AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter pour le forum dans ce sujet
N'oubliez pas de commenter les pubs PRD et Bazzart et d'aller réclamer vos points
« HEY TOI LÀ !!! JE TE VOIS !!! Pose ce cookie tout de suite et inscris toi !! Nous on a mieux, on a des choco-suprème... »
N'oubliez pas d'envoyer vos secrets à Bitchcation.
Ne réclamez pas vos points, ils seront ajoutés automatiquement à la réception du MP!
La newsletter de juin est enfin là. N'hésite pas à aller la lire et la commenter !
Tu peux la retrouver par ici
Le groupe du mois est ici et le membre du mois . N'hésitez pas à aller les féliciter, ça vous donne des points!
Retrouvez la fiche de liens du membre du mois.
Prendre un scénario ou un pré-lien vous donnera 20 points à la validation de votre fiche.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
J'ai actuellement : 116 points et j'ai balancé : 920

Message(#)Sujet: where is this going? / patan   Lun 8 Mai - 12:07


evan scott & patrick winkfield
where is this going ?


Patrick n’était plus lui-même ces derniers temps. Il ne savait plus vraiment quoi penser. Et il était tellement sur les nerfs tout le temps qu’il dormait mal et qu’il n’arrivait pas à se poser cinq minutes pour réfléchir clairement. D’un regard extérieur, on aurait tendance à se dire qu’il n’y avait pas mort d’homme. Certes, c’était assez tard pour découvrir qu’on s’était voilé la face toute sa vie sur sa sexualité, mais enfin, ça arrivait à tout un tas de gens, non ? Et, passé le choc, ça ne servait qu’à être plus heureux et plus épanoui, non ? Mais dans l’esprit de Patrick cela voulait dire de deux choses l’une accepter ses torts et sa différence en lâchant du lest ou garder le contrôle sur sa vie ainsi qu’une façade salvatrice de normalité. Et bien que la plupart d’entre nous aurions choisi la première option en un claquement de doigt et sans trop réfléchir, pour lui la seconde était, en vérité, la seule envisageable. Il se disait qu’il avait, après tout, très bien vécu jusque-là comme il était, et qu’il n’y avait qu’à balayer tout ça sous un tapis en attendant de l’oublier, comme il avait probablement dû le faire plus tôt dans sa vie inconsciemment. Mais pour faire cela, il fallait déjà qu’il accepte que ce fût vrai, et ça, ce n’était pas gagné. Et il ne se rendait pas encore compte qu’il allait être difficile - impossible - de faire marche arrière.

En tous les cas, il devait avouer qu’il avait un peu évité son ami Evan depuis que tout cela avait commencé. Depuis qu’ils s’étaient rencontrés, il y a quelques temps maintenant, ils s’étaient vus assez souvent et s’entendaient, c’est vrai, très bien. Patrick n’était pas une personne facile au début, mais il s’était senti vite à l’aise avec le policier et avait laissé tomber sa réserve. Mais, même s’il ne voulait pas l’admettre, il sentait aussi qu’il y avait anguille sous roche, surtout qu’il s’était surpris à plusieurs reprises à avoir des regards, ou des pensées, mal placées à son égard. Donc forcément, avec ce qu’il se passait, et les sous-entendus des rumeurs, il avait un peu pris ses distances pendant un temps. Ensuite, il avait appris par Lawrence qu’Evan était passé le voir chez lui lorsqu’il était absent, cherchant visiblement à avoir de ses nouvelles, et s’était senti d’un coup un peu coupable. Si tout était si innocent qu’il cherchait à le prétendre, il n’avait après tout pas de raison de l’éviter. De plus, c’était quand on avait des mauvais moments comme ceux-là qu’on avait besoin de ses amis pour se changer les idées. Et enfin, plus simplement, sa compagnie lui manquait. Ils avaient convenu de se retrouver chez Evan pour une soirée tranquille, enfin, rien n’était vraiment tranquille quand ils déconnaient ensemble, mais c’était sur le principe. Lorsqu’il sonna chez lui, avec un pack de bière pendu à un bras, Patrick souriait déjà. Son sourire s’agrandit lorsqu’Evan ouvrit la porte.

« Salut. » dit-il avant de se lancer dans une accolade amicale. Il rajouta l’air enjoué : « C’est cool de te voir. », comme pour s’excuser à moitié de sa période de silence radio.
AVENGEDINCHAINS


@Evan Scott







Les périodes de bonheur, les progrès partiels, les efforts de recommencement, et de continuité me semblent autant de prodiges qui compensent presque l’immense masse des maux, des échecs, de l’incurie et de l’erreur. © FRIMELDA


ne clique pas:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 207 points et j'ai balancé : 2554

Message(#)Sujet: Re: where is this going? / patan   Lun 15 Mai - 16:10

Where is this going ?Evan était content d'avoir enfin eu des nouvelles de Patrick. Ce dernier avait fait preuve d'un magnifique silence radio pendant un moment et bien sûr, ça avait inquiété Evan. Il n'avait pas vraiment compris, surtout après qu'ils aient passé des moments très sympathiques ensemble. Est-ce qu'il avait fini par trop en faire et faire fuir son ami ? Bah, peut-être qu'il se posait juste trop de questions et que Patrick avait simplement été très occupé ces derniers temps. De ce fait, il fut agréablement surpris lorsqu'il eut enfin de ses nouvelles et il se réjouissait déjà de passer une petite soirée tranquille en sa compagnie. Au programme: bières et pizzas. C'était plutôt cool comme plan, non ? Damian était de sortie, du coup, ils pourraient discuter tranquillement. Car, évidemment, Evan avait eu vent des frasques de la bitch. Était-ce pour cette raison que Patrick avait pris ses distances ? Oui, bon, il devait vraiment arrêter d'imaginer tout et n'importe quoi. Il aurait bientôt la réponse, de toute façon.

Quoiqu'il en soit, il n'y avait aucune raison que la soirée se passe mal ! Et puis, Evan allait pouvoir présenter les chatons à son ami ! Ah, ces magnifiques chatons trop adorables devant lesquels il devenait totalement gaga à chaque fois. Certes, ils leur en faisaient parfois voir de toutes les couleurs, mais Damian et lui étaient juste fous de ces petits félins, alors ils leur pardonnaient absolument tout. Résister devant de telles bouilles était tout simplement impossible. Bref, pendant que les chats jouaient, Evan fit un petit rangement rapide avant l'arrivée de Patrick. Il n'aimait pas le désordre et encore moins quand il devait recevoir quelqu'un. Il était sans doute un peu maniaque de ce côté-là. Il avait aussi préparé de quoi prendre l'apéro et avait déjà tout disposé sur la table basse du salon. Saladiers remplis de chips, boissons en tout genre...Il savait que Patrick allait ramener de la bière, mais il en avait sorti également. On n'avait jamais trop de bière !

Ayant encore un peu de temps avant l'arrivée de son ami, Evan s'amusa alors à jouer avec les chatons et à les prendre en photo et en vidéo. Il aimait poster tout ça sur les réseaux sociaux ensuite. Non, il ne voulait pas faire des bébés des stars du net, pas du tout, voyons ! Finalement, il entendit sonner et se dépêcha d'aller ouvrir, esquissant aussitôt un grand sourire en voyant Patrick. "Hello, stranger !" Il lui rendit son accolade, puis l'invita à entrer, de préférence avant que les chatons n'aient l'idée de partir en expédition dans le couloir. Il referma donc la porte derrière Patrick, puis lui sourit à nouveau. "Ah, ça me fait trop plaisir de te voir ! Pendant un moment, j'ai cru que t'étais mort !" Il lui donna un petit coup de coude taquin avant de le débarrasser du pack de bière pour le mettre au frigo. "Installe-toi, fais comme chez toi !" Il désigna le canapé et y rejoignit Patrick une fois les bières au frais. "T'es prêt ? Parce que j'ai des présentations à faire !" Il chercha les chatons, puis en prit un dans chaque main et s'installa sur le canapé en souriant comme un con. "Patrick, je te présente Cap' et Bucky ! Nos bébés adorés !" Il n'avait pas l'air idiot du tout à parler comme ça, pas du tout ! Il posa les chatons sur le canapé, entre Patrick et lui, et les observa tandis qu'ils avançaient prudemment vers cet "intrus" en poussant de petits miaulements adorables. "Awww....je les adore tellement !"

Néanmoins, ils n'étaient pas là pour parler des chats, aussi mignons soient-ils. Evan voulait des réponses et il n'avait pas l'intention de tourner autour du pot ou d'attendre la fin de la soirée pour demander. Il appréciait beaucoup Patrick, en plus... Il redevint donc sérieux et planta son regard dans celui de son interlocuteur. "A nous deux. Qu'est-ce qui se passe ? Tu fais souvent le mort face à tes amis ?" Il ne lui en voulait pas vraiment, malgré son ton momentanément sévère, mais il n'allait certainement pas se contenter d'une explication bateau.

© 2981 12289 0






Evan Scott
Professional goofball and pizza eater

© Justayne


C'est bon pour toi:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 116 points et j'ai balancé : 920

Message(#)Sujet: Re: where is this going? / patan   Jeu 18 Mai - 20:53


evan scott & patrick winkfield
where is this going ?


Evan fut souriant dès l’instant qu’il se trouva face à Patrick, ce qui rassura un peu ce dernier. Il avait eu peur de se faire accueillir un peu plus froidement, il ne savait pas trop pourquoi. Il avait toujours tendance à se monter le bourrichon sur tout de toute façon, rien de surprenant. Quelque part, il espérait un peu qu’Evan fasse comme si de rien n’était, parce qu’il n’avait ni envie d’aborder le sujet de la Bitch ni envie d’inventer une excuse bidon que son ami ne goberait jamais parce que Patrick était particulièrement mauvais en excuses. Il serait donc bien arrangé si le sujet n’était pas abordé, même s’il en doutait un peu. Enfin bref, il était réellement heureux de le voir, et était tout sourire alors qu’il refermait rapidement derrière lui. Mort ? Il n’était pas le seul à se monter la tête pour un rien visiblement. Socialement agonisant peut-être, tout au plus. Il ricana un peu et haussa les épaules. « Rien que ça ? » s’amusa-t-il avec un regard malicieux. Patrick regarda un peu autour de lui avant de se faire indiquer de s’installer dans le canapé. Il pencha la tête en voyant une silhouette filer comme le vent derrière un meuble. Un animal ? Il posa ses fesses sur le canapé et remarqua tout ce qu’il y avait sur la table basse en se disant que c’était plutôt soigneux. Ses yeux revinrent à Evan lorsqu’il referma le frigo et revint vers lui. Il hocha la tête, l’air enthousiasmé. Parlait-il de l’animal qu’il avait aperçu ? Patrick sourit en le voyant revenir avec non pas un mais deux chatons. Il n’aurait vraiment pas su dire ce qui était le plus adorable entre les bouilles d’anges des deux boules de poil et l’air radieux de son ami lorsqu’il les regardait et en parlait. Il poussa un petit son manifestant son ravissement, et attendit patiemment qu’ils s’approchent en mettant sa main devant lui pour qu’ils la reniflent. Il se mit à caresser le haut de la tête de l’un de deux qui avait commencé à grimper sur sa cuisse. « Ils sont trop mignons. » dit-il avec un sourire, en rajoutant ensuite : « Mais lequel est lequel au fait ? ». L’un des deux semblait l’avoir adopté mais l’autre se faisait un peu plus timide. Patrick leur lança un sourire avant de se tourner vers Evan et de voir le regard très sérieux qu’il arborait soudainement. Il laissa retomber son sourire. Il avait vraiment cru pendant un moment qu’il allait pouvoir s’en tirer comme ça. En même temps, il ne pouvait pas en vouloir à son ami, qui ne faisait après tout que s’inquiéter un peu pour lui. C’était Patrick le fautif qui faisait l’autruche. Ce dernier soupira en se passant une main sur le visage, réfléchissant à ce qu’il pouvait bien dire. Il se sentait coincé à dire la vérité, mais en même temps il ne savait pas vraiment lui-même comment expliquer sa réaction. C’était juste une rumeur idiote, après tout, et Evan était bien plus mal loti que lui dans cette catégorie. Mais il avait eu comme l’impression que ce qu’il avait de plus intime était étalé à la face du monde sans son consentement. Il s’était mis à remettre toute sa vie en question au point de ne plus dormir la nuit. Au fond de lui, il savait qu’il n’avait pas eu que des pensées orthodoxes vis-à-vis d’Evan, l’éviter lui avait donc paru sur le moment la seule solution pour écarter de sa pensée la conclusion évidente à cela… Mais il ne pouvait pas éviter éternellement 50% de la population de la planète… « Non, pas souvent, si ça te rassure. » finit-il par dire avec un demi sourire. C’est vrai quoi, qui voudrait d’un ami qui serait afk en vrai tous les quatre matins ? Il décida de prendre une inspiration et d’aller droit au but. « Je suppose que tu as entendu parler de ce qu’il s’est passé avec la Bitch ? » Patrick n’en était pas sûr, mais étant donné que le nom d’Evan avait été mentionné il supposait que des gens de la foule qui le connaissait avait relayé l’information. « Je l’ai mal pris, je ne sais pas, j’avais… honte ? » Non, c’était idiot, c’était pas du tout le mot, pourquoi il disait ça ? Il secoua la tête. « Enfin non, je veux dire… j’ai préféré me faire oublier pendant un temps, je ne sais pas… » Il avait vraiment du mal à mettre des mots, mais peu importe, au moins il s’était expliqué de manière sincère, c’était sûrement tout ce qu’Evan demandait. « Ce n’était pas contre toi en tout cas. » dit-il en tournant à nouveau son regard vers lui. Il espérait vraiment qu’il ne lui en voulait pas trop pour l’absence et qu’il ne s’éloignerait pas de lui à cause des sous-entendus de la Bitch. En même temps vu son accueil, il était déjà assez rassuré.
AVENGEDINCHAINS







Les périodes de bonheur, les progrès partiels, les efforts de recommencement, et de continuité me semblent autant de prodiges qui compensent presque l’immense masse des maux, des échecs, de l’incurie et de l’erreur. © FRIMELDA


ne clique pas:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 207 points et j'ai balancé : 2554

Message(#)Sujet: Re: where is this going? / patan   Dim 28 Mai - 19:44

Where is this going ?Voir Patrick lui faisait vraiment plaisir, d'autant plus qu'il s'était vraiment fait du souci. Il s'était même demandé s'il avait fait quelque chose qu'il ne fallait pas. Du coup, il avait été grandement soulagé d'avoir enfin des nouvelles et encore plus de le voir débarquer chez lui. Après tout, il aurait très bien pu annuler à la dernière minute. Et là, Evan l'aurait sans doute un peu mal pris quand même. En attendant d'avoir des explications, il présenta les chatons à son ami. Ce dernier semblait évidemment attendri par eux. Comment en aurait-il pu être autrement ? Ils étaient irrésistibles avec leur petite bouille et leurs miaulements adorables. "Lui, c'est Bucky ! Il est généralement un peu plus sociable que Cap'...Cap' a toujours besoin d'un peu de temps, mais une fois qu'il est habitué à quelqu'un, il ne le lâche plus. Fais attention !" Il sourit bêtement et fit une caresse au petit chat qui se mit aussitôt à ronronner doucement. Vraiment trop adorable... Et puis, finalement, il se concentra à nouveau sur Patrick pour lui poser la question qui le taraudait depuis un moment. Et la réponse ne le surprit même pas, même s'il se sentait un peu déçu, voire blessé. Il avait l'impression que Patrick ne lui faisait pas assez confiance pour lui en avoir parlé et lui avoir fait part de ses inquiétudes.

"Oui, j'en ai entendu parler..." Difficile de ne pas être au courant de toute cette histoire. Il poussa un petit soupir et planta son regard dans celui de Patrick. "Honte de quoi ? T'as aucune raison d'avoir honte de quoi que ce soit..." Il le pensait vraiment. Et du coup, il ne comprenait pas vraiment la réaction du blond. "Tu devrais pourtant savoir que je suis le dernier à juger les gens. Et puis, on sait tous que la Bitch raconte souvent n'importe quoi." Il marqua un temps d'arrêt et attrapa une bière pour la tendre à Patrick, puis il en prit une autre pour lui-même, l'ouvrit et en but une gorgée avant de reprendre. "Si tu as réagi comme ça...c'est qu'il y avait du vrai dans ce qu'elle a dit, je suppose ?" A vrai dire, ça expliquerait certaines choses par rapport au comportement de son ami qui n'avait pas toujours semblé à l'aise en présence d'Evan, notamment quand il faisait des blagues ou des sous-entendus un peu débiles. Pour lui, ça n'avait été qu'un jeu, mais peut-être que ça ne l'avait pas été pour son ami ? Si tel était le cas, il s'en voulait un peu...mais il n'avait pas pu deviner non plus... "Tu sais...tu peux tout me dire, je te jugerai pas." Il lui adressa un petit sourire qui se voulait rassurant, puis reprit une gorgée de bière avant de s'attaquer aux chips et de tendre le saladier à Patrick.

"On se les commande, ces pizzas ? On a le temps jusqu'à ce qu'elles arrivent, de toute façon !" Il attrapa le menu qu'il avait posé sur la petite table et le tendit à Patrick pour qu'il puisse faire son choix. Le sien était déjà tout fait vu qu'il prenait presque toujours la même chose. Une fois que Patrick eut choisi, il appela la pizzeria et passa commande. En attendant, les chatons avaient commencé à lui grimper dessus et se trouvaient à présent sur ses épaules, un de chaque côté. Une fois son appel passé, Evan se mit à rire doucement et attrapa Bucky pour le mettre sur la tête de Patrick. C'était débile, mais ça le faisait rire. Et puis, si ça pouvait permettre à son ami de se détendre un peu, c'était tout bénéf' !

© 2981 12289 0






Evan Scott
Professional goofball and pizza eater

© Justayne


C'est bon pour toi:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 116 points et j'ai balancé : 920

Message(#)Sujet: Re: where is this going? / patan   Jeu 1 Juin - 16:29


evan scott & patrick winkfield
where is this going ?


Patrick n’avait jamais eu de chats ou de chiens chez lui, d’abord parce que son frère était allergique et ensuite parce qu’il voyageait trop souvent. Il fallait s’en occuper de ces boules de poil, mine de rien. Mais forcément, vu comme les chatons étaient adorables, il se doutait qu’ils n’avaient pas pu résister à les adopter. Et tant mieux, ils devaient être réconfortants après tout. Patrick sourit doucement à la description de leur caractère. « On dirait moi. » dit-il avec un sourire en coin en direction d’Evan tout en continuant à caresser le chat. C’est vrai que Patrick mettait son temps pour être alaise avec les gens, et il en avait fait les frais, mais au bout d’un moment c’était comme si de rien n’était. Il était certain quand même qu’il fallait s’armer de patience pour être son ami, la preuve en était encore la disparition momentanée qu’Evan commença à évoquer. Patrick aurait évidemment préféré ne pas avoir à en parler, mais si c’était obligatoire... Il se mettait à sa place, et lui aussi dans le sens inverse aurait voulu savoir ce qu’il s’était passé, aurait sûrement eu l’impression d’avoir fait quelque chose de mal. Il avait entendu parler des affres de la Bitch, évidemment, rien de vraiment étonnant. Quant à la honte, oui Patrick devait avouer qu’il l’avait ressentie sur le coup, pendant un temps. Au début, il avait accusé toute cette attention sur lui dont il ne voulait pas, mais plus profondément il venait d’une éducation dans laquelle c’était des choses dont on avait honte, dont on se cachait et qu’on murmurait comme des mauvais présages. Et il avait beau s’être assagi, c’était toujours là dans le fond, preuve en était ce lapsus.

Mais peut-être qu’il avait besoin d’être rassuré par son ami et d’entendre que ce n’était pas grave. Il sentait un peu au ton d’Evan qu’il était vexé qu’il ait pu croire qu’il le jugerait ou qu’il le rejetterait. C’est vrai que c’était idiot, il savait très bien que ce n’était pas son genre. Il avait un peu pris cela comme une simple excuse pour ne pas avoir à se confronter à lui, c’était débile, et c’était pour ça qu’il avait désormais laissé tomber et repris contact. En plus il disait lui-même que c’était souvent n’importe quoi, donc il n’y avait pas de raison qu’il croie à cette rumeur. Patrick prit une moue désolée. « Je sais… J’ai été con. » Il regrettait maintenant d’avoir agi comme cela, voyant bien que ça pouvait être blessant, et s’efforçait de faire son mea culpa. Il dit doucement un merci en prenant la bière qui lui était tendue. Il apprécia la boisson fraîche, surtout qu’il sentait que le sujet n’était pas encore vraiment clos. Il voudrait probablement savoir si c’était vrai. Le truc, c’était que Patrick lui-même ne savait plus vraiment si c’était vrai ou non. Lorsque la question arriva, il soupira et fixa un saladier de la table basse. En temps normal il s’en serait immédiatement défendu à grands coups de « mais non pas du tout », mais la moindre des choses était de faire preuve de sincérité avec Evan. Il tourna son regard vers lui et répondit à son sourire en entendant qu’il ne le jugerait pas. Il le savait au fond, mais cela le rassurait de l’entendre. Il prit une inspiration. « Honnêtement ? … Je ne sais plus. C’est confus en fait. » Il soupira à nouveau en mâchant une chips. Non, il n’était pas parfaitement honnête. « J’arrive pas à croire que je dis ça, mais… oui... je crois qu’elle raconte pas n’importe quoi, pour une fois. » avoua-t-il avec un petit rire nerveux et un regard inquiet. C’était une première qu’il admette un truc pareil. « Mais à mon âge, quand même. » rit-il à nouveau. Tourner la chose en dérision la rendait plus facile à dire. Et puis c’était vrai qu’il était un peu vieux pour découvrir un truc pareil, non ? Sûrement que ça avait toujours été là, et que ça expliquait tout un tas de trucs, mais quand même était-il aveugle au point qu’une application de ragots idiots savait ça mieux que lui ? Il souffla et but une gorgée de sa bière. Si tout cela était bien vrai, ça n'allait pas être une partie de plaisir pour l'accepter.

Il releva la tête en entendant parler des pizzas. Ses pensées lui avaient un peu coupé l'appétit, mais il vient en mangeant non ? Et puis le temps qu'elles arrivent, comme disait Evan. Il acquiesça avec enthousiasme, et regarda le menu distraitement en choisissant un peu au hasard une colorée avec des poivrons dessus. Il prenait souvent des trucs au pif, mais de toute façon ça pouvait pas vraiment être mauvais une pizza, si ? Il le regarda passer commande avec les chats qui faisaient de l'escalade sur lui et rit un peu à plusieurs reprises en en voyant un trébucher ou miauler, ou en voyant Evan tenter de rester impassible. Il se demanda si c'était possible de dormir avec eux qui grimpaient partout. Patrick ne dit rien lorsqu'il se retrouva avec le chat sur la tête, la sensation le faisait rire et il avait probablement l'air idiot vu comme Evan se marrait, mais il se retenait de trop rire parce qu'il avait peur que ça le fasse tomber. Au bout d'un moment il s'efforça de le reprendre entre ses mains pour le poser sur ses genoux et le caresser.
« Alors, y avait une belle vue de là-haut ? » dit-il, amusé, en direction du chat. Il finit par reporter son regard sur Evan. « Sinon, toi, quoi de neuf ? Je suis désolé de pas avoir pris de nouvelles. Je me plains, mais la Bitch te lâche plus on dirait. Ça te cause pas d'ennuis au moins ? »
AVENGEDINCHAINS


Spoiler:
 







Les périodes de bonheur, les progrès partiels, les efforts de recommencement, et de continuité me semblent autant de prodiges qui compensent presque l’immense masse des maux, des échecs, de l’incurie et de l’erreur. © FRIMELDA


ne clique pas:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 207 points et j'ai balancé : 2554

Message(#)Sujet: Re: where is this going? / patan   Mer 7 Juin - 5:12

Where is this going ?Evan n'en voulait pas vraiment à Patrick d'avoir disparu pendant un moment, même s'il s'était senti très déçu. Néanmoins, c'était presque totalement oublié à présent. Il était juste rassuré que son ami allait bien et qu'il avait enfin décidé de sortir de son trou et de venir le voir. S'il devait réagir de cette façon à chaque fois qu'il y avait une rumeur sur lui, il n'aurait pas fini de se cacher. Il essayait toujours de ne prêter aucune attention à ces choses-là. La plupart du temps, c'était totalement faux, de toute façon. Et même s'il y avait quelques vérités dans le lot, il s'en fichait totalement. Il savait ce qu'il valait et ses proches le savaient aussi. C'était tout ce qui lui importait. Alors, il espérait que Patrick finirait par penser comme lui, même s'il savait que ce n'était pas si facile pour certaines personnes. Le jeune homme devait quand même savoir ce qu'il en était vraiment pour son ami. Après tout...si ce qu'avait dit la bitch était faux, il n'avait aucune raison d'avoir honte et de se cacher, non ? De ce fait, il avait directement posé la question à Patrick. Inutile de dire que la réponse le surprit quelque peu. Ce n'était pas n'importe quoi, cette fois ? Evan garda le silence un instant avant de poser doucement une main sur l'épaule de son ami. "Certaines personnes découvrent ce genre de choses à 50 ans, alors je suppose que tu es plutôt chanceux..."

Il lui adressa un petit sourire qui se voulait rassurant et retira sa main. "Honnêtement...ça me fait plaisir que tu m'avoues ça. Je sais que ce n'est pas toujours facile." Bien sûr, ça dépendait de la personne. Car Evan n'avait eu aucun souci à avouer sa sexualité à ses proches. Certes, il ne le criait pas sur tous les toits et ne disait pas à tout le monde qu'il était bisexuel, mais quand on le lui demandait ou quand le sujet était naturellement abordé, il ne s'en cachait pas du tout. Toutefois, il comprenait parfaitement que certains avaient du mal à assumer. "Puisqu'on en est aux confidences..." Il sourit un peu bêtement, tout en se disant que s'il parlait de lui, Patrick se sentirait peut-être un peu mieux et rassuré. "Je suis bisexuel. J'aime autant les femmes que les hommes. Je l'ai su très tôt et je n'ai aucune honte à le dire. Alors...t'as franchement rien à craindre. Je te soutiendrai quoiqu'il arrive." Mais qu'en était-il de ce que la bitch avait ajouté ? Sur lui ? Sur d'éventuels sentiments que Patrick pouvait avoir à son égard ? Il mourait d'envie de poser la question à son ami, mais il s'en abstint pour le moment. C'était sans doute déjà assez difficile pour Patrick, il ne voulait pas pousser.

Décidant donc de changer de sujet pour le moment et de détendre l'atmosphère, il s'amusa avec les chatons, en posant un sur la tête de Patrick. C'était très drôle à voir et d'ailleurs, Evan ne résista pas à l'envie de prendre une petite photo avec son portable. Il sourit comme un idiot et fit quelques papouilles au chaton resté près de lui, puis il reporta son attention sur Patrick. Il avait remis la bitch sur le tapis, mais il était vrai qu'Evan était souvent l'un des sujets préférés de l'application. Pourquoi ? Il l'ignorait. Il n'estimait pas avoir mérité un tel acharnement, mais encore une fois, il n'y prêtait pas vraiment attention. "T'en fais pas, je gère. De toute façon, les gens qui me connaissent un tant soit peu savent très bien ce que je vaux. Je vais pas mentir, j'ai failli avoir quelques soucis au boulot à cause de ce qu'elle a dit, mais mes collègues et mes supérieurs me connaissent bien et ils se sont vite rendus compte que ce n'étaient que des inepties." Il poussa un petit soupir et but une gorgée de bière. "Je comprends pas pourquoi elle s'acharne sur moi de la sorte. Je suppose qu'elle aime pas les flics !" Il se mit à rire doucement, mais au fond, il ne serait pas contre une petite descente au QG de cette bitch. Un jour, on découvrirait son identité et c'en serait fini d'elle. Toutefois, cela ne voudrait pas dire que quelqu'un d'autre n'allait pas prendre le relais. Ces trucs-là, c'était un peu comme un virus.

Il se mit à grignoter quelques chips d'un air absent. Il n'arrêtait pas de penser à ce que Patrick lui avait dit plus tôt. Non, il devait se retenir. Il était trop tôt pour poser la question qui lui brûlait pourtant les lèvres depuis l'arrivée de son ami. Il secoua doucement la tête et se reprit. Et selon Evan, c'était sourire bêtement et attraper un coussin pour le jeter sur Patrick. "Touché ! Je t'ai eu !" Un vrai gamin quand il s'y mettait.

© 2981 12289 0






Evan Scott
Professional goofball and pizza eater

© Justayne


C'est bon pour toi:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 116 points et j'ai balancé : 920

Message(#)Sujet: Re: where is this going? / patan   Sam 10 Juin - 19:13


evan scott & patrick winkfield
where is this going ?



Patrick n’aurait vraiment jamais imaginé dire un truc comme ça à qui que ce soit il y a peu. Quelque part peut-être que tout cela avait été bénéfique. Peut-être qu’il avait eu besoin qu’on le pousse, et ce même si c’était au hasard probablement que la rumeur avait tapé juste. Parce qu’autrement, oui le fait qu’il appréciait Evan de toute évidence plus qu’amicalement aurait dû le mettre sur la voie, mais il était tellement angoissé à l’idée de compromettre leur amitié qu’il se refusait à l’admettre, et donc évitait avec ça la question de sa sexualité. Mais en s’efforçant là d’être honnête, il avait mis de côté pendant un temps ses appréhensions, et finalement, il y voyait plus clair. L’avouer de manière aussi détendue lui avait quelque part retiré un poids. Il avait encore quelques doutes évidemment, et quelques peurs, mais il se sentit comme en paix avec lui-même à cet instant. Il avait un peu blagué, comme il le faisait toujours pour masquer des trucs sérieux, mais avait quand même tourné son regard vers Evan avec un peu d’inquiétude avant de répondre à son sourire en poussant un petit soupir soulagé. Il n’était pas vraiment étonné que des gens puissent découvrir ça à cinquante ans, après tout il s’était persuadé d’aimer les filles depuis qu’il avait huit ans au moins et d’une manière si sournoise qu’il aurait probablement pu rester comme ça vingt ans de plus en fuyant toute personne risquant de le mettre en doute. En tout cas il avait de la chance qu’Evan le soutienne, il avait bien besoin d’alliés. Il avait vraiment été idiot de penser qu’il ne le ferait pas. Mais il n’y avait pas lieu de s’excuser pour ça à nouveau. Il but une gorgée de bière, mais ne s’attendait pas vraiment à ce que son ami se livre à des confidences. Patrick eut du mal à cacher sa surprise pendant un instant. Il n’aurait pas pensé, vraiment. Il fallait croire qu’il était vraiment nul pour ces choses-là. Il finit par lui sourire en lui disant sincèrement : « Merci, vraiment. » Il n’était vraiment pas le plus grand des bavards lorsqu’il s’agissait d’être sérieux et Evan le savait, mais il tenait à lui montrer qu’il appréciait son soutien et que ça comptait pour lui.
Patrick fut tout de même content que la question soit écartée et qu’ils reviennent à des choses plus amusantes. Il avait bien besoin de se changer les idées après tout. Il s’amusa du chat et fit une grimace sur la photo. Mais il s’inquiétait quand même de savoir si Evan n’avait pas de problème avec tout ce qu’on racontait sur lui, la personne qui faisait tout ça semblait faire un peu une fixette sur lui, au point que Patrick se demandait s’il ne s’était pas retrouvé avec un truc sur le dos juste parce que ça concernait en partie Evan. Après tout, il n’avait été que très peu mentionné auparavant. Il semblait gérer de ça de manière beaucoup plus ferme que lui. Peut-être l’habitude, du moins un recul sur les choses que Patrick n’arrivait pas toujours à avoir. Il fallait vraiment qu’il apprenne à faire abstraction. Patrick eut un petit rire. « Ou peut-être que c’est une vengeance… T’as pas volé de chiot récemment ou pris le dernier Kinder Bueno devant quelqu’un ? » dit-il sur un ton idiot. A vrai dire il pensait qu’elle n’avait pas forcément de raison autre pour faire tout ça que d’un mélange de voyeurisme et de sadisme, tout cela noyé dans une bonne ration de lâcheté. Evan eut l’air songeur pendant un moment et Patrick fronça un peu les sourcils mais but sa bière en silence. C’était comme si un truc le tracassait, mais bon ce n’était sûrement rien. Avant qu’il ait pu d’ailleurs demander quoi que ce soit, il fut coupé en se recevant un des coussins du canapé dessus. Il prit un air faussement outré avant d’essayer de lui relancer dessus mais il manqua son coup et il lui passa sur le côté. Toujours aussi doué tiens. En revanche il en avait rapidement pris entre ses doigts un deuxième qui se trouvait derrière lui et regardait Evan avec un sourire en coin et un faux regard menaçant style western. Il avait autant cinq ans d’âge mental que lui de toute façon, faut pas chercher. Après quelques feintes, il lança son projectile qui lui atterri en plein dessus et éclata d’un rire espiègle en levant un peu ses poings comme un vainqueur. « On est quitte, on est quitte. » dit-il, comme pour se prévenir d’une nouvelle attaque, mais vu son air idiot et encore à moitié en train de rire il pensait bien qu’il n’allait pas s’en sortir comme ça.
AVENGEDINCHAINS







Les périodes de bonheur, les progrès partiels, les efforts de recommencement, et de continuité me semblent autant de prodiges qui compensent presque l’immense masse des maux, des échecs, de l’incurie et de l’erreur. © FRIMELDA


ne clique pas:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 207 points et j'ai balancé : 2554

Message(#)Sujet: Re: where is this going? / patan   Mer 14 Juin - 2:14

Where is this going ?Evan adressa un petit sourire à Patrick lorsque ce dernier le remercia. A ses yeux, c'était parfaitement normal. Patrick était son ami et actuellement, il semblait traverser un moment assez difficile. Du coup, c'était normal qu'il soit là pour lui, c'était un peu à ça que servaient les amis, non ? Néanmoins, une question subsistait, une question qui n'arrêtait pas de tourner en boucle dans sa tête, mais qu'il s'abstint pourtant de poser. Pour le moment. Son ami s'était déjà pas mal livré à lui et Evan avait peur que s'il essayait d'en savoir plus, il le ferait fuir ou se murer dans le silence. Or, ce n'était pas du tout le but. Il lui donna un petit coup de coude, taquin. "Pas de soucis ! Tu pourras toujours compter sur moi !" Il était sincère. En amitié comme en amour, Evan était quelqu'un de fidèle, quelqu'un en qui on pouvait avoir confiance. Bien sûr, mieux valait ne pas tenter de briser cette confiance, sinon il pouvait très bien se changer en Dark Evan. Oui, bon, ce n'était pas très crédible au fond...le jeune homme était incapable de faire preuve de réelle méchanceté, même s'il était évidemment tout sauf tendre envers un certain Aslan. Mais Aslan... c'était particulier.

Ils en vinrent à parler de la Bitch et du fait qu'elle semblait s'acharner un peu trop sur lui, mais avec le temps, il avait fini par prendre ça avec le recul. Il savait ce qu'il valait et ses proches le savaient aussi. Il n'avait pas besoin de prouver quoique ce soit à qui que ce soit, surtout pas à des inconnus. "Oh merde ! Je suis démasqué ! Figure-toi que pas plus tard qu'hier, j'ai piqué le dernier Bueno à un gamin !" Il se mit à rire doucement, plaisantant évidemment. De toute façon, les rumeurs finiraient par cesser un jour...ou la personne qui était derrière tout ça finirait par se lasser, tout simplement. Voulant changer de sujet et ne plus penser à tout ça, Evan eut alors un geste très puéril. En même temps, il pouvait être un vrai gosse, ce n'était pas un secret. Il avait lancé un coussin sur Patrick, content de sa connerie, et éclata de rire lorsque son ami rata son coup en voulant riposter. Sérieux ? Le gars n'était même pas capable de l'atteindre alors qu'ils étaient assis à quelques centimètres l'un de l'autre ? "Wow ! T'es vraiment pas doué !" Il se remit à rire, mais fut interrompu par un autre coussin qui atterrit sur lui, cette fois.

"Tu crois vraiment qu'on est quitte ? C'est mal me connaître !" Il tira la langue, tandis que les chatons s'étaient réfugiés sous la table basse. Les pauvres, ils devaient avoir eu peur. "C'est moi qui aurai le dernier mot !" Et sans prévenir, il se jeta littéralement sur Patrick pour le chatouiller en riant comme l'idiot qu'il était. Il avait fait basculer son ami sur le canapé et se retrouvait sur lui, à califourchon, en train de lui faire des chatouilles. Maturité zéro. Et surtout...il venait de les mettre dans une position des plus compromettantes et gênantes. Non pas qu'il y prêtait vraiment attention à cet instant. Lorsqu'il estima que Patrick avait assez "souffert", il cessa de le torturer, souriant comme un con. Son regard venait de croiser le sien et l'espace d'un instant, il fut incapable de détourner les yeux. Ils étaient proches, très proches. Trop proches. Il sentit son cœur accélérer sensiblement. Merde, ce n'était certainement pas bon signe. Il se rapprocha un peu avant de sursauter en entendant sonner. Sauvés par le gong. Littéralement.

"Ah ! Ça doit être les pizzas !" Il se leva précipitamment et ouvrit la porte pour réceptionner leur dîner. Il paya le livreur sans demander son avis à Patrick, puis apporta les pizzas à l'intérieur pour les poser sur la table basse. "Bon appétit !" Il n'attendit pas et attaqua direct sa quatre fromages, tentant de ne plus penser à ce qu'il avait failli faire tout à l'heure.

© 2981 12289 0






Evan Scott
Professional goofball and pizza eater

© Justayne


C'est bon pour toi:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 116 points et j'ai balancé : 920

Message(#)Sujet: Re: where is this going? / patan   Sam 17 Juin - 13:02


evan scott & patrick winkfield
where is this going ?


Patrick était rassuré d'avoir quelqu'un sur qui compter. Cela lui montrait bien que le monde n'allait pas se mettre à tourner à l'envers juste parce qu'il était un peu différent. Car aussi idiot que ça puisse paraître, il avait eu cette peur au début, et si le changement ne le dérangeait pas lorsqu'il s'agissait de partir on ne sait où de l'autre côté du Pacifique, pour le reste de sa vie c'était autre chose et ça le terrifiait un peu.« Tu veux dire que la Bitch est en vérité un gosse ? » dit-il en riant, puis se souvenant de toutes les choses... olé olé qui y étaient écrites fit les gros yeux avec un air amusé « Ouais non en fait... Non non » Ah c'est sûr qu'il espérait qu'aucun gamin n'était tombé là-dessus sur le téléphone des parents, sinon c'était le malaise garanti. En parlant de gamin, Evan engagea ensuite une bataille de coussin, genre d'enfantillages auxquels Patrick ne se refusait jamais, redevenant tout de suite plus ou moins un gosse. Evan sembla s'étonner qu'il soit pas doué au point de ne pas l'atteindre à quelques dizaines de centimètres de distance. En même temps, normal, tout le monde sait que le Patrick est une espèce à l'adresse et à l'agilité incomparables... Comment ça c'est pas crédible ? S'il tombe tout le temps c'est parce qu'il y a toujours des gros cailloux sur son passage, même dans la rue et dans son salon, d'accord ? Bon, au moins au deuxième coup il l'avait eu, l'honneur était un minimum sauvé, et surtout il était vengé et s'était empressé de le célébrer d'un air de vainqueur. Il savait très bien qu'ils n'étaient pas quittes toutefois, mais bon, au moins il avait tenté. Il croisa instinctivement ses bras devant lui pour faire bouclier contre un nouveau projectile. « Non pitié. » tenta-t-il sur un faux ton suppliant. Avant qu'il ait eu le temps de s'en rendre compte, il était assailli par les chatouilles d'Evan, se mettant à rire instinctivement à tout rompre et incapable de se dégager. Ah c'est sûr que c'était le meilleur moyen de l'achever. Il bougea quand même comme pour essayer de les éviter mais bon ça ne servait à rien. Heureusement il s'arrêta au bout d'un moment, et Patrick se mit à essayer de reprendre son souffle, un sourire aux lèvres. Ce n'est que lorsqu'il tourna à nouveau son regard vers Evan qu'il réalisa comment ils étaient. Dans le genre de position où il n'arrivait vraiment pas à mettre de côté son attirance pour son ami. Il se retrouva tétanisé, le cœur battant, d'autant plus qu'Evan ne bougea pas d'un poil. Son souffle fut suspendu alors qu'il approchait son visage du sien. C'était son esprit qui lui jouait un tour ou s'apprêtait-il vraiment à... ? Patrick sursauta en même temps que lui en entendant la sonnette, et se redressa assez lentement alors qu'il semblait régler le livreur, essayant de remettre ses pensées au clair. Si ça se trouve il se faisait des idées et il avait juste eu l'illusion que le temps s'était suspendu. Mais ça ne changeait rien au fait qu'il avait eu comme jamais envie de l'embrasser, en plus de la vive impression pendant un instant qu'Evan allait le faire, et qu'il serait un peu dur de s'ôter ça de l'esprit pendant un moment. Bon, ressaisis toi Patrick. Il prit une inspiration alors que son ami revenait avec les pizzas et lui répondit : « Bon appétit. » en retour, en s'efforçant de masquer son embarras. Il prit une part de sa pizza mais commença par enlever les olives noires à la main avant de croquer dedans, parce qu'il n'aimait pas ça, le tout dans un silence un peu gênant. Il but également une gorgée de bière avant de faire un effort pour dire quelque chose, en se rappelant qu'Evan avait payé pour lui. Il désigna les boîtes de pizzas. « Euh... merci au fait, je te devrais ça. » Un des chats s'était mis à grimper sur lui en lorgnant vers sa part, et Patrick qui n'osait pas le chasser se contentait de lever son morceau en l'air dès qu'il essayait de l'attraper, ce qui était plutôt comique. Le félin avait fini par prendre ça comme un jeu et s'excitait de plus en plus pour essayer de l'attraper. Patrick oscillait entre le rire et l'agacement. « Mais, va l'embêter lui ! » dit-il à l'intention du chat avec un sourire vers Evan avant de se décider vraiment à éloigner la petite bête. Ça ne lui plaisait pas vraiment qu'il y ait une atmosphère bizarre entre eux, c'était trop inhabituel. En même temps son esprit continuait un peu à tourner en boucle. Il se mit à enlever les olives sur une autre part assez nerveusement, avant de se racler la gorge. « Désolé pour... enfin, voilà. » Il ne savait pas vraiment pourquoi il s'excusait mais bon généralement il faisait ça quand il était tendu et qu'il cachait ce qu'il voulait vraiment dire. Chassez le naturel, il revient au galop.
AVENGEDINCHAINS


Spoiler:
 







Les périodes de bonheur, les progrès partiels, les efforts de recommencement, et de continuité me semblent autant de prodiges qui compensent presque l’immense masse des maux, des échecs, de l’incurie et de l’erreur. © FRIMELDA


ne clique pas:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 207 points et j'ai balancé : 2554

Message(#)Sujet: Re: where is this going? / patan   Dim 25 Juin - 5:15

Where is this going ?Merde. Merde. Merde. Il s'était passé quoi, là ? C'était pourtant évident. Evan avait failli embrasser Patrick. Il en avait même eu très envie. Mais il avait trop hésité et avait fini par être interrompu par la sonnette. En même temps, ça valait sans doute mieux. Son ami venait tout juste de s'ouvrir à lui, il commençait tout juste à se découvrir. Alors ce n'était certainement pas le moment de lui faire se poser encore plus de questions en lui roulant une pelle. Ou pire...il pourrait le traumatiser ou le faire fuir à tout jamais. Et Evan n'avait vraiment pas envie de perdre son ami pour une connerie comme ça. Néanmoins, ça lui avait confirmé qu'il ressentait effectivement une certaine attirance pour le jeune homme, une attirance qu'il avait sans doute de plus en plus de mal à cacher. Bon sang. Maintenant qu'il savait qu'il avait peut-être une chance, c'était pire encore. Il ne cessait de penser à ce qui aurait pu se passer...il en resta même un instant totalement silencieux, sa part de pizza dans la main en mode bug total. Il ne reprit ses esprits qu'en entendant Patrick le remercier. Il cligna des yeux et se tourna vers le jeune homme en souriant doucement. "Tu me dois rien du tout ! Ça me fait plaisir !"

Bon sang. L'ambiance était bizarre, même Evan le sentait. Lui, d'habitude si à l'aise tout le temps. Mais la situation était particulière aussi. Heureusement l'un des chatons décida d'intervenir pour détendre un peu l'atmosphère en venant embêter Patrick. Ce dernier était ridicule avec sa pizza levée. Bien sûr que le petit félin prit ça comme un jeu ! D'ailleurs Evan ne put s'empêcher d'éclater de rire en voyant la scène et en entendant les paroles de son ami. "Tu devrais être content ! Ça montre qu'il t'aime bien ! Ou ta pizza..." La deuxième option était sans doute la plus probable, de toute façon. Finalement, Patrick décida tout de même de dégager gentiment le chat qui partit jouer avec son pote un peu plus loin. Evan mordit dans sa part de pizza à pleines dents avant de s'arrêter de mâcher en entendant Patrick. Il resta là à le regarder d'un air totalement idiot, la bouche pleine. Bref, il ressemblait à un hamster, là. Se reprenant, il avala rapidement son bout de pizza, puis secoua la tête. "Pourquoi tu t'excuses ?"

C'était un vrai mystère. Evan ne comprenait absolument pas pourquoi son ami s'excusait. S'il parlait du presque baiser, ce n'était certainement pas à lui de s'excuser. "C'est à moi de le faire...pas à toi..." Il se sentait un peu embarrassé et ça le perturbait. Ça ne lui arrivait pas souvent... et le fait qu'il ressentait ça à cet instant voulait tout dire. Ça voulait dire qu'il tenait beaucoup à Patrick et qu'il avait peur de gâcher leur amitié. Mais ça voulait aussi dire qu'il envisageait très sérieusement d'aller plus loin avec lui. Comment diable pourrait-il lui avouer une chose pareille ? "Que veux-tu ? Je suppose que je ne suis pas insensible à ton charme !" Il avait dit ça sur le ton de la rigolade en haussant les épaules, un sourire idiot aux lèvres. Néanmoins, au fond, il était tout à fait sérieux. Patrick s'en rendrait-il compte ou prendrait-il ça pour une plaisanterie comme Evan en faisait souvent ? "N'y pense plus ! Je suis désolé, je ne voulais pas te perturber comme ça." Là, il était sincère. Il n'aurait pas cru que ça aurait cet effet-là sur l'un et sur l'autre. C'était vraiment très gênant. Alors, il préféra se concentrer sur sa pizza pour la dévorer le plus vite possible. Au moins, ça lui éviterait de dire ou faire une autre connerie pendant quelques instants.

© 2981 12289 0






Evan Scott
Professional goofball and pizza eater

© Justayne


C'est bon pour toi:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
where is this going? / patan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: It's Over :: Hasta la vista, Baby :: RP-
Sauter vers: