AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter pour le forum dans ce sujet
N'oubliez pas de commenter les pubs PRD et Bazzart et d'aller réclamer vos points
« HEY TOI LÀ !!! JE TE VOIS !!! Pose ce cookie tout de suite et inscris toi !! Nous on a mieux, on a des choco-suprème... »
N'oubliez pas d'envoyer vos secrets à Bitchcation.
Ne réclamez pas vos points, ils seront ajoutés automatiquement à la réception du MP!
La newsletter de juin est enfin là. N'hésite pas à aller la lire et la commenter !
Tu peux la retrouver par ici
Le groupe du mois est ici et le membre du mois . N'hésitez pas à aller les féliciter, ça vous donne des points!
Retrouvez la fiche de liens du membre du mois.
Prendre un scénario ou un pré-lien vous donnera 20 points à la validation de votre fiche.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
J'ai actuellement : 70 points et j'ai balancé : 54

Message(#)Sujet: How to say goodbye   Mar 20 Juin - 16:48


Hazel & Milo

How to say goodbye


Une nouvelle fois, il avait totalement échoué songea-t-il en posant son regard sur la personne qui dormait à ses côtés, dans cette chambre d’hôtel. Milo aurait aimé ressentir de la culpabilité ou du regret face à cet échec mais il n’en était rien. Il n’y arrivait tout simplement pas car dès qu’il posait son regard sur cette femme, l’amour et la passion l’empêchaient de réfléchir. Pourtant, il avait tout à perdre avec cette liaison surtout qu’Hazel se faisait chaque fois plus pressante pour qu’il quitte son épouse. L’allemand s’était alors résolu à mettre fin à leur histoire mais encore une fois, il avait été dans l’incapacité de prononcer les mots fatidiques. C’était au-dessus de ses forces tant il l’aimait. Il était complètement fou d’elle. Hazel était son fruit défendu, sa tentation du diable et il devait vivre avec. Etait-ce uniquement parce qu’elle ressemblait à sa défunte fiancée ? La réponse était non. Les premiers mois, il ne pouvait nier que cela avait pesé dans la balance mais il avait appris à la connaître et avait été depuis lors, séduit par sa personnalité. Cette passion le poussait chaque jour à rechercher la présence d’Hazel. Il ne pouvait lutter contre le manque qu’il ressentait. Alors pourquoi ne quittait-il pas sa femme dans ces cas-là ? La situation était beaucoup plus complexe songea-t-il en se dégageant de son emprise pour se relever, enfilant au passage son boxer et son pantalon. Il était en train de le reboutonner quand il s’aperçut que sa jeune amante était réveillée. « Tu es réveillée… Je m’excuse, je ne voulais pas te sortir de ton sommeil » dit-il d’un ton neutre. En toute honnêteté, il aurait préféré pouvoir s’eclipser avant qu’elle n’ouvre un œil. Il aurait ainsi pu écrire un petit mot qu’il aurait déposé comme à chaque fois sur son oreiller, puis, il lui aurait fait parvenir un bouquet de fleur ou un petit virement sur le compte qu’il lui avait ouvert quelques semaines auparavant. A présent, il sentait venir la discussion et les mêmes arguments.. Lâche ? Un peu mais c’était avant tout parce qu’il détestait se disputer avec elle. Il détestait l’idée qu’elle le menace de tout dévoiler à sa femme et que de ce fait, elle réduise leur relation
AVENGEDINCHAINS




MILO
Turn the page I need to see something new for now my innocence is torn.  
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 59 points et j'ai balancé : 176

Message(#)Sujet: Re: How to say goodbye   Mar 20 Juin - 18:05

Hazel dormait encore. Pour elle, elle était encore dans sa chambre, dans son appartement. Aujourd'hui était jour de repos, le week-end. Un week-end qui aurait pu être parfait si elle l'avait passé avec son adorable amant mais elle savait que ce ne serait pas le cas. Ce n'est jamais le cas. Pas de week-end en amoureux, pas de vacances loin de Los Angeles, pas de projet, rien du tout. Tout ce dont elle avait le droit c'était du sexe en grande quantité. Parfois, Hazel s'appelait elle même son « vide couilles ». Parce qu'à ses yeux, c'était tout ce qu'elle était. Du sexe et de l'argent. Hazel ne se gênait même plus pour dire qu'elle était la putain d'un riche. Elle, elle voulait tout arrêter. Enfin, pas arrêter dans le sens où ils devaient se séparer. Qu'il quitte sa connasse de femme qui ne lui sert à rien. Il en avait une toute belle, toute jeune accrochée à son bras. Peut être que le statut social de Hazel ne lui donnait pas envie. Chaque jour, Milo lui donnait des raisons de penser qu'il ne l'aimait que physiquement. Et qu'elle lui revenait quand même moins cher qu'une Miley Cyrus et Léa Seydoux dont n'importe qui peut profiter. Là, il se sentait exclusif. Hazel ouvrit un œil en sentant le lit remuer et observa l'allemand s'habiller. Doucement, elle redressa son visage et braqua son regard endormi dans le sien, pas franchement heureuse de le voir tenter de filer à l'anglaise. « Tu ne voulais pas ? Mais tu n'hésites pas à me laisser dans un motel miteux... » Cracha la blonde. Ça aurait put être un réveil plein de douceur, un réveil câlin. Mais non, Milo décidait de prendre la poudre d'escampette en lui laissant un vulgaire petit mot sur l'oreille. Comme si ça suffisait à Hazel. La jeune femme reposa sa tête sur l'oreiller, se détournant de Milo. « Aller, casse toi, retourne voir ta femme. Va la rassurer que tout va bien. Perds pas de temps à me laisser ton mot à la con. » Pesta t-elle en soupirant, refermant les yeux. Elle espérait au moins pouvoir dormir une heure ou deux encore. Puis après, elle irait à Venice pour se payer un bon petit déjeuner. Peut être qu'elle irait pleurer dans les jupes de sa sœur.





   

   To all the things I lost on you
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 70 points et j'ai balancé : 54

Message(#)Sujet: Re: How to say goodbye   Jeu 22 Juin - 23:18


Hazel & Milo

How to say goodbye


Milo aurait préféré qu’elle ne se réveille pas car il ne voulait pas lire l’espoir puis la déception dans son regard. A chaque fois, il était un peu plus difficile pour lui de la quitter, de ne pas chercher à lui offrir ce qu’elle désirait le plus en somme : un peu de normalité. Ils n’étaient pas un couple normal, ils n’étaient même pas un couple. Elle était sa maîtresse, rien d’autre se sermonna-t-il. Pourtant, quand il posait son regard bleuté sur elle, il ne voyait pas une amante de passage, il voyait la femme qu’il aimait et auprès de laquelle, il n’osait confier ses sentiments. Il savait ce qui se produirait : il perdrait tout. Sa femme demanderait le divorce, son beau-père le détruirait mais au-delà d’une perte financière, il savait qu’il la perdrait elle. Comme il avait perdu sa fiancée. Milo était maudit : dès qu’il était heureux, la vie se chargeait de lui rappeler qu’il n’avait le droit à rien. « Il n’est pas si miteux que cela » jugea-t-il bon de répondre pour avoir en quelque sorte, le dernier mot. Pathétique certes mais il avait ce besoin presque naturel d’imposer son point de vue ou sa façon de faire aux autres. Certains appelleraient cela du leadership d’autre des manières de tyran. « Pourquoi réagis-tu de la sorte ?! As-tu besoin de cela pour te sentir mieux ? » demanda-t-il d’un ton neutre en cessant de boutonner sa chemise pour mieux s’approcher d’elle et s’asseoir sur le bord du lit, sa main se posant naturellement sur sa hanche. « Hazel, tu le sais aussi bien que moi, si je reste, les choses vont devenir bien plus compliquées. Qu’attends-tu de moi ? Que je reste près de toi, que je te laisse croire que nous sommes un couple normal partageant une journée de vacances, inconscients de ce qui se passe autour d’eux ? Tu sais que l’on ne peut pas se le permettre » soupire-t-il. Par moment, il avait l’impression de devoir être le plus raisonnable des deux mais ne l’était-il pas de trop justement ? « J’aimerai pouvoir le faire » ajoute-t-il avant de faire une légère pause. « Je pourrais m’arranger pour me dégager un peu plus de temps voire quelques jours histoire que nous partions en vacances si cela peut te faire plaisir » tenta-t-il de l’amadouer. N’avait-il pas déjà promis ce genre de choses ? Sûrement. Il était prêt à toutes les belles paroles pour qu’elle ne les livre pas à sa femme.
AVENGEDINCHAINS




MILO
Turn the page I need to see something new for now my innocence is torn.  
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 59 points et j'ai balancé : 176

Message(#)Sujet: Re: How to say goodbye   Mar 27 Juin - 11:18

Milo arrivait à faire de l'humour. Hazel se retint légèrement d'esquisser un sourire pour ne pas céder. Elle n'avait pas envie de céder à quoi que ce soit aujourd'hui. Elle voulait Milo pour elle toute seule, que lorsqu'il se levait le matin pour la quitter c'était pour la retrouver le soir. La jeune femme avait besoin de lui à ses côtés et tout ça ne durait que depuis trop longtemps à son goût. La suite fut pire que ce qu'elle aurait pu imaginer. Serrant les dents, la blonde ne retint qu'une chose venant de Milo. Ils n'étaient pas un couple. Elle se demandait même s'ils en étaient un d'ailleurs. La blonde se redressa dans le lit et posa son regard sur le sien, l'observant à la fois blessée et furieuse. « Si tu voulais tant pouvoir le faire, tu ferais en sorte que ça arrive Milo. Sauf que tu ne fais rien ! Depuis un an maintenant tu ne fais rien !! Tu continues de mentir. Que ce soit à ta femme ou à moi. Ou même au monde entier ! » Cracha t-elle avant de se lever, dégageant furieusement sa main. La jeune femme attrapa ses affaires pour s'habiller, ricanant légèrement en l'entendant lui faire des promesses en l'air. « Oui, ça j'y croirais quand ça arrivera réellement. » Pourtant, elle arrivait à y croire encore. Qu'un jour il lui prendrait la main pour l'emmener dans un pays aux eaux turquoise. Qu'elle pourrait l'avoir pour elle seule, juste elle et lui. Juste eux. Hazel rêvait encore stupidement à des moments de câlins où Milo se projetait avec elle, où ils faisaient des projets de couple. Se marier, faire un bébé, partir en voyage, sortir au cinéma sans craindre que des caméras ne filment leur romance et que ça détruise ce que Milo craignait de perdre. Hazel ne posait que peu de questions mais elle ne comprenait toujours pas pourquoi son amant s'entêtait à rester avec une femme qu'il trompait depuis des mois maintenant. Surtout qu'il n'avait jamais l'air bien heureux quand il revenait de chez lui pour se lover contre Hazel. Chaque fois qu'elle le récupérait, elle le récupérait plus tendu que jamais. Hazel n'osait pas demander ce qu'il pouvait bien se passer dans son foyer pour qu'il soit si tendu. « Tu sais Milo, un jour je ne serais plus là. Je me trouverai un homme avec des couilles. Et un homme libre. Un homme avec qui j'aurai de vrais projets. Des projets qui se réaliseront. Et ce jour là, il prendra ta place dans ma vie... » Rien de tout ça n'était vrai. Hazel voulait simplement lui faire peur, le faire réagir. Parce qu'elle savait au fond de son cœur que Milo ne pourrait jamais être remplacé par qui que ce soit.





   

   To all the things I lost on you
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 70 points et j'ai balancé : 54

Message(#)Sujet: Re: How to say goodbye   Mar 27 Juin - 19:47


Hazel & Milo

How to say goodbye


Le mensonge, Milo détestait cela, c’était même ce qu’il exécrait le plus dans ce monde seulement, depuis un an, il mentait à tout le monde : à Hazel, à Evelyn, à son beau-père mais également à lui-même. N’était-ce pas le pire dans toute cette histoire ? Qu’il se mente à lui-même ?! Gwen lui avait dit un jour qu’il avait la faculté hallucinante à se voiler la face pour ne pas souffrir et ne pas regarder la vérité en face. Peut-être que c’était le cas avec Hazel, peut-être refusait-il de voir les choses en face pour ne pas devoir prendre de décision concernant l’avenir, leur avenir. Il avait perdu tous ceux qu’il aimait en quoi serait-il différent avec elle ? Il ne voulait prendre aucun risque. Ne pouvait-elle pas se contenter de ce qu’il pouvait lui offrir ? Elle voulait plus. « Arrête, c’est différent cette fois-ci, on ira en vacances toi et moi, rien que tous les deux, je te le promets. Accorde moi simplement un peu de temps » soupira-t-il en se relevant pour mieux s’approcher d’elle et déposer ses larges mains sur ses épaules comme pour l’empêcher de partir, de le quitter. Il ne supportait plus leurs disputes mais il supportait encore moins l’idée de lui dire qu’il l’aimait à en mourir et qu’il lui arrive quelque chose. Il était maudit, il ne pouvait le nier. N’était-ce pas pour cette raison que ses grands-parents n’avaient pas voulu de lui, préférant le confier à l’assistance publique. C’était il y a des années, il était un adulte à présent. Un homme bien plus vieux que son amante qui se jouait à l’heure actuelle de ses nerfs. « Je te l’interdis Hazel » déclara-t-il froidement en la forçant à lui faire face pour mieux prendre son visage entre ses mains. « Tu n’iras avec personne d’autre car tu es à moi Hazel. Tu es à moi ! A personne d’autre. Tu peux te voiler la face et prétendre qu’il n’y a rien entre nous mais tu sais que tu as tort. Ce que nous partageons là, tu ne le retrouveras avec aucun autre homme » ajouta-t-il en la foudroyant du regard. Elle n’avait pas le droit d’insinuer qu’elle ne serait pas toujours là pour lui ou qu’elle finirait par se laisser séduire par un autre homme. « Si tu fais ça, si tu me quittes alors ce n’est pas une mais tout un tas de maitresse que je glisserais entre mes draps. Elles me feront oublier jusqu’à ton existence… Est-ce cela que tu veux ? Que l’on s’oublie ? qu’on appartienne à d’autre personne ? Dis moi, c’est ça que tu veux ? » demanda-t-il avec urgence avant d’écraser ses lèvres sur les siennes car il redoutait qu’elle lui dise oui, qu’elle le rejette. Elle n’avait pas le droit de l’abandonner. Elle n’en avait pas le droit.
AVENGEDINCHAINS




MILO
Turn the page I need to see something new for now my innocence is torn.  
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 59 points et j'ai balancé : 176

Message(#)Sujet: Re: How to say goodbye   Jeu 29 Juin - 12:54

Parfois, Hazel se demandait si Milo avait conscience de tout ce qu'il se passait entre eux. La jeune femme sentait bien qu'il se voilait la face avec sa double vie et elle se demandait surtout si, le jour où il allait prendre conscience de tout ça, ce n'était pas lui qui allait la quitter. Peut être qu'il finirait par se trouver complètement ridicule. La blonde l'observa un moment avant de rouler des yeux, secouant son visage. Ses mots n'étaient que du vent. Ses promesses n'étaient que des paroles en l'air. Elles ne valaient plus rien. Il se mentait à lui même, il entraînait Hazel dans tout ça tout en refusant de la lâcher. La demoiselle tenta de se dégager de l'emprise de son amant mais elle fut contrainte de le regarder, plongeant son regard dans le sien alors qu'il devenait un brin brutal avec elle. « Ce que nous partageons Milo ? Tu veux dire, baiser dans un motel à la périphérie de la ville pour que personne ne sache que tu trompes ton handicapée de femme ? » Hazel se savait cruelle mais peut être que ça le ferait réagir dans ce cas. « Bien sur que je ne le trouverai chez aucun autre homme puisque le prochain n'aura pas besoin de se cacher ! Il n'aura pas honte lui ! » Cracha t-elle en dégageant ses mains pour qu'il la lâche, terminant de s'habiller. Hazel pouvait bien prétendre n'en avoir rien à faire de ses propos mais ce n'était pas le cas. L'idée que Milo puisse coucher avec d'autres femmes lui était insupportable mais elle savait également qu'elle ne devait pas faiblir. Elle devait le faire craquer, dusse t-elle emprunter la voie des mensonges et de la violence s'il le fallait. « Couche avec tout Los Angeles si ça te chante Milo, je m'en fiche... Tu ne m'appartiens même pas un peu !! Sérieusement Milo, est ce que tu te rends compte que c'est pas une vie normale ?! On se croirait au Moyen-Âge où je ne suis que la maîtresse du Roi qui ne peut plus baiser sa femme mais ne peut pas divorcer parce que ce n'est pas les mœurs actuelles ! » Hazel en avait marre. Tellement marre que sa colère finissait par éclater. Jetant son sac à main sur le sol, la blonde sulfureuse hurlait après son amant. « Bon dieu Milo, c'est si compliqué de divorcer ?? Tu es riche, tu as de l'argent, tu peux faire ça en quelques semaines !!! Mais qu'est ce que tu attends bordel ??? Qu'est ce que tu attends ?? »





   

   To all the things I lost on you
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 70 points et j'ai balancé : 54

Message(#)Sujet: Re: How to say goodbye   Jeu 29 Juin - 22:20


Hazel & Milo

How to say goodbye


Hazel n’avait pas conscience de combien il se retenait de l’étrangler quand elle devenait aussi vulgaire concernant leur relation. Pour lui, ce qu’ils partageaient était magique même s’il répugnait à avouer que l’amour les liait. Il ne voulait pas en entendre parler, c’était trop lui demander. Aimer à nouveau, c’était prendre le risque de perdre cet amour dans des circonstances violentes. Son amante n’avait pas conscience du danger que c’était de le fréquenter, de l’aimer. En la tenant à distance, en limitant leurs rapports, il ne faisait que la protéger, les protéger. S’il ne mettait pas fin à cette relation, c’était bien parce qu’il en était incapable. L’idée qu’elle puisse aller voir ailleurs, qu’elle puisse s’éloigner de lui, cela le rendait malade et fou d’angoisse. Pourtant Hazel était jeune, elle avait tout loisir de rencontrer un homme qui ne serait pas aussi âgé que lui et surtout pas marié. Elle pourrait être heureuse loin de lui, il le savait mais il était trop égoïste pour tolérer cette perspective. « Je n’ai pas honte ! » protesta-t-il avec véhémence. Ce n’était pas la honte qui le poussait à se cacher mais bel et bien la peur. Celle d’être découvert et de perdre tout ce qu’il avait patiemment construit de ses mains. Hazel avait-elle conscience de tous les sacrifices qu’il avait du consentir pour en arriver où il en était ? Il travaillait bien plus dur que tous les autres car il devait constamment faire ses preuves et ne pas être relégué au titre : c’est le gendre du patron, normal qu’il ait le job. « Alors c’est ça que tu veux ? Que j’aille coucher avec tout Los Angeles ? » rétorqua-t-il avec un ton méprisant tandis qu’il se rendait vers la fenêtre pour tenter de focaliser son attention sur quelque chose de neutre afin de regagner son calme. Cette dispute ne menait à rien du tout. Dans quelques jours, elle se calmerait tentait-il de se rassurer. Un petit collier ou même une parure de bijoux et elle ne penserait plus ses mots. Il avait tort à en juger sa manière de lui hurler dessus. « Ne me parle pas sur ce ton Hazel » s’écria-t-il. « Cet argent ne m’appartient pas ! Si je divorce, je perds tout ! Ma position sociale, ma richesse, tout ! Je serais un homme fini !! » s’écria-t-il à son tour. Il refusait d’être à nouveau cet orphelin montré du doigt. « Je me suis battu toute ma vie pour en arriver où j’en suis et tu veux que j’abandonne tout cela ? Dans un an, qui me dit que tu ne trouveras pas un amant plus jeune ? » ajouta-t-il car c’était également une de ses craintes : Hazel l’abandonnant pour un homme de son âge. Et puis, il y avait toujours cette angoisse qu’elle ne meurt s’il s’autorisait enfin à vivre réellement de cette passion, de cet amour.
AVENGEDINCHAINS




MILO
Turn the page I need to see something new for now my innocence is torn.  
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 59 points et j'ai balancé : 176

Message(#)Sujet: Re: How to say goodbye   Dim 2 Juil - 13:04

Les mots avaient besoin de sortir, Hazel avait besoin de s'exprimer, d'exploser contre Milo. Parce qu'à ses yeux, il n'était pas sincère avec elle, il se contentait de jouer. Dans la têt de la blonde, ce n'était toujours pas évident de comprendre les raisons qui le poussaient à rester avec elle comme s'ils partageait quelque chose de réel. Si ce n'était pas la honte d'assumer cette relation, c'était quoi alors ? Hazel ne comprenait pas mais elle savait trop bien qu'elle n'obtiendrait jamais de réponse concrète. Du moins des réponses qui la satisferaient. « Vas y Milo, fais ce que tu veux... » Non, elle n'avait pas envie qu'il couche avec d'autres femmes. Il était à elle et à elle seule. Elle jurait devant Dieu de le tuer si jamais il osait aller voir ailleurs. Mais elle, elle ne se priverait pas si elle le pouvait. Ce serait sûrement de la vengeance, rien de plus. Une vengeance qui foutrait tout en l'air assurément. Mais Milo était à elle, elle était capable de tuer si jamais on venait à lui voler. Elle le partageait assez. Même si la colère lui faisait dire n'importe quoi, elle n'avait aucune envie de le perdre. La blonde sursauta presque en l'entendant crier, ne s'y attendant pas du tout. Elle observait son amant en clignant des yeux, l'écoutant avant de froncer les sourcils. « Alors sois pauvre Milo !!! Je me fiche de ton fric putain, je veux arrêter de te partager !!! » Elle manqua de s'étouffer en l'entendant parler comme s'il ne comptait pas pour elle. Sentant les larmes monter à ses yeux, la blonde ramassa son sac à main et le colla sur son épaule avant d'attraper ses chaussures, restant pieds nus. « Alors si tu penses ça, c'est que je suis rien de plus que ce que tu refuses de voir. Une Miley Cyrus et Léa Seydoux qui s'accroche à toi par intérêt... » Cracha t-elle. Mais ça la blessait elle même de dire ça. Elle tourna les talons et quitta la chambre pour rejoindre sa voiture, cherchant ses clés dans son sac, les mains tremblantes. Elle se retenait beaucoup de pleurer, espérant s'éloigner pour pouvoir éclater en sanglots loin de Milo.





   

   To all the things I lost on you
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 70 points et j'ai balancé : 54

Message(#)Sujet: Re: How to say goodbye   Mer 5 Juil - 21:45


Hazel & Milo

How to say goodbye


Il n’aimait pas les conflits, il ne les avait jamais aimés. Milo était le genre d’homme à asseoir son autorité d’un regard, d’un geste. Il n’avait pas besoin d’élever la voix pour être respecté mais avec Hazel, tout était différent. Il se sentait dans la peau d’un jeune premier à chacun de leur rencontre. A ses côtés, il avait l’impression de devoir tout conquérir, de devoir tout gagner à la force des bras. Elle était un challenge à elle toute seule bien qu’il ne la percevait pas comme quelqu’un d’acquis ou un trophée. Loin de là. Il savait également qu’elle n’en avait pas après son argent bien qu’il la payait pour la faire taire seulement, c’était trop lui demander de tout perdre. Il ne pouvait pas. Il ne le souhaitait pas. « Tu sais très bien que je n’ai plus aucune vie intime avec ma femme » grommela-t-il comme si cela pouvait tout résoudre entre eux. Hazel était la seule qu’il touchait, qu’il aimait même à son corps défendant. « Hazel, n’en fait pas tout un mélodrame, par pitié » lâcha-t-il en la voyant quitter la chambre de ce motel. Désabusé, attristé, il ne savait pas quoi faire. La suivre pour l’empêcher de partir serait donner un nouveau tournant à leur relation et il craignait que les choses n’en deviennent que plus fortes entre eux. « Bon sang !! » s’écria-t-il avant de sortir et de claquer la porte de leur chambre pour mieux la rattraper alors qu’elle se trouvait près de sa voiture. « Ne pars pas » implora-t-il avant de la prendre dans ses bras. Il détestait l’idée de la faire pleurer. « S’il te plait, je n’ai besoin que de toi dans ma vie… accorde moi encore du temps, j’ai besoin de temps » soupira-t-il. Oui, du temps pour savourer leur relation, du temps pour l’aimer avant de la quitter pour son propre bien. Hazel lui était bien trop précieuse pour qu’il prenne le risque de la mettre en danger. « Je ne veux pas te perdre » murmura-t-il contre ses cheveux.
AVENGEDINCHAINS




MILO
Turn the page I need to see something new for now my innocence is torn.  
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 59 points et j'ai balancé : 176

Message(#)Sujet: Re: How to say goodbye   Jeu 6 Juil - 13:23

Hazel se fichait pas mal qu'il n'ait plus aucune vie sexuelle avec sa femme. Il restait enchaîné à elle sans pouvoir vivre tranquillement sa vie avec Hazel. Et ça, la blonde ne le supportait pas. Elle ne trouvait pas ça juste qu'ils aient besoin de se cacher pour profiter l'un de l'autre. Oui, Hazel était follement amoureuse de lui mais ça la déchirait de rester sans nouvelles durant plusieurs jours, de devoir attendre qu'il se libère pour profiter de lui alors que sa femme ne lui procurait plus rien. C'était cruel que Hazel ne puisse vivre le parfait amour alors qu'elle ne demandait que ça. L'âge ? Elle s'en fichait complètement. Elle aimait Milo, elle le voulait rien que pour elle et elle ferait n'importe quoi pour ça. Occupée à essayer d'ouvrir sa voiture tout en pleurant comme une gamine, Hazel se détestait d'agir de cette manière. Un hoquet de surprise s'échappa de ses lèvres alors qu'il venait de la prendre dans ses bras. Elle pinça les lèvres en l'entendant. Finalement, Hazel se tourna vers lui, l'observant. Elle ne croyait plus à ses promesses, elle savait qu'elle devait prendre les choses en main, même si ça allait la détruire définitivement. En une année, Hazel n'avait eu que Milo dans sa vie. D'ailleurs, il était sa relation la plus sérieuse. La blonde soupira, posant ses mains sur les épaules de Milo. « Je te laisse juste un mois Milo. Un mois pour régler tout ça. Après ça, nous deux, c'est terminé... » Même Hazel ne croyait pas en ses propres mots. Même elle, savait au fond d'elle que dans un mois, rien n'aura changer, qu'ils se disputeraient, qu'il lui promettra monts et merveilles, qu'elle ne le croira pas, qu'elle le menacera de la quitter et que rien n'arrivera. Cette menace de le quitter dans un mois s'il ne se bougeait pas était une sorte de trêve pour elle. Plus de disputes avant le mois prochain. La blonde savait que ça se passerait de cette façon. Mais elle avait besoin de profiter de lui. Souriant doucement, elle remonta ses mains vers son visage pour lui caresser les joues avant de l'embrasser. « J'ai faim Milo... » Souffla t-elle en se collant contre lui, le câlinant avec amour.





   

   To all the things I lost on you
Revenir en haut Aller en bas
 
How to say goodbye
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» I think that it's time to say goodbye [Libre]
» Goodbye my old friend...
» 08. I guess this is goodbye
» Kiss me goodbye [PV Natasha]
» Goodbye my lover ~ Goodbye my friend /Dawn/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: Where L.A Stops :: To infinity and beyond-
Sauter vers: