AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter pour le forum dans ce sujet
N'oubliez pas de commenter les pubs PRD et Bazzart et d'aller réclamer vos points
« HEY TOI LÀ !!! JE TE VOIS !!! Pose ce cookie tout de suite et inscris toi !! Nous on a mieux, on a des choco-suprème... »
N'oubliez pas d'envoyer vos secrets à Bitchcation.
Ne réclamez pas vos points, ils seront ajoutés automatiquement à la réception du MP!
La newsletter de juin est enfin là. N'hésite pas à aller la lire et la commenter !
Tu peux la retrouver par ici
Le groupe du mois est ici et le membre du mois . N'hésitez pas à aller les féliciter, ça vous donne des points!
Retrouvez la fiche de liens du membre du mois.
Prendre un PV, un scénario ou un pré-lien vous donnera 20 points à la validation de votre fiche.
Rejoindre les Lucas vous donnera 70 points à votre validation. Rejoindre les Disney ou Hitchcock vous donnera 50 points.

J'ai actuellement : 216 points et j'ai balancé : 68

Message(#)Sujet: New beginning - Ethan & Kate   Ven 30 Juin - 4:08


Le temps passait et pourtant le sommeil de Kate ne revenait pas complètement... Elle avait beau tourner et se retourner dans ses draps, il y avait des nuits où la silhouette de son agresseur ressurgissait dans son esprit, se penchait encore dans l'ombre au dessus d'elle, et il n'y avait rien à faire pour qu'elle puisse apaiser son cœur.
Les thérapies, ce n'était pas vraiment son truc, alors la Butler tentait de se convaincre que les cauchemars allaient disparaître, et endurait en silence l'angoisse dans laquelle l'avait plongé son expérience désastreuse.
Et puis un jour, une idée lui était venue : retrouver son sauveur.
Elle connaissait son nom, et sa réputation ne le rendait pas difficile à trouver, même s'il essayait surement, comme tous les artistes, de préserver sa vie privée... Kate avait des tonnes de préjugés sur ces personnages de scène, mais elle lui devait trop pour laisser cela l'empêcher de s'intéresser à son devenir.
Au fond d'elle, elle sentait qu'il pourrait peut-être l'aider encore, à résoudre son problème... Après tout, il était le seul à pouvoir la comprendre.

    - Ethan Kane ? Demanda-t-elle timidement à travers la porte, assez fort pour être entendue, mais pas suffisamment pour réveiller les voisins, au cas où quelques vieux se soient couchés tôt ce jour. Elle ne s'était finalement décidée que très tard, sur une impulsion, et se trouvait maintenant un peu mal à l'aise, seule dans un quartier qui ne lui ressemblait pas du tout, devant la porte d'un musicien, telle une groupie. Il y a quelqu'un ? J'ai besoin de parler à Ethan Kane...


Un bruit à l'intérieur lui révéla que l'endroit était en effet habité, et qu'elle avait été entendue... Elle oublia instantanément tout ce qu'elle aurait pu dire. A vrai dire, son plan n'allait que jusque là : frapper à sa porte.
Il n'était même pas certain qu'il la reconnaisse, ou veuille l'accueillir.
Il était peut-être occupé, tout simplement.
La porte s'ouvrit et le jeune homme apparut, la prenant de court. Kate rougit et bafouilla, remettant tant bien que mal ses pensées en ordre. La vue d'Ethan venait de faire remonter à la surface de sa mémoire des souvenirs qu'elle n'osait pas formuler.
Du sang, des murmures, des souffles, la douleur... Kate papillonna des cils en regardant ses pieds, pour chasser les larmes qui brulaient sa rétine.

    - Je ne sais pas si tu te souviens de moi... Commença-t-elle un peu maladroitement, craignant que son apparence esthétique soit légèrement différente de l'état dans lequel il l'avait trouvé ce soir-là. Instinctivement, elle toucha son ventre, là où l'arme avait laissé une cicatrice toujours visible. Kate Butler ?


A travers les gémissements de douleur, le temps que les véritables secours professionnels arrivent, Ethan lui avait demandé son nom, entre autre discussion sans aucun sens, que les gens se forçaient surement à avoir pour détourner l'attention d'un blessé sur son sort.

    - Est-ce que je peux rentrer ? Ajouta Kate d'une petite voix embarrassée, en jetant un coup d'œil aux alentours. Elle était restée assez longtemps à la vue des concierges du coin... Elle ne tenait pas vraiment à ce qu'une certaine application décrive avec détail sa présence et ne se renseigne plus sur ses raisons. Désolée mais je... Il fallait que je vienne.


Le dérangeait-elle ? Avait-il déjà de la compagnie ?
Elle profita peut-être d'un moment de surprise de son interlocuteur pour se glisser entre lui et la porte, en évitant soigneusement de le toucher.
Il était surement canon, dans son genre - mais ce n'était pas celui de Kate. Elle ne tenait pas à ce qu'il se méprenne sur ses intentions.
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 77 points et j'ai balancé : 82

Message(#)Sujet: Re: New beginning - Ethan & Kate   Ven 30 Juin - 17:42



Ça frappe à la porte. Je crois. Je suis en train de bosser sur une nouvelle composition, il est… putain il est bientôt 1h du mat’. J’ai oublié de manger, j’ai même pas vu le temps passer. Sur le coup, je tends juste l’oreille. Une voix de fille, qui veut parler à Ethan Kane. Merde, une fan. J’en ai pas souvent qui viennent jusque ma porte, sinon c’est que je les ai déjà croisées et que j’ai envie de les sauter. En général, quoi. Je suis pas des plus connus non plus, mon adresse ne s’arrache pas à prix d’or. Mais bon, à cette heure ? Une fille éméchée ? Une flic ? Non, elle l’aurait dit. Bon allez, je suis trop curieux pour faire le mort et maintenant mon estomac est réveillé. Je pose ma gratte et je me traine jusqu’à la porte d’entrée. Je suis juste en bas de jogging, pas de haut, pas de shoes. Encore qu’à cette heure d’hab, je suis en boxer ou à poil, donc la demoiselle a de la chance. Quoique je suis bien foutu alors c’est vraiment une chance de me voir torse nu. Je me fais sourire tout seul. Je jette un œil dans le judas quand même, je suis un peu parano depuis un an. Une brunette, je la reconnais pas, elle n’a pas l’air armée. J’ouvre.

Elle me fixe un moment, le rouge aux joues et bafouille. Ok, une fan. Je prends une pose de beau gosse alors que je devrais gueuler vu l’heure mais que voulez-vous, je suis pas si méchant. Ou mon égo prend le dessus, au choix. Me souvenir d’elle ? Je plisse les yeux, je l’observe un peu plus. On a couché ensemble ? Non, elle est canon, je me souviendrais. Et là elle me sort son nom. Je crois bien que je me décompose. J’ai l’impression que mon sang quitte tout mon corps pour aller se fourrer dans mes pieds. Je suis bloqué. J’ai fait abstraction de son visage, faut dire que cette nuit là j’ai surtout vu le sang qui la recouvrait. Après, j’ai du la voir dans un journal et encore, la photo était petite. On parlait surtout de moi : le guitariste héros ! ça nous avait fait de la pub, mine de rien. Mais qu’une semaine. Enfin, après on a encore eu de la pub mais moi j’en avais plus rien à carrer. Bref, tout ça pour dire que si j’ai pas retenu son visage, je ne pouvais pas oublier son prénom. Kate Butler, la fille à cause de qui, celle que j’aurais pas dû sauver.

J’ai même pas le temps de répondre qu’elle est déjà entrée dans mon loft. Je secoue la tête pour me remettre les idées en place et je ne ferme pas la porte.

« T’es pas la bienvenue ici. Qu’est-ce que tu me veux ? Si c’est me remercier, je m’en branle. »

Mon sourire a disparu, mon air beau gosse aimable aussi. Je me contiens pour ne pas exploser quelque chose. Je sais que c’est pas elle qui a tranché la gorge de mon frère, pas directement, alors en un sens si. Tout comme moi je l’ai fait. Et je comprends pas ce qu’elle fait là un an après ! Expérience style AA, revoir les gens du passé, blablabla. Rien à foutre.

« Tu peux pas rester. »

@kate Butler





I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 216 points et j'ai balancé : 68

Message(#)Sujet: Re: New beginning - Ethan & Kate   Dim 2 Juil - 18:59

Le plan improvisé de Kate s'arrêtait là : elle allait chez lui, sonnait, et il ouvrait. La suite, elle ne l'avait pas imaginé, pas prévue, pas anticipée... Mais si elle l'avait fait, elle ne se serait surement pas attendu à ce qu'il la mette à la porte immédiatement. Pourquoi tant d'animosité ? Avait-il espéré une visite plus tôt ?
Kate fronça les sourcils, et le dévisagea un instant avec un air interrogateur, légèrement naïf. Elle n'était pas particulièrement agressive, lorsqu'il ne s'agissait pas de ses affaires... Là, l'attitude du jeune homme la surprenait, et elle était suffisamment en détresse émotionnelle après cet effort de visite, pour qu'elle ne lui rappelle pas à l'instant quelques règles de politesse.

    - J'ai... J'ai apporté à manger, se rappela-t-elle soudain, en sentant le poids du sac qu'elle tenait dans la main. Elle cligna à peine les yeux, tachant de soutenir le regard du brun, intense, comme pour lui prouver sa détermination. Comme je savais pas trop... Enfin, j'ai amené un peu de tout.


C'était surement étrange, quand on ne savait pas que la jeune femme était propriétaire d'un restaurant très côté dans Westlake, et qu'elle s'intéressait de très prêt à sa cuisine, puisqu'elle même avait préparé et mis sous recettes pour ses chefs les plats qui apparaissaient au menu. Une nouvelle fois, sans attendre son approbation, elle se dirigea vers ce qui ressemblait à une table, et y posa ce qu'elle avait apporté, en poussant soigneusement quelques paperasses ou autres restes de repas - elle n'avait pas vraiment la tête à observer la décoration.
Il refusait qu'elle reste. Il l'avait sauvé et maintenant, il voulait qu'elle disparaisse... Trop tard, sans doute. Kate essayait de rassembler ses esprits, mais trop de choses, d'émotions, d'images, et même de discussions remontaient à la surface, et la faisait chavirer.

    - Désolée, je ne voulais pas... Commença-t-elle, en essayant de retrouver une contenance, pour se diriger vers la porte qu'il lui désignait très clairement. Malgré tout, une partie d'elle-même refusait d'abandonner si facilement. Elle allait se retourner quand elle marcha sur une bouteille vide, et s'écroula en sentant sa cheville faire un craquement bizarre. C'est pas grave...


Elle tenta de se remettre en marche, mais visiblement son pied refusait de se poser sur le sol, et elle se rattrapa tant bien que mal en agrippant le torse du Kane, qui s'était rapproché - surement pour fermer derrière elle.
Il avait une odeur particulière, qui ne lui était pas désagréable, et elle se surprit à le humer discrètement tandis qu'elle enfonçait ses doigts dans sa chaire pour essayer de parfaire un équilibre très compromis. Elle se souvenait de ce parfum, lorsqu'elle perdait ses sens, après l'agression, avant de s'évanouir - elle avait entendu sa voix, particulièrement forte, puis de plus en plus loin, alors que la fragrance de sa peau avait subsisté plus longtemps, jusqu'à la frontière de son inconscience.

    - Je ne peux pas partir, déclara Kate Butler pour contrebalancer ses propos, d'une voix qui ne laissait place à aucune contestation, le ton qu'elle usait pour donner des ordres à ses employés.


Elle ne parlait pas que de son infortune du moment, mais de toute sa démarche. Maintenant qu'elle était là, il fallait qu'elle sache si ce contact changerait quelque chose. Déjà, là, étrangement, contre lui, elle se sentait moins angoissée qu'à l'ordinaire, comme s'il avait éloigné sa peur de l'inconnu par sa seule présente, son contact. Kate n'interprétait pas plus loin que cela : elle devait juste en profiter pour explorer cette sensation, et découvrir comment la conserver.
Et elle ne le laisserait pas l'en empêcher, dusse-t-elle le convaincre par tous les moyens.
Croisant de nouveau son regard qui semblait toujours furieux, mais de bien plus près cette fois - assez près pour que son cœur s'emballe malgré elle sous la menace qu'il impliquait - Kate lui offrit un sourire désarmant, en partie crispé par la douleur.




I won't tell you the truth you want
Food is my only best friend
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 77 points et j'ai balancé : 82

Message(#)Sujet: Re: New beginning - Ethan & Kate   Mar 18 Juil - 15:29



Oui, je suis un odieux. C’est sûrement pas l’accueil qu’elle attendait mais je m’en tape. Je ne peux pas contrôler. Déjà que c’est difficile en ce moment car ça va faire un an que j’ai vu mon frère se faire égorger sous mes yeux, que je l’ai tenu dans mes bras sans pouvoir stopper cette putain d’hémorragie… Non, je peux pas être sympa. Même si mon ventre répond quand elle dit qu’elle a ramené à manger. Mais elle s’en fou, on dirait qu’elle ne m’entend pas. Elle commence à poser ses sacs sur la grande table. J’insiste : elle ne peut pas rester. Ah ça y’est ! Elle a retrouvé son ouïe et j’attends qu’elle reparte mais voilà qu’elle se prend le pied sur une bouteille qui traine là depuis je ne sais quand. On ne peut pas dire que je suis un pro du ménage, hein. Pour ça que j’engage quelqu’un. Bref, on s’en fou. Je suis tellement bloqué dans ma colère que je ne réagis pas pour l’aider. Putain elle se fou de moi ? Elle me fait un plan ou elle ne peut vraiment pas marcher ?

Elle se retrouve collée à moi et cette fois je réagis, un automatisme, pour l’empêcher de s’écrouler. C’est très étrange de la tenir dans mes bras, la dernière fois elle aussi était en sang. Bordel de merde ! Elle me sourit et je dois bien avouer qu’elle est canon cette meuf. Ça me perturbe encore plus. Je déglutis difficilement, mâchoires serrées. Au final, c’est un soupir qui m’échappe.

« Bon, vas-y entre. J’ai la dalle. »

On rentre, je claque la porte d’un coup de pied. Je la laisse prendre appui sur moi jusqu’à une chaise proche de la table. Après quoi, sans la regarder, je commence à ouvrir les sacs pour voir ce qu’il y a dedans. Ça sent bon, la vache. Je me demande quand même ce qu’elle attendait en débarquant chez moi à cette heure avec de la bouffe. C’est pas comme si on se connaissait. Certes je lui ai sauvé la vie mais on s’est jamais revus. Elle avait un an pour le faire.

« Pourquoi maintenant ? »

Cette fois je suis tourné vers elle, mon regard dur plongeant dans l’émeraude du sien. Non, je ne me laisserais plus perturber par sa belle gueule. Je veux qu’elle m’explique. Ou pas. Putain, j’aurais juste préféré qu’elle continue sa vie ! La mienne est bien assez compliquée comme ça.


@kate Butler





I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 216 points et j'ai balancé : 68

Message(#)Sujet: Re: New beginning - Ethan & Kate   Mer 19 Juil - 5:35

Assise sur la chaise sur laquelle l'a collée Ethan, de mauvaise grâce apparente, Kate dévisageait son hôte, en train d'ouvrir les sacs de nourriture. Il y avait là de quoi nourrir une bonne bande d'ados affamés, qui n'auraient surement pas appréciés la finesse des plats. Comme sa visite était également une façon de le remercier - ou de s'excuser maintenant, elle n'était plus trop sûre - elle avait tenu à ne pas lésiner sur la qualité ni sur la quantité.

    - Il faudra peut-être réchauffer certaines choses... Au four ce serait parfait, mais au micro-ondes ça ira plus vite, sinon... Enfin, au choix, tenta-t-elle d'expliquer, histoire de faire la conversation, et aussi parce qu'elle avait du mal à ne pas tout contrôler quand il s'agissait de cuisine. Si elle avait pu bouger, elle l'aurait sans doute fait elle-même, pour plus de sécurité, et s'assurer que ses assiettes seraient parfaitement traitées, et donc impeccablement délicieuses. Là, c'est les desserts, ajouta-t-elle en le voyant ouvrir un autre sac.


Encore une fois, la pâtisserie étant sa spécialité, elle avait concocté un assortiment plutôt appétissant de ses grands favoris. Un instant, elle fut prise par un doute en constatant la musculature du jeune homme, plus impressionnante qu'elle ne l'avait d'abord cru : mangeait-il un régime particulier à base de protéines en poudre, et allait-il la mettre à la porte pour oser lui mettre sous le nez de la crème insolemment sucrée ?
Elle utilisait dans son restaurant une majorité de produits biologiques, et faisait attention à ne pas faire ses sauces trop lourdes, mais il fallait bien avouer que niveau calories, des pommes de terre restaient des pommes de terre, même baignées dans un jus bien assaisonné au naturel.

    - Je n'arrivais pas à dormir, répondit la Butler, en guettant toujours d'un œil un peu inquiet les manipulation du Kane sur son travail. Il avait l'air de plutôt bien s'en sortir. Après tout, il avait été assez dégourdi pour la secourir, même si le ménage restait visiblement pour lui une qualité à développer. Oh, s'exclama-t-elle en comprenant qu'il ne parlait pas forcément de ce jour-ci, mais de l'année entière qui s'était écoulée. J'ai pensé au début qu'il valait mieux avancer et ne plus y penser... Mais ça ne marche pas.


Elle soutint son regard, en clignant légèrement des cils comme une fillette un peu perdue, interrogatrice : elle demandait de l'aide, encore une fois... La différence était que cette fois-ci, elle voulait aussi apporter la sienne, et lui rendre une partie de ce qu'il lui avait offert, en quelque sorte. Financièrement, s'il n'acceptait que ça... Mais elle était déterminée à faire quelque chose de plus symbolique, si elle trouvait une idée, à présent.

    - Du coup, euh... Merci ? Déclara-t-elle, avec une certaine hésitation, car elle ne savait pas trop comment il allait réagir. Il semblait potentiellement instable. Elle parcouru la pièce des yeux, embarrassée, pour éviter d'avoir l'air d'une potiche qui attend son approbation, et elle songea qu'elle pourrait surement mettre un peu d'ordre dans sa vie...





I won't tell you the truth you want
Food is my only best friend
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 77 points et j'ai balancé : 82

Message(#)Sujet: Re: New beginning - Ethan & Kate   Sam 22 Juil - 18:34



Genre je suis trop débile pour savoir que faut réchauffer certains plats. Je lève un sourcil et lui jette un regard sans relever. Je regarde tout ce qu’il y a pour voir ce que je vais me faire en premier. Sérieux, je sais pas combien elle croit qu’on était mais y’a de quoi faire plusieurs repas. Même avec mon gros appétit du moment, je ne boufferais pas tout. En tout cas, ça sent bon et ça va me changer des pizza et autres saloperies que je me fais souvent, à la va vite. Parce que comme le ménage, la cuisine ce n’est pas mon point fort.

Avant d’embarquer quoique ce soit dans la cuisine, je lui demande pourquoi maintenant. Sa réponse fuse mais ne me convient pas. Elle peut pas être sérieuse. Un instant je me demande si cette fille n’est pas devenue folle après son agression. Ou peut-être qu’elle l’était avant ? Ce serait bien ma veine : une belle gosse mais complètement psycho. Oh joie… Ah non, ses neurones se reconnectent et elle comprend ma question ou fait genre. Mais là encore ça ne me convient pas. Je ne sais pas ce qu’elle me cache mais je trouverais. Je suis du genre têtu. Et tenace. On se fixe un moment. Elle avec son air perdu, moi hargneux et méfiant.

Merci ? Je secoue la tête en soupirant. C’est pas du tout ce que j’attendais. Alors sans rien dire, je file dans la cuisine avec ce qui fait le plus envie. J’hésite à téléphoner à Ulysse pour lui raconter. Nan, ça fait trop gonzesse quand même ! Je vais m’en sortir comme un grand, comme d’hab.
Je la laisse un moment. Si elle observe mon loft elle verra que c’est bien celui d’un musicien : guitares, compositions, cd, même des vinyls et un vieux tourne disque que j’ai depuis des lustres, des peintures chelou – art totalement abstrait, des posters de musiciens et groupes, un ou deux bang, des capotes pas rangées, des fringues, et j’en passe. Pour les photos faut aller plus loin, vers mon coin chambre. Pas dit que je l’y invite vu qu’elle me foutrait plus les boules que la gaule, là…
Je reviens finalement avec la bouffe réchauffée et deux assiettes avec des couverts.

« Tu veux une bière ? Un soda ? »

Je la laisse me répondre et lui donnerais ce qu’elle veut. Enfin je me pose et je commence à manger. Ça ne sent pas que bon : c’est bon. Je laisse échapper un mmmm.

« C’est toi qui a cuisiné ? »


@kate Butler





I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire, This burning desire. I have spoke with tongue of angels, I have held the hand of the devil. It was warm in the night, I was cold as a stone. But I still haven't found what I'm looking for.
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 216 points et j'ai balancé : 68

Message(#)Sujet: Re: New beginning - Ethan & Kate   Sam 22 Juil - 20:58

Décidément, son sauveur était dur à attendrir... Pour quelqu'un qui s'était donné tant de mal pour qu'elle reste en vie, il ne semblait pas vraiment heureux qu'elle le soit, en fait. Le voyant quittant la pièce pour aller faire réchauffer les plats à la cuisine, Kate poussa un soupir de soulagement, comme si la tension qu'il maintenait entre eux l'avait empêché de respirer jusque là. Elle en profita pour jeter un regard curieux aux alentours : pour sûr, il aimait la musique, en tout cas.
Alors que son observation venait de s'arrêter à des paquets de préservatifs qu'elle avait mis quelques secondes à identifier, l'interrogation d'Ethan la fit sursauter - et rougir, pour le coup, puisqu'elle se trouvait prise en délit d'espionnage plutôt pervers, malgré elle.

    - De l'eau merci... De l'eau, ça ira, répéta-t-elle nerveusement, en sentant que sa gorge devenait un peu sèche de nouveau, avec l'atmosphère glaciale qui accompagnait sa présence. Merci, crut-elle bon de rajouter encore, quand il lui servit un verre translucide sans plus de cérémonie.


Profitant de cette contenance pour y cacher son visage, qui ne pouvait que trahir son embarras, Kate le fixa du coin de l'œil, craintive, alors qu'il portait la première bouchée de son carré de veau mariné à la sauce de langoustine et aux épices. En général, c'était une assiette qui faisait l'unanimité absolue... Mais avec lui, elle s'attendait à tout désormais, et avait une appréhension enfantine de le voir rejeter le mélange des saveurs avec véhémence.
Sa question provoqua un relâchement partiel des muscles de tout son corps, et elle tenta, pour la énième fois, en espérant un peu plus de succès, de se fendre d'un sourire amical.

    - Oui, je suis propriétaire d'un restaurant sur Westlake... S'empressa de répondre la Butler, avec une fierté toute contenue, empreinte d'une assez bonne dose d'humilité et d'enthousiasme pour ne pas rendre cette déclaration pédante. Le secret est dans la cuisson de la viande... Toujours.


Elle lui livra cette information avec l'innocence joyeuse de quelqu'un qui pense que cela va forcément ravir son interlocuteur de l'apprendre. Kate avait toujours été ainsi, prompte à partager sans aucune arrières pensées, pour l'amélioration des connaissances de tous. Elle ne cachait pas ses œuvres comme d'autres cuisiniers trop jaloux de leur art, bien au contraire... Pour elle, guider les autres vers une alimentation saine était un plaisir, qu'elle ne poussait pas non plus jusqu'au vice des grammairiens de passion, qui se gaussaient de corriger leurs interlocuteurs à la moindre faute d'orthographe.

    - Tu vis seul ? Se permit-elle soudain de demander en le coupant brusquement dans sa dégustation, en jetant ces mots comme s'ils lui brulaient les lèvres. Elle cherchait à faire la conversation, n'osait pas, et avait décidé de se lancer avant de se dégonfler avec la première chose qui lui passait par la tête. Enfin je veux dire, tu as peut-être quelqu'un... Euh, un colocataire... Ou un animal ?


Intérieurement, Kate se serait bien mis une gifle, pour essayer de se rattraper si lamentablement. Elle ne voulait pas qu'il croit qu'elle s'intéressait à sa vie sentimentale, ou se montrait trop indiscrète... Et la voilà qui mettait les pieds dans le plat, et s'y enfonçait encore d'une façon tout sauf crédible.
S'il avait pu arrêter de lui jeter des éclairs avec ses prunelles, néanmoins, cela aurait pu l'aider à se détendre, ou au moins à se sentir un peu plus à l'aise... Il n'aidait vraiment pas, malgré ses propres efforts pour se montrer chaleureuse. Elle devait lui apparaître totalement idiote, voilà la vérité qu'elle s'admettait sans chichis... Elle n'arrivait même pas à construire des phrases cohérences, ni à marcher sans se casser la figure... L'idée qu'il puisse penser qu'elle avait gardé des séquelles mentales de son attaque, peut-être, pour expliquer cette maladresse affreuse, l'horrifia soudain, et elle manqua de s'étouffer sur une gorgée d'eau fraiche, qu'elle avait porté à sa bouche justement pour prévenir d'autres bétises.




I won't tell you the truth you want
Food is my only best friend
Revenir en haut Aller en bas
 
New beginning - Ethan & Kate
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La parabole des ténèbres - partie 3 [Ethan]
» Ethan Fever - La folie est un art {OK}
» Mélodies du soir, alchimie des passions [Ethan]
» Ethan Hudson
» Kate Weasley [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: Los Angeles :: Los Feliz :: Résidences-
Sauter vers: