée de son côté. Il savait que Madame Drixen était une véritable tigresse et que si on s’en prenait à ses élèves ça allait saigner, et rien que pour ça il se félicita d’être venu la voir. Cette fichue Madame Pachiani allait s’en mordre les doigts, au lycée c’était lui qui commandait, un point c’est tout. Il fronça les sourcils quand Madame Drixen se mit à parler une langue incompréhensible, ça ressemblait à un combat de manga. Enfin, aux yeux de Mael c’était à peu près la même chose que dans les animes qui passaient à la télé quand il était petit. A la réflexion suivante de son enseignante il eut un petit sourire suffisant, la remplaçante allait être virée ? Bien. Très bien même. Pourtant bien vite ce sourire s’effaça, Madame Drixen venait de marquer une différence entre lui et les autres élèves, après l’avoir repoussé c’était quand même vachement culotté quand même. Soit il était le petit préféré soit il était juste un élève, pas les deux. Il fit alors un pas en arrière pour marquer de la distance entre eux, gardant un visage glacial. Personne ne jouait avec lui, et surtout pas les profs.
« Vous m’avez clairement fait comprendre que je ne serais jamais rien de plus qu’un élève alors maintenant ça suffit. Toute votre compassion gardez-là pour vous. Traitez moi comme un élève ou comme un enfant mais pas un coup l’un, un coup l’autre. C’est égoïste de faire les deux. De me donner l’espoir que peut-être quelqu’un fait attention à moi alors qu’en fait vous faites juste votre job. »
C’était sorti comme ça, sans même qu’il réfléchisse à y mettre les formes, c’était l’expression spontanée de son cœur abîmé. Il souffrait de cette relation entre deux eaux, dont il ne comprenait quasiment rien.


Code by Joy


@Beth Drixen




Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 40 points et j'ai balancé : 614

Message(#)Sujet: Re: I Want U back   Lun 24 Avr - 0:18

Beth fut soulagée en voyant que Mael comprenait où elle voulait en venir, elle le vit à la lueur qui se fit dans son regard et elle avait presque l'impression de voir la détermination de Mael a se mettre au travail dans toute les matières montées en flèche. Elle eut un sourire qu'elle perdit cependant rapidement son sourire en lisant sa copie. Elle s'énerva, faisant peur à Hiro qu'elle tenta de calmer en le berçant d'un bras, mais il sembla que ce fut Mael qui réussit à rassurer son fils en faisant le pitre avec son bonnet puis que le bébé tira des sourires en agitant doucement ses bras de manière totalement désynchronisée.
Beth après avoir regarder les différentes notes, affirma que la remplaçant ne terminerait pas le mois. Elle se rendit compte qu'elle s'était laisser emporté en entendant la réaction de Mael. Elle pinça les lèvres, comment se sortir de ce mauvais pas ? Elle soupira jetant un regard à son fils, qui semblait fixé Mael un peu surpris par le ton du jeune homme, une moue à mi chemin entre le pleure et le perplexe.
- Ecoute, je sais que je ne devrais pas faire ça, mais... je fais réellement attention à toi, j'ai envie de t'aider, et je sais que je me soucie de toi plus que je ne devrais. Mais j'essaie de ne pas mélanger les deux, de restée pro, mais lorsque je vois des choses comme ça... Cela a le don de me mettre hors de moi et donc de laisser passer ce que je ressens réellement vis à vis de mes élèves. Je m'attache toujours a eux, et avec certains, notamment avec toi, j'ai envie d'aider plus, alors que ce n'est pas forcément mon rôle... peut-être mon côté maman qui ressort je ne sais pas... dit-elle en passant une main de ses cheveux signe de gêne chez elle. Elle se sentait blessée par la réaction de Mael mais la comprenait, elle espérait seulement... qu'il comprendrait lui aussi.  
EXORDIUM.







Tu es mon nouveau rêve

Et dans la douceur du soir ▬  
Je sens que le monde a changé
Maintenant tout semble différent
Je veux croire en vous
Je veux croire en nous | © Vent Parisien




Beth chante en #9933ff
Revenir en haut Aller en bas
 
I Want U back
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!
» Made in Flash Back
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: It's Over :: Hasta la vista, Baby :: RP-
Sauter vers: