AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter pour le forum dans ce sujet
N'oubliez pas de commenter les pubs PRD et Bazzart et d'aller réclamer vos points
« HEY TOI LÀ !!! JE TE VOIS !!! Pose ce cookie tout de suite et inscris toi !! Nous on a mieux, on a des choco-suprème... »
N'oubliez pas d'envoyer vos secrets à Bitchcation.
Ne réclamez pas vos points, ils seront ajoutés automatiquement à la réception du MP!
La newsletter de Décembre, ainsi que celle de la nouvelle maj est enfin là. N'hésite pas à aller la lire et la commenter !
Tu peux la retrouver par ici.
Le groupe du mois est ici et le membre du mois . N'hésitez pas à aller les féliciter, ça vous donne des points!
Retrouvez la fiche de liens du membre du mois.
Prendre un scénario ou un pré-lien vous donnera 20 points à la validation de votre fiche.

J'ai actuellement : 281 points et j'ai balancé : 653

Message(#)Sujet: maya | corvées bien méritées   Lun 5 Juin - 14:58


maya whanau & lucy monroe
corvées bien méritées


Tandis que l'été californien s'installait doucement, le centre d'accueil pour jeunes dans lequel travaillait Lucy se vidait peu à peu d'une partie de ses occupants, qui avaient désormais bien mieux à faire, comme aller boire de la vodka sur la plage et faire des tournois de beach volley. Il n'était pas vide pour autant, certains venaient toujours y chercher un refuge contre tout un tas de problèmes, ou tout simplement un peu de fraîcheur et de bouffe gratuite. Après tout, tous les adolescents du quartier y étaient les bienvenus. Le supérieur de Lucy passait pas mal d'heures au téléphone à parlementer avec tout un tas de gens. En effet, avec les remises de diplôme et la fin des cours pour les élèves venait la saison des expulsions forcées du territoire, et celle des négociations avec tout un tas d'organismes de charité pour qu'une poignée bien trop infime de jeunes puisse espérer mettre un pied à l'université. Lucy ne suivait que d'assez loin ces opérations, elle n'y connaissait vraiment pas grand chose et on le lui avait assez vite fait comprendre. De toute façon, elle préférait s'occuper d'eux et se marrer avec eux, discuter de leurs problèmes ou des ragots parfois, enfin être plus directement en contact, c'était pour cela qu'elle s'était engagé de la sorte, pour l'humain, pour le côté politico-social beaucoup moins. Comme il y avait moins de monde, elle faisait un peu de rangement, des inventaires du matériel pour prévoir pour l'an prochain, enfin ce genre de choses. Aujourd'hui d'ailleurs, elle attendait quelqu'un qui allait lui filer un coup de main, non pas par gaieté de cœur mais parce qu'elle y serait forcée. Cette ado, une certaine Maya, avait plus ou moins harcelé ou embêté une fille régulière du centre que Lucy connaissait très bien, et avait été punie par plusieurs heures de corvées pour eux. Lucy était ravie de ce verdict, au moins elle allait pouvoir lui faire payer directement son arrogance en lui donnant des trucs super ingrats à faire. Oui, c'était un peu sadique, mais ce n'était que la monnaie de sa pièce après tout, non ? Et puis sérieusement, les jeunes d'ici avaient assez de problèmes familiaux et autres comme ça pour qu'en plus ils se fassent embêter par des pestes au lycée, c'était vraiment bas comme attitude, et Lucy, même sans connaître la jeune femme, était forcément largement remontée contre elle. Elle avait deux heures avant l'ouverture officielle du lieu pour lui faire faire ce qu'elle voulait. Elle l'attendait en fumant une cigarette devant l'entrée du centre, c'est à dire devant la porte en métal d'un endroit qui ressemblait à un vieil entrepôt sauf qu'il était peinturluré dans l'effort de le rendre accueillant. En voyant une jeune femme arriver, elle écrasa sa cigarette dans le petit cendrier près de l'entrée et leva son bras pour lui faire signe. Lorsqu'elle s'approcha, elle s'assura : « C'est toi Maya ? » et la jaugea un peu avant d'ajouter « Je t'attendais. Moi c'est Lucy, je suis animatrice bénévole ici, tu seras avec moi ce matin. Prête à te salir les mains ? » ajouta-t-elle avec un sourire. Evidemment, elle était polie, elle n'allait pas l’agresser non plus ce n'était pas son genre, elle aurait bien le temps de lui en faire voir.
AVENGEDINCHAINS


@Maya H. Whanau






   
i'm lost on the river, the river of no return


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 310 points et j'ai balancé : 738

Message(#)Sujet: Re: maya | corvées bien méritées   Mar 6 Juin - 21:03


maya whanau & lucy monroe
corvées bien méritées


Aujourd’hui, en cet instant, tu te sens maudite. Tu te demandes pourquoi toi ? Qu’est-ce que tu as fais pour mériter une telle punition ? Pourquoi la vie semble s’acharner sur toi de manière aussi cruelle ? Remettons d’abord les choses dans son contexte. En cette belle journée de juin, alors que tout tes amis se dorait la biscotte à la plage, tu te dirigeais dans un endroit où tu n’aurais jamais mis les pieds si tu n’y avais pas été obligée : Un centre d’accueil pour jeunes défavorisés. Pourquoi ? Tout simplement parce que tu avais osé dire tout haut ce que tout le monde pensait tout bas et forcément, ça n’avait pas plus. Quand tu avais été dire à Wendy les quatre vérités à son sujet, qu’elle n’était qu’une pauvre fille qui au vu de son comportement, n’arriverait à rien dans la vie et d’autres choses du même acabit, cette dernière était allée se plaindre au dirlo. Apparement, on ne disait pas à une personne ayant perdu sa mère que cette dernière devait surement faire le trottoir. Pourtant, tout le monde au lycée sait que c’était le cas ! Il n’y a que la vérité qui blesse ! Et comme tu es celle qui ose ouvrir sa gueule, tu es celle qui en paye les frais. Le directeur avait convoqué tes parents et ensemble, ils étaient convenus d’un arrangement… Voila le pourquoi du comment. Voilà pourquoi aujourd’hui tu te trouves devant ce foyer d’enfants défavorisés pour faire du """""""""""bénévolat""""""""""" . C’est du putain de travail forcé ouais… Le bagne. Tiens, est-ce que c’est légal de faire ça ? Il faudrait que tu te renseignes sur le sujet.

Bref, tu arrives devant le centre et on te fait signe, tu soupires avant de te diriger vers la jeune femme. Un rapide coup d’oeil et à la manière dont elle te regarde te permet de te dire que ça ne va pas être l’amour fou entre vous. Tant mieux ! Tu n’es pas là pour te faire des amis. Surtout pas ! Tu ne te sens pas dans l’optique de tisser des liens avec ces rebus de la société. “Oui, c’est bien moi.” tu réponds avec un soupire à la question de Lucy. Tu ne réponds pas à son sourire, tu n’as pas envie d’être là et tu ne t’en caches pas. “Je suis prête, de toute façon, je n’ai pas vraiment le choix” Tu appuies tes propos avec un roulement de yeux. Bah quoi ? Déjà qu’on t’obliges à faire quelque chose que tu ne souhaites pas, tu ne vas pas faire l’effort d’être agréable ?

AVENGEDINCHAINS


ps : j'ai piqué ta fiche, je l'adore **
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 281 points et j'ai balancé : 653

Message(#)Sujet: Re: maya | corvées bien méritées   Sam 10 Juin - 14:07


maya whanau & lucy monroe
corvées bien méritées


Lucy compris assez vite que tout cela risquait de manquer un peu de courtoisie. Contrairement à elle, la jeune femme ne faisait même pas l'effort de la courtoisie. Enfin, après tout c'était Lucy l'adulte, donc elle devait se montrer la plus mature ici et forcer la politesse même si elle ne recevait jamais rien de courtois en retour. En même temps, vu la manière dont elle avait insulté la fille de son centre, elle se doutait qu'elle devait mépriser les gens un peu différents ou un peu en galère sociale. Mais tout le monde n'avait pas les mêmes chances malheureusement, et là où on était né (ou comment...) on n'y pouvait rien, c'était cruel de dénigrer les gens pour quelque chose qui n'était pas de leur ressort. Enfin, chacun son éducation après tout, c'est ce que se disait Lucy. « Pas du tout le choix même. » Lucy répliqua en plissant les yeux, pour bien en remettre une couche sur le fait qu'elle était coincée ici avec elle. Une pointe de sadisme n'a jamais tué personne. La jeune femme haussa les épaules et lui indiqua l'entrée. « Ok bah suis moi alors. » Elle allait quand même lui faire une visite sommaire des lieux, un peu brusque peut-être, avant de commencer. En même temps, elle pouvait difficilement se paumer vu que c'était vraiment pas immense, mais peu importe, elle n'avait sûrement jamais été dans ce genre d'endroit. Elle la mena dans la pièce principale, un grand hangar avec tout un tas de tables, de trucs accrochés aux murs, des canapés de récup', quelques étagères avec des livres et des jeux de société, et une vieille télé. Une partie était en bazar, pleine de cartons, visiblement en train d'être rangée. « Bon voilà, on appelle ça le salon ici. » Elle lui indiqua du doigt une porte métallique dans le fond. « Par là les chiottes. » Elle n'essayait pas vraiment de rendre la visite vivante, il s'agissait juste de lui expliquer sommairement, et franchement elle n'avait pas tellement envie de faire d'effort. D'un autre côté une porte était ouverte sur une petite pièce avec beaucoup d'étagères. « Le bureau, mais t'y vas pas. » Elle lui indiqua de la suivre jusqu'à une autre porte, qu'elle ouvrit et qui débouchait sur une cour pavée avec des tables et un petit jardin avec un poteau de basket rouillé. « L'extérieur... Et, là-bas au fond, ton nouveau chez toi. » lui dit-elle avec un sourire en coin en l'amenant vers une autre partie du bâtiment plus petite. En ouvrant la porte, on tombait sur des entassement de cartons, de boîtes en plastiques, de sacs, semblant avoir été un jour classés, dans une époque lointaine. « C'est le garde-manger, cagibi, tout ce que tu veux. Toi ce que tu vas faire là c'est regarder les cartons de nourriture, de conserves, etc. Tu jettes ce qui est périmé, le reste tu classes. » Elle se tourna vers elle avec un sourcil levé. « Capici ? »
AVENGEDINCHAINS


Spoiler:
 






   
i'm lost on the river, the river of no return


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 310 points et j'ai balancé : 738

Message(#)Sujet: Re: maya | corvées bien méritées   Dim 18 Juin - 12:31


maya whanau & lucy monroe
corvées bien méritées


Le manque de motivation te gagnes de plus en plus. Surtout que la dénommée Lucy a l’air de s’amuser de ta situation. Super. Déjà que ça te fait chier d’être là, il faut que tu tombes sur une sadique. Triste monde tragique. Tu veux rajouter une pique mais heureusement, cette petite voix qu’on a tous qui est là pour nous donner à prendre de bonnes décisions, autrement appelé conscience, te dit que ce n’est peut-être pas une bonne idée et que si tu veux sortir de là le plus rapidement possible, il veux mieux faire profil bas. Tu sus Lucy pendant qu’elle te fait une visite guidée, traînant toutefois des pieds. Elle te montre une première pièce que tu trouves affreusement déprimante, et tu fus choquée de voir qu’ils appellent ça le salon. C’est pas étonnant que les gosses d’ici soient tous des gros cas sociaux s’ils doivent trainer dans des endroits aussi insalubres. “C’est glauque quand même…” La visite continue, blabla les chiottes, blablabla le bureau. Tu en as tellement rien à foutre, mais tu hoches quand même de la tête pour t’en débarrasser au plus vite. Et puis enfin, Lucy te dit qu’elle est ta foutue tache ici. Trier un garde manger. Putain, quel boulot de merde, c’est vraiment indigne de toi. Tu lâches un petit “mouais” avant de regarder les boites de conserves en soupirant. “Et toi, tu fais quoi ? Tu vas m’aider ou tu vas rester là à me regarder bosser les bras croisés pendant que je bosse ?” demandes-tu en voyant que Lucy a fini de parler. Elle serait bien le genre de personne à profiter de ton malheur. Comment ça tu as tendance à te victimiser ? Tu soupires à nouveau, regardant la pièce. Dire que tu vas devoir rester dans cette pièce sombre et lugubre toute la journée. Tu trépignes d’impatience...

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 281 points et j'ai balancé : 653

Message(#)Sujet: Re: maya | corvées bien méritées   Mar 27 Juin - 12:26


maya whanau & lucy monroe
corvées bien méritées


Maya n'était pas enthousiasmé par la visite, en même temps il n'y avait pas vraiment de raison de l'être, c'était un foyer social pas un hôtel cinq étoiles. Mais bon, de là à dire que c'était glauque, elle pouvait se garder ses commentaires, surtout que Lucy et ses collègues se démenaient pour rendre l'endroit un tant soit peu accueillant. « Si c'est pour dire ça, tu peux te garder tes commentaires, hmm ? » dit-elle, pas vraiment agressivement mais d'une manière plutôt blasée. Elle n'aimait pas qu'on fasse preuve de snobisme comme ça. Et puis si elle voyait les appartements et maisons de certains de ses camarades de classe, que Lucy avait pu voir, là elle comprendrait vraiment le sens du mot "glauque", mais bon. Evidemment que sa tâche ne lui plaisait pas, probablement qu'aucune tâche ne lui aurait plu d'ailleurs de toute façon. C'était le genre de truc qu'il y avait à faire et puis c'est tout, certes c'était un peu ennuyeux mais il y avait pire, elle n'avait pas à nettoyer les toilettes ou tailler les buissons. Enfin, elle se serait probablement plainte dans tous les cas. Lucy vint s'appuyer contre une étagère du garde-manger avec un demi-sourire en entendant sa remarque. « J'avais d'autres trucs à faire en fait, mais tu me donnes presque envie de rester te regarder. » répliqua-t-elle sur un ton sarcastique. Elle n'avait vraiment plus envie de faire un effort pour être gentille. Elle se retourna finalement pour descendre une caisse et lança un regard appuyé vers la jeune femme. « Bon, allez, ça va pas se ranger tout seul. » Elle commença à regarder quelques boites de conserve, à en jeter certaines dans un sac poubelle au sol, à en mettre d'autres sur des étagères en indiquant rapidement à la jeune femme où allaient les légumes, les fruits, etc. Elle se permettait parfois de lui lancer des regards quand elle semblait décrocher ou ralentir. Elle tenait à ce qu'on fasse ce genre de choses de manière organisée et efficace, c'était bien une manière qu'elle tenait de ses années d'éducation militaire. Au bout d'un moment tout de même, plusieurs dizaines de minutes peut-être, elle en eut assez et eut envie de sortir de cet endroit sombre. Fallait pas exagérer non plus. Elle sortit et s'alluma une cigarette sortie de sa poche en regardant l'extérieur du foyer et en pensant à ce qu'elle pourrait y changer. Au bout de quelques instants, elle soupira et s'exclama en direction du cabanon. « Tu peux prendre une pause si tu veux. » D'un air assez contraint, elle aurait préféré continuer à la faire trimer. Mais elle la faisait déjà assez chier lorsqu'elle travaillait, elle pouvait au moins la laisser souffler un peu deux secondes.
AVENGEDINCHAINS






   
i'm lost on the river, the river of no return


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 310 points et j'ai balancé : 738

Message(#)Sujet: Re: maya | corvées bien méritées   Dim 23 Juil - 19:20


maya whanau & lucy monroe
corvées bien méritées


Apparement, tu es tombée sur une personne avec un sale caractère quand tu vois la remarque que Lucy t’envoies. Tu as l’impression d'être entourée deschieurs en ce moment comme par exemple Aslan ou Zoey… Heureusement que tu as ton jumeau qui est la pour te soutenir car tu commences à en avoir marre des gens. Tu hausses les épaules de manière désinvolte, montrant que sa remarque ne t’atteint guère. “Je donne juste mon humble avis. La liberté d’expression ca existe non ?

En attendant tu dois ranger la bouffe et ca, ca te fait tellement chier, surtout quand tu remarques que Lucy semble s’amuser de ta peine. Tu l’ignores, c’est le mieux à faire et commence à trier les boîtes de converses en soupirant pour montrer à quel point cette tâche est un supplice pour toi et en insistant pour bien être lourde. Tout le temps où Lucy est présente, tu pousses des soupirs toute les 30 secondes pour faire la personne bien chiante. Il est hors de question que tu la sois la seule à en baver, alors tu vas jouer la personne insupportable. Tu hésites même à demander toutes les cinq minutes “c’est bientôt fini ?” Mais tu te dis que tu vas peut être garder ça pour plus tard…

Finalement, après ce qui te semblait une éternité, Lucy sort de la pièce. Tu attends quelques secondes pour être sûre qu’elle soit partie avant de lâcher les boîtes de conserve et prendre ton portable. Tu as plusieurs messages de tes amis, ce qui montre qu'on ne peut décidément pas se passer de toi, mais tu réponds juste à Mael et Millie. Les autres ne sont rien à tes yeux. Tu es en train de dialoguer avec ton ami quand tu entends un bruit. Vite tu ranges ton portable avant de voir Lucy arriver. Cette dernière te dit que tu peux prendre une pause. “ Enfin, ce n’est pas trop tôt !” Dis tu en jouant la comédie.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 281 points et j'ai balancé : 653

Message(#)Sujet: Re: maya | corvées bien méritées   Jeu 3 Aoû - 11:17


maya whanau & lucy monroe
corvées bien méritées


La liberté d’expression… Non mais c’est qu’elle en tenait une sacrée couche. Ca la faisait toujours rire ce genre de remarque. C’est comme lorsque des gens arrêtaient pas de donner leur avis sur tout même lorsqu’on le leur demandait pas, et que comme excuse pour cela ils disaient “c’est la démocratie j’ai le droit de donner mon avis”. Toujours assez comique. Comme si la démocratie et la liberté d’expression existaient juste pour qu’une gosse tête à claques puisse faire des commentaires débiles. Pendant le travail, Maya fait en sorte d’agacer Lucy le plus possible, ça se voit comme le nez au milieu de la figure. Sauf que Lucy bossait ici depuis un an déjà, elle avait eu le temps de voir passer ce genre d’attitude puérile. Au début elle s’était enflammée très vite mais maintenant il en fallait un peu plus pour qu’elle s’énerve vraiment. Ca l’agaçait, simplement. Beaucoup. Elle l’avait au début ignorée, puis au bout de quelques minutes de complaintes s’était contentée de lui lancer des regards un peu dubitatifs. Elle l’aidait à faire le boulot alors qu’elle aurait bien pu la laisser se démerder, ça ne valait pas au minimum de faire profil bas ? Décidément, la jeune femme était incorrigible. Parfois Lucy se demandait si s’occuper de gosses de riche ne devait pas être pire que ses cas sociaux à la dérive. Au moins ces derniers avaient plus le sens de la communauté. Enfin, Lucy n’était pas une tortionnaire non plus, donc elle accorda gracieusement une pause à Maya. Une pause qui, à son avis, serait sûrement passée à envoyer “omg c horrible trop chiant franchement c la prison” à une flopée de personnes. Mais ce n’était qu’une supposition comme ça, avec l’habitude; et puis parce qu’elle l’aurait fait elle-même dans cette situation, elle avait eu cet âge là après tout il n’y a pas si longtemps que ça. Et puis de toute façon, était-ce vraiment une pause vu qu’elle comptait la passer à essayer de lui faire la morale par rapport à ce qu’elle avait fait ? Lucy la laissa un peu tranquille pendant un moment puis revint dans sa direction alors qu’elle allait écraser son mégot dans un vieux cendrier dans le cagibi. Elle lui lança un regard un peu suffisant puis soupira. « Tu sais, c’est une fille cool Wendy, derrière certaines… apparences. » Elle parlait évidemment du très mauvais comportement de cette dernière et de sa vulgarité. « Ce que je veux dire, c’est que…Nos parents, là où on est né et dans quelles conditions, c’est pas notre faute. » Et ça, ce n’était pas elle qui allait dire le contraire. Elle avait toujours du mal à faire ce genre de sermons parce qu’elle se disait toujours qu’à la place de l’autre personne elle serait saoulée, d’un autre côté elle se sentait obligée de le faire. « C’est un peu cruel de se moquer des gens pour des choses dont il ne sont pas responsables. D’autant plus qu’ils en souffrent souvent déjà eux-mêmes bien assez… Imagine… Ca te ferais quoi de savoir que ta mère fait la p*te ? Ou d’avoir ton père en prison pour homicide ? Je sais que ça doit être difficile à imaginer pour toi, mais tu n’es pas bête, je pense que tu vois très bien ce que ça peut faire. » Elle secoua la tête. Elle ne parlait pas avec des pincettes, mais après tout c’était la vérité de la chose, pourquoi y aller à quatre chemins ? Probablement qu’elle venait d’assez saouler Maya avec ça pour le reste de la journée.
AVENGEDINCHAINS






   
i'm lost on the river, the river of no return


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 310 points et j'ai balancé : 738

Message(#)Sujet: Re: maya | corvées bien méritées   Jeu 31 Aoû - 11:49


maya whanau & lucy monroe
corvées bien méritées


Tu en as assez de ce supplice. Tu veux partir de la au plus vite. Tu réfléchis à trouver des excuses qui pourront paraître crédible. Tu pourrais faire le coup de l’urgence médicale mais c’est vu et revu. Ou alors tu pourrais dire que tu ne peux pas retourner dans le cagibi car tu as la phobie des espaces clos. Comment on dit déjà ? Ah oui claustrophobe. Mais non, ce n’est pas crédible. Tu hésites à envoyer un message à Millie, lui disant de se faire passer pour ta mère et envoyer un message d’urgence. Il ne te resterait plus qu’a supprimer les messages précédents, changer le nom du contact et le tour est joué. Ouais, peut être que ça pourrait marcher. Pendant que tu écris le message, tu écoutes Lucy te parler de Wendy. À la fin de son monologue tu soupires. Mais qu’est ce que tu en as à foutre ? “Une fille cool ? Tu sais qu’elle couche avec quasiment la moitié du lycée ? Alors selon toi, ça dénonce quel problème avec ses parents si tu veux jouer les psychiatres ?” Il était facile d’accuser tout le temps les parents. Certes parfois, et même souvent, ils étaient la cause de beaucoup de traumatisme chez des enfants mais de temps en temps, ils voulaient juste le meilleur pour leurs enfants mais ces derniers avaient juste de mauvaises fréquentations. Tu ne sais rien du passé de Wendy. Et tu ne veux rien savoir. Quand Lucy te demande de se mettre à leur place, tu hausses les épaules. “Je ne sais pas, mais une chose est sûre, je n’irais pas proposer mon cul à tout le monde”. Enfin, tu ne sais pas vraiment. Tu as toujours eu du mal à te mettre dans la peau de quelqu'un d’autres et surtout à éprouver de l’empathie. Et cela n’est pas dû à un soucis d’éducation, tes parents sont des personnes douces et généreuses, mais ca, ce sont des traits de caractères dont tu n’as pas hérité.

AVENGEDINCHAINS


Desolee pour le temps de réponses ><




Unhappy Girl
Left all alone, playing solitaire, playing warden to your soul. You are locked in a prison of your own devise and you can't believe what it does to me to see you crying  


Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 281 points et j'ai balancé : 653

Message(#)Sujet: Re: maya | corvées bien méritées   Sam 4 Nov - 20:57


maya whanau & lucy monroe
corvées bien méritées


Lucy avait vite compris alors qu'elle parlait que Maya n'en aurait de toute façon rien à foutre, quoi qu'elle puisse dire. Elle le vit encore mieux dès qu'elle arrêta de parler et qu'elle eut le droit à son regard soûlé et dubitatif. Bon, au moins, elle aurait essayé. De toute façon Lucy n'était pas vraiment le genre à se taire et à garder ses opinions pour soi, un peu comme Maya finalement ; elles n'étaient peut-être pas si différentes que ça alors. Par contre Lucy, jouer les psychiatres ? Elle était bien la dernière ayant l'intention de faire ça. Elle avait juste de l'empathie pour les gens et, oui, ça lui donnait souvent envie de chercher quels motifs pouvaient motiver leurs mauvaises actions. Selon elle, les gens avaient toujours des raisons de faire ce qu'ils faisaient, ils n'agissaient pas comme ça par hasard au gré du vent. A part bourrés. « Mais qu'est-ce que ça peut te faire ce qu'elle fait de son cul ? » Lucy soupira et leva les yeux au ciel. C'est vrai quoi, chacun est libre de faire ce qu'il veut de son corps après tout... Peut-être que la fille avait couché avec son mec et qu'elle lui en voulait ? Ça expliquerait beaucoup de choses en tout cas, c'est sûr. Lucy rabattit ses cheveux en arrière et la regarda un petit instant avant de conclure. « Bon, laisse tomber. Ces conserves vont pas se ranger toutes seules. » Avec les gens, et surtout les jeunes de cet âge-là, parfois il fallait juste lâcher le morceau. C'était un peu contre la nature première de Lucy, mais elle faisait parfois des efforts. Elle ne dit rien et la fit travailler encore deux heures, avant qu'elle n'aie vraiment plus rien à lui faire faire et décide de lui signer son papier pour les travaux d'intérêt général et de la laisser partir. Elle n'allait pas non plus l'empêcher trop longtemps du soleil. Elle-même avait envie de finir sa journée par un petit jogging sur la plage.
AVENGEDINCHAINS



rp terminé






   
i'm lost on the river, the river of no return


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé

Message(#)Sujet: Re: maya | corvées bien méritées   

Revenir en haut Aller en bas
 
maya | corvées bien méritées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un repos bien mérité [NEUTRE]
» Un repos bien mérité
» Mariage des soldats Maya II et nain32
» Du repos bien mérité (13.03 - 13h37)
» 04. Une corvée bien récompensée // Timothy A.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: It's Over :: Hasta la vista, Baby :: RP-
Sauter vers: