AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter pour le forum dans ce sujet
N'oubliez pas de commenter les pubs PRD et Bazzart et d'aller réclamer vos points
« HEY TOI LÀ !!! JE TE VOIS !!! Pose ce cookie tout de suite et inscris toi !! Nous on a mieux, on a des choco-suprème... »
N'oubliez pas d'envoyer vos secrets à Bitchcation.
Ne réclamez pas vos points, ils seront ajoutés automatiquement à la réception du MP!
La newsletter de juin est enfin là. N'hésite pas à aller la lire et la commenter !
Tu peux la retrouver par ici
Le groupe du mois est ici et le membre du mois . N'hésitez pas à aller les féliciter, ça vous donne des points!
Retrouvez la fiche de liens du membre du mois.
Prendre un scénario ou un pré-lien vous donnera 20 points à la validation de votre fiche.

J'ai actuellement : 46 points et j'ai balancé : 401





@Zoey Whanau
Message(#)Sujet: Maey || It ain't a cigarette, no.    Dim 18 Juin - 10:36


It ain't a cigarette, no.

I don't give a fuck about your opinion

Mael ❀ Zoey


Vendredi, 15h00
Aujourd’hui, au plus grand damne de Mael l’entraînement de Basketball avait été annulé. Le coach ne pouvait pas assurer la surveillance de l’équipe et par conséquent, les adolescents avaient tous été renvoyés chez eux malgré leurs vives protestations, ils avaient essayé de négocier avec l’administration pour avoir le terrain quand même et travailler en autonomie. Pas de chance, le capitaine de l’équipe était connu pour ses frasques au sein de l’école et avait été jugé comme étant indigne de confiance, merci Mael, repense y la prochaine fois avant d’essayer de faire une sculpture avec la purée de la cantine. Le jeune homme n’eut donc pas d’autre choix que de rentrer chez lui puisque le lycée ne voulait pas le garder. Pour une fois qu’il aurait souhaité y rester plus longtemps que prévu… Les entraînements de Basket c’était sacré, et la punition la plus dure à digérer pour le brun était bel et bien celle-là, il aimait être sur le terrain plus que toute chose.

Alors pour se calmer Mael décida d’errer dans les rues de Los Angeles à la recherche d’un dealer, ce qui n’était pas chose compliquée en Californie, les trafiquants étaient assez nombreux pour fournir tout le pays si nécessaire. L’adolescent fini donc par trouver un fournisseur, lui laissant quasiment la moitié de ses économies pour acheter de quoi se récréer. A vrai dire, il n’avait pas vraiment payé si cher que ça étant donné tout ce qu’il venait d’acheter. Il y en avait pour une petite fortune. Il rangea alors dans son sac à dos ses nouveaux produits avant de se diriger au pas vers la maison familiale.

Le jeune homme savait bien qu’à cette heure-ci ses deux parents seraient toujours au travail, et ceux pour encore un moment, et que Maya quant à elle, était chez sa meilleure amie, elle ne rentrerait sûrement que pour dîner, et encore, ça c’était dans l’éventualité où elle comptait rentrer. Par conséquent Mael avait le domicile pour lui tout seul, et il pouvait donc jouer avec ses nouveaux jouets sans que personne ne vienne gâcher son plaisir en lui disant que la drogue c’était mal. Et c’était parfait. Il s’installa donc sur la table de la terrasse.

Prenant un plateau pour poser tout son petit matériel. Il commença par attraper son grinder, plaçant les fleurs de chanvres séchées dedans pour les moudre. Il colla deux feuilles slim, prépara son filtre avec minutie, choisissant de le faire un peu plus large que la normale, pour laisser passer plus de fumée. Il hésita à sortir son tabac pour le mélanger à la marijuana, mais il décida de se faire un joint de cannabis pur. Il avait du temps devant lui avant que sa famille ne revienne, il pouvait se défoncer bien comme il fallait. Il roula alors son joint de cette manière. Il retourna ensuite à la cuisine, préparant un bol de miel dans lequel il allait tremper son joint, avant de le rouler dans le restant de weed qu’il n’avait pas pu mettre à l'intérieur, puis il alluma celui-ci, se posant au soleil pour profiter d’un moment de détente.
© Fiche par Shirosaki
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 88 points et j'ai balancé : 2035

Message(#)Sujet: Re: Maey || It ain't a cigarette, no.    Mer 28 Juin - 22:55

Zoey devait faire sa lessive et elle en avait foutrement pas envie. Mais là, ça faisait depuis trois semaines qu'un tas de linge s’agglutinait au pied de son lit prenant de l'ampleur chaque jour. Mais surtout, elle n'avait plus rien à se mettre et pas assez d'argent pour le dépenser dans des nouvelles fringues, il était grand temps de faire quelque chose. Mais elle en avait tellement tellement la flemme. Elle puisa dans ses ressources corporelles pour se donner la motivation de bouger son cul et descendre à la cave. Allez Zoey, tu peux le faire ! Elle fourra toute ses fringues dans la machine, sans vraiment faire attention au tri, mais quand elle appuya sur le bouton pour qu'elle démarre, celle ci ne partit pas. Elle fronça les sourcils, appuya de nouveau sur la machine, toujours rien. "Espèce de machine à deux balles !" ronchonna-t-elle avant de soupirer et de donner un coup de pied dedans (même si elle se fit plus mal qu'autre chose). Voila, une fois n'était pas coutume, la machine était ENCORE en panne. Bon, elle laisserait Aaron réparer ça, il s'y connaissait mieux qu'elle et de toute façon c'était la sienne à la base. Maintenant, il ne lui restait plus qu'à aller chez ses parents pour laver ses fringues. Ça en tuait le peu de motivation qu'elle avait réussi à avoir. Mais bon, il fallait vraiment qu'elle fasse cette lessive.

Ce n'est qu'une demi-heure plus tard qu'elle arriva chez ses paternels. Sans vraiment se soucier de savoir s'il y avait quelqu'un à la maison, elle se dirigea vers la cave. De toute façon à cette heure là, ses parents bossaient et les jumeaux devaient surement trainer dehors. Elle remarqua que la porte de la maison était ouverte, mais elle ne s'en étonna pas, ses parents ne la fermait jamais, il ne fallait pas avoir peur des voleurs... Enfin, après une lutte acharnée, elle put enfin lancer sa foutu lessive ! Maintenant, il ne lui restait plus qu'à attendre que celle-ci se termine. Elle monta dans la cuisine avant de fouiller dans le frigo. Oh super ! Sa mère avait fait de la citronnade et il n'existait pas meilleure citronnade que celle de Maman Whanau dans le monde. Elle s'en servit un grand verre avant de se diriger vers la terrasse.

"Oh tiens ! Salut Mael ! T'es pas à ton entrainement de Basket ?" demanda-t-elle en voyant son frère, étonnée qu'il soit ici. Il ne lui fallut que quelques minutes pour se rendre compte de ce que ce dernier faisait. "Mael... Ne me dis pas que tu es en train de fumer de la beuh ?" dit-elle en fronçant les sourcils tandis que la colère la gagnait. Depuis quand son frère fumait-il de la drogue ? Est-ce que Maya aussi le faisait ? Comment l'avait-il trouvé ? C'était quoi ce putain de bordel ?




Présence réduite jusqu'au 31 octobre






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 46 points et j'ai balancé : 401





@Zoey Whanau




Message(#)Sujet: Re: Maey || It ain't a cigarette, no.    Jeu 29 Juin - 11:23


It ain't a cigarette, no.

I don't give a fuck about your opinion

Mael ❀ Zoey


Vendredi, 15h00
Lorsque Mael entendit du bruit provenant de la cuisine, il sut que son merveilleux moment de détente allait prendre fin. Que ce soit l’un de ses parents ou l’une de ses sœurs, personne dans cette famille n’allait accepter qu’il se défonce comme ça sous leurs yeux. Il poussa un large soupire, se disant que peut-être ne viendraient ils pas se poser sur la terrasse comme lui et que par conséquent son joint serait déjà bien fini quand ils arriveraient, mais il en doutait largement. Lézarder était une passion commune à toute la famille et la personne dans la cuisine allait forcément pointer le bout de son nez dehors. Apercevant Zoey l’adolescent fut quelque peu soulagé, sa grande sœur était la personne la plus cool de la famille, et il était presque certain qu’elle avait déjà dû essayer de fumer. Bah quoi ? Elle avait un look de hippie ! Un sourire commença à se profiler sur son visage mais il mourut avant même d’être vraiment un sourire. La brune venait de lui rappeler la raison pour laquelle il s’était justement mit à fumer. Ses traits se durcir aussitôt tandis que ses prunelles brunes se transformèrent en éclair. « J’ai l’air d’être en trait de marquer un panier là ? » siffla-t-il d’un ton mauvais. Nan mais sérieusement comment pouvait-elle être cruche au point de penser qu’il puisse volontairement manquer un entraînement. Peut-être qu’elle avait fini par oublier qui elle était à force de traîner avec cet Aaron. De toute façon, il est noir, il ne peut pas être son frère, pensa puérilement l’adolescent. La couleur de peau de l’homme qu’il jalousait tant était la seule chose sur laquelle il parvenait à le décrédibiliser. Ce qui était complètement débile, Mael le savait bien, mais ce type-là dégageait tellement de douceur et de bienveillance qu’il ne voyait pas comment il pourrait l’éloigner de sa grande sœur. C’est la question de Zoey qui finit par le tirer de sa rêverie. Il lança un sourire canaille à sa sœur avant de lui répondre d’un ton insolent « Bah si. Je ne roule pas mes clopes moi. Peut-être que tu le saurais si tu étais la grande sœur modèle que tu prétends être. » C’était mesquin, mais le jeune homme estimait que ça grande sœur l’avait mérité ; ça faisait quand même deux fois qu’elle lui posait des questions sur des choses qu’elle devrait savoir.
© Fiche par Shirosaki
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 88 points et j'ai balancé : 2035

Message(#)Sujet: Re: Maey || It ain't a cigarette, no.    Mer 5 Juil - 22:35

Se prendre une remarque aussi cinglante alors qu'elle venait juste d'arriver déçu énormément Zoey. Elle qui pensait que les tensions entre eux s'étaient atténués, elle se rendit compte qu'elle avait bien été naïve et que ces dernières étaient toujours présente. Ça la faisait énormément chier. Elle soupira avant de secouer la tête accablée. "C'était une question rhétorique Mael, je ne suis pas débile, je vois bien que tu n'es pas devant un panier, mais par cette question, je voulais savoir pourquoi tu n'étais pas à ton cours ?" Bon, après c'est vrai que c'était un peu con comme question et qu'il aurait été plus rapide de poser celle qu'elle avait directement dans l'esprit, mais parfois les us et coutumes du langages étaient particuliers.

La réponse de Mael ne fit qu'accentuer l’agacement de Zoey. Il était en train de se foutre de sa gueule délibérément et le tout avec un sourire aux lèvres. Un vrai comportement de petit con. Elle sera des poings pour essayer de se calmer, ce qui ne marcha que peu. "Arrête de m'envoyer tout le temps chier comme ça, putain Mael !" cracha-t-elle. C'était rare qu'elle s'énerve autant et aussi vite et, elle voulait essayer de rester posée, mais le ton était monté malgré elle. Il fallait dire que le sujet était sensible pour la jeune surfeuse. Elle avait toujours méprisé tout ce qui avait un rapport à la drogue, quand on voyait les vies bousillées à cause de ça, alors voir son petit frère adoré fumer de la marijuana, ça la mettait hors d'elle. Et puis le fait qu'il joue aussi sur son rôle de grande sœur l'avait blesser encore une fois. Avant qu'il n'ai le temps de dire quoi que ce soit, elle lui arracha le joins des mains avant de l'écraser sur le sol et la piétiner jusqu'à ce qu'il n'en reste rien. Il allait l'engueuler, elle en était sûre qu'il allait le faire. Mais elle s'en foutait totalement, elle préférait de loin ça plutôt qu'il se flingue avec cette connerie. Elle se retourna vers lui avant de lui jeter un regard noir. "Mais qu'est-ce qui te prends de fumer de la beuh ? Ça va complétement te bousiller les neurones !" Avec une mère infirmière, les enfants Whanau avaient souvent entendu des anecdotes sur les consommations de drogues et certaines avaient plus marqués Zoey que d'autres. Mais ce qu'elle avait surtout retenu c'est que la consommation intensive de marijuana pouvait être cause de schizophrénie et elle refusait que cela arrive à Mael. Voir son frère se rouler un joins l'avait vraiment mit sur le nerf, toutefois, elle prit une grande inspiration, essayant de se calmer. "Je ne dirais rien aux parents, si tu me promet que tu ne recommenceras pas..." conclut-elle, même si elle avait le sentiment que cette probabilité soit utopique, très utopique, mais elle gardait tout de même espoir.




Présence réduite jusqu'au 31 octobre






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 46 points et j'ai balancé : 401





@Zoey Whanau
Message(#)Sujet: Re: Maey || It ain't a cigarette, no.    Lun 31 Juil - 21:17


It ain't a cigarette, no.

I don't give a fuck about your opinion

Mael ❀ Zoey


Vendredi, 15h00
A nouveau, son idiote de sœur accentua son agacement. Nan mais sérieux, elle le faisait exprès ou quoi ? Le basketball était une véritable religion chez Mael, alors il ne manquait absolument aucune occasion d’être sur le terrain, que ce soit au lycée ou avec ses copains. Alors évidemment, chaque match annulé le mettait de très mauvaise humeur.
A nouveau il lança un regard assassin à celle qui osait le questionner à ce sujet. « T’as reçu une ablation du cerveau récemment ou t’es si conne que ça ? Le match a été annulé, sombre idiote. » Il siffla, venant reprendre une énième taffe de son joint. Essayant de se calmer avant que la discussion ne dégénère, il savait Zoey sensible et il avait bien vu comme leurs nombreuses disputes pouvaient l’affecter.
Cependant il avait toujours eu bien du mal à contrôler sa colère et plus le sujet le touchait, plus il pouvait être agressif. Ce qui contrastait nettement avec le naturel calme et posé de sa merveilleuse grande sœur.
C’est pourquoi en la voyant monter en pression si vite, il se dit qu’il avait sûrement été beaucoup trop loin dans ses propos. Bien vite, son agréable substance lui fut arrachée, et il pensa que sa grande sœur allait le porter à ses lèvres, pour elle aussi profiter de son effet apaisant, mais il n’en fut rien. Son cône fut réduit en miette par la rage de son aînée, qu’il regarda faire bouche-bée.
Assez étonnement Mael n’en voulait pas à Zoey, il la regardait avec de grands yeux bordés de larmes, en fait, il était heureux qu’elle soit intervenue. Enfin il avait l’impression de compter un peu pour elle, depuis quelques mois elle était tellement investie dans sa colocation qu’elle ne s’occupait plus de lui de la même manière qu’avant. Et si les cajoleries de sa mère l’agaçaient à mesure qu’il grandissait, celles de Zoey lui manquaient atrocement.
A ce moment-là, se faire engueuler lui fit un bien fou, ça prouvait qu’elle tenait à lui, peut-être pas autant que lui tenait à elle mais c’était un minimum.
Redevenu doux comme un agneau il haussa les épaules en réponse à la question de sa sœur. « J’fais ça depuis que t’es partie de la maison, ça me fait du bien. Ça comble le manque. » Il ne chercha pas à repousser sa sœur dans ses retranchements, après tout, elle lui avait montré un signe qu’elle tenait à lui, alors peut-être qu’il devait lui dire toute la vérité. Au moins elle saurait.
Quand elle menaça de prévenir leurs parents son naturel d’ado rebelle revint aussitôt il eu un petit rire cynique. « Bah vas-y, appelle les, dis leur que je ne supporte pas  ne pas avoir ton attention et que je suis prêt à n’importe quoi pour l’obtenir. J’sens qu’on va bien rire. »
© Fiche par Shirosaki
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 88 points et j'ai balancé : 2035

Message(#)Sujet: Re: Maey || It ain't a cigarette, no.    Sam 5 Aoû - 22:34

Elle qui était juste venue faire sa lessive, voilà qu'elle venait de se faire insulter. Ok, super la journée. Entre la panne de la machine et les insultes, elle aurait mieux fait de rester chez elle aujourd'hui. Cependant, elle était tellement choquée par la violence des propos dont son frère avait fait preuve envers elle. Certes, ils s'étaient déjà engueulées souvent, elle aurait dû y être habituée, mais à chaque fois que Mael l'insultait, elle avait l'impression de se prendre des claques dans la gueule. On disait souvent que les mots blessaient plus que les gestes et pour Zoey c'était totalement le cas. Une boule commença à se former dans sa gorge et elle inspira profondément. Non. Elle n'allait pas pleurer, elle devait arrêter de le faire pour tout et pour rien. Elle était beaucoup trop sensible, s'en était pathétique. Peut-être que Mael avait raison au final. Peut-être qu'elle était une sombre idiote. Elle secoua la tête, comme pour chasser cette idée. Non, elle devait positiver et arrêter de se dévaloriser à chaque fois qu'on lui faisait la moindre remarque. "Putain Mael, je ne pouvais pas le savoir... Ce n'est pas la peine de m'insulter. Je suis sûre que si Maya t'avais posé la même question, tu n'aurais pas réagit pareil..." Etait-ce de la jalousie qu'on ressentait ? Surement. Zoey avait toujours été un tout petit peu jalouse de la relation entre Maya et Mael, se sentant de trop dans la fratrie, et ils n'hésitaient pas à le lui faire ressentir, lui répétant de nombreuses fois qu'elle ne pourrait jamais comprendre leur lien. Alors bien sûr, la dispute faisait ressortir cette jalousie. La boule dans sa gorge se reforma. Non Zoey ! Tu ne pleureras pas !

Et puis Mael lui dit pourquoi il s'était mit à fumer et la surfeuse se sentit... Pathétique. C'était de sa faute ? Il fumait parce qu'elle était partie de la maison ? Jamais elle n'aurait imaginé ça. Comment n'avait-elle pas pu voir à quel point son absence affectait son frère ? Elle faisait vraiment une soeur de merde. "Mael, Je..." Elle ne savait pas quoi dire. Elle essayait de chercher ses mots, réfléchir à ce qu'elle pouvait rien dire, mais rien ne venait. Elle s'approcha de lui avant de le prendre dans ses bras doucement, comme si elle avait peur qu'il l'envoie à nouveau chier. "Je suis tellement désolée. Tu as raison, je suis une sombre idiote... Je suis nulle comme soeur. Jamais je n'aurais pensé que je puisse te manquer autant...". Elle tenait fermement Mael dans ses bras maintenant, comme si elle pouvait transmettre toute ses émotions et son amour pour lui par le biais de cette étreinte. "Tu sais que je t'aime, hein ?" Elle s'en foutait si elle avait l'air niaise en disant ça, mais pour Zoey, on ne disait jamais assez aux gens qu'on aime qu'on les aime.

A nouveau, Mael fit une remarque cinglante, Zoey ressera un peu plus son étreinte. Bon sang, elle s'en voulait tellement. Il n'y aurait jamais assez de mots sur terre pour exprimer son sentiment en ce moment et à quel point elle se sentait misérable. "Je suis tellement désolée Mael..." dit-elle une énième fois.

@Mael Whanau




Présence réduite jusqu'au 31 octobre






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 46 points et j'ai balancé : 401





@Zoey Whanau




Message(#)Sujet: Re: Maey || It ain't a cigarette, no.    Dim 3 Sep - 23:03


It ain't a cigarette, no.

I don't give a fuck about your opinion

Mael ❀ Zoey


Vendredi, 15h00
L'adolescent vit très bien le visage de sa sœur changer suite à sa méchanceté, et pourtant, il fit comme si de rien n'était, car bien que les émotions de son aînée le touchait, il commençait à se demander si Maya n'avait pas raison en prétendant que la sensibilité de Zoey n'était que de la comédie. C'était trop et trop souvent. Certes, ils passaient leurs vies à se disputer mais quand même, elle devait bien être habituée à ses réflexions cyniques à force non ? Ça faisait quoi, deux ans que cette situation durait, et malgré cela elle restait toujours aussi fragile...? Il y avait de quoi douter de son honnêteté Maya avait raison.
D'ailleurs, voilà qu'elle était mêlée à la conversation contre son gré, le brun haussa donc les sourcils lançant un regard noir à sa sœur avant de lui répondre "Maya, ELLE, aurait eu l'intelligence de supposer que le match était annulé, plutôt que de faire la cruche comme toi. Je sais pas c'est évident, non ? C'est comme si je te demandais "oooh tu vas pas faire de surf?" alors que ta planche pourrie a finie par se casser. Et puis, de toute façon, elle elle essaie de me comprendre contrairement à toi qui ne fait que me pointer du doigt." il savait parfaitement que l'attaquer sur le surf en plus de son rôle de sœur risquait de la faire craquer, mais au fond... il s'en fichait un peu... Il voulait qu'elle ressente l'amertume qu'il avait pour elle.

Et puis, alors qu'il allait de plus en plus loin dans les déclarations, elle finit par le prendre dans ses bras, et cette étreinte lui fit un bien fou. Cela faisait tellement longtemps que sa soeur n'avait pas eu de geste de ce genre envers lui qu'il en était ému. "C'est pas très grave... J'aurais aimé que tu cherches à comprendre un peu plus mais bon..." il haussa les épaules sentant un nœud se former dans sa gorge. Et puis elle prononça cette formule d'amour et il leva les yeux pour la regarder avant de lui répondre tout aussi sérieusement "Bah... c'est pas tout à fait l'impression que tu me donnes... Enfin aujourd'hui un peu plus... Mais d'habitude pas trop... Tu viens plus jamais me voir dans ma chambre... Tu ne joues plus avec moi... Tu ne m'envoies jamais de message, tu ne m'appelles pas... On ne fait rien ensemble et la dernière fois quand j'ai voulu que tu viennes dîner tu m'as dis que tu venais déjà le dimanche... Alors non pas vraiment..."
Lorsque le câlin redoubla d'intensité Mael gagnait en joie, c'était quand même chouette d'avoir le droit à une étreinte de sa grande sœur alors il la serrait lui aussi, le plus fort possible.
© Fiche par Shirosaki
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 88 points et j'ai balancé : 2035

Message(#)Sujet: Re: Maey || It ain't a cigarette, no.    Lun 18 Sep - 20:44

La situation empirait, Zoey en perdait le contrôle et ça lui faisait peur. Tous les deux étaient aussi bornés l'un que l'autre et ne lâchait rien. Ça allait mal finir. Putain, la journée avait pourtant plus ou moins bien commencé , elle était de bonne humeur, pourquoi avait-il fallu que ça dégénère comme ça ? Pourquoi fallait-il que dès qu'elle parle à Mael ou à Maya, cela finisse en engueulade ? Pourtant, elle faisait des efforts pour que tout aille pour le mieux, mais elle avait le sentiment que c'était aussi utile que pisser dans un violon. Et puis encore, et comme d'habitude, Mael prit la défense de Maya. Elle pouvait le comprendre, c'était sa jumelle, ils avaient un lien qu'elle n'aurait jamais avec eux, mais elle ne pouvait pas s’empêcher d'être jalouse, d'être de trop, et ça c'était quelque chose qui la pesait beaucoup, même si elle était trop fière pour l'avouer. Et dans le fond, c'était peut-être une des raisons qui l'avaient pousser à quitter le nid familial. Certes, elle voulait son indépendance,  mais elle en avait assez d'avoir cette impression d'être la pièce rapportée de la famille, même si elle l'aimait plus que tout au monde. "Oui, tu as raison, Maya aurait sû, car Maya est parfaite..." dit-elle avec un ton aigri."Tu as raison, je suis débile et je ne te comprends pas je ne sais même pas pourquoi je perds ton temps à me parler..." Elle avait la voix cassée mais essayait de ne pas pleurer. Elle en avait assez d'être aussi émotive et ce serait bien mit des claques. Elle n'avait même pas relever la remarque de Mael par rapport au surf, de toute façon, ça n'aurait qu'empirer la situation, donc elle préférait l'éviter.

"Je suis vraiment désolée" répéta-t-elle toujours en serrant son frère dans ses bras. Elle devait avoir l'air ridicule à dire ça en boucle, mais c'est ce qu'elle ressentait vraiment et elle ne savait pas ce qu'elle pouvait dire d'autre. "Tu sais, si je passe moins à la maison c'est parce que j'ai moins le temps. Entre le surf, les cours, les associations, etc. Mais bon, tu as raison, j'ai été trop absente ces derniers mois. J'ai trop fais la fête et je ne suis pas assez venue voir ma famille." Elle inspira profondément avant de reprendre "Et puis d'un certain côté, je me dis que toi et Maya vous êtes grands maintenant, que vous n'avez pas envie de m'avoir dans vos pattes. Je me disais que tu te sentais peut-être trop vieux pour vouloir jouer avec ta débile de soeur. Je me rends compte que j'ai pensé à ta place... C'est nul... J'en suis vraiment désolée. Tu as tout les droits de m'en vouloir." Elle s'arrêta de parler avant de reprendre sa respiration. Au final, même s'ils venaient de s'engueuler, c'était pour le mieux. Ainsi, ils pouvaient mettre les choses à plat et crever l'abcès. Jamais Zoey n'aurait pu imaginer que Mael ressente une telle chose. Elle était contente de lui en avoir parlé. Elle desserra son étreinte avant de lui ébouriffer les cheveux, comme quand ils étaient petits. "Sinon, tu sais que tu peux passer à la coloc quand tu veux. Je te l'ai déjà dis ça, pourquoi tu ne passe jamais ?" demanda-t-elle un peu curieuse

@Mael Whanau




Présence réduite jusqu'au 31 octobre






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 46 points et j'ai balancé : 401





@Zoey Whanau




Message(#)Sujet: Re: Maey || It ain't a cigarette, no.    Lun 25 Sep - 12:17


It ain't a cigarette, no.

I don't give a fuck about your opinion

Mael ❀ Zoey


Vendredi, 15h00
Le gamin commence à être agacé de voir son aînée s'acharner sur sa jumelle alors que cette dernière n'est même pas présente pour se défendre. Il lance un regard noir à la jolie surfeuse avant de lui lancer méchant Fous lui la paix à Maya. Espèce de vieille cruche. Tu passes ton temps à chercher les emmerdes et à chouiner quand elle arrive. Et à son sens, c'était la vérité. Il ne se rendait pas compte qu'il en demandait beaucoup trop à Zoey. Et que c'était justement parce que la situation était extrêmement tendue entre eux qu'il était si agacé devant son comportement. Pourtant la jolie Zoey ne méritait certainement pas de s'en prendre plein la tronche comme ça. Mais ça, Mael était de bien trop mauvaise foi pour le réaliser. C'était un môme immature et fier au possible alors forcément, ils étaient bien mal barré pour que la situation s'améliore. Il allait répondre d'une manière tout aussi méchante que les précédentes lorsque Zoey déclara ne plus vouloir lui adresser la parole mais quelque chose le retint. Il n'aurait pas su mettre le doigt dessus mais ça émanait de Zoey. Elle semblait si épuisée que quelque part. Il était touché de son mal être. Elle restait sa grande sœur après tout...

Et il mit un moment à garder le silence, même dans les bras réconfortant de sa sœur, même en l'entendant encore s'excuser. Ce qui le fit tiquer, c'est lorsque Zoey prétendit ne plus avoir assez de temps pour venir les voir. Alors comme ça elle avait le temps pour faire des soirées mais pas pour voir sa famille. Il eu alors une mine boudeuse, fusillant sa sœur du regard, cette excuse là ne lui plaisait pas du tout. Mais la brune finit par clarifier, et il eu un léger sourire, oui, elle reconnaissait enfin qu'elle était trop absente du domicile et ça, ça faisait plaisir à Mael. Peut-être qu'enfin sa grande sœur reviendrait plus souvent les voir. Néanmoins il la laissa poursuivre, attendant impatiemment le reste de ses explications. C'était déjà plutôt bien partit. Puis elle déclara qu'elle pensait que lui et Maya ne voudrait sûrement pas la voir dans leurs pattes. Il eut un petit sourire amusé. Eh bien, je t'avouerais que Maya n'a aucune envie que tu viennes l'embêter. Mais ce n'est pas mon cas.
J'ai encore besoin de toi et j'aurais sûrement besoin de toi longtemps encore...
Le jeune Whanau avait toujours eu beaucoup de mal à s'exprimer sur ce qu'il ressentait, pourtant cette fois, c'était passé comme une lettre à la poste. Après deux années à se tuer pour trouver comment attirer l'attention de sa grande sœur, il avait enfin réussi à lui dire ce qu'il ressentait et c'était un véritable soulagement. Et puis, elle finit par lui demander pourquoi il n'avait jamais prit l'initiative de venir la voir à la coloc. Il baissa alors les yeux, honteux. "Bah je me disais que tu disais ça comme ça mais que tu voulais pas que ton bébé de petit frère débarque chez toi alors que t'as enfin réussi à te débarasser de lui." Il avait eu tort de penser ça et il se mettait petit à petit à le réaliser.
©️ Fiche par Shirosaki
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 88 points et j'ai balancé : 2035

Message(#)Sujet: Re: Maey || It ain't a cigarette, no.    Lun 9 Oct - 21:21

Zoey recula, choquée par ce que Mael venait de lui dire. Bien sur, elle aurait du s'y attendre. Mael défendait encore et toujours Maya. Parfois, elle aimerait bien que l'inverse se produise, mais c'était beaucoup trop utopiste. Mais là, la soudaineté de ses propos, le ton employé, avaient vraiment ébranlé la jeune femme. Même si elle essayait de tenir, elle craqua et sortit ce qu'elle avait sur le coeur.  "Tu sais quoi Mael ? Va te faire foutre... Tu peux continuer à défendre Maya, j'en ai plus rien à carrer maintenant... Continue à te rapprocher d'elle, te foutre de ma gueule et faire tout ce qu'elle te dit comme un petit chienchien, tu as raison. Maya passe son temps à se moquer de moi et me détester, mais bon, c'est pas grave, je devrais avoir l'habitude maintenant. C'est pas comme si je me sentais déjà de trop dans cette fratrie de toute façon." Elle haussa les épaules, abandonnant. Elle se demandait à quel moment leur relation avait pu basculer comme ça. Avant, ils s'entendaient si bien, faisant les quatre cent coups ensemble, du moins c'est le sentiment qu'elle avait. Si ça se trouve, tout ça, elle l'avait juste imaginé. Elle essuya les larmes qui coulaient le long de ses joues, elle ne s'était même pas rendue compte qu'elle s'était mise à pleurer, elle se sentait pathétique.

Zoey sourit doucement quand Mael lui dit que Maya ne devait pas avoir envie qu'elle traine dans ses pattes. Cela ne l'étonnait pas et il ne fallait pas être médium pour le deviner. Toutefois, elle sentit un peu son coeur se réchauffer quand Mael lui dit qu'il aimerait bien la voir un peu plus.  "Fais attention , je pourrais te prendre au mot et je viendrais te voir tout les jours, 24h/24, tu finirais par en avoir marre." Blague à part, elle prit la main de son frère avant de le regarder avec un petit sourire "Mais Mael, tu sais très bien que je serais toujours là pour toi, même si on ne vit plus sous le même toit. C'est mon rôle de grande soeur après tout." dit-elle avant de lui faire un clin d'oeil et lui donner un petit coup de coude. Zoey secoua la tête quand son frère lui dit qu'elle ne pensait qu'elle ce qu'elle disait quand elle l'invitait à la coloc.  "Ne soit pas idiot Mael, tu seras toujours le bienvenue ! Mi casa es tu casa. Et tu sais, depuis le temps que je parle de toi, mes colocs meurent d'envie de te rencontrer."






@Mael Whanau




Présence réduite jusqu'au 31 octobre






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Maey || It ain't a cigarette, no.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'aime pas l'odeur d'la cigarette.. [Le Taré A La Cigarette]
» Stefan Jake Williams ► « J'aimerais être une cigarette pour naître au creux de tes mains, vivre sur tes lèvres et mourir à tes pieds. »
» Une erreur part souvient d'un rien... [Sohan]
» Vers la règlementation du commerce du tabac
» Big Bang Theory

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: Los Angeles :: Echo Park :: Résidences-
Sauter vers: