AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter pour le forum dans ce sujet
N'oubliez pas de commenter les pubs PRD et Bazzart et d'aller réclamer vos points
« HEY TOI LÀ !!! JE TE VOIS !!! Pose ce cookie tout de suite et inscris toi !! Nous on a mieux, on a des choco-suprème... »
N'oubliez pas d'envoyer vos secrets à Bitchcation.
Ne réclamez pas vos points, ils seront ajoutés automatiquement à la réception du MP!
La newsletter de juin est enfin là. N'hésite pas à aller la lire et la commenter !
Tu peux la retrouver par ici
Le groupe du mois est ici et le membre du mois . N'hésitez pas à aller les féliciter, ça vous donne des points!
Retrouvez la fiche de liens du membre du mois.
Prendre un PV, un scénario ou un pré-lien vous donnera 20 points à la validation de votre fiche.
Rejoindre les Lucas vous donnera 70 points à votre validation. Rejoindre les Disney ou Hitchcock vous donnera 50 points.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
J'ai actuellement : 587 points et j'ai balancé : 871

Message(#)Sujet: morning glory / lawrence & patrick   Dim 2 Avr - 22:35


lawrence sanders & patrick winkfield

morning glory


Sept heures du matin. Un jour de repos, en plus. Patrick posa son casque audio sur le bar et poussa un soupir en se prenant le visage entre les mains, tritura ensuite un des boutons de sa machine à mixer, les yeux perdus dans le vide. Il jeta un regard vers la fenêtre à l'autre bout du salon par laquelle on voyait le soleil qui commençait à se lever. Il avait sérieusement passé la nuit là ? Qu'est-ce qui lui prenait en ce moment ? Peut-être un peu de stress au travail, mais il ne voyait pas à cause de quoi, ou peut-être ces histoires de Bitchcation, ou peut-être son anniversaire qui le faisait se sentir vieux. Il n'en savait rien, mais en tout cas, alors qu'il avait eu l'impression avant d'avoir un peu sorti la tête du trou, il se sentait un peu dériver ces derniers temps. Ce n'était pas qu'il était déprimé, il se sentait plutôt bizarrement fébrile. D'ailleurs, il n'avait pas réussi à dormir ce soir-là parce qu'il se triturait trop l'esprit. Donc il avait passé une première partie de la nuit à regarder des trucs sur Netflix en espérant que ça le ferait dormir, mais même les documentaires animaliers ça n'avait pas marché. Le reste de la nuit il l'avait passé sur l'ordinateur à composer quelques sons, des trucs qui ne ressemblaient pas vraiment à ce qu'il faisait d'habitude. Beaucoup moins dansants et beaucoup plus… comment dire ça… mélodiques ? Enfin, des trucs qu'il allait sûrement détester, voire supprimer, dès qu'il serait un peu plus lucide car il ne se rendait pas vraiment compte qu'il avait simplement mis un peu de sentiments personnels dans quelque chose, pour une fois. En fait, il n'avait pas vu la nuit défiler, pris dans son truc, n'était sorti de sa concentration pour manger quelques trucs de temps en temps. En fait, il ne se sentait même pas fatigué, alors que pourtant vu sa tête il aurait pu avoir "nuit blanche" écrit sur le front ça revenait au même. D'ailleurs Lawrence serait sûrement bientôt debout et ne pourrait que constater les dégâts. Sans savoir vraiment pourquoi, Patrick se dit d'un coup qu'il avait sacrément envie d'œufs pour le petit-déjeuner. Bon, au moins, tant qu'il avait encore faim, c'est que tout allait relativement bien. Il se mit alors à s'en préparer en essayant de faire le moins de bruit possible, et puis en faisant plus que pour lui parce qu'il n'était pas du genre égoïste. Alors qu'ils cuisaient, il eut soudainement une idée d'un truc à rajouter dans la composition sur laquelle il était en train de travailler avant d'aller se faire à manger. Il les laissa deux secondes pour aller essayer un truc mais une chose en entraînant une autre il se retrouva à faire des tas de modifications et perdit complètement notion de temps. La preuve qu'il n'était pas si réveillé que ça. A un moment donné, il leva les yeux de son écran, et fut instantanément frappé par une très forte odeur de brûlé. Un juron, un peu trop fort, s'échappa d'entre ses lèvres, ce qui, accompagné de l'odeur qui se répandait dans tout l'appartement, avait dû achever de réveiller le pauvre Lawrence. Patrick se leva précipitamment, la casserole fumait, les œufs étaient tout noircis, et les yeux lui piquaient. Ah ça, pour une matinée de week-end qui commençait bien…
AVENGEDINCHAINS







Les périodes de bonheur, les progrès partiels, les efforts de recommencement, et de continuité me semblent autant de prodiges qui compensent presque l’immense masse des maux, des échecs, de l’incurie et de l’erreur. © FRIMELDA


ne clique pas:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 360 points et j'ai balancé : 442

Message(#)Sujet: Re: morning glory / lawrence & patrick   Mer 5 Avr - 23:48

morning glory

► Il était de nuit aujourd'hui. Ce qui voulait dire qu'il ne prendrait pas avant vingt heure, ce qui l'arrangeait pas mal au fond. Sa semaine avait été déprimante. A l'hôpital, un chirurgien lui avait retiré son patient, et lors d'une opération, lui et les autres chirurgiens avaient échoués à sauver une vie. Une tumeur bien trop importante, le patient ne pouvait pas être stabilisé. Il s'agissait d'un jeune qui plus est, un jeune qui aurait pu avoir toute sa vie devant lui. Ce genre de situations sont de celles qui fatigue, de celle qui vous pousse à allumer la cigarette que vous ne fumez qu'en état de grand stresse. Par conséquent, il comptait bien profitait de sa matinée de tranquillité pour se reposer et faire grasse matinée jusqu'à la reprise du travail. Law ouvrit les yeux la première fois lorsqu'il entendit du bruit dans le couloir. Patrick était surement déjà levé. Un rapide regard au réveil, et il remarqua qu'il n'était que sept heure. Bien trop tôt pour lui. C'est donc sans trop d'hésitation qu'il bailla avant de retourner dans les bras de Morphée.

Lorsqu'il se réveilla la seconde et dernière fois de la journée, il s'était demandé si il n'avait pas bu la veille. Parce que bordel, rêver que Daenerys Targaryen, mère des dragons, lui demande de lui cuisiner des paupiettes de veau, c'était quand même assez perturbant. En même temps, il n'avait qu'à pas avoir regardé des épisodes avant de se coucher. Sur le coup, il n'avait pas vraiment réalisé l'odeur qui devenait de plus en plus présente. Il avait juste attrapé le gilet long horrible mais confortable qu'il mettait toujours en se réveillant, et était sortit de sa chambre, la tête encore carrément dans le cul. Il entendit une insulte, et réalisa alors la forte odeur de cramé qu'il avait ignoré quelque secondes plus tôt. En espérant que l'appartement soit pas en train de brûler. Il bailla quelques secondes. Tant pis pour la grasse matinée.

« - Salut ! »

Il observa la casserole, puis son colocataire, à tour de rôle, avec un air moqueur. Il venait tout juste de sortir du lit, il n'avait encore pas prit son café du matin, et la situation était bien trop parfaite pour ne pas s'en amuser.

« - Hm... C'était censé être quoi au juste ? »
dit-il avec un ricanement en regardant le restant d’œufs noircies

Law prit une tasse et mit en route la machine à café, mettant ses cinq sucres habituels dans sa tasse, avant de se retourner vers la fenêtre.

« - On va aérer, histoire de pas se retrouver avec un "A essayé de faire un petit déjeuner" comme cause de notre décès ! »

Codage par Libella sur Graphiorum




   
    the problem is that i care

       
    Nos maîtres sont morts, et nous sommes seuls. Notre génération n'est plus une génération, mais ce qui reste, le rebut et le coupon d'une génération qui promettait, hélas, plus qu'aucune autre [...] Notre faute est d'y survivre. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 587 points et j'ai balancé : 871

Message(#)Sujet: Re: morning glory / lawrence & patrick   Ven 7 Avr - 12:26


lawrence sanders & patrick winkfield

morning glory


Patrick n'était pas particulièrement doué en cuisine, mais quand même, il savait faire cuire des œufs, n'exagérons rien. Donc ce raté témoignait juste du fait qu'il était beaucoup plus distrait que d'habitude, et aussi que sa nuit blanche avait laissé des traces. Et aussi confirmait que, décidément, rien ne filait tout droit en ce moment ce qui était, pour un perfectionniste de sa trempe, très anxiogène. Patrick resta un moment à contempler la casserole fumante l'air énervé, comme s'il attendait qu'elle s'excuse, absurde, ou comme pour apprécier l'étendue des dégâts. Il poussa un nouveau soupir très bruyant avant d'entendre Lawrence le saluer derrière lui. Il se retourna avec un air un peu honteux, parce qu'il venait probablement de le tirer violemment de la douceur du sommeil, mais qui se mua très vite en un sourire amusé en voyant déjà sur le visage de son colocataire qu'il avait fortement envie de se foutre de lui. En même temps, c'était risible. « Salut... Désolé... » dit-il en se passant une main dans les cheveux avant de retourner à sa contemplation de la poêle, parce que bon, il avait le cerveau un peu lent là. Il pouffa doucement à la vanne de Lawrence, et prit un air faussement vexé alors que justement il reprenait la poêle pour essayer d'en vider le maximum dans la poubelle. Il la mit ensuite assez nonchalamment dans l'évier alors qu'elle fumait encore un peu, en se demandait combien de temps il allait perdre de son jour de libre pour la nettoyer. Non mais sérieusement. Il s'adossa finalement contre le bar avec les bras derrière lui, déjà un peu blasé de sa journée il fallait l'avouer. En plus ça puait. Il jeta un regard en direction de Lawrence qui ouvrait les fenêtres pour faire partir la fumée. « D'ailleurs on a de la chance que l'alarme incendie ne se soit pas déclenchée et qu'ils aient pas évacué tout l'immeuble, avec mes conneries. » rit Patrick. Heureusement qu'il n'avait pas eu envie d’œufs en pleine nuit, aussi. Il retourna de l'autre côté du bar pour fermer son ordinateur, puis vers le frigo parce que quand même malgré tout cela il avait faim. Tout en regardant à l'intérieur, il fit remarquer avec humour à Lawrence : « Tu vois, je me disais qu'un jour je finirais par te tuer avec ma cuisine, mais je pensais pas comme ça. » . Il testait en effet souvent des trucs dans l'espoir de s'améliorer, ou d'impressionner une fille qui comptait passer chez lui, et Lawrence en faisait souvent les frais, cobaye commis d'office de ses ratés culinaires. En refermant le frigo, un yaourt comme butin, il s'aperçut dans le reflet de la porte avec sa tête fatiguée et mal rasée et plissa les yeux.
AVENGEDINCHAINS







Les périodes de bonheur, les progrès partiels, les efforts de recommencement, et de continuité me semblent autant de prodiges qui compensent presque l’immense masse des maux, des échecs, de l’incurie et de l’erreur. © FRIMELDA


ne clique pas:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 360 points et j'ai balancé : 442

Message(#)Sujet: Re: morning glory / lawrence & patrick   Lun 10 Avr - 20:42

morning glory

► Bon, il allait pas mentir, il avait la tête bien dans le cul à ce moment. Mais bon, le jour où il n'aurait pas la tête dans le cul en se levant, les cochons volerons. Il aimait bien les matins comme ça. C'était justement ce qui lui plaisait dans la colocation. On était pas là, seul, à se faire un petit déjeuner. On était là, à deux, à sauver l'immeuble d'un incendie à base de petit déjeuner. C'était tout de même plus fun. Dire que sa mère n'en revenait pas, et qu'elle était persuadée que c'était pour les enfants. Bha, de toute manière, ils étaient encore des enfants, dans leurs têtes, donc ça allait ! Avec un regard vers la pauvre poêle dans l'évier, il comprit que la laver serait probablement une épreuve de force. Une fois les fenêtres ouvertes, il fouilla dans les placards. A la remarque amusante de Patrick, il ne pu retenir un rire, également, et se retourna pour répondre.

« - Quoi que j'imagine bien la tête de la vieille grincheuse du palier, si c'était arrivé ! Je payerais pour voir ça. »


Il repéra des céréales, dans le placard, et s'en servit un bol, tandis que Patrick de son côté cherchait quelque chose dans le frigo. Il eut un rire moqueur en entendant la remarque. Il était vrai que son colocataire n'était pas un pro en matière de cuisine. Il était déjà tombé malade une fois, à cause d'une date de péremption non-vérifiée. Mais bon, il y avait parfois des progrès. Et puis, il pourrait dire qu'il en avait marre, mais il était trop gentil pour cela, malheureusement. D'un autre côté, il n'allait pas s'en plaindre. Cela lui offrait pas mal de bonne remarques humoristiques ou moqueuses à sortir quand l'envie lui venait.

« - Oh, tu sais, mon estomac commence à s'habituer à tes tentatives de meurtre. Il va falloir faire plus d'efforts si tu veux vraiment me tuer. »

Son bol dans la main, il alla s'asseoir dans le canapé, avant de se retourner, repliant ses jambes sous lui, pour observer son ami. Law n'avait pas fait attention mais il ne s'était probablement pas couché de bonne heure, vu sa tête.

« - Tu devrais te coucher plus tôt, tu commences à ressembler à un Gremlins. Évite de toucher de l'eau, on sait jamais. »

Il se pencha pour attraper la télécommande, alluma la télé, et fit la moue. Comme d'habitude, il n'y avait rien. En même temps, à quoi il s'attendait, honnêtement. La 1, film romantique à bas budget. La 2, documentaire. La 12, télé-réalité. Il soupira, lasse de zapper les chaînes. Au final, il abandonna, laissant le top 50 tournait en arrière plan sonore, malgré le fait que ce soit au moins le vingtième rediffusion.

« - Déprimant. »


Codage par Libella sur Graphiorum




   
    the problem is that i care

       
    Nos maîtres sont morts, et nous sommes seuls. Notre génération n'est plus une génération, mais ce qui reste, le rebut et le coupon d'une génération qui promettait, hélas, plus qu'aucune autre [...] Notre faute est d'y survivre. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 587 points et j'ai balancé : 871

Message(#)Sujet: Re: morning glory / lawrence & patrick   Mer 19 Avr - 19:34


lawrence sanders & patrick winkfield

morning glory


C'était quand il passait ce genre de nuits très longues et un peu mornes que Patrick se réjouissait le plus de ne pas habiter seul. Qui sait la matinée qu'il aurait passé s'il était resté devant son ordi à se morfondre ? Au moins il pouvait blaguer avec Lawrence et ça lui faisait momentanément oublier son manque de sommeil. Il pensa à leur voisine et laissa échapper un rire avant de prendre une voix de crécelle qui ne lui ressemblait que de très loin.« Encore vous Monsieur Winkffffield, je vais vous signaler à la réunion de copropriétaires.  » . Il ria, à moitié de l'image et à moitié de son imitation de merde à une telle heure de la journée, tout en cherchant de quoi se sustenter. Heureusement les courses avaient été faites il y a peu de temps. Il repensa brièvement à toutes les horreurs qu'il avait pu faire avaler à Lawrence au fur et à mesure des années, et se dit que bon, il avait en effet frôlé pire à plusieurs reprises. Il aurait pu abandonner mais il pouvait se montrer déterminé, parfois, et puis son colocataire était bien trop content d'avoir cette occasion pour se moquer de lui. Il ricana à la réponse de Lawrence à ce sujet avant de commencer à manger son yaourt. Patrick le regarda passer devant lui pour s'installer dans le canapé mais resta au bar, le regard fatigué bloqué dans la contemplation du mur, l'air second. C'est justement la remarque de Lawrence sur sa tête pas réveillé qui lui fit bouger la tête. Il oscilla légèrement la tête pour montrer qu'il était d'accord, c'est vrai qu'il devrait se coucher plus tôt. Enfin même se coucher déjà ce serait pas mal. Il prit une fausse mine choquée. « Ça veut dire que je peux pas me doucher ?! Tu vas vite regretter ce conseil. » rit-il, une vraie blague de gamin. Mais c'est vrai en même temps, d'ailleurs il se disait qu'une douche ne lui ferait pas de mal après cette nuit d'activité vraiment. Il jeta son yaourt dans la poubelle alors que Lawrence râlait sur le programme télé. En même temps, il s'attendait à quoi ? C'était toujours naze, surtout à cette heure là. En entendant la musique à la télé il eut un petit sursaut et alla chercher son ordinateur et le casque qui y était attaché, puis il s'installa à côté de Lawrence dans le canapé en posant l'ordinateur sur la table basse devant eux. Patrick se demandait si ce qu'il avait fait était bel et bien inhabituellement bon pour un amateur de sa trempe ou si c'était juste la fatigue qui lui faisait dire ça. Son colocataire n'était pas forcément un expert en la matière, mais il l'avait sous la main donc c'était pour lui. Il ouvrit l'ordinateur. « Bon d'accord j'avoue, j'ai pas dormi de la nuit, mais écoute ça. » dit-il en lui tendant le casque avant de lancer la composition sur laquelle il avait travaillé. Il avait l'habitude de faire simplement des trucs un peu dansants avec quelques mélodies un peu originales juste pour animer une foule du genre ce qu'il avait fait pour Beth, et puis des remix, rien de bien fou. Mais là, c'était différent, bizarre et planant, plus sentimental. Il pensait que c'était probablement nul.
AVENGEDINCHAINS







Les périodes de bonheur, les progrès partiels, les efforts de recommencement, et de continuité me semblent autant de prodiges qui compensent presque l’immense masse des maux, des échecs, de l’incurie et de l’erreur. © FRIMELDA


ne clique pas:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 360 points et j'ai balancé : 442

Message(#)Sujet: Re: morning glory / lawrence & patrick   Sam 22 Avr - 2:49

morning glory

► Il eu un rire moqueur en entendant l'imitation. C'était tellement fidèle et réaliste. Law se demandait d'ailleurs comment il avait fait pour éviter de se faire signaler, depuis le temps. Cette pauvre dame finirait par perdre la tête un jour. Entre temps, son bol de céréale s'était vidé, et il l'avait finalement reposé sur la petite table, procrastinant complètement pour le ranger. D'un côté, ce n'était pas urgent non plus. Il releva les yeux sur l'écran de la télé, où le clip de la Lambada était en train de passer. Il écouta distraitement la réponse de Patrick à sa blague, et hocha la tête. « Oui, oublis, c'est définitivement pas une bonne idée ! » Apparemment, quelque chose venait de tilter son coloc', et Law se demanda au début quelle mouche l'avait piqué cette fois, avant de le voir revenir avec son pc. Il se poussa donc sur le côté, parce qu'il fallait avouer qu'il prenait un peu toute la place avant, et attendit que le l'ordinateur soit installé sur la table. Lorsque Patrick lui dit qu'il n'avait pas dormit, cela ne l'étonnait pas plus que cela. Il prit tout de même le casque pour écouter ce que son ami avait composé. Ce n'était pas rare qu'il lui demande son avis. Même si Lawrence écoutait pas mal de musique, cela ne faisait pas de lui un professionnel, mais il faisait ce qu'il pouvait pour aider. Il fut surprit en entendant le résultat, ce n'était pas du tout le même style que ce qu'il faisait d'ordinaire. Mais c'était plutôt plaisant à écouter. « Ça change de ce que tu proposes... Mais c'est franchement pas mal ! » Il marqua une pause pour retirer le casque avant de reprendre, laissant la curiosité prendre les devants. « Tu l'as fais en quelle occasion ? » C'était probablement juste un projet d'insomnie, mais cela sortait vraiment de son style dansant et des remix, du coup, il se demandait ce qui l'avait inspirer pour faire ce genre là.

Codage par Libella sur Graphiorum




   
    the problem is that i care

       
    Nos maîtres sont morts, et nous sommes seuls. Notre génération n'est plus une génération, mais ce qui reste, le rebut et le coupon d'une génération qui promettait, hélas, plus qu'aucune autre [...] Notre faute est d'y survivre. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 587 points et j'ai balancé : 871

Message(#)Sujet: Re: morning glory / lawrence & patrick   Jeu 27 Avr - 14:53


lawrence sanders & patrick winkfield

morning glory


"On est toujours le con de quelqu'un." comme on dit, et Patrick et Lawrence étaient définitivement les cons de leur voisine, pour des raisons assez obscures d'ailleurs parce que, sans se mentir, il y avait bien plus bruyant et fêtard que les deux hommes, qui étaient quand même de moins en moins dans la fleur de l'âge et très occupés par leur boulots respectifs. Mais enfin, chercher une raison était peut être vain. En tout cas c'était toujours agréable de pouvoir discuter le matin, quand ils se croisaient, c'était un des points qui faisait que Patrick préférait vivre en colocation que seul. Il n'avait d'ailleurs jamais vraiment vécu seul, et aussi étonnant que cela puisse paraître pour quelqu'un de nature aussi introvertie, il n'en avait pas vraiment envie. Bon bien sûr, il ne comptait pas vivre comme ça pour l'éternité, mais il s'en satisfaisait en attendant de trouver celle qui partagerait sa vie, autre question épineuse qui l'avait titillé cette nuit mais passons. Il fit écouter à Lawrence ce qu'il avait composé durant la nuit, regardant ses réactions avec un demi-sourire. Il avait l'air visiblement surpris, ce qui n'était pas vraiment étonnant, mais Patrick n'arrivait pas vraiment à déceler ce qu'il en pensait. Finalement, il comprit à ses mots que la surprise était plutôt agréable, ce qui confirmait sa propre impression. Plutôt rassurant donc. Il reposa l'ordinateur sur la table basse avec le casque à côté que venait de retirer Lawrence. En quelle occasion ? Patrick lui-même ne savait pas vraiment, nous dirions une tentative de rationaliser la confusion qui régnait dans ses émotions ces derniers temps mais lui n'avait pas vraiment assez de recul pour en arriver à une telle conclusion.

« Je sais pas. Un truc qui m'a tenu éveillé. Les premiers symptômes de crise de la trentaine ? » Patrick rit doucement. Il avait toujours prétendu ne pas y croire, mais d'un autre côté plus il s'en approchait plus il avait l'impression que sa vie partait dans tous les sens. Une coïncidence ? Dans tous les cas ça paraissait un peu nul comme raison. Et avec un peu de perspicacité, en additionnant le caractère sentimental du morceau, sa nuit blanche et le fait qu'il n'avait mangé qu'un yaourt en guise de petit déjeuner... Il ne fallait pas non plus être Einstein pour voir clair là-dedans, mais enfin. « C'est cool si tu aimes bien en tout cas. » Patrick reporta son attention sur la télé et leva les yeux au ciel devant le clip où deux filles très peu habillées se dandinaient au milieu du désert. Il trouvait toujours ça assez ridicule et généralement elles se ressemblaient toutes. Il ricana avant de dire ironiquement : « On est vraiment censé trouver ça sexy ? » Bon, il parlait plus pour lui que pour Lawrence, mais peu importe dans quel équipe on jouait, la débilité du truc sautait quand même aux yeux. Il secoua la tête et se leva finalement du canapé, sa fatigue lui pesait sur les nerfs donc il ne tenait pas vraiment en place. Il se dirigea vers la salle de bain en lançant à son colocataire « Au fait tu as un truc à faire ce matin ou je peux t'assassiner à la Play ? » Il termina avec un sourire, c'était évidemment une grosse exagération, Patrick ne gagnait pas toujours, loin de là même.
AVENGEDINCHAINS







Les périodes de bonheur, les progrès partiels, les efforts de recommencement, et de continuité me semblent autant de prodiges qui compensent presque l’immense masse des maux, des échecs, de l’incurie et de l’erreur. © FRIMELDA


ne clique pas:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 360 points et j'ai balancé : 442

Message(#)Sujet: Re: morning glory / lawrence & patrick   Dim 30 Avr - 1:04

morning glory

► Il n'y réfléchissait même plus désormais. Law avait toujours aimé vivre avec quelqu'un. Les coloc', s'était devenu une évidence depuis qu'il avait hébergé Aslan chez lui, enfin, chez ses parents à l'époque. Vivre seul, c'était pas vraiment pour lui. Au final, c'était bien plus conviviale. Même si il arrivait qu'ils ne se croisent même pas en une journée, avec Patrick, selon leurs horaires respectifs, c'était tout-de-même bien moins solitaire. Evidemment, on ne reste pas en colocation toute sa vie, d'ailleurs, ils s'approchaient tout deux de la trentaine. Il y avait des choses qu'ils rencontrent quelqu'un et déménagent chacun de leur côté. Mais pour le moment, Law s'amusait bien à faire chier Patrick, et cela lui convenait. Lorsqu'il entendit la réponse à sa question, il lâcha un petit rire. Crise de la trentaine. « C'est surement ça ! Évite de déprimer, très peu pour moi l'envie de vivre en live 13 Reasons Why. » Au final, il avait pratiquement oublié la télévision qui tournait, un peu dans le vide, en arrière plan. De toute manière, vu ce qui y passait, ce n'était pas un oublis majeur. Mais la remarque de son ami lui fit relever la tête, et il sourit en voyant les paires de fesses ambulantes en bikini. Cela ne le concernait pas tellement, lui n'avait pas le problème, il ne s'était pas vraiment posé la question. Mais c'est vrai que même pour des hétéros, il se demandait comment ça pouvait être attirant. En y réfléchissant, il y avait très peu de clips où les gens étaient normaux dedans. Généralement c'était des femmes plus retouchées qu'un vêtement haute couture, et des hommes aux abdos prêts à exploser. « Evidemment voyons, tous le monde sait que c'est sexy la silicone, les vrais personnes, c'est plus à la mode. » Il leva les yeux au ciel, avant de se ré-installer au fond du canapé pour chopper la télécommande et zapper. Depuis la salle de bain, il entendit la proposition. « M'assassiner, t'es certain là ? Tout le monde sait que je gagne bien plus souvent que toi, enfin ! » Ce n'était pas totalement vrai, mais tout le monde est pareil, au moment de jouer, c'est à celui qui se vante le plus. Il se leva donc pour allumer la console et prendre les manettes, avant de se rasseoir. « Disons que le plus nul de nous deux fait la vaisselle toute la semaine, ça te vas ? »

Codage par Libella sur Graphiorum




   
    the problem is that i care

       
    Nos maîtres sont morts, et nous sommes seuls. Notre génération n'est plus une génération, mais ce qui reste, le rebut et le coupon d'une génération qui promettait, hélas, plus qu'aucune autre [...] Notre faute est d'y survivre. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 587 points et j'ai balancé : 871

Message(#)Sujet: Re: morning glory / lawrence & patrick   Ven 5 Mai - 9:50


lawrence sanders & patrick winkfield

morning glory


Le suicide ? Ah il n'était pas très bien en ce moment certes, mais de là à aller vers ces extrêmes ! Il était trop pragmatique pour cela, et il pensait de toute façon que ça ne résolvait jamais aucun problème. Il se contenta donc de rire en levant les yeux au ciel. Sinon, sa remarque sur les filles de la télévision le fit aussi rire. Mais s'ils arrivaient à vendre avec ça, c'est bien que les gens marchaient non ? Il avait du mal à comprendre l'attrait d'une telle caricature du corps. Certes, il n'avait jamais vraiment été intéressé par ces choses du corps et il était probablement l'hétéro avec la pire libido de l'état de Californie, mais quand même. Enfin bref, il se contenta de soupirer avec un petit sourire avant de partir prendre sa douche. Il eut l'illumination avant de commencer que c'était une bonne matinée pour se détendre un peu devant un jeu vidéo, et puis ça l'aiderait peut-être à calmer ses nerfs un peu. Il sourit en entendant Lawrence se vanter comme lui, dès qu'il s'agissait de ça ils n'avaient plus que douze ans dans leurs têtes. La vaisselle toute la semaine ? Patrick détestait par dessus tout faire la vaisselle, donc ça lui donnerait sûrement la rage de vaincre. « Ok, ok. Mais c'est fou j'entends déjà les assiettes sales en train de crier ton nom. » lâcha-t-il avec un sourire idiot avant de fermer la porte de la salle de bain pour se laver rapidement. Il avait conscience que ça ne faisait rire que lui, mais en même temps il était à lui-même son meilleur public. Patrick n'était pas de ces gens qui passent deux heures dessous, trois ou quatre minutes plus tard il avait déjà enfilé un t-shirt propre, qui collait un peu parce qu'il s'était séché à l'arrache, et un pantalon qui ne portait pas l'odeur d'une nuit entière. Au moins si jamais il avait à sortir de chez lui aujourd'hui, même si rien n'était moins sûr, il serait tranquille. Il retourna dans le salon avec un faux air conquérant, technique d'intimidation de l'adversaire, savoir ancestral enseigné depuis un millénaire dans un monastère secret de joueur de jeu vidéo en joueur de jeu vidéo. Il se rassit dans le canapé et attrapa une manette qui traînait sur la table basse. « Je te laisse choisir le jeu, dans ma grande bonté. » lança-t-il à son colocataire avec un petit rire. De toute façon il avait probablement eu le temps de se décider pendant sa douche.
AVENGEDINCHAINS







Les périodes de bonheur, les progrès partiels, les efforts de recommencement, et de continuité me semblent autant de prodiges qui compensent presque l’immense masse des maux, des échecs, de l’incurie et de l’erreur. © FRIMELDA


ne clique pas:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 360 points et j'ai balancé : 442

Message(#)Sujet: Re: morning glory / lawrence & patrick   Lun 8 Mai - 2:08

morning glory

► Il arrivait parfois qu'ils soient ridicules, l'un comme l'autre. Mais c'est ce qui était marrant, justement. Après tout, il n'avaient pas encore la trentaine, il pouvait bien se marrer encore un peu. Il n'avait pas l'intention de perdre aujourd'hui, il n'était absolument pas motivé à se coltiner la vaisselle de toute la semaine. Le nettoyage, il aimait bien, mais ce n'était pas non plus une grande passion. Disons simplement qu'il fallait le faire. De toute façon, il gagnerait, donc aucun problèmes, hein ? « Evidemment, elles clament ma victoire. » Il sourit en imaginant une foule d'assiettes sales l’acclamer. Il fallait vraiment soit qu'il dorme plus, soit qu'il arrête d'imaginer des choses bizarre et impossibles. Law attendit dans le canapé, le temps que son colocataire prenne sa douche. Lui prendrait la sienne un peu plus tard. Après tout il bossait pas tout de suite, il n'y avait pas urgence. Il hésita à aller ouvrir le robinet de la cuisine, histoire de faire chier Patrick en lui offrant une douche soit glacée soit bouillante, mais se ravisa. Ce n'était pas très futé de faire ça alors qu'il prendrait lui-même sa douche après. Non, il le ferait une prochaine fois. (:taggle:) Le brun avait déjà choisi le jeu lorsque l'autre sortit de la salle de bain et lui proposa son "offre de grande bonté". Une fois avoir vérifié que les manettes étaient bien rechargées, il ne tarda pas à lancer le jeu. « Je me suis dis que c'était surement LE meilleur jeu pour départager la vaisselle. Du coup... » Il fut coupé par le jingle plus que reconnaissable de Mario Kart. Il n'y avait pas joué depuis assez longtemps, mais Mario, c'était un classique. Il arqua un sourcil avant de regarder son ami, l'air défiant. « Ce sera l'occasion de te prouver que je conduis dix fois mieux que toi. On m'appelle le Dominique du Mario Kart. » Cette phrase faisait bien plus phrase prononcée par Jean-Kévin en classe de CM1 qu'une bonne réplique, mais pas grave. Il avait vu tous les fast and furious, il espérait que ça lui servirait sur la Wii ! Bon, la plupart du temps il se prenait pratiquement toutes les bananes qui étaient sur le chemin. Mais. « Personnages, Circuit et Voitures aléatoires ? » Qui plus est, il avait un plan en tête. Pas honnête du tout, en effet. Mais la triche, ça fait partie du jeu, hein. Si il fallait tricher pour éviter la vaisselle, il n'avait aucun scrupule à le faire. Mais il fallait attendre un peu. Il devait déclencher son plan dans les cinq dernières minutes. Il avait encore le temps. « Ce sera plus équitable en aléatoire. On va jouer à la loyale ! »

Codage par Libella sur Graphiorum




   
    the problem is that i care

       
    Nos maîtres sont morts, et nous sommes seuls. Notre génération n'est plus une génération, mais ce qui reste, le rebut et le coupon d'une génération qui promettait, hélas, plus qu'aucune autre [...] Notre faute est d'y survivre. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
 
morning glory / lawrence & patrick
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Morning Glory, ou les aventures d'un trio infernal [PV Yue and Fubuki]
» Parcours de Patrick Gaspard
» Patrick Lagacé propose la tutelle d'Haïti
» Haïti : Un dangereux précédent par Patrick Elie
» Patrick Swayze

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: It's Over :: Hasta la vista, Baby :: RP-
Sauter vers: