AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter pour le forum dans ce sujet
N'oubliez pas de commenter les pubs PRD et Bazzart et d'aller réclamer vos points
« HEY TOI LÀ !!! JE TE VOIS !!! Pose ce cookie tout de suite et inscris toi !! Nous on a mieux, on a des choco-suprème... »
N'oubliez pas d'envoyer vos secrets à Bitchcation.
Ne réclamez pas vos points, ils seront ajoutés automatiquement à la réception du MP!
La newsletter de Décembre, ainsi que celle de la nouvelle maj est enfin là. N'hésite pas à aller la lire et la commenter !
Tu peux la retrouver par ici.
Le groupe du mois est ici et le membre du mois . N'hésitez pas à aller les féliciter, ça vous donne des points!
Retrouvez la fiche de liens du membre du mois.
Prendre un scénario ou un pré-lien vous donnera 20 points à la validation de votre fiche.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
J'ai actuellement : 68 points et j'ai balancé : 1812

Message(#)Sujet: Scott | L'avenir, c'est court comme un joint.   Sam 16 Sep - 18:29

Mabel se dépêchait de rentrer chez elle après le travail, voulant éviter l'averse. Il pleuvait rarement à Los Angeles, mais quand c'était le cas, c'était des pluies diluviennes qui s’abattaient sur la ville et il était hors de question qu'elle soit en dessous. Elle n'avait pas envie de se chopper la crève. Elle profita d'une éclaircie pour se taper un sprint jusqu'à la bouche de métro. Bon, elle avait au moins réussi la première étape sans se faire tremper. Maintenant, il ne lui restait plus qu'à faire le chemin de son arrêt jusqu'à chez elle. Et cette fois, en plus de la pluie, elle devait comme à chaque fois traverser son quartier craignos. Elle avait vraiment hâte d'avoir assez de thunes pour se trouver un autre appartement dans un endroit qui serait moins lugubre. Elle en avait assez d'entendre des éclats de voix la nuit depuis la fenêtre de chez elle dues à une énième baston. Et même si elle faisait la fille fière et insensible, elle avait cette peur d'être témoin d'un règlement de compte et que cela se retourne contre elle. A force de voir des films, qui finissaient toujours de la même manière, elle commençait à en devenir parano. Malgré tout cela, ce dont elle en avait le plus marre était surement les dealers de drogues traînant dans le quartier. Elle en avait assez des gars qui essayaient de refourguer leur came à chaque fois qu'ils la voyaient alors qu'elle avait répéter X fois qu'elle n'était pas intéressée, elle avait assez des descentes des policiers qui réveillaient tout le monde avec leur sirène assourdissante. Elle avait franchement hâte de se casser de ce quartier de merde.

Une fois sortie du métro, elle marcha hâtivement, la tête baissée pour éviter tout contact visuel avec les personnes sur son chemin. Elle était concentrée mais releva soudainement la tête en croyant entendre une voix qu'elle connaissait. Pourtant, elle ne vit rien... Peut-être avait-elle rêvé ? Elle regarda toutefois autour d'elle, par sécurité et c'est à ce moment qu'elle aperçut son cousin. "Scott ?!" dit-elle, abasourdie, ne sachant pas si il l'avait entendu à cette distance. Scott se droguait ? Oh putain, c'était pas possible ça ! Jamais elle n'aurait pu l'imaginer fumer du shit. Elle avait toujours eu tendance à idéaliser ses cousins, les voyant comme des enfants parfaits contrairement à elle et sa fratrie de bras cassés. Voilà qui changeait la donne... Pourtant, elle comprit qu'elle s'était trompée quand elle vit l'argent passer dans les mains de Scott et ce dernier donner de la beuh à son interlocuteur. La situation était bien pire que ce qu'elle pensait en fait et c'est d'un pas déterminé qu'elle se dirigea vers son cousin. "Sérieux, Scott, tu deales maintenant ?" dit-elle d'un ton plutôt sec en se plantant face à lui.

@Scott Connor






Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 120 points et j'ai balancé : 504

Message(#)Sujet: Re: Scott | L'avenir, c'est court comme un joint.   Mar 26 Sep - 15:05

Vendre de la drogue n’avait jamais été le métier dont rêvait Scott. Mais il était malheureusement obligé de passer par là pour réaliser le but qu’il s’était fixé. Cela ne lui faisait pas plaisir mais il le faisait parce qu’il croyait en son but et il préférait que ce soit lui qui soit sali par toute cette affaire plutôt que de voir sa sœur perdre la tête. D’ordinaire, il s’arrangeait pour ne pas avoir à vendre de la drogue à qui que ce soit directement. Il passait par des intermédiaires et se contentait d’organiser la distribution et la vente. Mais ce soir, son vendeur principal lui avait fait défaut et il devait se coltiner le sale boulot. Il détestait ça car il était alors susceptible de se faire griller par quelqu’un. Un client, un flic… Il n’y avait au final qu’à quelques personnes qu’il vendait directement. Sa voisine, des clients fidèles, des amis… Tarifs préférentiels bien sûr, il fallait fidéliser le client pour qu’il rachète toujours plus. Scott n’incitait nullement à la consommation, il ne forçait personne. Mais il répondait à la demande le plus possible afin de se faire une belle marge.

Capuche sur la tête pour éviter d’être intégralement trempé par la pluie mais aussi pour éviter d’être reconnu trop facilement, il refourguait ses petits paquets du bonheur. Là il ne s’agissait que d’herbe, rien de bien méchant. Il vendait parfois des drogues plus dures. Cela rapportait bien plus. Il était facile de vendre de l’herbe. A croire que tout le monde en fumait pour se détendre. Certains se justifiaient en parlant de vertues thérapeutiques… A ce moment-là, autant se faire prescrire par le médecin. C’était moins risqué et moins cher. Enfin, tout ça n’était pas le problème de Scott. Il se dépêchait de vendre un maximum pour pouvoir rentrer chez lui, pas loin. Mais soudainement, son client se transforma en sa cousine Mabel. Surpris, Scott se figea et mit un instant avant de comprendre qu’il venait de se faire griller.

« C’est pas c’que tu crois ! » lança t-il instinctivement

Si, c’était carrément ce qu’elle croyait. Scott se sentit pris au piège. Tout son plan était en train de s’effondrer. Le pire qui pouvait lui arriver était que quelqu’un de sa famille l’apprenne. Et c’était le cas. Maintenant elle allait probablement en parler à tout le monde. Cela viendrait aux oreilles de Rita et tout serait fichu. Tout ça pour rien… Le cœur de Scott s’affolait dans sa poitrine et il ne savait pas trop comment réagir. Il fallait qu’il réfléchisse et vite. Mais pour dire quoi ? Il était pris la main dans le sac et il était difficile de trouver une excuse valable. Il essaya donc de gagner du temps histoire de réfléchir un peu plus pour se sortir de ce guêpier.

« J’vais t’expliquer… Viens, restons pas sous la pluie. »

Déjà parce qu’ils risquaient d’attirer l’attention et aussi parce qu’il ne voulait pas qu’elle lui fasse une scène audible par n’importe qui. Et puis pour la pluie aussi. Il se dirigea vers sa Mustang garée plus loin et grimpa à l’intérieur, laissant Mabel monter avant de verrouiller les portes pour éviter qu’un importun ne vienne s’incruster. Rabattant sa capuche en arrière, il se passa une main dans les cheveux en soupirant, se sentant soudainement fatigué, éteint. Même s’il se doutait que cela arriverait un jour, il n’avait pas imaginé les choses ainsi. Maintenant il ne savait plus quoi dire. Il ne restait plus à Mabel qu’à trouver le flingue dans la boite à gants et l’histoire serait bouclée.

« Ca m’plait pas de faire ça tu sais… » évidemment, qui dirait le contraire ? Même si c’était vrai « J’ai besoin d’thune. Beaucoup. En peu d’temps. C’est le seul moyen que j’ai trouvé… »











Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 68 points et j'ai balancé : 1812

Message(#)Sujet: Re: Scott | L'avenir, c'est court comme un joint.   Dim 15 Oct - 22:29

Mabel avait du mal à réaliser ce qu'elle venait de voir, elle restait là, les bras ballant sous la pluie, à attendre une réaction de son cousin. Putain, mais est-ce que le reste de la famille Connor était au courant de ça ou alors était-ce un "business" secret.  Elle avait l'impression que son esprit était complétement en train d'imploser devant les informations qui s'offraient à elle. Elle devait en savoir plus. Mabel eu un petit rire jaune quand son cousin lui dit que ce n'était pas ce qu'elle pensait. "Ouais, ouais bien sûr. Et la marmotte met le chocolat dans l'papier alu aussi ?" dit-elle en roulant des yeux et avec une très lourde ironie. S'il y a bien un truc qu'elle détestait (même si elle disait trop souvent cette phrase), c'était qu'on la prenne pour une conne. Ça avait tendance à la sortir de ses gonds et elle devait beaucoup prendre sur elle pour ne pas cogner la personne qui le faisait.

Mabel suivit son cousin d'un pas décidé. Oui, se mettre à l'abri était une bonne idée, ce n'était jamais facile de garder l'esprit clair quand on se recevait de la flotte dans la gueule. Mais surtout, elle aurait pu suivre Scott n'importe où tant qu'il lui parle de ce qu'elle venait de voir. Elle voulait savoir le pourquoi du comment, car là, elle avait beau retourner la situation dans tout les sens, elle n'arrivait pas à voir comment Scott avait pu devenir dealer. Après tout, il se débrouillait bien financièrement non ? La réponse lui fut vite donner car Scott lui dit qu'il avait besoin de thunes. Cela prouvait à quel point elle connaissait mal ses cousins, s'en était un peu pathétique. Mais bon, Mabel était plutôt une solitaire et elle fuyait les repas de famille comme la peste. Toutefois, elle se demandait si le reste de la famille Connor était au courant de la situation de Scott. "Pourquoi tu n'as pas demandé si tu as besoin d'autant d'argent ? Je suis sûre qu'on aurait pu t'aider. Certes, ça fait mal à la fierté, mais c'est toujours mieux que dealer Scott... Je suppose que Rita et Macie ne sont pas au courant de cette histoire." Ou alors, si c'était le cas, cela voulait dire qu'elle était à tout les coups tombé dans une dimension parallèle what the fuck. "Et tu entends quoi par gagner de l'argent rapidement ? Tu en as besoin pour quoi ? Tu fais ça depuis quand ? Comment tu as fais pour avoir du boulot là dedans ?" assaillit-elle de questions. En tant normal, Mabel n'était pas une grande bavarde, mais là, sa curiosité était piquée à vif et il était hors de question que Scott sorte de cette caisse sans qu'il lui ai expliquer l'histoire en long et en travers.



@Scott Connor
HRP:
 






Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 120 points et j'ai balancé : 504

Message(#)Sujet: Re: Scott | L'avenir, c'est court comme un joint.   Jeu 19 Oct - 9:29

Scott savait bien qu’il n’allait tromper personne en prétendant que ce n’était pas ce que Mabel croyait. Elle avait tout vu et il n’avait pas d’excuses. La pire chose qu’il redoutait venait de se produire et il avait tellement espéré que cela n’arriverait jamais qu’il n’avait pas prévu de plan de secours au cas où quelqu’un découvrirait la vérité un jour. Résultat, il se sentait bien con, pris au piège, et il sentait que sa vie était en train de lui filer entre les doigts. Si Mabel parlait, il était foutu. Il ne craignait pas tellement de faire la prison. Ce qui l’ennuyait le plus, c’était le regard de sa famille et plus précisément de sa jumelle. Il ne fallait pas qu’elle sache. Jamais.

Il préféra attendre d’être à l’abri dans la voiture avant de parler. Il était évasif, pas parce qu’il ne voulait pas s’expliquer mais parce qu’il ne savait pas par où commencer. Alors il y allait petit à petit. Mais moultes questions semblaient brûler les lèvres de Mabel et elle faillit le noyer sous un flot d’interrogations. Au moins elle ne le jugeait pas directement et voulait comprendre ses motivations. C’était rassurant en quelque sorte.

« Non personne n’est au courant, tu t’doutes bien. Et faut pas qu’ils sachent… »

C’était plus une supplique qu’autre chose mais il n’allait pas se mettre à genoux et l’implorer non plus. Il allait lui expliquer et elle jugerait par elle-même. De toute façon, il n’était plus à ça près. Mais il voulait qu’elle comprenne pourquoi il en était arrivé là. Tout n’était pas simple et la vie était particulièrement injuste.

« J’pouvais pas demander de thunes. Parce que tout ça c’est pas pour moi… Tout l’argent que j’gagne, j’le donne à la recherche pour Alzheimer. »

Peut-être que juste avec ça, elle comprendrait sa démarche. Elle savait ce qui impactait leur famille mais elle ne le vivait pas au même niveau que lui.

« Il faut qu’ils trouvent des solutions… et vite. On a pas beaucoup de temps avant que la maladie commence à faire oublier des choses à Rita… Alors je les finance. J’fais ça depuis quelques années maintenant… J’vis dans un quartier craignos alors j’ai pas eu trop de mal à avoir des contacts. J’ai un ami qui fournit la drogue et je m’occupe des transferts… Généralement c’est pas moi qui deale mais… j’ai pas eu le choix ce soir. Chaque rentrée d’argent et nécessaire… »

Il soupira, à la fois heureux d’avoir vidé son sac et inquiet de la réaction de Mabel. Elle pouvait le faire chanter si elle le voulait mais il ne savait pas ce qu’elle allait penser de tout ça. Il ne cherchait pas non plus à l’attendrir avec ses raisons familiales mais il voulait qu’elle comprenne sa démarche, espérant secrètement qu’elle ne dirait rien à personne…











Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 68 points et j'ai balancé : 1812

Message(#)Sujet: Re: Scott | L'avenir, c'est court comme un joint.   Ven 20 Oct - 18:17

Mabel passa une main dans ses cheveux trempés en soupirant. Elle trouvait cette situation merdique. Pas que pour Scott mais aussi pour elle. Maintenant, elle allait devoir garder ça secret, mais ça la faisait énormément chier, elle détestait les secrets. C'est bien pour ça qu'on disait d'elle que c'était une grande gueule, Mabel disait toujours ce qu'elle pensait, le négatif comme le positif (même si dans l'esprit de la blonde la notion de positivisme n'existait pas vraiment). Scott confirma ses doutes et Mabel hocha la tête "Très bien. Je ne dirais rien... Parce que ce n'est pas mon problème et ce n'est pas à moi de le faire. Il faut que tu leur en parle de toi-même Scott et le plus vite possible, car la vérité finit toujours par éclater. La preuve, je t'ai surpris en train de dealer. Comment tu aurais réagit si Rita ou Macie avaient été à ma place ?" Sans mentionner le fait que Bitchcation était dans le coin et que, sans qu'on sache comment, elle arrivait toujours à tout savoir sur tout. C'était même étonnant qu'elle n'en ai pas encore parlé... Mais pour Mabel, cette garce savait de lourd secrets sur tout le monde et elle attendait juste le moment adéquat pour le dévoiler.

Scott lui expliqua la raison pour laquelle il avait commencer à dealer. Mabel le comprenait... Plus ou moins. "Et donc tu as trouvé judicieux de devenir un baron de la drogue ? Genre tu n'as pas trouvé plus dangereux ? Tueur à gage par exemple ?" demanda-t-elle avec ironie. Les intentions de Scott étaient vraiment louable, sans aucun doute, mais elle avait l'impression que son cousin s'était jeté sur cette solution sans prendre le temps d'en analyser d'autres. "Tu sais qu'il existe des tas de personne dans le même cas que toi et ce n'est pas pour autant qu'ils dealent ?" Comme elle par exemple, elle galérait à border les fins de mois, elle vivait dans un quartier de merde, elle détestait son boulot, et pourtant elle s'en satisfaisait. Elle soupira avant de secouer la tête. "De toute manière je pense que ça sert à rien que je m'ennuie à te convaincre d'arrêter ça, que c'est mal et blablabla. Je pense que ça fait depuis un moment que tu fais ça et que ta décision est prise non ?" demanda-t-elle en plantant son regard dans le sien en voulant le sonder. Quelque part, elle espérait que Scott ne soit pas idiot, qu'il ai réfléchit plusieurs fois avant de se lancer là-dedans, qu'il ai vérifié ses arrières. Mais bon, c'était Mabel et placer de l'espoir en quelqu'un, ce n'était pas son fort. "Et tu as pensé à la réaction de tes soeurs si jamais il t'arrive quelque chose ? Je pense qu'il est inutile de te dire que c'est dangereux comme boulot. Si jamais tu crèves à cause de ça ?Tu as pensé à eux ?" La pluie continuait de marteler le toit de la voiture et le bruit empêchait Mabel de se concentrer décemment. Elle soupira pour la énième fois en se massant les tempes. "Bon, je dois t'appeler Walter White maintenant ? "  dit-elle avec une pointe d'ironie pour essayer de détendre l'atmosphère.


@Scott Connor






Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 120 points et j'ai balancé : 504

Message(#)Sujet: Re: Scott | L'avenir, c'est court comme un joint.   Mer 25 Oct - 16:01

L’avenir de Scott dépendait désormais de la décision de Mabel. Et encore fallait-il qu’on la croit. Mais le risque était présent. Il avait déjà eu beaucoup de chance de ne pas être dénoncé par la bitch. Et encore… Qui y croirait ? Elle disait tellement tout et n’importe quoi qu’il était difficile de démêler le vrai du faux. Dire qu’il avait des amis flics… Il jouait avec le feu. Mais il n’en était que trop bien conscient. Mabel pointait du doigt les problèmes auxquels il risquait de faire face à un moment ou à un autre mais il ne savait pas quoi répondre. Il connaissait les risques mais il préférait les oublier tant qu’ils ne pointaient pas le bout de leur nez.

« Merci Mabel… C’est important pour moi d’pouvoir continuer autant que possible. Je sais que ça durera qu’un temps mais.. il faut que je fasse mon maximum pour ça. Tant que je le peux encore. Si ça avait été mes sœurs… j’en sais rien. Elles viennent jamais par ici, heureusement. Mais si ça arrivait… bah j’improviserai. Ou je s’rai foutu, j’sais pas. J’préfère pas y penser tu sais. J’ai déjà assez la pression comme ça. »

Comme il s’y attendait, Mabel prit le problème avec légèreté et ne manqua pas d’y mettre un peu d’humour. Scott se contenta de lever les yeux au ciel, ne trouvant pas ça drôle même s’il aurait ri de bon cœur en temps normal. Il n’appréciait pas tellement que l’on se moque de ses choix. Ce n’était pas une situation facile pour lui et il aurait préféré vivre une vie normale plutôt que de braver la loi. Mais il n’avait pas trouvé d’autre solution. Ce qui l’agaça plus encore c’est la remarque comme quoi il y avait d’autres personnes comme lui. A vraiment ? Il y avait d’autres personnes qui avaient besoin d’un gros montant d’argent en peu de temps et qui trouvaient des solutions faciles ? Cela le fit souffler d’agacement. Comme il s’y attendait, personne ne le comprenait. Toutefois, Mabel semblait comprendre qu’elle ne pourrait pas le faire changer d’avis. Scott fit une moue soulagée et hocha la tête. Il n’avait pas envie d’entendre des sermons comme quoi ce qu’il faisait était mal. Il le savait et il s’en fichait. Finalement, son humour fit mouche et il se mit à rire doucement.

« Appelle moi donc comme tu veux… Tant que ça reste de l’humour et que personne fait le rapprochement ! Mais j’te préviens, je me raserais pas le crâne ! »

Il soupira doucement et fit pianoter ses doigts sur le volant de sa voiture, observant la pluie qui tombait dehors un instant avant de reposer les yeux sur sa cousine.

« Tu crois qu’c’est si facile de trouver beaucoup d’argent rapidement ? D’façon légale ? Tu t’trompes. Y a pas « plein » de gens dans mon cas. Ou alors ils volent, trafiquent, dealent… J’ai pas tout mon temps sinon j’aurais trouvé une autre solution. Crois moi que j’ai fait l’tour de tout ce que je pouvais faire. Et s’il m’arrive un truc, tant pis pour moi… » fit-il avant de pincer les lèvres « Et j’sais pas à quoi penseront mes sœurs si ça tourne mal… J’ai pas envie de les abandonner mais… je peux pas tout lâcher. Pas maintenant. Ils vont trouver un médicament, il le faut ! »

Il se massa la nuque, épuisé par cette conversation. Parfois, il aurait aimé que ce soit lui qui soit atteint de la maladie et pas sa sœur. Au moins il n’aurait pas eu à faire tout ça. Mais il ne voulait pas que la vie de Rita soit ruinée bêtement. Alors s’il ruinait la sienne pour compenser, tant pis.

« Si t’as une autre idée lumineuse, j’suis preneur. Et m’dit pas de vendre de la limonade sur le trottoir ! C’est pas rentable ! »











Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 68 points et j'ai balancé : 1812

Message(#)Sujet: Re: Scott | L'avenir, c'est court comme un joint.   Dim 5 Nov - 21:49

Scott lui dit que cela ne durerait qu'un temps et Mabel resta dubitative. Après tout, elle vivait dans l'un des quartiers les plus craignos de Los Angeles, des dealers elle en croisait tout les jours et parfois, elle prenait le temps de discuter avec eux. Ce n'était pas tous des gros barons de la drogue qui tuaient leurs adversaires avant de jeter leur corps dans un marais, caché dans un baril d'huile. Non, certains, beaucoup, étaient dans le même cas que Scott, c'était juste pour arrondir les fins de mois. Mais bien souvent, une information était récurrente, beaucoup pensait que ça allait être temporaire, mais ça ne l'était jamais. Bien entendu, il y avait toujours des exceptions, mais la plupart, ils étaient là depuis des années. Toutefois, elle ne partagea pas le fond de sa pensée à son cousin, elle ne voulait pas le démoraliser.  "Tu fais ça depuis quand ?" ne put-elle s'empêcher de demander, curieuse, ou alors tout simplement pour voir quel était l'étendue des dégâts. Mabel réfléchit un peu à la question du comment faire si les sœurs Connor le surprenaient. "Au pire, tu pourrais dire que tu me remplaces et que je t'ai supplié de le faire. Tu aurais beaucoup plus à perdre que moi après tout..." Mabel aimait ses cousins, vraiment, mais elle ne savait que c'était rien comparé à l'amour fraternel et elle se disait que subir la colère de cousins étaient bien moindre comparé à celle de ses frères ou sœurs.

« Dommage, je suis sure que ça t'irait à merveille ! » dit-elle avec humour quand son cousin parla de crâne rasé. « En plus j'ai entendu dire que c'était la mode et que ça émoustillait toute les filles ! » Ne disait-on pas que l'homme viril et musclé devenait à la mode ? Du moins, c'est ce qu'elle semblait avoir lu dans un magasine de mode en attendant son tour chez la coiffeuse. Bon après, il datait sûrement... Elle était en train de penser à cela quand Scott la tira de ses songes, disant que ce n'était pas si facile que ça de gagner de l'argent rapidement. Encore une fois, Mabel resta dubitative, étant bien trop focalisée sur ce qu'elle connaissait elle pour se soucier de ce qu'était la vérité. Enfin, peut-être le fait qu'être confronté à la vérité et que cela touche à sa famille la ferait penser autrement... Ou pas, elle avait une sale tendance à être trop bornée. En tout cas, elle était admirative de la motivation qui engageait son cousin. A sa place, elle aurait laissé tomber depuis des lustres, bien trop pessimiste dans l'âme. « Et tu es sûr que l'argent que tu donnes va à la recherche ? Je ne sais pas... Tu n'as pas peur qu'il t'exploite pour ensuite aller s'enfiler des piña colada à Mexico ? »

A la demande de son cousin sur une autre idée de travail, la bonde haussa négligemment les épaules avant de dire « Dans les films, quand les gens veulent de la thune, soit ils dealent, soit ils deviennent strip-teaser... Tu aurais pu faire ça aussi, c'est moins dangereux. ».


@Scott Connor






Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 120 points et j'ai balancé : 504

Message(#)Sujet: Re: Scott | L'avenir, c'est court comme un joint.   Mer 6 Déc - 11:27

Dans l’esprit de Scott, son trafic de drogue ne pouvait qu’être temporaire. Parce qu’il aurait assez d’argent un jour et que les chercheurs trouveraient bientôt une solution à Alzheimer. C’était obligé. Ils le devaient. Rita ne pourrait pas attendre indéfiniment. Alors forcément, pour Scott, c’était temporaire. Tout cela se terminerait bientôt. Ou alors Rita perdrait la tête et tout ça aurait été pour rien. Mais alors à ce moment là, il arrêterait aussi. A quoi bon continuer ? Il n’avait pas besoin d’argent pour lui-même et il ne comptait pas dealer encore pour aider d’autres personnes. Chacun ses problèmes. C’était sa sœur qui l’importait.

« Depuis que j’sais que Rita est concernée par cette putain de maladie d’merde. »

Et cela faisait donc un moment maintenant. Et Scott ne comptait pas abandonner même s’il ne voyait pour le moment aucun changement. Il ouvrit de grands yeux lorsque Mabel lui fit une proposition pour le moins inattendue. Elle proposait de se faire accuser à sa place. Enfin en tout cas d’être « coupable » aux yeux de leur famille, de ses proches. L’idée était tentante. Voir un regard accusateur, blessé ou déçu dans les yeux de ses sœurs et surtout de Rita était quelque chose que Scott ne voulait pas affronter. Mais jamais il ne pourrait alors se regarder de nouveau en face. Même si ce qu’il faisait n’était pas bien, il avait tout de même un certain honneur.

« Non… Jamais de la vie Mabel. Vraiment, c’est… super adorable de proposer ça mais j’te ferai jamais porter le chapeau d’une façon ou d’une autre. J’assumerais mes choix… Je suis conscient des risques et j’affronterai le résultat.. quel qu’il soit. » répondit-il finalement après un silence. Il se mit à sourire doucement « En tout cas c’est sympa… Mais t’es ma cousine et tu mérites pas d’être accusée à tort. T’as rien fait pour mériter ça. »

Mabel se moquait gentiment de lui en parlant de crâne rasé. Scott essayait de s’imaginer sans cheveux et le résultat le laissa dubitatif. Non, la boule à zéro n’était pas faite pour lui. Ca allait bien à Walter White mais ça s’arrêtait là. Et puis Scott ne comptait pas faire carrière là-dedans de toute façon.

« Ah ouais ? Ca t’émoustille toi ? Et j’ai plus qu’à porter des lunettes aussi ? »

Et il se voyait encore plus mal avec des lunettes sur le nez. La remarque de Mabel le laissa interdit un instant. Elle n’avait pas tort. L’argent qu’il donnait aurait pu servir à n’importe quoi et n’importe qui. Il n’avait que la parole de l’association pour la recherche. Mais qui lui garantissait que cela ne servait pas à enrichir un profiteur. Il pinça les lèvres,  à la fois attristé et agacé par cette interrogation. Mais il ne voulait pas croire que c’était possible.

« J’peux pas en être sûr… mais si c’était le cas, je les traquerais et je les buterais ! Je donne les fonds de façon anonyme à l’association pour la recherche contre Alzheimer… Tu crois que j’fais erreur ? »

C’était la première fois que Scott remettait en question ses plans. Ce n’était pas pour autant qu’il allait les abandonner mais il réalisa qu’il s’était mis des œillères pour ne pas penser à ce qui pourrait mal tourner. Mabel évoqua une autre solution : faire du strip tease. Il la regarda un instant comme si elle était saoule ou droguée puis se mit à rire. Cela lui faisait du bien de rire un peu au milieu de cette discussion sérieuse.

« Franchement, tu me vois me désapper devant plein de monde ? J’ai une tronche de strip teaseur ? C’est sûr que c’est moins dangereux… mais l’argent gagné n’est juste pas l’même… La drogue ça paie vite et bien. Super bien même… »











Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 68 points et j'ai balancé : 1812

Message(#)Sujet: Re: Scott | L'avenir, c'est court comme un joint.   Dim 10 Déc - 20:28

Mabel poussa un soupir quand elle entendu la réponse de son cousin. Bien sûr, Rita était dans l'équation, elle aurait dû s'en douter. Son cœur de personne aigrie fondait un peu quand elle voyait à quel point Scott pouvait retourner terre et mer pour sa jumelle. Ce n'était pas un de ses frères qui allaient faire ça... Et l'inverse était vrai. Elle ne l'avouerait jamais, mais elle avait le sentiment que c'était quelque chose qui lui manquait. Une relation proche avec ses frères et sœurs... Enfin, là n'était pas la question. « Ça fait depuis combien de temps que Rita a sa maladie ? ». Elle se sentait un peu nulle, se disant que c'était quelque chose qu'elle devait savoir, mais elle avait toujours été nulle pour retenir les dates, ou tout simplement s'intéresser amplement à quelqu'un.

Scott refusa sa proposition et la blonde se contenta de hausser négligemment les épaules. « Bien. Comme tu veux. Mais tu sais, si je te le propose, c'est parce que ça ne me dérange pas. » Après tout, qu'est-ce qu'elle avait à perdre si cela venait à s'ébruiter ? Son taff ? Le respect de sa famille ? Elle finirait seule ? Bah, c'était déjà le cas, et elle s'en accommodait très bien ! « Mais repense y, car ma proposition tiens toujours » dit-elle avec un petit sourire. Même si une part d'elle était quand même contente que Scott se soucie d'elle.

La blonde rit, imaginant son cousin avec des lunettes à double foyer. Pitié non, le résultat était beaucoup trop bizarre et si jamais cela arrivait, cela voulait dire qu'elle était surement tombé dans une sorte de monde parallèle super étrange.« Tu n'imagines même pas à quel point la barbe, le crane rasé et les lunettes m'excitent. Il ne manque plus que le ventre à bière et là c'est parfait ! Le summum de la beauté ! » dit-elle dans le plus grand des sérieux, mais gardant tout de même un petit sourire en coin. « D'ailleurs, n'as-tu pas entendu que c'était la nouvelle mode ? Le dadbob ça s'appelle ! Renseigne-toi ! »

Mabel réponda à la question de Scott en secouant la tête négativement. « Non non, tu n'as pas fais des erreurs, c'est super ce que tu fais. Mais bon, je suis l'éternelle emmerdeuse, toujours à douter de tout. Donc j'espère pour toi que l'argent va bien à la recherche. Enfin, ça ne coûte peut-être rien de se renseigner là dessus ? » Et voilà le scepticisme qui repointait le bout de son nez. Mais elle n'y pouvait rien, c'était plus fort qu'elle, il fallait toujours qu'elle soit sure de quelque chose avant de s'y engager et inconsciemment, elle appliquait aussi cela à Scott.

Quand Scott lui demanda s'il avait une gueule de strip teaser, un sourire ironique s'afficha sur le visage de Mabel « Tu veux vraiment que je réponde à cette question ? » demanda-t-elle avec humour. « Mais bon, fais comme tu veux. »

@Scott Connor






Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 120 points et j'ai balancé : 504

Message(#)Sujet: Re: Scott | L'avenir, c'est court comme un joint.   Ven 12 Jan - 9:05

Parler de la maladie de Rita remuait toujours beaucoup Scott. S’il faisait toujours en sorte de ne pas trop le montrer, il avait du mal à le faire en présence d’un membre de sa famille. La question de Mabel ne parut pas insultante pour Scott. Elle ne pouvait pas savoir autant de chose que la famille proche de Rita. Scott se massa la nuque, jamais à l’aise de parler de ce genre de chose.

« Elle l’a depuis toujours, c’est génétique. Mais on le sait depuis peu. Ca fait un peu plus d’un an à peu près. Enfin quand ça s’est déclaré chez maman, les médecins nous ont poussé à nous faire dépister… pour voir si ça nous arriverait aussi. Pas moi et pas notre grande sœur. Mais Rita si… et Macy refuse de faire le test pour le moment. »

Et que quelques années pour s’y préparer. Il ne savait pas si c’était pire de savoir à l’avance ou que ça vous tombe dessus d’un coup. Là il avait tout le temps pour s’imaginer ce que cela donnerait. Et ce n’était pas réjouissant. Au moins cela lui donnait l’opportunité de mettre un plan à exécution. Et maintenant qu’il était découvert par Mabel, elle se proposait d’en faire partie d’une drôle de façon que Scott refusa. Mais la jeune femme insista au cas où. Scott ne savait plus quoi penser de tout ça. Réalisait-elle ce que ça impliquait ? Elle avait l’air de s’en moquer. Il ne savait pas si c’était totalement altruiste ou juste très idiot mais cela le fit sourire malgré tout.

« T’es un drôle de numéro toi hein ? J’oublierai pas mais j’doute t’embêter avec ça un jour. J’assume mes conneries et j’veux pas qu’il t’arrive des malheurs. On se serre les coudes dans la famille ! »

Et c’était aussi pour ça que Mabel lui avait proposé ça et il l’en remerciait davantage. Mais jamais il ne l’aurait impliquée là-dedans. La jeune femme était du genre excentrique et sa déclaration à propos de l’homme idéal le fit rire même si elle disait ça d’un ton sérieux. Qui pourrait prendre ça au sérieux ? Il haussa les épaules.

« J’suis plus dans le coup on dirait, j’connais pas ! Enfin je suis pas une nana aussi, c’est peut être pour ça… Si c’est ça ton idéal de beauté, j’ai quelques clients qui pourraient t’intéresser… Si t’aimes les camés ! »

Bien que Scott ne les connaissait pas personnellement, il savait à quoi il ressemblait et il avait leur nom pour la plupart. Il voyait de tout et même parfois des gens auxquels on ne s’attend pas forcément. Mais rien de tout ça n’empêchait Scott d’atteindre le but qu’il s’était fixé. Sauf que Mabel parvenait à lui mettre un doute. Peut-être avait-elle raison et qu’il ferait mieux de mener sa petite enquête.

« Hm c’est pas faux… J’ai aucune envie qu’mon fric soit utilisé pour autre chose qu’la recheche. Mais comment tu veux que je vérifie ça ? J’suis pas détective privé ! »

La proposition de changer de métier amusa Scott et il se mit à rire en voyant le sourire ironique de la jeune femme. Il haussa les épaules. Non, se dénuder n’était pas pour lui. Il ne tenait pas à voir une horde de femelles en chaleur lui lancer des billets.

« J’vais me contenter de ma came pour le moment hein ! Mais s’il faut qu’en plus je tombe la chemise j’le ferais. J’ferai n’importe quoi pour ma sœur. »

Et c’était avec le plus grand sérieux qu’il prononça cette dernière phrase.











Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé

Message(#)Sujet: Re: Scott | L'avenir, c'est court comme un joint.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Scott | L'avenir, c'est court comme un joint.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La liberté c'est comme un petit poney qui court dans un champ
» C'est fou comme on se raccroche au passé quand notre avenir est en jeu | Blood & Chronic
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» L'avenir démocratique d'Haiti est menacé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: Los Angeles :: Eastside & Northeast :: Résidences-
Sauter vers: