AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter pour le forum dans ce sujet
N'oubliez pas de commenter les pubs PRD et Bazzart et d'aller réclamer vos points
« HEY TOI LÀ !!! JE TE VOIS !!! Pose ce cookie tout de suite et inscris toi !! Nous on a mieux, on a des choco-suprème... »
N'oubliez pas d'envoyer vos secrets à Bitchcation.
Ne réclamez pas vos points, ils seront ajoutés automatiquement à la réception du MP!
La newsletter de juin est enfin là. N'hésite pas à aller la lire et la commenter !
Tu peux la retrouver par ici
Le groupe du mois est ici et le membre du mois . N'hésitez pas à aller les féliciter, ça vous donne des points!
Retrouvez la fiche de liens du membre du mois.
Prendre un PV, un scénario ou un pré-lien vous donnera 20 points à la validation de votre fiche.
Rejoindre les Lucas vous donnera 30 points à votre validation. Rejoindre les Disney ou Hitchcock vous donnera 20 points.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
J'ai actuellement : 39 points et j'ai balancé : 19

Message(#)Sujet: Dahlia Keane ➸ Lana del Rey   Sam 17 Juin - 13:43

Dahlia Keane
A girl doesn't need anyone who doesn't need her. - Marilyn Monroe.
Elizabeth Grant aka Lana Del Rey ©Shiya
Nom : Honnêtement ? Quoi, vous n'avez jamais entendu parler de la célèbre famille Keane, dont les quatre filles sont des artistes accomplies ? Dahlia porte le nom Keane avec fierté. C'est un nom qui date de nombreuses générations précédentes et qui perdure au fil des époques. C'est un nom dont les paparazzi se sont également emparés. Mais que malgré tout, elle aime porter.
Prénom : Dahlia. Le nom d'une fleur, tout comme ses trois autres sœurs, Violet, Primrose, et Heather. Leur mère était une fleuriste reconnue et populaire, qui s'occupait des bouquets de grandes célébrités pour leur mariage ou autres fêtes. Ce n'était pas vraiment le domaine de leur père, acteur depuis ses douze ans, cependant il admirait la passion de sa femme, et avait accepté de nommer ses filles avec le nom de fleurs.
Surnom : Dali, Lili, Lia, Dal', ... Elle en a beaucoup, que ses proches choisissent d'eux-mêmes de lui donner. En dehors, elle a bien sur Dahlia Noir. C'est son nom de scène, et elle est d'ailleurs plus connue sous ce nom. Elle l'a choisit car elle trouvait que le Dahlia noir était une fleur absolument sublime et très romantique.  
Date de naissance : Le 16 Juin 1991. Elle vient tout juste de fêter son anniversaire. Elle a d'ailleurs organisée une grande Pool Party chez elle pour l'occasion !
Lieu de naissance : Los Angeles, elle est née ici, et malgré les nombreuses vacances qu'elle peut faire, elle compte y rester. Los Angeles, c'est la ville qui a accueillie tout ses ancêtres, et Dahlia y est très sensible.
Age : Vingt-six ans dans ce monde, et elle a déjà vu des tas de choses. Elle ne vit pas avec l'âge, elle vit avec le ressentit. A quoi bon s'attarder à penser trop aux années, à la vieillesse, à la mort. Autant profiter de la vie tant qu'elle est toujours présente.
Origines : Américaine de naissance.
Nationalité : Américaine. Elle n'est pas plus tentée que cela par la vie à l'étranger. Elle se plait bien ici, chez elle, dans son petit coin de paradis et de misère personnel.
Situation Conjugale : Mère Célibataire, elle a très récemment adopté. Elle sait qu'elle n'aura jamais d'enfant, son corps malade de nature, son corps incapable de donner la vie, et à donc prit très tôt la décision de prendre quelqu'un dans le besoin sous son aile. C'est ainsi qu'elle s'est retrouvée avec un frère et sa sœur, qui sont désormais ses trésors, ses bébés, sa vie. Elle serait prête à tout pour eux et les traites comme s'ils étaient ses propres enfants. 
Orientation Sexuelle : Bisexuelle, elle ne se prive pas de ses nombreux batifolages. Elle se fiche de la réputation que cela peut bien lui donner, elle fait ce qu'elle aime, et ce la lui suffit et lui convient très bien. Pour le moment, elle n'a pas encore trouvée la personne qui partagera sa vie, et elle a peur de la trouver, et que cette personne n'accepte pas sa façon d'être, sa façon de faire.
Situation financière : Aisée, les filles Keane étant toutes les quatre dans le monde de la musique, certaines certes plus reconnues que d'autres, elles n'ont aucun soucis financiers. Qui plus est, elles vivent toutes les quatre, dans la villa familiale, et se partage donc les coûts basiques. L'argent Dahlia, qui est la plus vieille de la fratrie, et donc par extension la plus connue, n'en manque certainement pas.
Métier : Chanteuse Compositrice, Escorte-Girl et Parapsychologue non-officialisée. Elle est chanteuse. Mais pas seulement. Dahlia, et ce n'est pas tellement un secret, a un moyen bien à elle de trouver l'inspiration. Elle s'inspire d'histoires qu'elle entend, d'expériences de ses amis, mais surtout, de ses expériences à elle. Principalement ses expériences en tant qu'escort. Oui, elle a un minimum de chic et ne se descend pas dans la rue. En revanche, elle n'hésite pas à vendre son corps, pour trouver l'inspiration. C'est sa façon de faire, et quand bien même cela en choque certains, elle l'assume et n'en a nullement honte. Elle trouve cette façon de faire bien plus honorable plutôt que de payer quelqu'un pour écrire ses chansons et simplement les interpréter, en ne faisant qui plus est que des reprises. Et comme elle a de l'argent à dépenser, elle se permet un autre métier pour exercer l'une de ses passions : le paranormal. Non, elle n'est pas une arnaqueuse qui dit pouvoir lire l'avenir. Elle se base sur des études et des faits scientifiques, ainsi que de nombreux appareils. Si vous la contactez et que vous êtes sérieux, elle vient voir le lieu que vous lui proposez et tente de savoir si oui ou non une possible entité pourrait y habiter. Voilà tout. Elle ne va jamais plus loin que la communication, et se limite aux appareils techniques et au pendule, ne tentant jamais le Ouija, car elle n'a pas confiance en cela. Elle peut parfois prendre des amis avec elle sur des explorations, mais elle fait toujours très attention à qui elle choisit.
Groupe : Dahlia, c'est une Spielberg. Elle est née dans le monde de l'hypocrisie, des projecteurs, des micro et des trahisons. Née dans le monde de la popularité, de l'image, et des paparazzis.
 
Caractère

Dahlia. Que peut-on bien dire d'elle... Elle est spécial, au premier abord, vous savez ? Typiquement le genre de personne où, on l'observe, et on se surprend à pense "pourquoi j'arrive pas à dire si je l'apprécie ou non ?". Un savant mélange entre une jeune femme gentille et simple d'esprit, et une femme affirmée coincée dans une dystopie personnelle et psychologique. Il est compliqué de la décrire. Le problème étant qu'elle change d'humeur très rapidement, parfois sans réelles raisons. Elle n'est pas bipolaire ni schizophrène, rassurez-vous cela ne va pas jusque là. Seulement, elle peut surprendre parfois. Disons, qu'en règle général, elle a deux côté. L'habituel, et lorsqu'elle chante ou rédige ses chansons. Commençons donc par l'habituel. Dahlia, c'est cette fille qui sourit souvent, qui aime également transmettre son sourire. C'est cette fille très maternelle, qui a toujours été le soleil de la famille, tandis que les autres membres sont les planètes qui gravitent autour d'elle et grâce à elle. C'est la fille qui ne supporte pas de passer devant un sans foyer sans lui donner un petit billet de cinq. C'est la fille qui rit souvent, bien que les trois quarts du temps, elle ne saisisse pas totalement les blagues dites. Oui, car la jeune femme n'a jamais comprit l'humour noir, ce qui peut parfois la faire sembler un brin idiote. Mais ce n'est pas le cas. Si elle n'aime pas l'humour noir dont elle ne comprend pas la subtilité, elle aime bien en revanche la moquerie. Dans son cas, c'est rarement à prendre au sérieux, et c'est plus pour rire que pour vraiment blesser, d'ailleurs quand elle se rend compte qu'elle a fait du mal avec l'une de ses moqueries, elle se dépêche de s'excuser. Et puis de toute façon, en tant qu'ouverte d'esprit, elle n'a jamais vraiment aimée le principe même de l'humour noir. En revanche, elle aime le second degrés. C'est, aussi, la fille qui malgré son air innocent et pur, ne se laisse pas marcher dessus. Elle est bien loin d'être pure, mais au moins, elle l'assume. Elle ose. Elle sait bien ce qu'elle vaut, et afin de ne pas tomber dans la dépression comme bon nombre de stars avant elle, Dahlia fait attention à avoir une fierté et un égo assez présents. Ce n'est pas de l'arrogance, simplement un moyen de tenir le coup et de ne pas flancher. Elle a de la répartie, aussi. N'hésitant pas à devenir vulgaire, elle sait piquer là où ça fait mal, touchant au même passage les sentiments. Oui, parce qu'elle est protective. Très, protective. Touchez un seul membre de sa famille et vous le regretterez amèrement. Son problème ? Elle se dispute souvent avec les gens, car elle est trop franche et ne gère pas très bien ses mots. Il arrive qu'elle blesse des gens, sans même le vouloir, ce qui la tiraille entre de la culpabilité, et de l'agacement. Et le fait qu'elle soit rancunière n'aide pas vraiment. Dahlia, ce n'est pas le genre de fille qui pleure facilement. Si elle pleure devant vous, c'est qu'elle vous fait vraiment confiance, mais surtout, qu'elle va vraiment mal, pour une raison ou une autre. Passons désormais à Dahlia Noir. Celle qui chante et écrit. Car oui, ce sont deux personnes différentes. C'est bien connu, elle puise son inspiration dans les aventures de ses proches, mais également dans les siennes. Et le fait qu'elle soit une escorte est publique, et surtout très critiqué. Pour ces critiques, elle n'a qu'une réponse : elle n'en a rien à foutre. Oui. Après tout, comme elle le dit si bien, c'est sa vie, et uniquement la sienne, et elle est libre de faire ce qu'elle souhaite de son corps. C'est ceci qui lui vaut une bonne moitié de ses critiques. L'autre moitié, ce sont des critiques sur ses différentes addictions. C'est vrai. Elle fume, elle boit. La drogue, elle ne fait pas au quotidien. Mais il est vrai qu'il lui arrive dans des moments de grande pression, d'en consommer. Elle est cependant très attentive au fait que la drogue et l'alcool reste un secret, car elle ne veut surtout pas se voir retirer la garde d'April et Andy, ses enfants adoptifs. Elle en mourrait. Lorsqu'elle écrit ou chante, Dahlia entre dans une sorte de transe dont il est compliqué de la sortir. Une transe, une autre dimension, où règne, en règle général l'amour, un homme ou une femme dépeinte, et un grand amas de malheur et de nostalgie. Elle n'est pas en dépression, loin de là, elle aime sa vie et est très heureuse telle qu'elle vit aujourd'hui. C'est simplement, qu'elle trouve le désespoir, la tristesse, la nostalgie, l'amour, et le regret, plus mélodieux, plus agréables à utiliser. Du coup, en écrivant et en chantant, elle se met dans la peau de sa propre chanson, comme si au lieu d'être chanteuse, elle était comédienne, et se mettait à jouer le rôle de sa mélodie, de ses paroles. Lorsqu'elle chante, elle se concentre surtout le fait d’interpréter ses chansons. Ce qui peut parfois la rendre inatteignable, irréaliste, voir même froide sur certains morceaux. Oui, on vous l'avez dit, Dahlia, elle est un peu spéciale. Mais après tout, à quoi vous attendiez-vous. Au fond, tous les humains sont spéciaux, d'un certain aspect. Chez elle, cela se ressent ou se voit plus que chez d'autres, voilà tout. Son principal problème ? Elle se ment à elle-même et ne s'en rend pas même compte. Elle est malheureuse, elle manque de confiance en elle et envers les autres, et en a marre de donner son corps. Cependant, elle ne parvient pas à se rendre compte de tout cela, et ment constamment, aux autres, mais aussi à son propre esprit et son propre cœur.

Un peu plus sur ton personnage

Hobbies : Composer et Chanter. Sa première passion, qu'elle a toujours eu et aura probablement toujours. Le paranormal et tout ce qui s'y rapporte. Les explorations, le magnétisme, et la communication, c'est ce qu'elle aime. En dérivé, évidemment, elle adore se faire peur avec des films ou des maisons hantées. Ecouter les histoires personnelles des gens. C'est d'ailleurs ce qui lui permet d'écrire. Passer du temps avec sa famille et ses amis. Qui n'aime pas cela, lorsqu'on a une famille soudée ? Les Sports de combats, et le running, également. Elle court souvent le matin, les écouteurs sur les oreilles. Saouler ses proches et ses amis pour se faire des marathons de tout genre, bien que ce soit souvent de vieilles séries de sciences fictions. Oui oui, elle vous forcera bien un jour à regarder Star Trek. Le Français. Elle étudie la langue depuis ses 14 ans et peut gérer de le parler couramment désormais. Elle trouve que c'est une langue magnifique bien que complexe, et a toujours été charmée par les multiples choses que la France pouvait offrir. Les années antérieures sont aussi une de ses plus grandes passions. On le ressent bien dans sa façon de s'habiller, de chanter, ou de composer l'aspect de ses clips.
Objectif(s) de vie : C'est là qu'est son problème. Elle n'en a pas. Ou du moins, elle ne sait pas. A part protéger sa famille. Elle vit dans le présent, dans le passé. Rarement dans le futur. Elle ne parvient pas à s'y projeter et est incapable de dire où elle en sera dans dix ans.
Aime : Les ambiances étranges hésitantes entre la glauque, l'horreur, le nostalgique et le perturbant. Sa famille. Ses métiers. Les papy et mami gateaux. Mais si, vous savez bien, ceux qui vous demande toujours si vous mangez assez, avant de vous donner, avec toute la gentillesse du monde, des gâteaux ! Les gentleman. Le dessin-animé Anastasia et sa boite à musique identique à celle du film, avec le collier. Le rétro. L'alcool. La cigarette. Danser et chanter des chansons Disney, principalement celles des méchants, dans sa chambre. Elle l'assume et n'en a pas du tout honte. La nuit, elle dort rarement plus de quatre heures et le vit très bien. Le maquillage, surtout l'eye-liner. Les animaux, surtout les siens. Elle aime surtout les renards qu'elle admire pour leur grâce et leur aspect boule de poil en feu. Les plages, elle adore marcher dans le sable, en revanche, elle préfère les piscines à la mer, pour ce qui est de la baignade. Le cinéma, surtout si il s'agit de films poétiques ou avec une vraie morale, comme des biographies ou des histoires profondes. Les vieux films, également, elle adore cela.
Déteste : Les vieux grincheux. Le machisme trop prononcé. Les restaurants où il te serve un saignant quand tu demande un bien cuit. Les personnes qui ont eu leur permis de conduire dans des kinder surprise. Quand ses écouteurs cassent alors qu'elle ne les a achetés il n'y a que deux semaines. Ceux qui jugent sans connaître. Les journalistes qui déforment toujours la vérité. Quand des êtres s'en prennent à des innocents ou des plus faibles qu'eux. Les télé-réalités, cela lui hérisse les poils. Les hôpitaux, ainsi que les cimetières. Aller au mcdo pour manger rapidement et tranquillement, et tomber à côté de la famille jogging dont les enfants sont en pyjama et se traînent par terre en pleurant pour pouvoir aller jouer dans les jeux. La grenadine, elle trouve que cela n'a pas de goût, et donc que c'est juste dégueulasse.
Phobie(s)/Peur(s) : Éprouver des sentiments pour une personne qui ne comprenne pas son mode de vie et la force à arrêter d'être escorte, et donc par intermédiaire, arrêter de chanter. Elle a aussi une phobie très étrange, qui se trouve être la même que les chats : les concombres. Elle en a une peur bleue qu'elle ne saurait expliquer. Si ils sont coupés, tout vas bien. En revanche, elle peut faire un bon de trois mètre si on lui en pose un entier sur son bureau, et qu'elle le voit soudainement.
Lieu d'habitation :  Dans villa familiale des Keane, située au sein de Bel Air. Elles divisent le budget par quatre, étant quatre à y vivre.
La bitch et ton personnage

Dahlia a toujours adoré les rumeurs, les ragots et les potins. C'est donc sans grande surprise qu'elle adore l'application de la Bitch. Elle sait bien que cela peut créer des problèmes, des disputes. Mais c'est ce qui rend le jeu intriguant, non ? Elle n'irait pas jusqu'à dire qu'elle soutien Bitchcation car elle serait probablement heureuse si cette dernière arrêtait toute action, ne serait-ce que pour ceux qui en souffrent, cependant, son petit sourire amusé en lisant l'article de la semaine, que pondait l'application, et qui était devenu une habitude, lui manquerait. Il lui ai même déjà arrivé de s'inspirer d'un truc dit par la Bitch pour trouver la base d'une de ses chansons. Honnêtement, que ce soit vrai ou faux, elle s'en fiche, ce n'est pas ce qu'elle recherche car elle sait que ce n'est pas sur ce genre de support qu'elle trouvera de la vérité. Non, ça, c'est un peu comme des paparazzis et des journalistes, sauf qu'ils ne se cantonnent pas qu'aux stars, et ça, elle trouve ça génial.
Derrière l'écran
Pseudo : Wally ; Law. De toute façon c'est bien souvent vous qui me trouvez mes pseudos donc je vais vous laisser faire. XD
Âge : La quinzaine, toujours.  :TT:  
Scénario/prédefini : No'p, elle vient de ma petite tête. :taggle:
Comment as tu connu le forum ? : :perv:
Ce que tu en penses : Il est moche, nul, pas du tout accueillant et les gens sont tous des méchants nah. :omg1:
Un mot pour la fin : vous sentez tous mauvais des fesses voilà. :mous:

Recense ton avatar :
Pour un inventé
Code:
<span class="avPris">[url=http://losangelestimes.forumactif.org/u195]●[/url]● LANA DEL REY</span> ► « dahlia keane »

Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 39 points et j'ai balancé : 19

Message(#)Sujet: Re: Dahlia Keane ➸ Lana del Rey   Sam 17 Juin - 13:43

Darling, darling, doesn't have a problem


On dit souvent que l'histoire définit la personne. Ce n'est pas totalement faux. Il faut dire, que les aléas de la vie semblent parfois très injustes. Ils peuvent frapper de multiples fois la même personne, et ignorer complètement son voisin. Oui, parfois, la vie peut s'avérer être une vrai biatch. Mais qui somme nous, nous tous, misérable et minuscules êtres dans ce grand univers, pour espérer changer quoi que ce soit un jour. Personne. Non, nous ne sommes personne, pour espérer changer cela. Alors nous subissons. Nous subissons, avançons, et nous battons. Nous nous battons, parce que malgré le fait qu'elle se moque parfois bien de nous, la vie nous aime. Elle nous fait aimer, elle nous fait sourire, et nous fait oublier les mauvais moments. La vie se charge de s'assurer que nous puissions tout de même survivre dans cette arène qu'est l'humanité. Dahlia, comme tout être vivant, n'y a pas échappée.


❝ Been trying hard not to get into troubler but I've got a war in my minds. ❞
1991 - 2013.

Ah, enfance, berceau de l'insouciance. Royaume de l'impertinence, de l'innocence. Dahlia a vue le jour le 16 juin de l'année 1991. Dès sa naissance, elle était destinée à grandir, à vivre et à s'adapter au monde des peoples. Fille de Paul Keane, un grand acteur ayant fait une bonne vingtaine de films et de Sarah Keane, la fleuriste personnelle de nombreuses célébrités, son chemin était déjà tout tracé. Elle n'était pas faite pour une vie dans l'anonymat. Les projecteurs, les appareils photo, les grandes scènes, les rumeurs, c'était ce qui allait devenir son quotidien pendant toute sa vie. Mais à cette époque, elle était bien trop jeune pour le réaliser ou même le comprendre d'une quelconque manière. Plus tard, elle vit sa première sœur arriver. Primrose. Elle ne voyait pas vraiment ce que ça impliquait, mais à l'époque, elle avait commencé à devenir intenable. Vous savez, à pleurer, faire des crises, pour pratiquement rien. Oui, elle l'avouait désormais, elle était très jalouse de sa petite sœur lorsque cette dernière est arrivée. Être fille unique, c'est un sentiment étrange, l'impression d'avoir ses parents, deux individus attentionnés, rien que pour soi. Et devoir partager ne lui plaisait pas tellement, bien que les parents Keane n'ait jamais fait la moindre différence entre leurs filles. Si l'une avait quelque chose, l'autre avait quelque chose également. Mais allez donc faire entrer ça dans la tête d'une petite fille de deux ans et demi. Il lui fallu un petit temps pour s'adapter et s'habituer. Puis, arrivèrent les deux petites dernières. Violet et Heather. Des fausses jumelles. Tandis que les années passaient, la villa familiale des Keane devenait très agitée, bercée par les rires ou les pleures des enfants. Un doux foyer, où régnait désormais une ambiance enfantine, où régnait l'âge d'or. Avec les années, Dahlia a commencée à comprendre son rôle, et c'est à partir de son entrée à l'école qu'elle débuta en tant que grande-sœur. Oui parfois elles se disputaient, toutes les quatre. Mais désormais, Dahlia était assez grande pour réaliser que, si elles venaient à disparaître, elle serait vraiment affectée. Alors, elle commençait à les protéger, à vraiment prendre à cœur ce rôle de modèle et de "grande" qu'elle se devait d'assurer. Ses parents, eux, trouvaient cela plutôt adorable. Ce fût d'ailleurs en entrant à l'école qu'elle comprit vraiment que sa famille était différente. Elle venait d'une famille célèbre. Et à partir de cela, elle n'était plus réduite qu'à un nom de famille, encore et toujours. Un jour, sa maîtresse lui avait même fait attendre pour rentrer chez elle, pour pouvoir demander un autographe à son père. Mais au fond, cela ne la gênait pas plus que cela. Parce qu'elle s'était dit que ce n'était pas important. Elle s'en était convaincue. Et heureusement, car elle garda la même logique tout au long de sa vie. Rien ne changea jusqu'à l'entrée de Dahlia au college, après l'High School. Les quatre sœurs, jusque-là, s'étaient toujours entraidées. Dahlia protégeait beaucoup ses petites sœurs, que ce soit des connasses dont il ne sortait que des insultes de la bouche, ou même des garçons qui étaient parfois trop insistant. Elle a toujours mit un point d'honneur à surveiller et aider ses petites-sœurs, aussi bien en matière de protection qu'en matière d'études, d'amours, et d'amitiés. Alors, devoir les abandonner pour partir faire ses études... C'était douloureux. Cela avait même était très dur, elle avait à un instant songé à tout arrêter et faire autre chose. Mais elle voulait étudier. Même si avec ses antécédents familiaux il ne devrait pas être trop compliqué de trouver de quoi vivre, elle voulait avoir un plan B dans sa poche au cas où cela ne fonctionnait pas. C'est pour cette raison qu'elle a décidé de passer un B.A en Sociologie. Au moins, elle est assurée que si un jour pour une raison ou une autre, elle en vient à tout perdre, elle pourra toujours retrouver du travaille derrière. Mais n'allez pas croire qu'elle a gâchée son adolescence à étudier seule dans sa chambre. Loin de là. C'était en partie pour cela qu'elle était partie de la maison de famille. Elle étudiait sur le campus de Los Angeles, et grâce au soutien d'une amie qu'elle s'était faite via internet, et à son nom de famille assez fameux, elle a rejoint une sororité. Les Alpha Chi Omega, qui est ainsi devenu sa deuxième maison, sa deuxième famille. Contrairement à certaines dans d'autres, elle, n'a jamais eu le moindre problème dans sa sororité. Il faut dire qu'elle était plutôt jolie au naturel, et s'entendait aussi bien avec les filles qu'avec les garçons. C'était un grand groupe constitué uniquement de femmes, uniquement des amies d'ailleurs. Un jour, elles partaient à Disneyland. Un autre, c'était la plage. Régulièrement des soirées où évidemment alcool et garçons étaient présents. De plus, elles organisaient des actions pour récolter des dons pour une association contre les violences domestiques, sujet auquel elle s'intéressait et était totalement opposée. Si on oublis les nombreuses peines de cœur et les "one night stand", si on oublis le manque de sa famille, ces années là restent les plus belles années de sa vie. Elle a d'ailleurs, beaucoup rédigé de chansons à ce temps là. Encore aujourd'hui, elle en a, écrites dans un petit cahier, qu'elle garde pour les chanter plus tard. Oui, Dahlia a bien profité de sa jeunesse. Drogue, Alcool, Etudes, Sexe, Amour, Amitié. Elle a eu à peu près la même enfance que tous, si ce n'est que son nom à elle était plus connus que certains autres. Elle a terminé ses études, et a par la suite fait réellement ses premiers pas dans le monde des stars a vingt deux ans.


❝ I believe in the kindness of strangers. ❞
2013 - 2014.

Elle avait toujours adoré chanter. Un doux échappatoire à tout ses problèmes d'adolescentes, d'étudiante. Sa voix, semblait avoir prit de la cocaïne, tant elle était était mielleuse. Sa mère lui répétait souvent, de se lancer dans la musique. Au début, elle n'y croyait pas du tout. Et puis, après ses études, elle a commencé à prendre confiance en elle. Souvent, dans sa sororité, les filles lui avaient répétées que sa voix était sublime, qu'elle devait en faire quelque chose. Alors, elle s'était lancée. Tout d'abord, elle chantait les textes qu'elle écrivait, avant de poster la vidéo sur Youtube. Très vite, son compte, Dahlia Noir, devint connu. Elle ne pensait pas pouvoir un jour être appréciée par autant de personnes. Le partage de ses vidéos par son père et sa mère sur les réseaux sociaux on énormément aidés à lancer sa carrière. Ses parents étaient suivis par de nombreux grands noms, et elle eu la chance de se faire repérer de la sorte. Le premier contacte professionnel qu'elle a eu, venait de la production d'un film, juste avant sa sortie. Ils disaient aimer bien sa voix, et vouloir une chanson pour leur film. Son père, lui a conseillé de prétendre réfléchir, et c'est ce qu'elle a donc fait. A l'époque, elle n'avait qu'une seule envie, dire oui sans la moindre hésitation. Mais apparemment, il fallait se faire désirer, pour réussir, dans ce monde là. Elle a attendu une semaine avant de les joindre, et de dire qu'elle acceptait le contrat. C'est ainsi qu'elle a enregistré Young and Beautiful, sa première vraie chanson. Son premier titre enregistré dans un studio. Son premier titre à bénéficier d'un clip, géré qui plus est par l'équipe du film en question. Et comme par magie, tout s'est accéléré pour elle. Dahlia n'en revenait pas. Les contacts se sont fait de plus en plus nombreux, les contrats de plus en plus demandés. Très vite, le premier concert. La première salle pleine. Le premier festival. Et ainsi, la popularité était arrivée. Mais très vite, elle avait saisit que ce ne serait pas possible. Que la pression était trop forte, qu'elle ne trouvait plus de quoi écrire. Elle n'avait plus d'idées, plus d'inspirations, plus d'histoires à raconter. C'est un soir alors qu'elle buvait un coup dans un bar de LA, qu'elle eu le déclic. Elle n'allait pas abandonner alors qu'elle était lancée dans la machine. Et c'est en voyant cette femme escorte avec cet homme, qu'elle décida de faire de même. Après tout pourquoi pas. Elle serait payée, pour avoir un rendez-vous, et profiter d'un coup d'un soir. Cela lui paraissait plutôt gagnant comme deal. Cependant, cela resterait un secret. Elle ne souhaitait pas que cela s'ébruite, car elle commençait à connaître le monde de paillettes et de faux-semblants dans lequel elle s'était plongée. Au moindre faux pas, c'est terminé, on vous pourris au point que vous-même commencez à croire que ces journalistes et ces rumeurs ont raisons, que c'est vous qui ne voyez pas la vérité. Et puis, vous finissez par vous suicider en sautant du balcon de votre sublime demeure. Non, elle, ne finirait pas ainsi. Il en était hors de question. Elle avait été tellement heureuse, de constater que sa voix, son écriture, était apprécié. Si heureuse de chanter, d'écrire, pour des gens et non pas que pour elle. Elle ne pouvait pas accepter d'abandonner. Que penseraient ses parents ? Que penseraient ses petites sœurs ? Elle devait montrer l'exemple. Et cela tombait bien, car c'était justement ce qu'elle avait décidé de faire. Au fil des rendez-vous, l'inspiration était revenue. Elle avait fait des études de sociologie, et savait donc très bien qu'aucun n'homme n'a le même vécu, la même psychologie. A chaque homme sa chanson. C'était son nouveau refrain. De l'homme violent au bad boy, de l'homme aimant une autre à l'homme libéré. Elle les avaient croisés, les avaient aimés le temps d'une soirée, d'une nuit, pour finalement écrire au petit matin. Mais au fond, elle aurait dû le savoir. La vie ne donne jamais rien sans reprendre en échange. Question de karma, question d'équilibre. A chaque naissance sa mort, dit-on. Ce fût un peu le cas ici. Son petit secret ne fût plus un secret bien longtemps.

Scoop : Le Dahlia Noir joue dans la cour des Prostituées.

Le Dahlia Noir, c'est cette jeune chanteuse et compositrice récemment découverte dont la carrière s'est précipitée très rapidement. Si elle peut sembler pure et innocente au premier regard, il en est en vérité tout autre chose. L'aînée de la famille Keane, surtout connu pour Paul Keane le célèbre acteur, a en effet choisit un autre chemin, qu'elle semblait essayer de cacher. Car oui, la jeune femme se trouve être une prostituée ! On comprend mieux d'où lui viennent ses chansons. La question qu'on se pose désormais tous, et non, cela n'a aucun rapport avec le prix des services. Est-ce que oui ou non, ses sœurs vont suivre la même voie qu'elle ?

Elle avait était folle de rage lorsqu'elle avait lu cela. Il y avait eu une fuite d'information, apparemment. Elle s'en fichait bien, ce n'était pas l'homme qui avait trahit le secret, qui l'énervait. Non, les journaux l'énervait. Ces rumeurs stupides. Elle n'était pas prostituée, elle ne faisait pas les trottoir. Elle était escorte girl. C'était différent. Et puis, de toute manière, qu'est ce que cela pouvait bien leur faire ? Peu importait ce qu'elle faisait pour avoir l'inspiration, l'important restait que ses chansons soient agréables à écouter et puissent aider des âmes dans le besoin. A son grand soulagement, après avoir expliqué ces choses à sa famille, ils le prirent plutôt bien. La famille était tachée, mais son père était confiant, disant que d'ici deux à trois mois la mauvaise réputation s'en irait comme un chewing-gum collé sous une table. Son manager, en revanche, lui avait expliqué qu'elle devait s'exprimer, s'exprimer pour ses fans, mais aussi pour ceux qui l'attaquait. Alors c'est ce qu'elle fit. Et comme une réponse moqueuse, comique, à toutes ces critiques sans aucunes raisons logique, elle écrit et sortit Carmen. « She says you don't want to be like me, Looking for fun, get me high for free. I'm dying, i'm dying. She says you don't want to get this way, Street walking at night, and a star by day. It's tiring, tiring. » Et la meilleure partie fut de chanter cette chanson sur scène. Le message était clair. A partir de cet accident là, elle s'était promis de ne plus cacher les choses. Elle les assumerait, et tant pis si cela déplaisait.


❝ All the pretty stars, shine for you my love. ❞
2014 - 2015.

Cette année là, l'année 2014, fût dévastatrice pour la famille Keane toute entière. La tristesse les avaient ravagés. La vie avait décidée que pour une raison ou une autre ils devaient être punis, la mort avait décidée de venir se montrer et frapper à leur porte. Et ils apprirent que leur mère avait une maladie incurable, qu'il ne lui restait que quelques jours à vivre, le diagnostic ayant été prononcé beaucoup trop tard. Leur mère avait toujours eu la phobie des hôpitaux et des docteurs en général, voilà pourquoi elle ne se rendait jamais au moindre rendez vous. Alors, ils ont fait la seule chose qu'ils pouvaient faire, ils ont tentés de rendre ses derniers moments agréables. Ils l'on laissée là où elle se sentait le mieux, le plus heureuse : sa maison. Sa maison, doux foyer, berceau de l'enfance de ses filles, de l'amour de son mari. Lieu qui avait vu les rires, les pleurs, le bonheur, ainsi que le malheur. La douce odeur de bougie à la cannelle, la caresse douce de l'eau de la piscine sous ses pieds. Oui, c'était le meilleur endroit. Les quatre filles, et leur père, étaient restées au chevet de leur mère. Longtemps. Jusqu'à son dernier soupir. Elles avaient souris, ne voulant pas que leur mère ne s'en aille avec l'image de ses petites chéries en train de pleurer. Pourtant, l'envie était forte, très forte. Mais elles ont tenues le coup. Et pour rendre ce moment plus facile, pour que leur mère s'en aille tranquillement, calmement, elles ont chantées. Toutes les quatre ensembles. Chacune avait sa propre voix, son propre timbre, et pourtant, les quatre se mêlaient à merveille. Pour le moment seules Dahlia et Primrose étaient dans le chant professionnellement, mais il n'y avait aucun doute sur la possibilité que les deux dernières suivent les pas de leurs aînées. Elles ont chantées. De I Put a Spell on You, à Le Paradis Blanc, en passant par A Whole New World Toutes les chansons que leur mère adorait, elles les avaient chantées. Et c'est alors qu'elle entonnaient l'air de En Chantant, que leur mère sourit, et ferma ses yeux. Et alors, elles avaient toutes les quatre fondues en larmes, dans les bras de leur père. Le monde venait de tomber. Tout, leur semblait fade, vide, sans couleurs. Elles avaient perdues leurs mère. Pour Dahlia, c'était comme perdre son âme, son cœur, son oxygène. C'était l'oublis de son passé, l'enterrement de son enfance. Sa mère, elle, qui la berçait lorsqu'elle était petite, de sa douce voix, et désormais, elle qui reposait dans un coffre de bois. Elle avait perdue une partie d'elle, une partie de son innocence restante. Heureusement, il lui restait sa boite à musique. Son seul souvenir personnel de sa mère. C'était une petite boite, qui jouait la mélodie de Once Upon a December, une vraie reproduction qui avait coûtée très chers. Sa mère lui avait offert lorsqu'elle avait eu dix ans, car elle avait toujours été fan du dessin-animé Anastasia. C'était l'unique objet qui lui faisait oublier son chagrin. La mélodie était tellement belle. Elle lui rappelait les nombreuses fois où elle avait dansé et chanté cette chanson avec sa mère, juste toutes les deux, dans le salon. Malheureusement, elle ne serait plus là pour danser. Et pourtant, elle entendait toujours la voix de sa mère.

Dancing bears, Painted wings, Things I almost remember, And a song someone sings. Once upon a December. Someone holds me safe and warm. Horses prance through a silver storm. Figures dancing gracefully, Across my memory... Someone holds me safe and warm. Horses prance through a silver storm. Figures dancing gracefully, Across my memory... Far away, long ago, Glowing dim as an ember. Things my heart, Used to know. Things it yearns to remember ... And a song, Someone sings.
Once upon a December.


Désormais, elle devrait danser seule, chanter seule, cette chanson qui avait pour elle un sens bien plus profond que pour la plupart des gens. Après quelques mois, la famille Keane a finit par lentement se dire qu'il fallait accepter, qu'il fallait être fort et avancer, tourner la page. Mais c'était dur. Ils étaient connus. Et tous les jours, il y avait un idiot qui venait remuer le couteau dans la plaie. Non, ils ne le remuaient pas. Ils l'enlever pour mieux le ré-enfoncer par la suite. « Dahlia, comment vous sentez-vous ? Pouvez-vous nous dire quelles ont étaient les dernières paroles de votre mère ? Vous était-elles adressées ? » « Fermez-là. » Sans cesse, on le leur rappelait. Sans cesse, on leur enlevaient le droit d'oublier. La famille au complet mit du temps à se remettre entièrement de ce décès. Mais ils avancèrent. Tous. Et Dahlia, continua à chanter, à la différence qu'elle pensait souvent à sa mère, avant chaque début de concert, désormais. Elle savait qu'elle devait chanter pour elle. Elle devait rire pour elle. Parce qu'elle ne gagnerait certainement rien de bon à désespérer de la sorte. Elle finirait par ne plus voir les années passer, et ne se rendre compte de toutes les choses ratées une fois qu'elle serait à l'aube de la mort, à son tour. Et c'est ainsi que Dahlia a commencée à s'intéresser de plus près à la mort et ce qui l'entour. Le spiritisme, le magnétisme, le paranormal, et enfin, la globalité, la parapsychologie. Elle a commencée à acheter du matériel et à faire des excursions sur le terrain. Vous savez, on apprend beaucoup de choses sur internet et dans les livres lorsqu'on sait comment chercher. Parfois elle met certaines de ses excursions sur sa chaîne Youtube Officielle, et si cela ne plait pas, elle s'en fiche bien.


❝ I pretend I'm not hurt, I walk about the world like I'm havin' fun. ❞
2015 - 2017.

Les années on passées. Dahlia a grandie. Car oui, on ne s'arrête jamais de grandir. En taille, si, mais pas en mental et en caractère. Non, au fond, aucun humain ne peut prétendre avoir finit de grandir car cela voudrait dire qu'il a atteint la connaissance universelle, chose impossible évidemment. Non, elle ne prétend pas être capable d'étendre son savoir à ce point. Mais elle a évoluée. Un peu comme un Pokémon. (oui j'ai osé mettre ça dans une présentation, oui. :perv:) En trois années, beaucoup de choses se sont passées dans sa vie. Pour commencer, elle a fait la connaissance de beaucoup d'hommes, de beaucoup de nouvelles histoires. De nouvelles chansons. Elle fut contactée pour des duo, des featurings. Les talk-show et les programmes de jeux télévisés ont commencés à la joindre, les ventes de ses albums ont beaucoup grimpées. Cependant, elle se sentait seule. Elle a beaucoup discuté de cette solitude qu'elle ressentait, avec son père, puis ses sœurs. Et puis elle a comprit d'où venait ce manque. Elle avait perdue sa mère, elle avait perdue ce sentiment de maternité. C'était ce qui lui manquait. Pour commencer, elle adopta un chien, puis un chat. Son chien, une belle Boxer qu'elle a trouvée abandonnée dans une SPA, se nomme Hermione, vous devinerez probablement vous-même d'où cela peut bien venir. La pauvre était battue par ses anciens maître ce qui fait d'elle une petite bête adorable qui ne grogne jamais et qui partage même sa gamelle avec le chat. Le chat, parlons-en. Son chat, c'est Rasputine. Elle l'a nommé ainsi parce qu'il est toujours en colère, et a un caractère de cochon. Et puis aussi parce que ses poils longs lui faisait penser à la barbe du personnage du dessin-animé, mais ça en général, elle évite de le dire. Dire que son chat ressemble à une barbe, c'est pas vraiment une preuve d'amour. Et pourtant, elle les aiment énormément, ses animaux. Elle a décidée de les adopter pour voir si elle parviendrait à gérer d'être responsable de la vie de quelqu'un d'autre. Et dans le même temps, elle s'est rendue chez le gynécologue. Puis chez le médecin, puis encore le gynécologue. Finalement, la nouvelle est tombée, telle un coup de massue. Encore une fois, la vie prenait. La vie lui enlevait le droit d'obtenir la chose dont elle avait le plus envie. Des enfants. Aussitôt en rentrant chez elle, elle n'avait pas même prit le temps d'expliquer à sa famille, elle s'était barricadée dans sa chambre, avec Hermione et Rasputine, la mélodie de sa boite à musique en arrière plan. Ses yeux scrutaient encore et toujours les deux mêmes mots. « Stérilité définitive. » Il lui fallut plus d'une semaine pour se remettre de cette nouvelle. Ce fut sa petite sœur, Heather, qui lui donna l'idée de l'adoption. Et ce fut son père qui lui fit les papiers, car même si elle savait se débrouiller en matière de choses administratives, le nombre de documents à réunir pour que l'adoption soit légale, considérée, et acceptée était incroyable. Ce fût long, également. Moins pour elle que pour d'autre, c'est certain, car elle était connue. Ce qui fit le plus de barrière à l'acceptation de cette adoption était son métier d'escorte-girl. Elle avait dût rédiger une lettre explicative pour dire que jamais ce travail n'intervenait avec sa vie privée et qu'elle en gérait elle-même les limites. Finalement, elle eut la joie d'avoir vue sa candidature acceptée. Elle avait envoyée sa demande en 2015, et ce ne fut accepté qu'en 2016. Sur le document, elle avait mit entre un et trois enfants. Elle ne voulait pas avoir à choisir, elle aurait trop l'impression de choisir entre deux bouts de viandes, ce qui lui semblait tout simplement affreux. Non, Dahlia ne voulait pas imposer cela à ces enfants qui n'avaient rien demandés d'autres que d'avoir une mère et un père pour les aimer à nouveau. Alors, elle préférait que l'Orphelinat décide qui de leurs pensionnaires en avaient le plus besoin, correspondaient le plus à ses attentes. C'est ainsi qu'elle a récupérée la garde d'April et Andy, deux frère et sœur entrant dans la pré-adolescence. En tant que mère, Dahlia a toujours misé sur la confiance, la compréhension, et la protection. La confiance, dans le sens où elle ne leur met jamais trop de barrières, elle ne veut pas les bloquer. Comme elle ne se permettrait jamais de leur imposer des choix quel qu’ils soient, aussi bien moraux que plus insignifiants. Par exemple, elle ne leur imposera jamais un style de vêtement, un style de musique, ou même un choix de métier. Non, ils sont libres d'être qui ils veulent. Elle leur accorde également sa confiance lorsqu'il s'agit de sortir avec des amis à eux. Tout ce qu'elle demande, c'est d'être prévenue, par sms ou appel. Et ils savent très bien que, s'ils trahissent cette confiance, ils ne pourrons plus faire tout ce qu'ils peuvent actuellement faire. Donc, c'est un rapport qui marche plutôt bien, dans le fond. Compréhension, dans le sens où jamais, elle ne leur demandera d'oublier leur vie passée, leurs parents. C'est d'ailleurs la première chose qu'elle leur a dit, lorsqu'ils sont rentrés dans leur nouvelle maison pour la première fois, dans le but de les détendre : « Ne vous en faites pas. Jamais je ne vous demanderez de faire comme si j'étais vraiment votre mère, je ne vous y forcerez jamais. Vous avez tous les droits de ne pas vouloir me faire confiance, de vous enfermer sur vous mêmes car je sais ce que cela fait de perdre un parent... Mais ici, nous sommes tous une grande famille. Et vous pouvez en faire partie si vous en avez envie. Je vous aimerez comme mes propres enfants, et vous, serez libre de ressentir ce que vous souhaiterez en retour. » Et cela avait réussit. Parfois, tous les trois, ils parlent de leurs parents respectifs. Cela les soulagent. Même si Dahlia a toujours son père. Et enfin, protection. Parce que si vous touchez le moindre cheveux d'un de ses enfants, elle vous arrachera les yeux pour mieux vous les faire manger par le cul. C'est assez clair ? Bien. C'est donc, dans cette dynamique, que la famille s'était agrandie. Bien sur, il leur a fallu un bon temps d'adaptation, avant de vraiment parvenir à s'intégrer totalement. Et aujourd'hui, ils sont enfin une grande famille, vivant tous sous le même toit. Un senior, quatre femmes, deux enfants, un chien et un chat. Une belle et grande famille. Seulement ces derniers moins, une ombre est venue gâcher le tableau. La dépression interne de Dahlia. Elle la ressent, la vit, mais ne la voit pas. C'est étrange comme sentiment, car elle sent qu'elle n'est pas bien, que vendre son corps commence à amoindrir son égo, sa fierté de femme. Elle sent que moralement, elle n'est plus aussi heureuse. Mais elle ne le voit pas. Elle repousse tout cela en arrière-plan, et elle n'arrive pas à l'admettre, si bien qu'elle se persuade elle-même, que tout vas bien, que son petit train-train lui convient parfaitement. La vérité, elle, est toute autre.

Repère Chrono Personnel parce que je suis nulle et que sans je risque d'oublier.:
 

Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 165 points et j'ai balancé : 1731

Message(#)Sujet: Re: Dahlia Keane ➸ Lana del Rey   Sam 17 Juin - 13:52

Mais arretez de dire que je pue :cry:

Rebienvenue jeune padawan :perv:






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 67 points et j'ai balancé : 1146

Message(#)Sujet: Re: Dahlia Keane ➸ Lana del Rey   Sam 17 Juin - 14:18

Rebienvenue avec ce nouveau personnage :**:





  Never Fall
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 871 points et j'ai balancé : 1983

Message(#)Sujet: Re: Dahlia Keane ➸ Lana del Rey   Sam 17 Juin - 15:16

Rebienvenuuue :mouton:





 

 


C'est bon pour toi:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 816 points et j'ai balancé : 330

Message(#)Sujet: Re: Dahlia Keane ➸ Lana del Rey   Sam 17 Juin - 15:27

Rebienvenue !
Amuses-toi bien avec Dahlia ! :coeur:





Ghost appear and fade away



Yuina discute en #6633cc
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 169 points et j'ai balancé : 635

Message(#)Sujet: Re: Dahlia Keane ➸ Lana del Rey   Sam 17 Juin - 16:42

Rebienvenue :coeur:




homme approximatif te mouvant dans les à-peu-près du destin / avec un cœur comme valise et une valse en guise de tête ☼ ☽ ⛈


ne clique pas:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 660 points et j'ai balancé : 1897

Message(#)Sujet: Re: Dahlia Keane ➸ Lana del Rey   Sam 17 Juin - 17:02

T'empeste tout le forum Zoey :ouisi:

Rebienvenue :perv: J'ai hâte d'en lire plus sur ta moche :coeur:






I heard this line one time about trying to save the world but have you ever tried to save yourself @endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 294 points et j'ai balancé : 279

Message(#)Sujet: Re: Dahlia Keane ➸ Lana del Rey   Sam 17 Juin - 17:09

Dahlia a l'air trop chouette :waii:
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 13 points et j'ai balancé : 430

Message(#)Sujet: Re: Dahlia Keane ➸ Lana del Rey   Sam 17 Juin - 17:41

Rebienvenue avec ce chouette personnage !




Revenir en haut Aller en bas
 
Dahlia Keane ➸ Lana del Rey
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» lana
» Lana Anthana, chronique umbarane
» DAISY SYLAR FREEMAN ► lana del rey {Terminée.}
» (F) LANA PARRILLA - mère (réservée)
» [DC-14] J'aime pas courir... sauf après mes rêves. [Keane et Aris]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: First of All :: Allow myself to introduce myself :: Done-
Sauter vers: