AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter pour le forum dans ce sujet
N'oubliez pas de commenter les pubs PRD et Bazzart et d'aller réclamer vos points
« HEY TOI LÀ !!! JE TE VOIS !!! Pose ce cookie tout de suite et inscris toi !! Nous on a mieux, on a des choco-suprème... »
N'oubliez pas d'envoyer vos secrets à Bitchcation.
Ne réclamez pas vos points, ils seront ajoutés automatiquement à la réception du MP!
La newsletter de juin est enfin là. N'hésite pas à aller la lire et la commenter !
Tu peux la retrouver par ici
Le groupe du mois est ici et le membre du mois . N'hésitez pas à aller les féliciter, ça vous donne des points!
Retrouvez la fiche de liens du membre du mois.
Prendre un PV, un scénario ou un pré-lien vous donnera 20 points à la validation de votre fiche.
Rejoindre les Lucas vous donnera 70 points à votre validation. Rejoindre les Disney ou Hitchcock vous donnera 50 points.

Aller à la page : Précédent  1, 2
J'ai actuellement : 182 points et j'ai balancé : 737

Message(#)Sujet: Re: where is this going? / patan   Mer 28 Juin - 19:56


evan scott & patrick winkfield
where is this going ?


Ce qui gênait véritablement Patrick dans cette histoire, ce n'était pas tellement qu'Evan ai faillit l'embrasser parce que ça il pouvait le mettre sur le compte d'une impression ou d'un effet de son imagination, non, c'était plutôt qu'à ce moment là il avait eu terriblement envie qu'il le fasse. Il avait cru avoir un peu réussi à mettre de côté son attirance pour son ami, mais de toute évidence c'était loin d'être le cas vu qu'il ne l'avait probablement jamais ressentie aussi vivement. Génial. D'autant plus qu'il n'avait plus comme excuse de se dire que rien n'était possible. Mais que ça restait une très mauvaise idée, déjà parce que c'était d'amis dont il avait besoin dans cette période de sa vie, pas de se prendre la tête avec d'autres choses avant d'être au clair avec lui-même; et ensuite parce que c'était le meilleur moyen de se le mettre à dos, si ça capotait et ça il n'en avait vraiment pas envie. Non, vraiment, très mauvaise idée. Patrick s'efforça de remettre un peu de chaleur dans l'atmosphère, pour une fois que c'était lui qui le faisait ça relevait du miracle. Surtout vu que dans sa tête, c'était des pensées très différentes qui tournaient en boucle sans discontinuer comme une chanson de Katy Perry. Son petit jeu avec le chat avait fait un peu rire Evan, ce qui était rassurant, même si la chape de plomb était vite retombée sur le salon après que Patrick ait conclut avec un petit rire : « Surtout la pizza ouais. » Il voulait dire quelque chose mais il ne savait pas vraiment quoi, Evan était beaucoup plus pensif et silencieux que d'habitude, Patrick comprenait d'ailleurs à quel point ça pouvait mettre les autres mal-à-l'aise quand lui-même était comme ça. Mais bon ce n'était peut-être pas une raison pour s'excuser sans raison. Pour lui c'était un peu comme si ça servait de bouton "réinitialiser" avec les gens alors que bah non en fait... D'ailleurs Evan ne comprit pas, en même temps il n'y avait pas vraiment quoi que ce soit à comprendre. Patrick se contenta d'hausser les épaules en croquant dans sa pizza, indiquant que lui-même ne savait pas trop pourquoi il disait ça. Par contre, il fut un peu troublé qu'Evan retourne les excuses, vu qu'il avait préféré penser que tout ça venait de lui et qu'il se faisait complètement des films, alors que visiblement ce n'était pas le cas. A vrai dire il avait un peu de mal à concevoir que son ami puisse avoir une attirance pour lui, ça lui paraissait un peu abstrait. Aussi il bugga un peu lorsqu'Evan reprit avec une blague, enfin ce qu'il supposa être une blague, et fronça les sourcils un instant avant de sourire doucement et de détourner les yeux. Il avait l'impression qu'il y avait une pointe de sérieux là-dessous, mais en même temps il était très bien capable de se faire encore des films et de voir des sous-entendus là où il y en avait pas, surtout qu'après tout ils blaguaient souvent comme ça, il s'y était habitué. N'y pense plus, facile à dire, généralement moins on veut y penser plus on y pense. « Ça va ça va, tu m'as pas perturbé. » répondit Patrick d'un air qui se voulait détendu. Bon d'accord, il était peut-être un petit peu perturbé, mais mieux valait prétendre le contraire non ? « On n'y pense plus, rien ne s'est passé, reset. » rajouta-t-il doucement, à moitié sérieux à vrai dire. Ça ne marchait pas vraiment comme ça, mais bon si le dire pouvait rassurer un peu Evan et écarter la conversation de ce sujet, c'était sûrement pour le mieux. Un sourire se dessina d'ailleurs sur ses lèvres en pensant à une taquinerie pour alléger l'atmosphère : aux grands maux les grands moyens. « N'empêche, c'est très prétentieux de ta part de penser que tu peux me perturber aussi facilement. On prend la confiance à ce que je vois, monsieur le Casanova. » dit-il en riant. Il savait très bien que ce n'était pas le genre d'Evan, malgré ce qu'on racontait sur lui, mais c'était d'autant plus drôle quand il s'agissait de l'emmerder gentiment.  
AVENGEDINCHAINS




homme approximatif te mouvant dans les à-peu-près du destin / avec un cœur comme valise et une valse en guise de tête ☼ ☽ ⛈


ne clique pas:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 651 points et j'ai balancé : 2315

Message(#)Sujet: Re: where is this going? / patan   Jeu 29 Juin - 2:50

Where is this going ?Il était foutu. Vraiment foutu. Ce qui avait failli se passer n'arrêtait pas de tourner dans la tête d'Evan. Il avait eu tellement envie d'embrasser Patrick et il en avait toujours envie à cet instant. Néanmoins, il savait que ce ne serait pas une bonne idée. Il ne voulait pas prendre le risque de gâcher leur amitié et de faire fuir Patrick à tout jamais alors qu'il venait tout juste de se confier à lui. C'était peut-être même la toute première fois qu'il s'était ouvert ainsi à quelqu'un. Evan n'avait pas le droit de se montrer égoïste et de suivre ses envies sans se soucier des conséquences. Il était bien sûr très loin de se douter de ce qui se passait dans la tête de Patrick à cet instant, sinon il aurait peut-être un peu moins hésité. Alors, il remercia silencieusement les chatons d'être là pour détendre l'atmosphère et leur changer un peu les idées. Tout comme la pizza. Mais il ne pouvait nier le fait que quelque chose était différent tout à coup. Et cette atmosphère ne lui plaisait pas du tout. Alors, il avait tenté de plaisanter comme à son habitude, mais ça sonnait presque faux.

Patrick n'arrangeait rien en se mettant à le taquiner en le traitant de Casanova. "Ah ouais ? Vraiment ? Ose donc dire le contraire !" Décidément, il ne parvenait pas à lâcher le morceau. Il termina sa part de pizza, puis se tourna à nouveau vers le blond et croisa un instant son regard. Avant d'être totalement happé par ce même regard, incapable d'en détacher les yeux. Merde. "Tu devrais arrêter de me chercher...sinon, tu risques de me trouver." Il esquissa un petit sourire qui se voulait taquin, mais au fond de lui, il avait à nouveau envie de l'embrasser. Son cœur se mit à battre plus fort et il savait déjà qu'il était foutu pour de bon, là. Il savait qu'il ne pourrait pas faire marche arrière et peut-être n'en avait-il pas du tout envie, finalement. "Je suis désolé, Patrick..." Désolé pour quoi ? La réponse n'allait pas tarder puisqu'il finit par franchir la petite distance qui les séparait pour poser ses lèvres sur les siennes. Il ferma les yeux alors que le temps semblait s'être suspendu.

Il ne réfléchissait plus, il se laissait totalement guider par ses envies du moment. Et ses envies du moment consistaient à embrasser Patrick. Il changea rapidement le simple bisou en baiser passionné tandis qu'il posa une main sur la joue de son ami. Il ignorait combien de temps ils étaient restés ainsi, mais il finit par s'éloigner lentement. Il avait soudain très chaud et son cœur battait toujours la chamade. Merde. Qu'avait-il fait ? Il venait peut-être de gâcher leur amitié pour de bon et peut-être que Patrick se précipiterait vers la porte dans les secondes qui suivraient. "J'en avais affreusement envie..." Il avait murmuré ces mots d'une voix à peine audible, d'un ton honteux. Oui, il avait honte car il avait l'impression d'avoir profité de Patrick. Cela faisait un moment qu'il y pensait, mais il avait toujours penser n'avoir aucune chance. Et dès le moment où il avait sans doute appris le plus grand secret de Patrick..il lui sautait presque dessus.

Il garda le silence tandis qu'il but une gorgée de bière, une longue gorgée, attendant sans doute le verdict. La sentence. Bon sang, pourquoi n'avait-il pas su se contrôler ? Pourquoi venait-il de tout gâcher ? Oui, il réfléchissait encore trop, là, mais c'était parfaitement justifié, non ?


© 2981 12289 0






Evan Scott
Professional goofball and pizza eater

© Justayne


C'est bon pour toi:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 182 points et j'ai balancé : 737

Message(#)Sujet: Re: where is this going? / patan   Ven 30 Juin - 20:21


evan scott & patrick winkfield
where is this going ?


Tout ce que Patrick voulait, c’était de ne pas se disputer avec Evan ou le mettre dans l’embarras, même si ça voulait dire masquer ce qu’il pensait ou ressentait vraiment. Il n’y avait rien qu’il détestait plus que le conflit ou la possibilité du conflit. Enfin ça c’était officiellement, mais, entre nous soit dit, il avait aussi clairement la trouille de se prendre un énorme râteau, surtout qu’il avait l’impression de naviguer en terre inconnue parmi des émotions qu’il ne s’était jamais permis auparavant de ressentir. C’était pour ça qu’il préférait blaguer que d’aborder le sujet directement, ça devrait le détendre, non ? Enfin il supposait, parce que généralement c’était plutôt Evan, qui usait de l’humour pour le détendre lui, le coincé de service à ce qui se disait. Dans sa tête il s’efforçait de se répéter de rester cool, pourtant c’était généralement vraiment vraiment pas sa spécialité. Mais ça avait l’air de marcher un peu, Patrick ricana à sa réponse qui sonnait comme un défi alors qu’il reposait sa bière sur la table. Il aurait presque sorti les mots « le contraire » en riant gras tel le beauf qu’il était (parfois), mais en remontant son regard vers Evan, il se mit à bugger de nouveau et eut la langue coupée. Bon, c’était peut-être pour le mieux vu ce qu’il avait à dire, je vous l’accorde. La remarque de son ami le fit sourire, il ne savait pas trop à quoi s’attendre, Evan avait un air bizarre, Patrick se contenta de l’interroger du regard et de froncer les sourcils. Depuis ce qu’il s’était passé plus tôt, il devait avouer qu’il trouvait une telle proximité un peu dure à surmonter sans avoir l’air troublé. Mais pourquoi il s’excusait en fait ? Patrick fronça les sourcils à nouveau et voulut lui demander de quoi il s’agissait, mais avant que cela ait pu franchir ses lèvres, elles furent scellées par celles d’Evan. Il mit un instant à réaliser, avant qu’il ne se sente chavirer entièrement. Il se laissa aller, le cœur battant, dans la sensation et la chaleur qu’elle irradia en lui, sans y réfléchir un seul instant. Alors que le baiser se faisait plus passionné, ses doigts se posaient sur son avant-bras comme pour l’attirer mollement vers lui, par réflexe. Il n’avait jamais ressenti quelque chose comme ça en embrassant quelqu’un, et pour cause… Lorsqu’ils commencèrent à s’éloigner, son cerveau se remit en marche et un million de questionnements et d’émotions se mirent à se bousculer dans tous les sens. Il ne savait pas s’il était apeuré, ou heureux, ou gêné, c’était un peu de tout à la fois. En tout cas, il était désemparé, pour sûr. Il n'avait jamais envisagé la possibilité que son attirance pour Evan soit réciproque, pour le coup il tombait vraiment des nues. Ça terrifiait notre Patrick quelque part, il avait ce sentiment d'appréhension qui lui comprimait la poitrine et le poussait fortement à fuir. Mais il n'en fit rien et resta un moment les yeux fixés sur la table basse en déglutissant lourdement alors qu'Evan buvait en silence. Il ne pouvait pas décemment partir, ça voulait dire retourner au silence radio alors qu'il était venu pour s'excuser de l'avoir fait. Et puis il était vraiment temps qu'il arrête un peu de fuir tout dans sa vie de manière maladive. Il soupira longuement, n'osant pas vraiment tourner son regard vers Evan.« Je... » Il toussota et se força à continuer, cherchant ses mots. « Je ne pensais pas que tu... » Allons, prend sur toi Patrick, dis quelque chose. « J'en avais envie aussi... depuis un certain temps... mais simplement je ne sais pas si... si c'est... Je tiens à toi d'accord ? » Il se fit violence pour regarder en sa direction, se sentant instantanément rougir et ayant du mal à cacher son trouble et son appréhension. « Et je suis du genre à tout faire foirer, et puis si ça va trop vite, enfin... Bref, rien que là déjà je m'enfonce, tu vois ? » Il pouffa nerveusement et se passa la main derrière la nuque avant de prendre sa bière pour boire un peu et éviter de dire encore des conneries pour s'embourber encore plus.
AVENGEDINCHAINS




homme approximatif te mouvant dans les à-peu-près du destin / avec un cœur comme valise et une valse en guise de tête ☼ ☽ ⛈


ne clique pas:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 651 points et j'ai balancé : 2315

Message(#)Sujet: Re: where is this going? / patan   Mer 5 Juil - 3:56

Where is this going ?Evan se sentait con. Totalement con. Il avait apprécié ce baiser et pour cause. Il en avait eu envie depuis un moment déjà. Seulement il n'aurait jamais cru que cette envie serait réciproque. Il était même légèrement sur le cul - non, même carrément sur le cul - que Patrick ne l'ait pas repoussé et qu'il ait répondu à son baiser avec passion. Rien qu'en y repensant, il sentit son cœur s'affoler. L'attirance qu'il éprouvait envers son ami était indéniable. Mais à l'heure actuelle, il ignorait si ce n'était qu'une simple attirance ou s'il y avait plus derrière tout ça. Bon sang. Pourquoi se prenait-il la tête comme ça ? Le fait que son cœur batte si vite était un signe, non ? Un signe qu'il n'y avait pas que de l'attirance, qu'il tenait sans doute à Patrick d'une façon autre qu'amicale. Il buvait sa bière en silence, un peu paumé, gêné aussi. Et ça le perturbait car d'ordinaire, il ne réagissait pas comme ça et assumait parfaitement tous ses actes. Ou presque. Ce qui s'était passé avec Aslan était quelque chose qu'il n'assumait pas du tout et qu'il aurait préféré oublier. Mais là n'était pas la question. Pas encore. Car s'ils allaient plus loin, s'ils s'engageaient dans une sorte de relation... Evan n'allait-il pas devoir parler de son passé amoureux à Patrick  ? Non pas que l'épisode Aslan ait eu un rapport quelconque avec l'amour. Il n'aurait manqué plus que ça !

Patrick finit par rompre le silence, laissant Evan sans voix. Il s'était tourné vers lui et l'observait, un air totalement idiot au visage. Et pour cause. Il n'aurait jamais vraiment pensé entendre de telles paroles venant du blond. Il en avait eu envie depuis un moment ? Et il tenait à lui ? Quoi ? Il n'était tout de même pas en train de lui faire une déclaration d'amour, là ? Si ? Bon sang, il rougissait maintenant. Ça lui conférait un petit air vraiment adorable. Evan finit par froncer les sourcils avant de finalement pousser un petit soupir et de secouer doucement la tête. "Tu t'enfonces bien comme il faut, ouais." Il esquissa un petit sourire, même s'il ne savait pas vraiment comment réagir. "J'avais peur que tu penses que je profitais de la situation. Je veux dire...tout ça est nouveau pour toi..." Arrête de te prendre la tête, Evan ! Il ferma un instant les yeux, prit une profonde inspiration afin de se calmer, puis les rouvrit. "Je t'aime beaucoup, Patrick. Et j'ai envie d'essayer...Mais uniquement si c'est ce que tu veux aussi. Et si tu crains de tout faire foirer...je suppose que je vais devoir te prouver que ça ne me fait pas peur."

Mais qu'est-ce qu'il racontait ? Il détestait vraiment se sentir gêné de la sorte, même s'il tentait de ne pas le montrer et de faire comme si de rien n'était. Il avait toutefois l'impression de ne plus vraiment être naturel et ça l'énervait. Reprends-toi, idiot ! Il se mit une gifle mentale, espérant ainsi reprendre totalement ses esprits, puis il prit doucement la main de Patrick et le regarda dans les yeux. "Je sais que ça ne doit pas être facile pour toi. Mais je suis quelqu'un de très patient." Il lui adressa un petit sourire avant de reprendre possession de ses lèvres pour l'embrasser une nouvelle fois. Maintenant qu'il y avait goûté, il ne voulait et ne pouvait plus se contenter d'un seul baiser. Se laissant un peu emporter, il approfondit le baiser et fit basculer Patrick sur le canapé, se retrouvant à califourchon sur lui tandis qu'il continuait à l'embrasser. Il savait qu'il devait se contrôler un minimum pour ne pas vraiment tout faire foirer, alors il finit par rompre le baiser, mais il resta un moment assis sur Patrick, un sourire totalement idiot aux lèvres. Bref, le sourire typique made in Evan. "Alors ? Tu apprécies la vue ?" Il se mit à rire bêtement avant de finalement se rassoir à côté du jeune homme. Il ne savait pas ce que l'avenir leur réservait, mais il était prêt à tenter le coup.

© 2981 12289 0






Evan Scott
Professional goofball and pizza eater

© Justayne


C'est bon pour toi:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 182 points et j'ai balancé : 737

Message(#)Sujet: Re: where is this going? / patan   Dim 9 Juil - 15:28

(j'ai supprimé ce rp sans faire exprès en voulant le c/c dans "éditer" et j'ai fait "envoyer" :facepalm:

je vais essayer de le retrouver dans mes fichiers, mais je crois que j'avais supprimé le Word, enfin bref en attendant voilà...

:facepalm::facepalm::facepalm:)

EDIT : J'ai pu récupérer le début dans Word, donc le voici. Le reste bah, soit j'ai pas trop la flemme et je le remettrais de mémoire, soit faudra deviner par rapport aux réponses suivantes

Patrick était un peu désarmé face à la tournure des évènements, mais il s’efforçait de ne pas trop psychoter. Ce qui était assez difficile parce que forcément tous ses doutes revenaient en rafale et il n’était pas trop rassuré. Après coup, il s’était dit qu’il n’aurait peut-être pas dû faire une déclaration comme ça, on ne sait jamais si Evan lui riait au nez, enfin ça aurait été très bizarre, mais visiblement il fallait décidément se parer à toutes les éventualités. Donc bien sûr, même s’il pensait ce qu’il disait et que ça lui faisait du bien que ça sorte un peu, il avait le ventre un peu noué à l’idée de paraître idiot. En plus il n’arrêtait pas de se demander s’il était prêt, s’il ne se trompait pas, enfin pleins de trucs qui faisaient qu’il n’était pas du tout serein et qu’il prenait vraiment sur lui pour essayer de paraître l’être. Il regardait ailleurs, écoutait un peu nerveusement en serrant les lèvres, mais se tourna vers Evan en fronçant les sourcils en l’entendant inspirer longuement comme s’il s’apprêtait à dire un truc difficile. Ce qu’il dit alors lui noua un peu la gorge si bien que même s’il devait sûrement répondre quelque chose il en fut incapable et resta silencieux et le regard fuyant. Il n’avait quand même pas fait tout ce chemin pour se dégonfler, si ? Evan paraissait très sérieux, enfin beaucoup plus que d’habitude, Patrick ne savait pas si ça le rassurait ou si ça l’angoissait plus. Non, en effet, ce n’était pas facile, du tout ; là maintenant du moins, mais c’était probablement un mal pour un bien. Il hocha la tête puis se mit à sourire. Il se reconnaissait tout de même chanceux d’être tombé sur lui, quelqu’un de bien, de compréhensif. Autrement, les choses auraient pu beaucoup plus mal se passer. Il fut pris au dépourvu par un nouveau baiser mais mit peu de temps à se détendre. Dans ces moments, son esprit se vidait et il n’avait plus de doutes vraiment, la vérité de la sensation anéantissait facilement toute hésitation. Bon, par contre il eut une assez sévère montée de stress lorsqu’il se mit sur lui comme s’il voulait… enfin… La peur de cette perspective le rendait vachement parano au point qu’il se dit que tout le reste n’était peut-être qu’une combine pour arriver à ça. Même si c’était ridicule et que ça ne ressemblait pas tout au Evan qu’il connaissait, forcément il eut un peu le doute. Mais il arrêta net et Patrick sourit un peu nerveusement à sa blague.




homme approximatif te mouvant dans les à-peu-près du destin / avec un cœur comme valise et une valse en guise de tête ☼ ☽ ⛈


ne clique pas:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 651 points et j'ai balancé : 2315

Message(#)Sujet: Re: where is this going? / patan   Mar 11 Juil - 22:20

Where is this going ?Evan s'était un peu laissé aller, mais il avait été pris dans son envie du moment et le baiser avait été fort agréable. Il avait toutefois réussi à s'arrêter à temps, avant de justement trop se laisser aller et faire fuir Patrick. C'était du moins ce qu'il pensait. Il tenait à Patrick et il avait vraiment que ça marche entre eux. Il avait envie d'aller plus loin avec lui, peut-être même de commencer quelque chose de sérieux avec lui. Bien sûr, il était conscient de la complexité de la chose et du fait qu'il allait sans doute devoir se montrer patient, mais il n'avait pas vraiment prévu une telle réaction de la part du blond. Ce dernier avait fini par se redresser assez brusquement en disant qu'il ferait mieux d'y aller. Evan le regarda d'un air surpris, presque choqué. Avait-il fait quelque chose de mal ? Aurait-il dû s'abstenir de l'embrasser une deuxième fois ? Patrick se lança dans une sorte d'explication qui finalement n'en fut pas une avant de s'éloigner. Le brun avait l'impression d'halluciner. Il était hors de question qu'il laisse cet idiot partir comme ça.

Alors, il se leva et attrapa son ami par le poignet pour le retenir. "Attends." Il maintint son poignet, sans pour autant faire usage de la moindre force. Ce n'était pas le but. Il voulait juste lui montrer qu'il n'était pas du tout prêt à le laisser partir. Pas comme ça. "J'ai fait quelque chose de mal ?" Pourtant, Patrick avait eu l'air d'apprécier ses baisers et d'y prendre un certain plaisir. Bien sûr, il comprenait que ça pouvait être perturbant pour lui, mais il ne s'expliquait pas cette réaction pour autant. "Je suis désolé si je me suis un peu laissé aller. Vraiment." Il finit par le lâcher en poussant un petit soupir. "T'as pas terminé ton explication. Et j'ai très envie de l'entendre." Dire qu'il n'était pas vexé aurait été un mensonge, même s'il faisait son possible pour ne pas le montrer. Il ne voulait pas provoquer de dispute ou un truc du genre. "On est même pas passé au dessert..." En plus, il avait préparé le dessert lui-même, alors il était hors de question de laisser Patrick partir sans y avoir au moins goûté !

"J'ai fait des muffins au chocolat..." Il adressa un petit air de chien battu à Patrick, espérant bêtement l'amadouer. Bon sang, il faisait quoi, là ? En même temps, tous les moyens étaient bons pour le faire rester ! Il finit par lui adresser un petit sourire qui se voulait évidemment charmeur. "Allez...au moins un muffin..." Et comme pour soutenir Evan, les chatons arrivèrent en gambadant et en miaulant. Comment résister à ça ? "Même eux te demandent de rester !" Insistant ? Pas du tout !

© 2981 12289 0






Evan Scott
Professional goofball and pizza eater

© Justayne


C'est bon pour toi:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 182 points et j'ai balancé : 737

Message(#)Sujet: Re: where is this going? / patan   Jeu 13 Juil - 17:29


evan scott & patrick winkfield
where is this going ?


Qu’est-ce que Patrick s’était dit plus tôt déjà ? D’arrêter de fuir ? Bon, il y avait peut-être du mieux mais on y était pas vraiment quand même. On se serait bien rassuré en se disant qu’il disait ça un peu dans le vent sur l’émotion du moment, mais ça aurait été un peu se mentir, car au fond il aurait été parfaitement capable de s’en aller. Depuis 29 ans, il avait quasiment élevé la pratique de la lâcheté au rang de discipline olympique. Mais malheureusement, ou plutôt heureusement, pour lui, Evan ne mangeait pas de ce pain là et lui avait agrippé le poignet pour lui signifier qu’il n’allait pas le laisser s’en tirer comme ça. Et les velléités de Patrick s’étaient envolées aussi vite qu’elles lui étaient venues. De toute façon, l’assertivité et lui ça faisait quatre. Il fit non de la tête en fronçant les sourcils lorsque Evan lui demanda s’il avait fait quelque chose de mal. C’était vrai, ce n’était pas de sa faute, mais Patrick se doutait qu’il mettrait un certain temps à l’en convaincre. D’ailleurs si les rôles étaient inversés il se serait probablement mis tout sur le dos, donc bon. C’était le bazar dans sa tête de toute façon, donc quoi qu’Evan fasse il trouverait probablement à le retourner pour en faire source d’anxiété. Faut pas chercher. Et puis quelle explication d’abord ? Là, expliquer ce qu’il venait de faire ? Autant demander à un poireau d’expliquer la théorie des cordes. Son sentiment de peur passager se dissipait devant l’insistance d’Evan et aussi devant son petit sourire qui, avouons-le, le faisait fondre. Tout paraissait si pur qu’il se demandait vraiment comment qui que ce soit, lui inclus, pouvait y trouver quoi que ce soit de négatif. Il s’était rapidement dit qu’il allait rester, à vrai dire à peu près à la seconde où il lui avait demandé de le faire, mais il avait finalement trouvé ça un peu drôle de le laisser le convaincre. Il n’avait pu s’empêcher de sourire légèrement au bout d’un moment, même s’il ne disait rien comme s’il était toujours en train d’hésiter. C’était trop adorable. Il eut un petit rire à sa dernière remarque et lâcha : « Ok, ok. » avant de se rasseoir. « Mais c’est seulement pour les muffins. » rajouta-t-il avec un sourire en coin en direction d’Evan. Il soupira et se passa une main sur le visage. Il se trouvait vraiment con d’avoir fait ça, et il espérait ne pas l’avoir blessé. Son regard se posa sur un des chatons qui le regardait et il lui fit signe de s’approcher avant de commencer à le caresser du bout des doigts. C’était relaxant. Il se retourna vers Evan et soupira à nouveau, il sentait qu’il devait dire quelque chose pour s’expliquer. « Tu ne fais rien de mal d’accord ? C’est moi qui fait tout mal. Et je m’angoisse pour rien. » Il souleva les épaules et sourit.« Genre même devant un film je stresse à mort, je suis là “non, ouvre pas la porte”, “il est derrière toi”, “n’y va pas”, enfin, voilà quoi. Ça rend dingues les gens. » ajouta-t-il avec un petit rire nerveux. Pourquoi il racontait ça exactement ? Il pouvait pas être sérieux deux minutes ? Décidément il était incorrigible. Il se reprit. « Tout ça pour dire que tu n’as pas à être désolé, tu n’as fait aucune connerie, à part… » Patrick sourit comme s’il laissait du suspense. « A part t’enticher d’un idiot comme moi… Clairement le truc à pas faire... » Il se mit à rire, satisfait de sa bêtise. Il était vite revenu à sa bonne humeur, mais en même temps prendre les choses à la rigolade était le meilleur moyen d’oublier qu’il angoissait, dans le fond. Il espérait aussi que ça rassure un peu Evan qu’il soit à nouveau guilleret. Dans la même optique, il rapprocha son visage du sien et plaqua un court baiser contre ses lèvres. Il tourna la tête ensuite et, pour masquer le fait qu’il rougissait probablement comme une gamine de douze ans, toussota puis demanda : « Bon, alors, on les goûte ces muffins ? »
AVENGEDINCHAINS




homme approximatif te mouvant dans les à-peu-près du destin / avec un cœur comme valise et une valse en guise de tête ☼ ☽ ⛈


ne clique pas:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
where is this going? / patan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: Los Angeles :: Downtown Los Angeles :: Résidences-
Sauter vers: