AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter pour le forum dans ce sujet
N'oubliez pas de commenter les pubs PRD et Bazzart et d'aller réclamer vos points
« HEY TOI LÀ !!! JE TE VOIS !!! Pose ce cookie tout de suite et inscris toi !! Nous on a mieux, on a des choco-suprème... »
N'oubliez pas d'envoyer vos secrets à Bitchcation.
Ne réclamez pas vos points, ils seront ajoutés automatiquement à la réception du MP!
La newsletter de Novembre est enfin là. N'hésite pas à aller la lire et la commenter !
Tu peux la retrouver par ici et la V12 ici
Le groupe du mois est ici et le membre du mois . N'hésitez pas à aller les féliciter, ça vous donne des points!
Retrouvez la fiche de liens du membre du mois.
Prendre un scénario ou un pré-lien vous donnera 20 points à la validation de votre fiche.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
J'ai actuellement : 102 points et j'ai balancé : 1793

Message(#)Sujet: Mate | Totally Spy   Mer 12 Juil - 23:25

Mabel était accoudée sur le compte du Dinner, feignant d'écouter un client qui lui racontait sa vie de long en large. En réalité, elle était plus en train d'observer ses ongles avec attention. Putain, à force de faire la plonge ces derniers étaient vachement abîmés et... Elle releva la tête, remarquant que le client la regardait avec insistance. Merde, elle croit qu'il venait de lui poser une question, il allait se rendre compte qu'elle n'avait pas écouté un mot de ce qu'il avait dit... Mais en fait, elle s'en foutait totalement de ce qu'il pensait d'elle. "Vous disiez ?" demanda-t-elle d'un ton agacée, après tout, il l'avait dérangé dans l'observation de ses cuticules. "Je voulais juste un peu de café..." Elle le resservit en soupirant avant de partir dans la cuisine. Elle regarda sa montre, il était 18 heures et des poussières, l'heure creuse... Elle s'ennuyait à mourir. Elle aimerait bien avoir une quelconque occupation pour tuer son ennuie.

Elle regretta quelque peu cette pensée quand son patron entra dans la cuisine avant de se diriger vers elle. Merde, à voir la lueur qu'il avait dans le regard, il avait une idée derrière la tête, et pas forcément des meilleurs. "Mabel, te voila ! J'ai besoin de toi et de ta discrétion. Tu vois le restaurant Cookie Factory ? En ce moment, il cartonne et je veux savoir pourquoi ! Du coup, je me disais que tu pourrais aller espionner un peu pour moi ?" La belle blonde adressa à son patron un regard qui en disait long sur le fond de sa pensée. Sérieusement ? Aller faire de l'espionnage chez un adversaire ? C'était quoi ce comportement puéril ? "Je suis obligée d'y aller ? J'ai plein d'autres trucs de prévu... Je dois... Hmmm..." Merde, elle n'avait aucune tâche, lui venant à l'esprit. Et de toute façon, elle savait que, quand son patron s'était mit une idée en tête, il était impossible de l'en dissuader. Elle soupira longuement avant de reprendre. "Bon, j'y vais...". Elle se dirigea vers la sortie mais son patron la héla au dernier moment "Tu devrais peut-être mettre une autre tenue que ton uniforme pour y aller, non ?" Ah oui, pour une fois, il disait quelque chose de pas con...

Après s'être changée, Mabel fila au Cookie Factory. Elle poussa la porte du restaurant avant de filer s'installer au comptoir avant de s'adresser à la personne en face d'elle "Bonjour, je bosse au Nickel Dinner et si je viens vous voir c'est parce que mon patron vous envoie vous espionner. Mais comme je trouve ça super con, je vais juste faire semblant de le faire..." Bah quoi ? Elle a bien dit qu'elle allait au Cookie Factory, mais pas qu'elle allait jouer le jeu de l'espionnage à fond. "Vous avez de la bière ?"






Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité

Message(#)Sujet: Re: Mate | Totally Spy   Ven 14 Juil - 12:51

Comme tous les soirs, Kate ne chômait pas dans sa cuisine. Elle avait beau avoir engagé le meilleur chef qu'elle avait eu en entretien d'embauche, et dont elle était pleinement satisfaite, elle ne pouvait s'empêcher de repasser toujours derrière lui, pour vérifier la qualité des assiettes qui partaient vers ses clients. Dès cette inspection finie, elle allait aider en salle, puis revenait mettre son tablier si l'affluence se faisait sentir sur le rythme d'exécution des plats.
Elle aimait la pression, courir de chaque côté, sans jamais se reposer, ni rien bâcler - concentrée sur ses obligations, elle en oubliait le reste, moins glorieux peut-être. C'était son équilibre, et elle le maintenait au mieux en usant du personnel dont elle disposait pour lui alléger la tâche... Et là, justement, il lui manquait une serveuse compétente et qualifiée, pour assurer le remplacement de son premier choix, qui avait eu la veille un accident de scooter lui ayant coûté une hospitalisation d'urgence. Avec le pronostic des médecins, qui n'incluait aucune blessures vitales, elle aurait néanmoins l'impossibilité de pratiquer son métier avec une jambe dans le plâtre, et cela pendant plusieurs mois.
Ce n'était donc guère le moment de la déranger, puisqu'elle devait elle-même assurer la distribution du menu et des sourires, et la tenue du comptoir, en plus de son planning de base. En bonne professionnelle, et par son caractère plutôt avenant, elle excellait néanmoins dans l'art de toujours être aimable avec sa clientèle.

    - Pardon ? Demanda-t-elle donc en écarquillant les yeux, lorsque les propos d'une nouvelle venue au comptoir l'interpelèrent. Kate arrêta tout net l'essuyage d'un verre brillant de propreté, pour lever son regard vers la jeune blonde qui venait de prononcer ces mots d'un air parfaitement détendu. Vous travaillez au Nickel Dinner ?


C'était à peu près tout ce qui avait captivé son intérêt. Une potentielle serveuse entrait dans son établissement et se présentait avec une spontanéité désarmante : cela ne pouvait être qu'un signe qu'elle était là pour la sauver !
La Butler dévisagea sa future employée théorique d'un coup d'œil expert, et la jugea appropriée. Un visage avenant, bien qu'une mine un peu blasée, et un corps mince qui semblait dynamique. Il n'en fallait pas plus pour occuper un poste vacant qui manquait désespérément de candidats !

    - Vous faites le service ? S'empressa de l'interroger la patronne, en posant cette fois ci les paumes de ses mains en appui devant elle, pour s'approcher avec conviction, et se donner la posture d'une certaine autorité. Je vous propose 3$ de plus par heure que votre salaire actuel quel qu'il soit, pour enfiler le tablier de la Cookie Factory dès demain. Avec un accord signé qui peut déboucher sur un contrat à durée illimité, selon vos performances et votre investissement, bien sur.


La brune n'était pas du genre à y aller par quatre chemins, quand elle voulait quelque chose, et c'était surement ce qui avait toujours fait son succès. Elle respirait l'honnêteté et la réussite à la sueur de son front... Les saveurs de son talent culinaire étaient à son image, leur présentation reflétant parfaitement leur qualité, avec un goût sincère et naturel.

    - Oh, une bière, évidemment ! Se souvint-elle soudain, en sursautant presque pour prendre une choppe et répondre aux attentes de celle qui était pour l'instant une cliente, et à qui elle devait quand même montrer l'exemple. Au fait, je suis Katherine Butler, la propriétaire, se présenta-t-elle avec un sourire un peu confus, en lui tendant la main droite, après avoir essuyé la mousse qui débordait de sa boisson, et l'avoir déposé devant elle, sur un sous verre aux couleurs des lieux. Vous pourrez rapporter que je n'ai pas de secrets... Mon restaurant marche parce que ce que nous offrons à la carte est bon, tout simplement, ajouta Kate, avec un amusement parfaitement visible.

Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 102 points et j'ai balancé : 1793

Message(#)Sujet: Re: Mate | Totally Spy   Ven 21 Juil - 15:44

Mabel était déjà avachie sur le comptoir, la tête reposant sur son poing, attendant une quelconque réponse de la part de la jeune femme en face d'elle. C'était quand elle voulait... Bon, après ce que la blonde venait de lui sortir, elle pouvait comprendre qu'elle ai besoin d'un peu de temps pour assimiler l'information. Elle lui demanda si elle travaillait au Nickel Dinner, ce qui fait ronchonner la jeune blonde. Bon, elle savait très bien que c'était une question rhétorique mais Mabel avait toujours trouvé ça débile. Si on voulait dire quelque chose, autant le faire de manière directe plutôt que de passer par une question détournée. "Oui, oui, c'est ce que je viens de dire. Je travaille au Nickel Dinner, le restaurant juste en face là." dit-elle faisant un geste, en arrière avec sa main, avant de tapoter des doigts sur le comptoir, attendant que la bière arrive.

Puis, se fut au tour d'être Mabel d'être décontenancée quand la brune en face d'elle lui proposa de travailler pour elle. "Hein ?!" dit-elle sans élégance. Elle regarda la brune avait des yeux aussi ronds que des soucoupes. Avait-elle raté une étape ? Était-elle tombé dans une faille spatio-temporelle qui l'avait fait sauté de trente minutes en avance dans le temps et elle avait raté toute une discussion ? Elle était juste venu pour jouer les espionnes (avec beaucoup de mauvaise volonté certes) et on lui proposait un emploi... "Pourquoi vous me proposez un boulot et surtout, pourquoi je devrais travailler pour vous ? Vous ne savez même pas combien je gagne au Dinner..." demanda-t-elle en fronçant les sourcils, un peu suspicieuse. Dans sa tête, ce n'était pas normal qu'on lui propose un taff, juste comme ça, à la volée. Ou alors les entretiens avaient bien changé de nos jours. En tout cas, pour Mabel, il y avait aiguille sous roche... Voir même baleine sous le gravillon.

La jeune femme se prénomma avant de lui une bière. La blonde la remercia avant d'en prendre une gorgée et répondre à son tour simplement "Mabel Wilson". Elle observa le petit restaurant autour d'elle, il semblait plutôt cosy et pouvait comprendre pourquoi certaines personnes pouvaient y être attirer, ce à quoi Kate rajouta que si les gens venaient c'était parce que la nourriture y était bonne. "Oui, peut-être... Après c'est ce que chaque cuisinier dit de son restaurant." ajouta-t-elle avec un petit sourire en coin avant de prendre une nouvelle gorgée de sa bière. Bon, au moins, elle était fraîche, ce qui était agréable et ce qui changeait du Dinner. C'était déjà un point en plus pour le Cookie Factory. "Je peux voir la carte ?" demanda-t-elle après un petit moment, car après tout, il n'existait pas de meilleur juge que soi-même.


@Kate Butler






Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité

Message(#)Sujet: Re: Mate | Totally Spy   Sam 22 Juil - 16:29

Cela avait toujours été un trait de caractère de Kate de s'emballer assez vite, lorsqu'elle avait une idée en tête... Elle n'avait pas vraiment de temps à perdre, avec les impératifs de son métier, et là, elle était vraiment dans le besoin. Elle vit cependant que sa demande avait pris de court la blonde, et l'avait peut-être rendue plus méfiante que prévu, ce qu'elle pouvait totalement comprendre, en prenant un peu de distance par rapport à sa proposition.

    - Je suis désolée, j'ai été un peu rapide... Mais j'ai des soucis de personnel en ce moment, et ça me donne un travail supplémentaire de forcenée... Justifia la Butler, avec une petit grimace contrite, en haussant les épaules d'un air navré, tout en passant un coup de chiffon, machinalement, à côté du verre qu'elle venait de lui servir. Mabel devait bien comprendre ce genre de problèmes, elle n'avait guère nécessité à détailler. Oh, j'ai une idée des tarifs du coin, ajouta-t-elle en souriant d'une mine entendue et d'un clin d'oeil.


C'était toujours un mystère pour les gens qui n'étaient pas de la profession, mais entre eux, les gérants s'alignaient toujours plus ou moins ouvertement sur les mêmes salaires, sans même avoir de communication sur le sujet. La concurrence ne se jouait jamais à beaucoup, pour maintenant une équilibre de bénéfices et profits, c'était une règle tacite et incontestable... Que Kate, certes, essayait de briser, pour gagner un répit bien mérité.

    - Je vois que vous êtes le genre de personnes qui ne croient rien sur paroles ! S'amusa-t-elle de sa réplique concernant sa cuisine, en se retournant pour attraper une carte. J'ai cependant les moyens de vous convaincre, et je n'ai aucun doute de pouvoir y parvenir.


Bien sûr, cela ne signifiait pas pour autant qu'elle irait jusqu'à la convertir, et lui faire signer un contrat... Mais au moins, si elle reconnaissait que les plats étaient bons, elles resteraient sur une note positive... Et qui sait, un jour, le destin pourrait faire qu'elles se retrouvent à nouveau autour du comptoir, pour négocier.

    - Les plats du jour sont le maquereau en gelée d'ananas ou le pigeonneau à la cacahuète... J'aime beaucoup les mélanges sucrés-salés, et je m'inspire pour ça de la cuisine française, expliqua la passionnée, parfaitement enthousiasmée par ses combinaisons. Et elle avait raison de l'être, car c'était des recettes qui, à priori sortant de l'ordinaire, avaient cependant fait leur preuve. Mais bien sûr, si vous êtes plus classique et que vous avez juste un petit creux, vous pouvez choisir quelque chose de plus traditionnel, ou un cookie... Je vous l'offre.


Elle désigna d'un geste gracieux le joli meuble vitré qui, face à l'entrée du restaurant, exposait divers biscuits à la composition alléchante, un panel des meilleurs chocolats et autres douceurs. Une page entière, dans le menu, décrivait toutes les sortes de cookies qui faisaient la réputation de l'établissement. Bien sûr, ceux-ci avait presque la taille d'une assiette à dessert, et ils étaient présentés, lorsque servis au client, avec une décoration des plus mignonnes, pour ravir les yeux autant que les papilles.
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 102 points et j'ai balancé : 1793

Message(#)Sujet: Re: Mate | Totally Spy   Mer 26 Juil - 22:13

Kate informa à Mabel qu'elle avait des soucis personnels en ce moment, ce à quoi la jeune blonde haussa les épaules. Elle ne voyait pas vraiment ce que cela venait faire dans la conversation, et surtout qu'elle avait le sentiment que c'était le genre d'excuses que les gens utilisaient à tout va pour expliquer un comportement étrange. C'est pour cette raison qu'elle ne préférait pas trop prêter attention aux personnes sortant cette phrase. Ça lui donnait peut-être une réputation de personne insensible, mais elle préférait ça plutôt que d'investir de son temps personnel pour aider une personne qui n'en avait pas vraiment besoin. "Si vous avez une idée des tarifs du coin, dites-moi combien vous pensez que je suis payée alors ?" dit-elle en réponse à la remarque de Kate. Certes, il n'était pas dur de deviner qu'elle était payée des clopinettes, mais elle voulait quand même savoir si la brunette le savait vraiment ou si c'était juste un coup de bluff.

Bien sûr que Mabel n'était pas le genre de personne à croire les autres sur paroles. Elle avait été tellement pigeonnée que maintenant, elle préférait toujours se méfier de ce que les gens avançaient. Prudente, posée et les pieds sur terre, Mabel était une vraie cartésienne. Mabel arqua un sourcil quand Kate lui dit qu'elle était sûre de pouvoir la convaincre. D'un côté, elle détestait les personnes trop sûres d'elle, mais de l'autre, la motivation de la jeune femme était un bon point pour elle, ce qui était assez paradoxal. En même temps, Mabel l'était. Paradoxale. Enfin, ça c'était le mot qu'elle utilisait pour se définir alors qu'en vrai celui qui la qualifiait le mieux était "chiante".  "Alors, allez-y. Essayez de me convaincre !" dit-elle, curieuse de voir ce que Kate allait dire.  "Mais je ne suis pas sûre que vous tenez à avoir vraiment quelqu'un comme moi comme serveuse. Qu'est-ce qui vous que je suis digne de confiance ?". Car après tout, pour l'instant, la brunette la jugeait juste à son apparence et quelques mots échangés. Elle ne savait pas qui elle était vraiment et surtout qu'elle crachait dans les hamburgers des clients quand ces derniers lui mettaient une main au cul.

Kate lui parla des plats du jour et rien qu'à l'oreille, Mabel avait déjà l'eau à la bouche. Les plats semblaient bien plus travaillés qu'au Dinner ici. Ça changeait du burger du jour, des frites ou du fish & chips. Enfin, au moins les cheese cakes étaient bons, mais c'était un peu le péché mignon de Mabel et n'importe lequel, elle le trouverait bon. Mabel releva la tête quand Kate parlait de cookie gratuit. Intéressant tout ça. Mais la jeune blonde restait quand même un peu suspicieuse. Pour elle, rien n'était gratuit dans la vie. Il y avait toujours une attention cachée derrière. Même si dans le cas présent, Mabel pouvait deviner que Kate essayait de l'amadouer avec de la nourriture afin qu'elle accepte sa proposition. Enfin, elle n'était pas du genre à dire non à quelque chose de sucré. Elle regarda les différentes sucreries exposées avant de désigner un des cookies. "Je vais prendre celui-là !"

@Kate Butler






Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité

Message(#)Sujet: Re: Mate | Totally Spy   Dim 30 Juil - 10:08

Kate n'était pas du genre à se laisser démonter par les airs un peu provocateurs de son interlocutrice... Quand on travaillait dans une profession comme la sienne, il fallait bien apprendre à gérer toutes sortes de clients mécontents avec le sourire... Et ils finissaient toujours par s'adoucir en voyant le répondant aimable que la Butler leur témoignait.
Après tout, elle n'avait aucune raison de se fâcher ou de s'offusquer. Elle n'avait jamais menti par intérêt, et il lui était donc très facile de défendre ses propos ou opinions sans se sentir mise au pied du mur.

    - Et bien tout dépend de quand vous avez commencé, mais je dirais que quelque que soit votre expérience, vous touchez assurément moins de $10 de l'heure, déclara avec beaucoup d'aplomb la jeune brune, qui s'était bien renseignée avant de s'implanter dans le quartier. Après, vous faites peut-être des heures supplémentaires, ou des heures non déclarées qui font grimper cette moyenne... Mais vous êtes quand même loin des $15 de l'heure promis par le maire pour 2020, n'est-ce pas ?


A priori, le Nickel Dinner n'avait pas les 26 employés qui était nécessaires à l'activation rapide de la réforme... Quoique. C'était difficile à savoir pour ce genre d'établissement où le personnel changeait quand même assez régulièrement.
Observant la blonde avec un peu plus d'attention, Kate se demanda si elle avait bien fait de lui proposer le job... Après tout, il était vrai que tous les possesseurs d'emploi n'étaient pas forcément pour autant recommandables - même si la restauratrice partait du principe qu'un individu qui n'avait pas été viré durant sa période d'essai devait tenir la route.

    - Mes serveurs bénéficient d'une assurance, et d'un quota très correct de congés... Expliqua la gérante, en essayant de se souvenir des avantages qu'elle proposait, ne s'étant pas préparé elle non plus pour un entretien improvisé. Les pourboires sont bien sûr pour vous. Cela pouvait paraître évident, mais ce n'était pas le cas dans tous les bars de la ville... Certains patrons s'octroyaient même une bonne part de ce pactole. Oh, disons qu'en général, je ne suis pas quelqu'un de très pesant, si vous êtes sérieusement investie. Il est dans le bien de tous que l'affaire fonctionne, donc je fais confiance...


Pour toute preuve de cela, elle désigna John, son serveur le plus proche, qui semblait en effet plutôt de bonne humeur, et arborait un sourire qui était trop sincère pour être surjoué. Pour ne rien gâcher de la scène, John était plutôt beau gosse, ce qui pourrait peut-être faire pencher la balance pour Mabel... A moins qu'elle ne préfère les femmes ?
Kate sourit à cette idée, en détaillant le look de la jeune femme - un peu négligé peut-être, mais pas sale, juste assez de je-m'en-foutisme, probablement, pour rester quand même jolie. En tout cas, du point de vue de Kate, qui n'était pas toujours elle-même tirée à quatre épingles, selon le temps qu'elle avait pour se préparer.

    - J'imagine que vous ne me poseriez pas cette question si vous aviez de mauvaises intentions... Mais je ne suis pas naïve, je me rendrais bien compte de votre valeur pendant la période d'essai... Elle ponctua sa déclaration d'un clin d'œil, pour montrer gentiment qu'elle n'en doutait pas. Au fond, elle n'en était pas si sûre, mais ce n'était pas en hésitant qu'elle avancerait. Je vous prépare ça de suite !


Elle s'éclipsa un instant pour revenir rapidement avec une assiette décorée de paillettes et autres sucres comestibles, dans un goût un peu enfantin, mais juste assez léger pour ne pas être totalement cruche. Un cookie trônait au milieu, rayé de lignes fines de caramel et chocolat entrelacés, pour rajouté une touche de soin à la décoration également.

    - Bon appétit ! Annonça la brune avec une joie et une satisfaction non dissimulées. Vous m'en direz des nouvelles ! Phrase d'accroche classique entendue surement des milliards de fois par quelqu'un évoluant dans ce milieu... Mais néanmoins efficace.


Mabel pourrait bien refuser son offre, mais elle ne songeait pas une seconde qu'elle ne puisse pas apprécier cette pâtisserie à sa juste valeur. Une vieille bourgeoise du quartier snob, ancienne critique culinaire, en était tellement friande qu'elle envoyait son maître d'hôtel lui en chercher tous les jours, sans exception.
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 102 points et j'ai balancé : 1793

Message(#)Sujet: Re: Mate | Totally Spy   Sam 5 Aoû - 21:53

Quand Kate dit avec exactitude son salaire, Mabel la regarda bouchée bée avant de faire la moue. Bon, d'accord, elle avait réussi à le deviner, mais ce n'était pas compliqué non plus. Et elle avait aussi raison sur les heures supplémentaires, Mabel les enchaînait. Ce n'est pas avec un salaire de 10$ par heure qu'on pouvait vivre décemment dans une ville comme Los Angeles. Elle arrivait à peine à payer son loyer et pourtant, c'était un truc miteux dans un quartier craignos. Parfois, elle se demandait ce qui lui était passé par la tête de quitter son bled où le coût de la vie était bien moins cher pour s'installer ici. Mais quand elle voyait les photos de ses frères et soeurs qui avaient l'air de se faire chier comme un rat mort, elle était contente d'avoir mit les voiles, car au moins, ici, elle s'éclatait. "Ouais, ok, vous avez deviné juste..." dit-elle toujours en boudant. "Mais qu'est-ce qui me dit que vous allez vraiment me payer 3$ de l'heure ? Et puis, ça reste loin des 15$ promis par le maire, n'est-ce pas ?". A vrai dire, elle n'avait jamais entendu parler de cette promesse, mais ça n'était pas tombée dans l'oreille d'une sourde, et Mabel voulait jouer un peu avec le feu, voir où Kate était capable d'aller si elle tenait vraiment à l'avoir en guise de serveuse.

Kate continua son laïus pour essayer de convaincre Mabel et la blonde devait avouer qu'elle avait de bon argument. Déjà, rien que le fait d'avoir une assurance était un énorme plus. Elle n'en avait pas avec le Dinner, et avec son maigre salaire, elle ne pouvait se permettre d'en cotiser à une convenable. Bon, heureusement pour elle, Mabel n'était pas le genre de personne à être souvent malade, elle était même plutôt fière de ça et n'hésitait pas à dire qu'elle avait un des meilleurs systèmes immunitaires de Los Angeles, et que c'était grâce à l'alcool qui tuait les microbes. "Sérieusement investie... C'est là où ça pêche." dit-elle en prenant une gorgée de sa bière. "On ne peut pas que je sois le genre de personne qui aime travailler..." En même temps, qui l'était ? Certes, certains faisait le métier de leur rêve, mais il y avait toujours ce moment où, un jour ça basculait et ils commençaient à en être lassés. Etre fatigué de toujours se lever à la même heure, pour toujours faire la même chose. Pour Mabel, cette non motivation était juste arrivée plus tôt que pour d'autres.

Kate désigna un serveur et Mabel suivit le mouvement du regard. Graou Graou, il était plutôt beau gosse. Ça changeait de son vieux patron moustachu gras du bide. Plus elle passait du temps ici, plus les arguments pour accepter l'offre de Kate fonctionnait sur elle. Mais pourtant... Elle avait toujours un peu de retenu. Elle n'avait aucune raison de refuser, mais elle sentait qu'elle allait le faire. Elle avait tellement de mal à sortir de ses habitudes, même si ça la lassait. En fait, elle avait trop peur de l'inconnu, et ça, c'était quelque chose qu'elle ne voulait pas l'avouer car ça cassait son image de femme forte et obstinée. Alors, elle se cherchait des arguments, pour continuer à faire ce qu'elle n'aimait pas, juste par sûreté. "Très sincèrement, ce que vous me proposez est alléchant... Mais je suis bien au Dinner, et je ne peux pas abandonner une des mes meilleures amies qui bosse avec moi... Elle déprimerait la pauvre !" C'était un demi-mensonge. D'un certain côté, oui, elle ne voulait pas abandonner Mary, mais elle savait très bien que cette dernière se débrouillerait sans elle si Mabel allait travailler ailleurs.

Bien sûr que Mabel n'avait pas de mauvaises intentions... Sous ses allures de racailles, elle était une femme qui respectait la loi et jamais elle ne commettrais d'infraction. C'était juste qu'elle avait un sale caractère et qu'il ne fallait pas la faire chier si on ne voulait pas se retrouver avec son poing dans le visage. Elle haussa les épaules avant de répondre "Tant que vos clients ne me mettent pas des mains au cul, ça devrait aller..."

Kate revint avec un cookie que Mabel goûta délicatement. "C'est vraiment bon !" dit-elle en décrochant son premier sourire depuis qu'elle était entré dans le restaurant. Car la blonde était peut-être une personne aigrie, mais comme tout le monde, son coeur fondait face aux cookies.

@Kate Butler
Spoiler:
 






Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité

Message(#)Sujet: Re: Mate | Totally Spy   Dim 13 Aoû - 11:48

Kate fronça les sourcils. Son instinct la trompait rarement, et elle avait vu en la jeune blonde quelqu'un de suffisamment investie pour remplir les fonctions qu'elle aurait voulu lui attribuer... Mais peut-être son désir profond de trouver une remplaçante à ce poste l'avait induite en erreur.
Ou peut-être que Mabel se cachait tout simplement derrière son apparence nonchalante, pour ne pas se voir trop demander de services... La Butler avait connu ça aussi, des employés qui ne tenaient pas à montrer trop d'enthousiasme pour maintenir une réputation de glandeurs qu'ils assumaient mieux, alors qu'ils ne supportaient pas de mal faire leur travail.
Après tout, il y avait autant de personnalités que d'individus, et autant de raisons à un comportement que d'expériences intimes... Bref, il était impossible de savoir de quoi quelqu'un était fait, avant d'essayer - et Kate n'avait pas peur de laisser sa chance à un inconnu qui lui inspirait confiance, en dépit de toutes les règles de prudence qui seyaient à son grade de patronne.

    - On peut ne pas aimer ce qu'on fait, et néanmoins le faire bien, répliqua donc la brune, avec un clin d'œil enjoué. Elle prenait partie de croire que la Wilson jouait avec les cartes dont elle disposait, et elle se prêtait volontiers à la manche. Ou alors, on peut apprendre à l'apprécier, petit à petit. Il suffit de regarder le positif parfois...


Bref, Kate avait lu beaucoup d'ouvrages sur l'entreprenariat, l'ambition, la manière de penser qui conduisait au succès, la PNL... Tout cela était un domaine qui la fascinait, bien qu'elle n'aurait jamais été jusqu'à payer des milliers de dollars pour un stage sur la confiance en soi avec les meilleurs gourous du pays. Elle avait créée sa propre recette du bonheur avec les quelques connaissances qu'elle avait de la question, et cela marchait plutôt bien, si l'on omettait les résidus désagréables qui subsistaient de son agression, dans son inconscient. Et ça, elle avait beau avoir tenté toutes les méthodes pour l'oublier, la surmonter, elle n'y parvenait pas encore totalement.

    - Oh je vois... Et bien, au moins, tu ne manques pas d'esprit d'équipe ! S'amusa-t-elle de la déclaration de Mabel, qui prétendait ne pas pouvoir laisser tomber une de ses amies qui était aussi au dinner. Pour l'instant, Kate ne pouvait pas se permettre d'embaucher deux personnes, surtout avec un salaire proche de celui de la nouvelle réforme. Mon restaurant n'a pas encore le nombre de salariés requis pour remplir les conditions imposées par le maire... Mais j'espère bien y venir un jour.


Elle reprenait un ton plus sérieux. La Butler était clairement quelqu'un d'honnête, et si elle avait pu payer plus son personnel, elle l'aurait volontiers fait. Les charges de son buisness, cependant, ne l'y autorisait pas encore... Au risque de se payer encore moins elle-même.
Et même si elle courrait plus après la réussite culinaire et la réputation que les bénéfices, Kate n'avait guère envie de se retrouver endettée jusqu'au cou. Son père ne pourrait pas l'aider, pas plus que ses frères, financièrement, et elle se retrouvait donc seule à gérer cet aspect. A ce jour, elle ne s'en sortait pas trop mal, mais la prudence était de mise pour quelques années encore, en espérant que l'affaire continuerait à rouler ainsi, et à atteindre une stabilité rassurante pour l'avenir.

    - Nous n'avons pas ce genre de clientèle ici... L'atmosphère est plus orientée vers la cuisine que la boisson... Assura-t-elle, en se tournant vers le bar, dont l'approvisionnement se justifiait surtout comme accompagnement d'une bonne assiette. Mabel n'avait qu'à observer les tables pour voir que les gens qui y étaient installés semblaient plus classe que les hommes auxquels elle faisait référence. Il n'y avait là que des familles, des couples, ou des repas d'affaires entre gentlemen civilisés. Je suis heureuse que ça te plaise... En général, cette saveur a beaucoup de succès, mais j'en ai mis au point de plus originales qui valent le détour aussi. Enfin, encore une fois, c'est une opinion subjective, j'imagine, et il faudra que tu reviennes pour te faire ton propre avis !


Après un cookie, en général, personne ne recommandait autre chose. C'était un dessert, ou un goûter, assez copieux pour qu'on ne veuille pas laisser de restes, mais pas non plus se resservir. Kate essayait toujours de trouver cet équilibre parfait, pour que personne ne reparte de son établissement en ayant faim, ou en se sentait trop plein... Non, il fallait que ses clients soient satisfaits, tout simplement.

    - Alors, du coup, quel bilan feras-tu de ton passage ? Demanda la brune en poursuivant son essuyage méthodique des verres, tout en conversant, pour ne pas perdre de temps. Ai-je le droit à une bonne critique, même si je n'ai pas réussi à te faire changer de bord ?


Elle ne s'attendait pas vraiment à ce que Mabel lui dise quoique ce soit, mais le fait qu'elle lui avoue directement la raison de sa présence lui avait plu, et c'était pourquoi elle se montrait ainsi complice, et non offusqué de subir ce genre d'espionnage maladroit.
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 102 points et j'ai balancé : 1793

Message(#)Sujet: Re: Mate | Totally Spy   Mer 16 Aoû - 22:23

Mabel buvait sa bière en écoutant les paroles de Kate. Cette dernière semblait avoir une réponse pour tout ce qu'elle pouvait dire. Ça tombait bien parce que Mabel était aussi le genre de personne a toujours vouloir avoir le dernier mot. Aimer son travail et bien le faire ? Mabel haussa les épaules peu convaincue, pour elle, ça semblait être des antonymes. "Je ne vois pas pourquoi je me forcerais à bien faire mon travail si je ne l'aime pas... Ou alors juste le minimum syndicale pour éviter d'être virée." Et c'était exactement ce qu'elle faisait. Elle prenait les commandes, faisait le service, mais elle n'allait surement pas leur faire des grands sourires et devenir leur esclave, ce que certains clients pensaient parfois. "Le seul côté positif de ce boulot c'est que je suis payée à la fin du mois... Et encore, comme vous l'avez dit, ce n'est pas un salaire démentiel." C'était cool pour certains s'ils aimaient leur boulot mais ce n'était pas le cas de Mabel. Elle ne savait même pas si ce serait le cas un jour. Elle avait du mal à trouver quelque chose qu'elle aimerait vraiment, la motiverait, la pousserait à se lever tout les jours avec le sourire.

"Ce n'est pas une question d'esprit d'équipe, ça ne me dérangerait pas d'abandonner les autres, mais pas ma meilleure amie..." Mabel n'avait pas beaucoup d'amis, ils se comptaient sur les doigts d'une main (et il restait encore de la place). Elle avait un putain de caractère difficile, elle envoyait bouler la plupart des gens, mais au moins, dès qu'elle se liait d'amitié avec quelqu'un, elle ne le lâchait plus après. "C'est quoi le nombre requis pour remplir les conditions ?Vous en avez combien ?" demanda-t-elle curieuse. A vrai dire, plus elle discutait avec Kate, plus elle commençait à être intéressée par sa proposition, mais avant ça, elle voulait être sure de savoir où elle mettait les pieds.

Kate continuait son speech et ses arguments étaient de plus en plus convaincants. C'est vrai que son restaurant avait l'air d'être un peu plus huppée que le vieux Dinner d'en face. La cuisine sur le pouce attirait des gens pressés, énervés et bien souvent désagréable alors que les personnes venant dans un restaurant prenaient tout leurs temps, étaient plus détendus donc plus agréables. Bien sur, ce n'était pas une science exacte et parfois on pouvait voir des clients adorables dans des Dinner et à l'inverse, des parfaits connards dans des restaurants, mais de son expérience, c'est ce qu'elle avait remarqué. "C'est vrai que l'atmosphère a l'air plus agréable..."

Mabel écouta une nouvelle fois Kate parler. Elle lui parlait de ses cookies et on voyait vraiment dans son regard qu'elle semblait passionnée par ce qu'elle faisait. La Chance. "Oui, peut-être que je pourrais revenir. Après ce n'est pas très bon pour le régime ça" dit-elle avec un sourire. "Mais oui, la critique sera bonne ! Par contre, l'expression faire changer de bord peut porter un peu à confusion" dit-elle toujours en souriant.

@Kate Butler






Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité

Message(#)Sujet: Re: Mate | Totally Spy   Ven 18 Aoû - 13:19

La blonde avait l'air... Blasée. Kate fit une légère grimace, désolée de s'apercevoir de cet état chez une jeune fille qui avait tout pourtant pour croquer la vie à pleines dents, s'émerveiller de tout, et profiter d'avoir le temps de changer encore les choses qui ne lui plaisaient pas. Tout restait encore à construire à cet âge-là non ?
Sans vraiment deviner précisément sa date de naissance, la Butler lui donnait quelques années de moins qu'elle... L'époque où elle-même avait ouvert son restaurant, sans doute, après avoir travaillé d'arrache pieds pour s'en donner les moyens. Bien sur, tout le monde n'avait pas des objectifs semblables - le principal était juste d'en avoir.
Ce qui ne paraissait pas être le cas de Mabel... Du moins à long terme. Ou alors, elle ne comptait pas en faire part sans que son interlocutrice ne lui sorte les vers du nez. Pour cela, Kate ne voyait aucune objection. Après tout, au point où elle en était... Elle estimait qu'à défaut de ne pas l'avoir embauché, elle commençait à établir une certaine relation de confiance, amicale, entre elles.

    - Du coup, qu'aimes-tu faire ? Demanda-t-elle donc à brule-pourpoint, véritablement intriguée. Est-ce que tu as des plus gros projets pour l'avenir ?


Il n'y avait aucune insinuations derrière ces remarques. La propriétaire du Cookie Factory n'était pas vexée qu'elle ait décliné sa proposition, et elle se montrait réellement curieuse de savoir ce qui retenait Mabel dans un service qu'elle détestait si ouvertement.
Le salaire, d'accord. Mais il y avait quand même d'autres offres pour quelqu'un qui voudrait bien chercher à Los Angeles, non ? Sans même tomber dans l'illégalité, où la jolie fille aurait surement pu faire brillante carrière, la ville disposait de tout un panel d'activités plus ou moins touristiques dans lesquels des mains étaient requises, contre maniement plus ou moins attractif. Ado, Kate se souvenait de n'avoir eu aucun mal à trouver des petits boulots, ni même ses frères... Cependant, l'assurance de les garder et d'en faire une occupation lucrative sur la durée n'était pas toujours au rendez-vous.

    - Il faut 24 ou 26 employés pour appliquer la réforme dès maintenant, selon le type de commerce et les contrats de travail, à ma connaissance, récita-t-elle, en cherchant dans sa mémoire les paroles du chargé de communication qu'elle avait écouté lors de la dernière conférence publique télévisée sur ce point. Même si la Butler s'était plongée dans les papiers administratifs avec détermination, elle n'était pas toujours sûre de bien comprendre toutes les procédures impliquées dans ses fonctions... Une constatation qui lui avait donné une boule au ventre à ses débuts, à chaque doute qui la saisissait sur les formalités à accomplir, et dont elle tentait toujours de s'acquitter avec le plus grand sérieux et une parfaite honnêteté. Pour l'instant, j'ai 14 personnes déclarées, plus ou moins présentes.


En effet, certains étaient des étudiants ne travaillant que le week-end ou quelques soirs par semaine. Les réguliers étaient beaucoup moins nombreux, et ils comptaient les femmes de ménage aussi affectées à d'autres établissements, qui avaient donc un statut particulier, et les commis de cuisine, en plus des serveurs. Elle songeait sérieusement à embaucher un comptable à plein temps également, n'ayant eu record à un ami de son père qu'anecdotiquement pour l'instant, pour inspecter ses propres calculs, et les valider.

    - Je m'essaye justement en ce moment à des recettes plus diététiques ! S'exclama Kate, ravie que la remarque de la blonde lui permette de rebondir sur le sujet, qu'elle trouvait passionnant. C'est de plus en plus à la mode, et je compte bien fournir pleinement tous types de clients : les intolérants au lactose, au gluten, les vegans... Ou ceux qui surveillent juste leur ligne, compléta-t-elle avec un clin d'œil, ne tenant pas à rendre la liste exhaustive et se perdre dans les possibilités.


A la remarque de la gourmande, qui avait repris une bouchée avec entrain, à tel point qu'elle allait surement finir son assiette plus vite qu'elle ne l'avait cru, Kate éclata de rire. Il était vrai que l'expression qu'elle avait employé pouvait prendre un autre sens, plus cocasse que celui d'un contrat volé. Cependant, Kate n'avait jamais vraiment été intriguée par ce côté-là, et elle considérait la déclaration presque absurde, vu ainsi... Non pas qu'elle ait quoi que ce soit contre les lesbiennes.
Elle étouffa doucement son hilarité en réalisant que peut-être que son cas ne s'étendait pas à celui de sa compagne... Avait-elle commis une bévue à ce sujet ?
Elle espérait que Mabel ait la politesse de le lui signaler sans lui en vouloir.
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé

Message(#)Sujet: Re: Mate | Totally Spy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mate | Totally Spy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» TOTALLY AWESOME | get myself to Hogwarts
» 02. « I'm all alone and I need you now... ♥ »
» Petite descente des Alpes
» COMPLETELY NAKED ~ ft. syssoï
» Que faire à la plage quand il fait chaud? Mater evidemment!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: It's Over :: Hasta la vista, Baby :: RP-
Sauter vers: