CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Accueil  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  
Vote pour le forum

Tu veux gagner des points et trouver des potes pour RP ?
Alors n'oublies pas d'aller voter dans ce sujet pour faire grandir le forum
Tu veux un cookie ?

Alors inscris toi sur le forum ! Mais sache une chose...
Sur LAT, on a des choco-supremes, des chokobons, des oréos, des dragées surprises de Bertie Crochue...
Fais vivre la Bitchcation

Si toi aussi tu te sens l'âme d'une gossip girl et que tu veux gagner des points pour faire gagner ton groupe.
Alors n'hésite plus à envoyer les vilains secrets à Bitchcation et gagne tes points.
Sache que tout se fait anonymement.
Version 21 : Back To School

La version 21 est là alors n'hésitez plus à aller commenter la Newsletter. Ça donne des points.
N'oubliez pas non plus d'aller féliciter les têtes d'affiches par ici !
Gagner des points à l'inscription

Prendre un scénario te donnera 50 points à la validation.
Sache aussi que le groupe des Spielberg donnera 50 points à la validation.
Alors n'hésitez plus à prendre un scénario ou a rejoindre les bleus !
Ils sont attendus

Sunny attends son ennemie et son meilleur ami. Beth attends son mari porté disparu.
Nolan attends sa môman. Patrick attends son grand-frère. Julian attends son mari. Fawn attends sa famille. Uriel attends ses colocataires.
Billy et Dolores attends les anciens membres d'un groupe de rock !
On a besoin de vous !

Los Angeles recherche un animateur ! Alors si vous voulez rejoindre notre équipe pas piquée des hannetons, c'est Ici que ça se passe !
Petit Sondage

Hello ! Enfin de connaître vos avis en matière d'events et d'animations, on vous invite à répondre à un petit sondage par ici !

Partagez | 
 

 Encore comme des cons + Ulysse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Encore comme des cons + Ulysse Jeu 15 Mar - 1:32


ENCORE COMME DES CONS. with ULYSSE A. COOPER

Cette journée était beaucoup mais alors beaucoup trop longue. Levé à sept heures, rendez-vous à la banque, accompagner mamie chez l'ophtalmologiste avant de laisser sa voiture au garage après une montagne de paperasse puis avaler un sandwich de basse qualité avant de se rendre au boulot (c'est-à-dire servir des cafés à des touristes - pas toujours bien élevés): avec cela Fallon était littéralement lessivée. Pourtant il n'était que cinq heure. Elle rendit son tablier avec un soupir de bonheur ce soir là puis récupéra ses affaires dans la petite salle mal éclairée réservée au personnel. La jeune femme quitta le restaurant l'étui de sa basse sur le dos, celui de sa trompette à la main, son sac à main sur l'autre épaule. La pauvre était bonne pour un torticolis.

La brunette sorti son téléphone sa poche pour consulter le message qui indiquait l'adresse où devait se tenir la répétition pour le groupe. Avec ou sans sa voiture elle était bonne pour un retard. Entre les transport ou le trafic à cette heure-ci il s'agit un peu de choisir entre Caribe et Scylla. Elle marcha jusqu'à la gare et quitta Hollywood pour le centre ville en sautant dans le train qui arriva pile au moment opportun. Encore une bonne douzaine de minute à pied et la voilà devant l'adresse indiquée, selon Google Map en tout cas.

Elle était en face d'un bar qui faisait sa bière à $6,30 (foutage de gueule effectivement), faisait face à une agence d'assurance, entouré par un restaurant japonais, un tatoueur, et un immeuble miteux de trois étages. Comme elle ne voyait rien d'autre, elle se planta devant la porte de celui-ci. L'endroit ressemblait plus à un squat ou un repère de dealer qu'autre chose. Fallon jeta un oeil au plaque sur le mur. Parmi elle un pédiatre visiblement. Glauque.

Commençant à douter sérieusement elle sortie son portable afin de tenter de joindre le camarade qui lui avait envoyer les coordonnées. Répondeur une fois, répondeur deux fois. Elle essaya un autre numéro. Rien non plus. Après cette longue loooooongue journée, la demoiselle avait les nerfs à crans. Son dos la tuait. Elle posa l'étui au sol verticalement en gardant le cordon autour de son poignet, n'ayant aucune envie de se faire piquer son instrument comme cela lui était déjà arrivé dans les transports alors qu'elle n'avait que quinze ans. Plantée là elle ne rêvait que de prendre un bon bain et de changer ses fringues. Elle portait encore le magnifique T-shirt orange du boulot avec un "adorable" petit tatou ,mascotte du lieux, que camouflait à peine sa veste en jean.

Puis Fallon se senti un peu mieux lorsqu'elle vit la tête rousse de son ami et camarade Ulysse arriver. S'afficha alors une mine enthousiaste sur la figure de la jeune femme.

Hey ! Ca va? J'ai bien cru que j'allais me retrouver là toute seule comme une conne. Tu as des nouvelles des autres ?



HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Admin Débile
J'ai actuellement : 289 points et j'ai balancé : 4468

Message(#) Sujet: Re: Encore comme des cons + Ulysse Sam 17 Mar - 18:26

Gmrph. Se lever, beaucoup trop dur. Ulysse grommelant avant d'éteindre son réveil qui hurlait. Il se leva avec difficulté. D'habitude, il n'en mettait pas, mais aujourd'hui il avait une répèt qu'il ne pouvait absolument pas manquer ! Alors oui, il avait mit son réveil à 16h de l'après-midi et il était encore près à continuer à dormir, mais toute l'attention était là. Une fois sorti de son lit, il se dirigea vers la cuisine avant de se prendre un café pour se réveiller. Il jeta un regard à sa montre et vit qu'il était 17h. Quoi ? Comment le temps avait-il pu passer aussi vite ? Avait-il traîner plus qu'il ne le pensait dans son lit. Bordel, il allait encore être en retard... Bon après, une fois n'était pas coutume, ses partenaires étaient bien habitués maintenant. Enfin, il pouvait au moins faire l'effort d'être à l'heure pour une fois, surtout qu'il avait une mauvaise nouvelle à annoncer. Cet abruti avait réussi à se casser le pouce, et de manière totalement conne. De ce fait, il s'était retrouvé avec un plâtre. Pas pratique pour jouer de la batterie... Quoique, peut-être s'il glissait une baguette dans le dit plâtre ? A voir...

Malgré toute sa bonne volonté, Ulysse finit par arriver en retard au lieu de rendez-vous. Mais à sa grande surprise, il ne semblait pas être le dernier, car seule Fallon était sur les lieux. "Heeey ! Ça va et toi ?" demanda-t-il. Il avait caché sa main plâtrée dans son dos, espérant ne pas paraître trop louche ainsi, même si ce dernier était tellement énorme que Fallon l'avait surement grillé. "Nop, je n'ai aucune nouvelle des autres... C'est étrange, je suis en retard pourtant, je m'attendais à un sms pour me faire engueuler." Le chanteur était bien plus à cheval que lui sur les répétitions et il n'était pas rare qu'il lui rappelle très souvent qu'il y en avait. Cela avait un peu le don d'énerver Ulysse... Bon, après, il devait s'avouer que ces rappels n'étaient pas tout le temps inutile. Il regarda le bâtiment qui se dressait devait eux avant abattre sa main sur la poignée. "C'est fermé." dit-il en faisant la moue. "C'est la bonne adresse ? Enfin, on est quand même tout les deux... On ne peut pas être tout les deux idiots..." Il essaya à nouveau d'ouvrir la porte, comme si cette dernière avait pu s'ouvrir comme par magie dans ce court intervalle de temps. "Hmmm, peut-être qu'il y a une autre entrée et qu'ils sont déjà à l'intérieur ?" Il fouilla dans ses poches à la recherche de son portable, dans l'espoir de contacter les deux personnes manquantes, avant de se rendre compte qu'il l'avait oublié chez lui dans la précipitation. Il laissa échapper un sourire. Cette journée commençait mal.

@Fallon H. Holloway

˙·•●✿●•·˙



Des récompenses par ici:
 

Merci :snif::
 

Ulysse en boite:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: Encore comme des cons + Ulysse Mar 27 Mar - 6:08

J'me porte, je suis claquée, mon patron est un tyran. Dit-elle tout en jetant un oeil distrait à son portable dans l'espoir de voir la notification qui expliquerait enfin la situation actuelle. Ainsi elle ne fit absolument pas attention à l'attitude suspecte de son ami. Same. C'est louche. Fallon se tournait vers le bâtiment, regarda en l'air, toisant la façade décrépit dans un rose bonbon délavée qui tirait sur le jaunâtre lorsque cette écorce ne c'était pas arraché pour laisser apparaître la brique. Le soleil lui faisait plisser les yeux.

Le rouquin lui passa devant et secoua la poignée avant de décréter l'évidence : la porte était fermer. Je n'avais pas remarquer, en fait j'attendais plantée ici pour me faire engueuler en même temps que toi pour le retard. Dit-elle avec un sourire idiot. Les paroles qu'elle avait prononcées, par bien des personnes ne la connaissant pas, aurait pu être pris comme un foutage de gueule notoire; mais avec le temps on se faisait à son sarcasme permanent, plus où moins. Je ne parierai pas sur notre QI, même en combinant les deux résultats j'ai rarement vu des cas dans notre genre. Affirma-elle rayonnante, commençant à se lasser de rester planter là et se disant que finalement, elle irait quand même bin se chercher une petite bière, même à six dollar. Puis on lui suggéra l'idée de l'autre entrée, alors elle soupira, dégouter à l'idée de faire le tour de pater de maison avec ses instruments sur le dos pour vérifier la théorie d'Ulysse. Pas con. Très bien. Dans ce cas tu veux bien porter un truc toi qui n'a rien dans les bras, on dos serait reconnaissant de ta galanterie. Là elle baissa les yeux vers ses mains.

On vit les sourcils de la demoiselle se lever en même temps que sa lèvre intérieur retomber pour lui laisser la bouche en O, avec pour premier mot lui venant à l'esprit un gracieux "putain". Oh mon dieu qu'est-ce qui est arrivée ?! Si bien évidement elle avait pensé immédiatement au conséquence sur le groupe, elle était assez proche du jeune homme pour se soucier avant tout de sa santé et il n'y avait rien d'agressif dans sa voix. Elle ne savait pas si la première réaction de leurs camarades seraient égales. Surtout celle de leur chanteur. Bien qu'elle ne doute pas qu'il est un coeur, bien caché derrière cet air sérieux et autoritaire. Mais elle ne doutait pas qu'on aurait affaire à une petite crise existentielle d'artiste torturé. Ca craint.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Admin Débile
J'ai actuellement : 289 points et j'ai balancé : 4468

Message(#) Sujet: Re: Encore comme des cons + Ulysse Jeu 5 Avr - 22:01

Ulysse ricana, se moquant gentiment de Fallon quand cette dernière dit que son patron étant un tyran. "Voilà pourquoi je suis mon propre patron" dit-il en hochant la tête. Bon après, en dehors du groupe, Ulysse ne faisait absolument rien. Enfin si, il faisait la fête, mais ce n'est pas ça qui rapportait de l'argent, bien au contraire. Il se moquait de Fallon, mais en vrai, il la trouvait courageuse de bosser en dehors du groupe, il n'en n'était absolument pas capable. Il était un homme, con en plus, il faisait une seule chose à la fois. Heureusement que le groupe rapportait juste assez pour qu'il puisse vivre. Et surtout, heureusement qu'il racolait un peu à gauche et à droite pour avoir des consommations gratuites avec ses potes ou qu'on lui avance de la thune. "Et il fait quoi ton patron pour être traité de tyran ? Il te colle devant la photocopieuse ? Il te fait remplir des papiers qu'il pourrait faire lui-même pendant qu'il sirote son café ?" Bon sang, tout ce qu'Ulysse ne pourrait jamais faire. Décidément, Fallon était courageuse.

"Je dirais même plus ! C'est louche !" dit Ulysse, hochant la tête d'un air décidé. Il eut un rire quand Fallon lui dit qu'il ne fallait mieux pas compter sur leur QI. Dieu sait qu'elle n'avait pas tort. Et encore, heureusement qu'elle était là pour faire monter le niveau, car à lui tout seul, Ulysse devait avoir deux neurones. A eux deux, ils montaient peut-être à huit ? Ulysse hocha la tête quand elle lui demanda s'il pouvait porter des trucs. Même s'il avait sa batterie à se trimbaler, cela ne le dérangeait pas. De toute façon, une récente expérience lui faisait dire qu'il devait se muscler un peu.

Merde, Fallon avait cramé pour sa main... Bon, en même temps, si elle ne l'avait pas fait, cela voulait dire qu'elle aurait besoin de lunettes. Ulysse rentra sa tête dans les épaules, comme un petit garçon qu'on grondait. "Rien, rien, ce n'est pas grave." Il n'avait surtout pas envie de dire la manière dont il s'était fait ça tant s'en était ridicule et avait honte de lui. "Je veux que tu gardes l'image de l'homme viril que je suis." dit-il en rigolant. Il regarda son plâtre avant de soupirer. Il n'y avait vraiment que lui pour se casser le pouce en donnant un coup de poing à quelqu'un (qui lui avait demandé de le frapper en plus, le comble du ridicule). "Tu aurais vu la tête de celui en face en plus" ajouta-t-il dans l'humour. Spoiler : Il n'avait rien eu. "Je sais que ça craint, mais je peux toujours jouer ! Genre, je coince une baguette dans le plâtre et c'est bon !" dit-il super sérieusement. Il tenait vraiment à cette idée.

@Fallon H. Holloway

˙·•●✿●•·˙



Des récompenses par ici:
 

Merci :snif::
 

Ulysse en boite:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Message(#) Sujet: Re: Encore comme des cons + Ulysse

Revenir en haut Aller en bas
 
Encore comme des cons + Ulysse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Regarde nous, là, comme deux cons [ft. Jason]
» Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage.
» ULYSSE mâle yorkshire toy 5 ans SPA DOUAI 59
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: It's Over :: Hasta la vista, Baby :: RP-
Sauter vers: