CalendrierFAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Maley | Who let's the dogs out ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Admin Débile
J'ai actuellement : 682 points et j'ai balancé : 2021

Message(#) Sujet: Maley | Who let's the dogs out ? Ven 21 Juil - 19:43

Sa journée de travail finit, Mabel marchait d'un pas hâtif pour rentrer chez elle. Deux raisons pour cela : Son quartier craignos qui lui foutait les boules à chaque fois qu'elle devait aller de la bouche de métro à son appartement et surtout, surtout, LA SAISON 7 DE GAME OF THRONES allait commencer ! Mabel ne regardait pas beaucoup de séries, peut-être cinq à tout casser, mais quand c'était le cas, elle s'investissait à fond dedans et rien ne devait la déranger pendant son visionnage. Elle avait prit au passage, une pizza hawaïenne qu'elle comptait déguster devant l'épisode, et elle se dépêchait un peu plus car elle ne voulait sortir pas que celle-ci soit froide. A peine eut-elle passé la porte d'entrée et qu'elle était dans le hall qu'elle lâcha un "Oh putain...". Sa porte était grande ouverte, elle se précipita à l'intérieur de son appartement pour voir l'étendu des dégâts. Elle priait pour que rien ne soit saccagé. C'était un putain d'inconvénient d'habiter au rez-de-chaussé dans un quartier craignos, le nombre de chance de se faire braquer était élevé. Par chance, tout semblait à sa place dans le petit appart... Tout sauf... Beck qui n'avait pas été là pour l'accueillir comme il le fait chaque fois. "Putain putain putain !" dit-elle en posant sa pizza sur la table basse, tout en cherchant dans les différentes pièces pour voir si le chien ne s'y trouvait pas.

"Putain putain putain." continuait-elle de dire, tel un disque rayé tandis qu'elle revenait dans le hall. L'animal n'avait pas du aller bien loin quand même. Elle croisa sa voisine, celle qu'elle n'aimait pas, qui était en train de promener son roquet. Ce dernier se met à aboyer comme un forcené de sa petite voix suraiguë en voyant Mabel arriver. "Vous cherchez votre chien ?" demanda la voisine. "Je l'ai vu sortir y'a dix minutes en poussant la porte de sa truffe. Vous avez du mal la fermer... Ce n'est pas sérieux tout ça...". Actuellement, Mabel avait des envies de meurtre sur sa voisine, mais elle se contenta juste de lui répondre : "Mais, vous n'avez pas pensé à le rattraper putain ?!" "Roooh, tout de suite les injures...". Mabel la détestait. Vraiment. A vie. Quelle grosse connasse. Elle soupira avant de secouer la tête et l'ignorer. Elle se vengerait plus tard. Si elle perdait Beck,elle connaîtrait une autre personne qui n'aurait plus son clébard de merde

Elle essayait vite fait de faire le tour de l'immeuble pour voir si elle le trouvait. Rien. Il avait du réussir à sortir. Super, elle allait devoir traverser le quartier, seule, en soirée, sans pouvant voir son épisode de Game Of Thrones. En se précipitant vers la sortie pour aller le chercher dans la rue, elle se cogna dans quelqu'un "Ouch désolée !" Mabel reconnu l'une de ses voisines, elle l'avait déjà croisé quelque fois mais ne lui avait jamais vraiment parlé. La jeune femme était une personne plutôt discrète, et tant mieux, ça lui changer de l'autre connasse du palier d'à côté. Tiens, tant qu'elle était dans le coin, elle avait peut-être vu Beck. "Dites, mon chien s'est enfuie. Est-ce que vous l'avez vu ? C'est un dalmatien... Plutôt obèse." dit-elle en écartant les bras pour mimer la taille de l'animal.

@Riley A. Wellington




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Admin Adorable
J'ai actuellement : 11 points et j'ai balancé : 121

Message(#) Sujet: Re: Maley | Who let's the dogs out ? Lun 18 Sep - 0:49

Tandis que Riley descendait du bus, elle sentit la fatigue de sa journée commençant à retomber tout doucement. Elle n’avait pourtant pas fini sa journée. La partie tatouage était déjà terminée mais elle devait encore aller au Joan’s on Third pour finir sa soirée en tant que serveuse, ce qu’elle détestait. Riley n’avait que très peu d’argent et des économies qui ne cessaient de s’envoler. Cumuler deux emplois était une mauvaise idée tant la jeune femme s’acharnait dans ses deux jobs mais malgré tout la rousse était habituée à ce genre de complications. Il fallait bien qu’elle s’acharne autant. C’était la première fois qu’elle se retrouvait seule. Elle n’avait que vingt-deux ans et avait toujours vécu avec ses parents ou son mari. Son mari qui se trouvait en Londres probablement dans les bras d’une autre minette blonde aux yeux au corps complètement parfait. Rien que d’y penser cela l’a mettait en rogne. Pendant que lui s’amusait, elle souffrait le martyr. Secouant ses pensées, la jeune femme chercha ses clés dans son sac à main. Quelle idée absurde elle avait eu d’avoir un sac à main. Cela aurait été tellement plus simple de tout avoir dans une poche de pantalon. Bien sûr, elle oubliait qu’elle avait besoin de tout ce bazar qui se trouvait dans son sac.

La jeune femme continuait sa marche vers l’immeuble dans lequel elle vivait. Cherchant toujours mécaniquement ses clés, son esprit se mit à paniquer. Peut-être les avait-elle perdues quelque part. Soudain un tintement. Les saloperies venaient de tomber sur le sol. Décidément, elle n’était pas vraiment douée dans ce genre de domaine. Elle soupira et s’accroupit pour les ramasser. Au moment où elle se releva, quelqu’un lui rentra dedans. La jeune femme qui s’excusait avait l’air quelque peu paniquée. Il s’agissait de l’une des ses voisines, une jeune femme un peu plus âgée qu’elle mais une femme qui ne lui avait jamais trop posé de question comme cette garce de vieille avec son roquet qui jugeait Riley dès qu’elles se croisaient. « Ne vous excusez pas, j’étais trop bas pour que vous puissiez me voir » Plaisanta la rousse. La blonde commença à lui expliquer qu’elle avait perdu son chien et à décrire son animal. « Non, désolée. Je ne l’ai pas vu, j’avais la tête ailleurs. Mais je peux vous aider si voulez ? J’ai un certain don avec les fuyards. » Malgré la fatigue, la jeune rousse se sentait d’humeur joyeux et positive. Un chien venait d’être impliqué dans la situation et la jeune femme avait bien besoin de la présence d’un peu de chaleur animale.

@Mabel G. Wilson


So it seems I broke your heart ✽
I've missed your calls for months it seems. Don't realize how mean I can be, 'Cause I can sometimes treat the people that I love like jewelry, I didn't mean to try you on, but I still know your birthday and your mother's favorite song

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Admin Débile
J'ai actuellement : 682 points et j'ai balancé : 2021

Message(#) Sujet: Re: Maley | Who let's the dogs out ? Mer 27 Sep - 14:51

Mabel s'en voulait, Mabel se détestait en cet instant. Malgré le fait qu'elle ai essayé de l'ignorer, les paroles de sa vieille voisine résonnait dans son esprit, et elle se sentait coupable.Si jamais il arrivait quelque chose à Beck, Mabel s'en voudrait toute sa vie. Mabel n'était pas le genre de personne à s'attacher à quelqu'un, encore moins un animal, mais Beck... C'était plus que ça. Même si ce n'était qu'un chien, c'était comme une personne de sa famille. Elle l'avait depuis qu'il était tout petit, elle l'avait élevé et l'avait vu grandir. C'était son gros pépère à elle. Elle devait absolument le retrouver, même si elle devait rester des heures dans son quartier craignos. Heureusement, elle ne serait pas seule pour ça car sa voisine accepta de l'aider. "Merci !" dit-elle avec un soupir de soulagement. Elle ne notifia pas le fait que sa voisine dit qu'elle avait l'habitude des fuyards. Cela entrait dans la sphère privée de la jeune femme et elle n'avait peut-être pas envie que la blonde s'y engouffre. "Au fait, moi c'est Mabel" dit cette dernière en tendant la main à son interlocutrice. "Je crois qu'on ferait mieux de se dépêcher, le temps est en train de se gâter." ajouta-t-elle en pointant un doigt vers le ciel. En effet, on pouvait voir de gros nuages gris qui commençaient à recouvrir le ciel de Los Angeles. Déjà que Mabel était assez énervée avec cette histoire, elle n'avait pas envie de se ramasser en plus une averse sur la gueule.

Les deux jeunes finirent par se mettre en route à la recherche de Beck. Malgré le fait que Mabel s'époumonait à hurler le prénom de l'animal toute les trente secondes, le silence était présent. En tant normal, cela ne dérangeait pas la jeune blonde, mais là, elle le trouvait pesant. "Vous venez d'arriver à Los Angeles, non ?" demanda-t-elle en espérant que cette question ne soit pas trop indiscrète pour la jeune femme. Mais elle se souvenait de la vieille harpie qui était venue la voir pour commérer en disant qu'une nouvelle personne s'installait dans l'immeuble et voulait surement trouver des ragots croustillants à se mettre sous la dent à propos d'elle. "Vous êtes originaire d'où ?"


@Riley A. Wellington




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Admin Adorable
J'ai actuellement : 11 points et j'ai balancé : 121

Message(#) Sujet: Re: Maley | Who let's the dogs out ? Mar 19 Déc - 0:30

Observant cette jeune femme si inquiète pour son chien, Riley se sentit impuissante.  La rousse n’avait jamais eu d’animaux domestiques. Sa famille n’avait jamais eu assez d’argent pour pouvoir avoir un animal de compagnie et s’en occuper comme la petite bestiole le méritait. Depuis quelques mois, elle considérait l’idée de prendre un chien et espérait pouvoir offrir un foyer chaleureux à un adorable bébé chien ou un vieux chien ayant eu un passé compliqué. Peu lui importait, tant qu’elle pouvait sauver un petit animal dans le besoin et l’amour dont faisait preuve la blonde prouvait à Riley qu’avoir un animal était une belle chose. « C’est normal. Je ne vais tout de même vous laissez seule dans une situation pareil. Je m’appelle Riley. » Répondit-elle en serrant la main tendue.

« Oui, mettons-nous en marche rapidement. Vous connaissez un endroit qu’il adore particulièrement lors de vos promenades. » La météo tournait au gris. C’était vraiment dommage car la journée avait été belle ce jour-là. Riley n’avait aucun reproche à faire à la météo. Elle aimait la pluie et le vent et cela lui manquait depuis qu’elle avait emménagé à Los Angeles. « Oui. Je suis arrivée au mois de Juin. Et vous cela fait longtemps que vous habitez à Los Angeles. » Elle se mit à crier le nom de chien, elle aussi, espérant que le chien finirait par entendre au moins l’une des deux voix. « Je viens d’Irlande. D’où l’accent. Il parait que j’ai l’air de sortir de la compagne d’après les américains que j’ai rencontré jusqu’ici. » Puis voulant s’assurer qu’elle saurait le reconnaitre si elle l’apercevait, elle demanda : «  C’est bien un dalmatien, votre chien ? Un adulte ? »

@Mabel G. Wilson


So it seems I broke your heart ✽
I've missed your calls for months it seems. Don't realize how mean I can be, 'Cause I can sometimes treat the people that I love like jewelry, I didn't mean to try you on, but I still know your birthday and your mother's favorite song

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Admin Débile
J'ai actuellement : 682 points et j'ai balancé : 2021

Message(#) Sujet: Re: Maley | Who let's the dogs out ? Lun 25 Déc - 22:13

Mabel serra fermement la main de la jeune femme. On disait que le caractère d'une personne pouvait se définir par la manière de serrer les mains. Enfin, c'était surtout un truc qui se voyait dans le monde de la politique, et c'était pour ça qu'on pouvait assister à des combats de coqs en matière de serrage de mains. Ce qui était assez ridicule. En tout cas, Mabel n'était pas une experte en la matière et même si elle avait pendant un cours instant voulant analyser cette poigne, elle laissa très vite tomber pour se contenter d'un petit : "Enchantée".

La jeune blonde réfléchit à la question que Riley lui avait posé. Un endroit en particulier que Beck aimait ? "Le stand de hot-dog au coin de la rue." A chaque fois qu'ils passaient devant en rentrant du parc, Beck se plantait devant, refusant de bouger et faisant ses yeux de chien battu pour que sa maîtresse daigne lui en acheter un. La plupart du temps, Mabel refusait. Parfois, elle lui en prenait un, et un autre pour elle aussi. Le mystère de l'obésité de Beck était en partie résolue. "Bienvenue ici alors ! J'habite à Los Angeles depuis cinq ans maintenant... Ou plus, ou moins, je ne sais plus trop." Elle hésita un moment avant de dire. "Bon, j'te tutoie, dis-moi si ça te dérange, mais si jamais t'as besoin de quelqu'un pour te faire visiter le coin n'hésites pas !" Quoi ? Mabel se sociabilisait ? Elle proposait à quelqu'un de passer du temps avec elle ? Mais que se passait-il ? Mais la jeune irlandaise paraissait bien sympathique aux yeux de Mabel. Ce n'était pas le genre de personne qu'elle cotoyait habituellement mais... Elle ne savait pas pourquoi, quelque chose en elle attirait sa sympathie. "Oui, c'est un dalmatien adulte. Comme signe caractéristique... On peut dire qu'il est énorme."


@Riley A. Wellington




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Admin Adorable
J'ai actuellement : 11 points et j'ai balancé : 121

Message(#) Sujet: Re: Maley | Who let's the dogs out ? Mar 23 Jan - 0:24


Riley se demandait dans quel état, elle pourrait bien être si elle venait à posséder un animal et venait à le perdre. Perdre un animal, revenait pour beaucoup de gens à perdre son meilleur ami, celui qui  vivait 24h/24h avec soi et qui devenait vitale. Riley avait perdu son meilleur ami mais avait fini par le fuir. Elle était en quelque chose, une belle représentation de Beck, le dalmatien obèse qui venait de s’enfuir de chez sa maîtresse. Cette métaphore la fit sourire doucement. Ce n’était pourtant pas vraiment le bon moment de penser à une telle chose. Si elle sortait cette blague, elle allait probablement recevoir un regard méchant qu’elle ne voulait pas voir.

« Allons voir ce stand. Il doit probablement avoir senti l’odeur de viande. » Un chient suivant une odeur de nourriture paraissait tout à fait normal. Riley espérait que les deux jeunes femmes retrouveraient vite le dalmatien. Il était étrange que Riley puisse commencer à ce chien qu’elle n’avait jamais rencontré.  « Merci ! Cinq ans cela commence à faire long ! Vous ne vous embêtez pas à rester dans cette grande ville ? » Puis répondit. « Oui effectivement, c’est mieux qu’on se tutoie, cela sera plus simple. Cela pourrait être sympa d’avoir quelqu’un pour me dire où aller et surtout où ne pas aller. » La blonde paraissait bien sympathique et c’était agréable d’avoir une voisin qui ne lui jetait pas de mauvais regard à chaque fois qu’elle sortait dans son appartement. «  Tu es la voisine la plus aimable que j’ai rencontré jusqu’ici ! » Après la très brève  description du chien, la jeune femme se dit qu’elle n’avait décidément jamais vu ce chien. « Donc un énorme dalmatien, répondant au nom de Beck. Compris ! Tu l’as depuis combien de temps ? » Les deux jeunes femmes approchaient doucement du stand de hot-dog mais aucun chien ne semblait lui tourner autour. Peut-être était –il dissimulé derrière le stand ?

@Mabel G. Wilson


So it seems I broke your heart ✽
I've missed your calls for months it seems. Don't realize how mean I can be, 'Cause I can sometimes treat the people that I love like jewelry, I didn't mean to try you on, but I still know your birthday and your mother's favorite song

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Admin Débile
J'ai actuellement : 682 points et j'ai balancé : 2021

Message(#) Sujet: Re: Maley | Who let's the dogs out ? Jeu 25 Jan - 19:03

Les deux femmes marchèrent d'un pas commun vers le stand de hot-dog. Mabel commençait à se perdre dans ses pensées. D'une part, elle était inquiète pour le chien, espérant que ce dernier ne soit pas blessé. Ce gros lourdeau aurait été capable de se fouler la patte, doué comme il était. Sinon, elle pensait aussi à un moyen de tuer sa vieille voisine, la harpie, sans laisser de traces. Elle jeta un regard en coin à Riley, elle se demandait ce qu'elle en pensait. "Dis, ça te dérange pas quand l'har... La voisine du 2e écoute à fond The Price is Right ? Personnellement, je n'en peux plus d'entendre la voix de Bob Barker à travers mes murs". Bon, il fallait aussi dire que l'isolation dans l'immeuble n'était pas de la meilleure qualité...

La jeune blonde haussa les épaules quand Riley lui demanda si ce n'était pas ennuyant de rester aussi longtemps dans la même ville. "C'est toujours un milliard de fois mieux que le bled de merde dans lequel j'ai grandis. Et puis c'est L.A... Il y a toujours quelque chose à faire." Elle n'allait pas dire que c'était la ville qui ne dort jamais car on disait aussi ça de New York, Paris, Londres ou bien encore Tokyo, mais une chose était sûre, c'est que la ville était active 24h sur 24 et il n'y avait jamais le temps de s'ennuyer. Concerts, festivals, cinéma, exposition, événements... Il y avait toujours de quoi s'occuper. "Bah écoute, dis-moi quand tu veux faire un truc et on s'arrange." dit Mabel quand Riley accepta sa proposition. Quand sa voisine ajouta qu'elle était la voisine la plus aimable qu'elle ai rencontrée, la blonde retint un fou rire. Elle ? Aimable ? C'était bien une des premières fois qu'on lui disait ça ! "Merci." conclu-t-elle toujours amusée. Elles finirent par arriver au stand, et non, toujours pas de trace du dalmatien. "Bon, il n'est toujours pas là le sagouin !" Elle réfléchit à un moment où Beck aurait pu partir. Peut-être dans le petit parc à quelques rues d'ici. "J'ai peut-être une autre idée, tu me suis ?"


@Riley A. Wellington




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bitchcation
PNJ
J'ai actuellement : 10 points et j'ai balancé : 232

Message(#) Sujet: Re: Maley | Who let's the dogs out ? Dim 28 Jan - 9:00


Let me bitch, please

Riley et Mabel était en train de continuer à parcourir les rues de Los Angeles pour rechercher le chien fuyant, quand Riley reçu un message.

" RILEY !

Arrête tout de suite d'aider Mabel à chercher son chien. Crois-moi, ce chien est bien mieux sans elle. On ne dirait pas comme ça, mais c'est une grosse connasse. La pauvre bête est maltraitée, non nourrie et battue   C'est une très mauvaise idée qu'elle le récupère. La pauvre bête va encore souffrir  

X.O.X.O Bitchcation"


@Riley A. Wellington @Mabel G. Wilson
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Admin Adorable
J'ai actuellement : 11 points et j'ai balancé : 121

Message(#) Sujet: Re: Maley | Who let's the dogs out ? Jeu 8 Fév - 22:32


Riley voyait bien que sa compagne de route s’inquiétait de plus en plus pour son animal. C’était une forme d’amour, la rousse en était sûr. Face à elle, Riley ne savait pas tellement comment se comporter. Loin d’être complètement asociable, elle n’avait surtout pas chercher à se sociabiliser depuis sa séparation. C’était un peu étrange pour elle de se retrouver accompagné de quelqu’un alors qu’elle avait joué les ermites jusqu’ici. La jeune femme avait eu trop peur de s’attacher et de finir par encore souffrir comme elle savait si bien le faire. Lorsque Mabel demanda à Riley ce qu’elle pensait de la vieille folle qui lui servait de voisine, Riley, ne put s’empêcher de retenir un léger fou-rire. Visiblement, elle n’était pas la seule à ne plus pouvoir supporter cette horrible personne. « Quand elle fait ça, j’ai tendance à taper sur les murs comme une dératé. Depuis, elle me déteste mais je la hais encore plus donc je m’en fiche. Elle me rend folle et je vois que je ne suis pas la seule. »

Mabel évoquant les souvenirs de l’endroit dans lequel elle avait grandi poussait Riley à se demander ce qu’elle pensait du trou perdue à côté de Galway, où elle avait grandi.  L’Irlande c’était différent. C’était là où elle avait été heureuse malgré tout. Là-bas, elle avait commencé à bosser très jeune et ce avant  la majorité,  elle avait eu une voiture dès ses dix-huit ans, elle avait toujours été très occupé à courir à droite ou à gauche sans avoir réellement le temps de se poser comme beaucoup d’adolescente. « Je comprends. Chez nous, comme on ne savait pas quoi faire, on allait faire un billard au pub du coin. C’est probablement pour ça que l’alcoolisme est si important. »  

Riley était assez soulagé d’avoir trouvé quelqu’un comme Mabel, elle n’allait peut-être pas devenir les meilleurs amies du monde mais c’était agréable. « Avec plaisir ! Je sais où te trouver en plus. D’abord, on retrouve ton chien et ensuite on peut se prévoir un truc. » Elle attrapa son portable dans sa poche arrière de pantalon afin de récupérer le numéro de la blonde mais à cet instant son portable se mit à vibrer. Un sms bizarre s’afficha sur son écran. Elle ouvrit celui-ci. Une certaine bitchcation venait de lui envoyer un message en précisant que Mabel était une très mauvaise maîtresse. Elle s’arrêta de marcher un instant alors que Mabel constatait l’absence de son chien ainsi qu’elle lui proposait une autre idée pour trouver le chien. « Je… euh… Oui, je te suis mais euh… Mabel, c’est qui Bitchcation ? » Elle n’avait aucune idée de qui celui pouvait bien être mais cela ne semblait pas bon. Elle n’avait jamais vu la série Gossip Girl mais se disait tout de même que cela ressemblait à quelque chose du genre. Fallait-il suivre ce sms et peut-être protéger ce chien de sa potentielle horrible maîtresse. Après tout, le chien s’était échappé de chez elle.

@Mabel G. Wilson


So it seems I broke your heart ✽
I've missed your calls for months it seems. Don't realize how mean I can be, 'Cause I can sometimes treat the people that I love like jewelry, I didn't mean to try you on, but I still know your birthday and your mother's favorite song

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Admin Débile
J'ai actuellement : 682 points et j'ai balancé : 2021

Message(#) Sujet: Re: Maley | Who let's the dogs out ? Jeu 15 Fév - 20:01

Mabel sourit à Riley, n'étant nullement étonnée par ce qu'elle avançait. "T'inquiète pas, je n'ai pas encore trouvé une personne dans le voisinage qui soit capable de supporter cette vieille harpie." Il lui semblait même qu'elle avait déjà vu une fois une pétition circuler pour demander son expulsion de l'immeuble. Elle avait même son surnom : La vieille sorcière du rez-de-chaussé et son roquet monstrueux. Au final, la pétition n'avait pas abouti, beaucoup de personnes ayant trop peur qu'elle leur jette un sort. Mabel faisait partie de ces personnes n'y croyant pas et elle n'hésitait pas à lui raler dessus en retour quand cette dernière la faisait chier. Et si c'était vraiment une sorcière, tant pis ! Elle n'allait pas lui laisser faire sa loi comme ça. Toutefois, elle glissa un petit regard vers Riley avant de rajouter "Beaucoup disent que c'est une sorcière. Je te laisse faire ce que tu veux de cette information."

Un sourire s'afficha à nouveau sur le visage de la blonde quand sa voisine évoqua sa terre natale. Si ce n'était pas un cliché ça. "Chez nous, quand on s'ennuie, on va au dinner et on prend des burgers ou des milkshake. C'est probablement pour ça que l'obésité est si importante." Cliché aussi. Mais véridique. Car après tout, les clichés ne se basaient-ils pas sur un fond de vérité ? Ils ne pouvaient pas surgir de nul part comme ça. Du moins, c'était ce qu'elle pensait, et dur comme fer.

"On fait ça alors !" dit la blonde d'un ton enjouée, continuant sa marche. Elle tourna la tête au détour d'un carrefour, non toujours pas de trace de Beck, elle avança. Bordel, où était-il passé ? Il avait intérêt à être dans le parc, sinon elle n'aurait tout simplement aucunes idées d'où il serait. Mabel fronçait les sourcils à la question de Riley. Pourquoi elle lui demandait-ça ? "Bitchcation ? C'est juste une grosse connasse mal-baisée qui s'amuse à foutre la merde dans la vie des gens ?" Non pas qu'elle la détestait en disant ça, juste que c'était la vérité. "Pourquoi cette question ?"


@Riley A. Wellington




Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Message(#) Sujet: Re: Maley | Who let's the dogs out ?

Revenir en haut Aller en bas
 
Maley | Who let's the dogs out ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Laissons les statistiques au mangeur de hot-dogs. Aristide et Obama, deux grands
» Dégustons les meilleurs hot dogs de la ville | Jason&Alexis
» Watch Dogs
» Who Let The Dogs Out ?!
» Bungou stray dogs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: Los Angeles :: Eastside & Northeast :: Résidences-
Sauter vers: