CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Accueil  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  
Vote pour le forum

Tu veux gagner des points et trouver des potes pour RP ?
Alors n'oublies pas d'aller voter dans ce sujet pour faire grandir le forum
Tu veux un cookie ?

Alors inscris toi sur le forum ! Mais sache une chose...
Sur LAT, on a des choco-supremes, des chokobons, des oréos, des dragées surprises de Bertie Crochue...
Fais vivre la Bitchcation

Si toi aussi tu te sens l'âme d'une gossip girl et que tu veux gagner des points pour faire gagner ton groupe.
Alors n'hésite plus à envoyer les vilains secrets à Bitchcation et gagne tes points.
Sache que tout se fait anonymement.
Version 24 : Merry Christmas
and Happy New Year !

La version 24 est là alors n'hésitez plus à aller commenter la Newsletter. Ça donne des points.
N'oubliez pas non plus d'aller jeter un œil aux têtes d'affiches par ici !
Gagner des points à l'inscription

Prendre un scénario te donnera 50 points à la validation.
Sache aussi que le groupe des Spielberg donnera 50 points à la validation.
Alors n'hésitez plus à prendre un scénario ou a rejoindre les bleus !
Ils sont attendus

Alma attend sa petite soeur. Beth attend son mari porté disparu.
Nolan attend sa môman. Fawn et Dawn attendent leur cousin. Maya attend son futur amoureux. Evan attend son cousin.
Billy et Dolores attends les anciens membres d'un groupe de rock !

Partagez | 
 

 Are you kidding me ?! ft. Nita

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas
J'ai actuellement : 21 points et j'ai balancé : 956

Message(#) Sujet: Are you kidding me ?! ft. Nita Ven 20 Avr - 12:15

Rita espérait sincèrement que ce soit une mauvaise blague. Que le notaire s'était lourdement trompé et que Nathan n'avait pas fait d'elle son héritière. Elle espérait au fond trouver un Nathan en pleine forme et peut être avec une autre femme. Elle avait besoin de tourner la page une bonne fois pour toute, d'oublier cet homme qui lui avait donné trop de bonheur pour finalement lui retirer. Elle le savait malade et mourant mais elle se fichait de tout ça, pour elle il restait simplement Nathan. L'homme qu'elle aimait et qu'elle aurait aimé avoir dans sa vie jusqu'à la fin. Mais il fallait croire que les gens comme elle, les gens malades, n'avaient pas le droit à cette part de bonheur dans leur vie. La jeune infirmière avait posé tout ce qu'il lui restait de congé et avait traversé le pays au volant de sa vieille voiture qui était déjà tombée en panne deux fois.

Et maintenant, voilà qu'elle était garée devant un hôtel, hésitant à aller rejoindre Nathan. Qu'est ce qu'elle allait lui dire franchement ? Elle ne savait pas même pas si elle allait être bien accueillie. Et pourquoi il n'était pas chez ses parents puisqu'il était à Chicago. Rita soupira doucement et attrapa son sac à main avant de quitter sa voiture. Il fallut qu'elle s'y reprenne à trois fois avant de réussir à fermer sa portière, s'agaçant contre ce vieux tacos. Il fallait vraiment qu'elle songe à changer de voiture avant que celle là ne lui explose à la figure. Elle ne savait même pas comment elle allait parvenir à trouver la chambre de Nathan. Elle doutait que le réceptionniste ne lui donne le numéro aussi facilement. Et Rita n'avait pas la moindre envie que le réceptionniste appelle Nathan pour l'avertir. La demoiselle s'approcha alors du jeune homme derrière la réception et s'arma de son plus beau sourire, s'y accoudant.

« Bonjour Monsieur. J'aurai un petit service à vous demander. Mon petit ami réside dans votre hôtel depuis un moment déjà et il y a longtemps qu'on ne s'est pas vu. J'aimerai alors lui faire une surprise parce qu'il n'a pas trop le moral. Vous pourriez me donner le numéro de sa chambre ? Nathan Jenkins... »

Rita patienta quelques minutes avant que le réceptionniste lui donne le numéro de la chambre de Nathan. Elle le remercia chaleureusement et fila toquer à la porte, attendant nerveusement que Nathan lui ouvre. En espérant qu'il soit là.

@Nathan S. Jenkins

˙·•●✿●•·˙

Encore une heure, encore un soir
encore une larme de bonheur

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Allen
J'ai actuellement : 0 points et j'ai balancé : 209

Message(#) Sujet: Re: Are you kidding me ?! ft. Nita Ven 20 Avr - 13:14

Depuis qu’il avait quitté Los Angeles, Nathan n’était plus que l’ombre de lui-même. C’était surtout depuis qu’il avait arrêté de fréquenter Rita qu’il se sentait déjà comme mort. Face à l’annonce de sa mort imminente, il n’avait pas su comment réagir. Parfois il se demandait si ce qu’il avait fait était la meilleure chose à faire. Mais comme il savait qu’il risquait de mourir à tout instant, il préférait ne plus se prendre la tête avec ça. Bientôt, il ne serait plus de ce monde alors à quoi bon ? Il avait tout quitté, tout abandonné, dans l’attente de l’heure fatidique dont il ignorait même le moment exact. Bien qu’il était retourné à Chicago, il n’était pas retourné chez ses parents. Il n’avait aucune envie de les entendre s’inquiéter, de les voir tristes. Ils avaient déjà perdus un enfant, voilà qui perdait le second, même s’ils s’y attendaient. Alors il préférait les préserver à sa façon. Peut-être le lui reprocheraient-ils mais il voulait leur épargner de souffrir tout de suite. Même si Nathan était né en sachant qu’il aurait une courte vie, il ne s’attendait pas à ce qu’elle soit si courte, surtout avec un cœur neuf qui avait à peine un an. Mais le destin en avait décidé autrement et il devait faire avec, faute de pouvoir avoir un nouveau cœur. Il restait une chance mais elle était si infime qu’il préférait se rendre à l’évidence. Même son médecin le lui avait dit. Par dépit, il s’était même coupé les cheveux, se débarrassant de ses cheveux longs pour une coupe beaucoup plus courte, plus militaire. Il avait conservé sa barbe mais elle était désormais non taillée. Son visage était aminci et creusé par la fatigue et le fait que son corps survivait plus qu’il ne vivait. A le voir, on aurait cru un zombie. Il était bien content que la chambre ne soit pas équipée de miroir.

Installé dans sa chambre d’hôtel, il fixait le plafond, allongé sur son lit peu confortable. Il n’y avait presque rien dans la chambre, pas d’effets personnels, juste quelques vêtements. Dire qu’il y avait encore quelques mois, quelques semaines, tout allait bien dans le meilleur des mondes. Il avait une petite amie formidable qu’il aimait, une belle vie… Maintenant il n’avait plus rien puisque sa vie s’arrêtait là. En repensant à Rita, il sentit son cœur se serrer et louper un battement. Il grimaça de douleur et prit un cachet pour faire passer. Repenser à l’expression d’incompréhension, de colère et de tristesse de Rita lui brisait le cœur. Il aurait préféré qu’elle l’oublie directement pour qu’elle n’ait pas à souffrir.

En entendant toquer, il redressa la tête, intrigué. Qui cela pouvait être ? Il avait demandé à ne pas être dérangé et il n’attendait pas de visites. Personne ne savait qu’il était là ou presque. Il se décida à se lever et trouva dommage qu’il n’y ait pas de judas sur la porte pour voir qui se tenait là. Il fut même tenté de demander qui était derrière la porte mais finit par la déverrouiller pour l’ouvrir. Sur le pas de la porte se tenait Rita. Il en fut si surpris qu’il en resta muet. C’était bien la dernière personne qu’il s’attendait à voir là. Comment l’avait-elle retrouvé ? Et surtout pourquoi ? Vu leur dernier échange, il ne s’attendait pas du tout à ce qu’elle le cherche. Il l’avait fait volontairement pour qu’elle l’oubli. Pourtant elle était là. Elle était toujours aussi belle malgré les traits de son visage qui dévoilaient les difficultés qu’elle avait du surmonter. Un sentiment de culpabilité le submergea.

« Rita… Tu… » Il était content de la voir mais il ne pouvait pas se permettre de dire ça « Comment.. ? »


@Rita G. Connor

˙·•●✿●•·˙






Trop de joie !:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas
J'ai actuellement : 21 points et j'ai balancé : 956

Message(#) Sujet: Re: Are you kidding me ?! ft. Nita Dim 29 Avr - 10:20

À peine la porte fut elle ouverte que le cœur de Rita se brisa en mille morceau. Le revoir était presque insoutenable pour la jeune femme. Elle revoyait cette scène de rupture. Nathan avait été si méchant avec elle. Pourquoi l'avoir quitter pour en faire son héritière par la suite ? L'infirmière se sentait tellement furieuse après lui qu'elle avait envie de le gifler et de faire demi tour. C'est ce qu'elle aurait du faire quand il l'avait quitté. Au lieu de pleurer comme une madeleine, elle aurait du le rattraper et lui colle sa main dans la figure pour lui montrer qu'elle n'était pas contente de ce qu'il faisait. Mais sa façon de la quitter avait été si méchante, si mesquine que ça lui avait scié les bras. Et depuis, Rita avait la sensation de vivre un enfer. Elle dévisagea Nathan, à mi chemin entre haine et amour. Son cœur et son esprit se faisaient la guerre des sentiments. Rita était mitigée entre l'aimer encore plus ou le détester à tout jamais. Elle cligna plusieurs fois des yeux comme si elle se réveillait et poussa Nathan pour entrer dans la chambre d'un pas décidé. Il fallait qu'elle le fasse maintenant pour ne pas reculer.

« Bonjour Rita, je suis heureux de te voir. Oh moi aussi Nathan, je suis très heureuse de te voir ! Vraiment ! Oh et tiens, tant que j'y suis je voudrais savoir si tu comptes te foutre de ma gueule encore longtemps ! » La jeune femme se tourna vers lui alors qu'elle venait de gesticuler dans la pièce. « Comment tu as pu me faire ça ?? Comment tu peux vivre avec ça sincèrement ? Tu es le pire de mes exs... »

La jeune femme se retenait à grande peine de pleurer ou de se jeter dans ses bras. Il avait mauvaise mine, n'importe qui le verrait. Mais elle devait avouer qu'elle aimait énormément le fait qu'il se soit coupé les cheveux. Elle avait adoré l'homme aux cheveux longs dont elle était tombée amoureuse mais Nathan portait les cheveux courts à merveille. Elle soupira doucement et secoua son visage avant d'y passer une main, essayant d'effacer la peine qu'on pouvait y lire. L'infirmière le dévisagea longuement avant de pincer les lèvres.

« Tu as mauvaise mine... »

Rita ne parvint à dire que ça sur le moment. Elle ne voulait pas être gentille et pourtant, elle n'arrivait pas à être méchante. Nathan devait se demander ce qu'elle faisait là et surtout comment elle l'avait retrouvé après tout ce temps loin l'un de l'autre. La jeune femme croisa les bras contre sa poitrine avant de se laisser tomber sur le lit, s'asseyant comme si ses jambes n'arrivaient plus à la tenir.

« Ton notaire m'a appelé pour me dire que j'héritais de tous tes biens avant de me dire que tu n'étais finalement pas mort... Change de notaire... » Soupira la jeune femme. « Je comprends pas Nathan. Tu m'as quitté en me montrant que je ne comptais plus pour toi, que tu n'avais plus envie de continuer avec moi et maintenant j'apprends que je suis ton héritière... Explique moi s'il te plaît parce que je ne comprends rien. Et je ne veux pas de ton héritage. Je veux une explication. Après je rentre à Los Angeles et je te laisserai tranquille mais je ne partirai pas d'ici tant que tu ne m'auras pas tout avoué.... »

Et Rita était bien à déterminée à avoir des réponses quitte à lui faire une scène, à crier, à pleurer. Elle avait besoin de réponses et il avait plutôt intérêt à lui en donner s'il ne voulait pas finir sourd et amoché.

˙·•●✿●•·˙

Encore une heure, encore un soir
encore une larme de bonheur

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Allen
J'ai actuellement : 0 points et j'ai balancé : 209

Message(#) Sujet: Re: Are you kidding me ?! ft. Nita Ven 4 Mai - 10:42

S’il y avait bien une chose à laquelle Nathan ne s’attendait pas, c’était la visite de Rita. Il avait tout fait pour qu’elle ne le cherche pas et il s’était isolé ou personne ne le trouverait. Alors que faisait-elle là ? La revoir brisait fortement sa volonté de continuer ce jeu d’acteur qu’il s’était imposé en se séparant d’elle. Ils restèrent là à se regarder d’un air ahuri avant qu’elle n’entre finalement dans la chambre. La jeune femme était en colère et Nathan ne pouvait pas le lui reprocher. Elle avait toutes les raisons du monde de l’être. Evidemment ce qu’elle disait lui faisait mal mais ce n’était qu’un juste retour des choses. Sauf que tout ça, il ne l’avait jamais voulu. Il se sentait piégé par la vie, prisonnier d’un corps qui se laissait mourir.

« C’est parce que je ne vais plus vivre très longtemps que j’arrive à le supporter… » murmura t-il tout en fermant la porte derrière elle avant de se tourner dans sa direction « Malgré ce que tu peux penser… je suis heureux de te voir là. Même si c’est pour me frapper ou m’insulter. »

Il ne savait pas quoi dire, quoi faire. Elle le prenait au dépourvu. Il avait envie de la prendre dans ses bras autant qu’il avait envie de fuir ou de mourir tout de suite pour ne pas avoir à affronter ça à nouveau. Sa peur de mourir prenait le dessus. Rita lui fit une réflexion qui était on ne peut plus juste mais pas méchante. Oui il avait mauvaise mine. Il semblait se décomposer à chaque minute qui passait et il n’avait pas envie qu’elle soit à nouveau témoin d’un arrêt de son cœur. Il ne sut pas quoi répondre et resta silencieux, l’observant s’assoir sur le lit. Elle expliqua alors la raison de sa venue. Ce fichu notaire avait fait n’importe quoi et en plus il lui avait sans doute dit où il se trouvait. Rita voulait des explications et Nathan sentit qu’il n’avait pas le choix. Au final, il avait fait tout ça pour rien puisqu’il allait devoir lui dire la vérité. Il s’assit à côté d’elle et passa sa main sur son visage aux traits tirés. Il n’arrivait même pas à mettre de mots sur tout ça. Car le nommer revenait à accepter le sort funeste qui l’attendait, à le rendre réel. Il hésita un instant puis, tout en fixant la moquette pas terrible de la chambre, se mit à parler.

« Je n’ai jamais cessé de t’aimer. Tu es la femme de ma vie, je ne veux personne d’autre. Je n’ai jamais voulu te faire du mal mais je savais que je t’en ferais d’une façon ou d’une autre. Alors j’ai… j’ai choisi la façon qui, à mes yeux, serait la moins douloureuse dans le temps. Pour que tu puisses passer à autre chose, pour que tu puisses profiter de ta vie. Je n’ai pas… vraiment réfléchi. J’ai agis sous l’impulsion de la peur, de mes doutes… C’était sans doute très stupide mais… je n’ai trouvé que ça. Mon seul but était de te protéger et… je suis sincèrement désolé de t’avoir fait du mal… »

Il poussa un soupir fatigué puis se leva pour prendre un verre d’eau et avaler trois cachets. La tête lui tournait et il se sentait mal, ne sachant pas trop si c’était dû à la présence de Rita ou si c’était son corps qui le prévenait que la fin se rapprochait à grands pas.

« Je vais mourir. Peut-être là, dans 10 minutes. Peut-être dans quelques jours au mieux… Mon médecin a été formel… Tu sais la crise que j’ai eu l’autre fois… Hé bien mon corps rejette ce cœur. Il n’en veut pas malgré les médicaments. Il n’y a rien à faire à part me greffer un autre cœur en espérant que celui-ci tienne le coup. Sauf qu’il n’y a pas de cœur pour moi… Je ne suis pas prioritaire car j’ai déjà été opéré récemment. Les chances d’en avoir un sont si infimes que c’en est ridicule. Alors voilà… je vais mourir parce que mon corps l’a décidé. Je le savais depuis longtemps que ça m’arriverait mais… pas si tôt. Pas si brutalement. Pas après t’avoir connu… Je suis sans doute le pire de tes exs mais je suis sans doute celui qui t’aime le plus. Je ne voulais pas que…tu me vois mourir. J’ai eu peur… J’ai peur… »

@Rita G. Connor

˙·•●✿●•·˙






Trop de joie !:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas
J'ai actuellement : 21 points et j'ai balancé : 956

Message(#) Sujet: Re: Are you kidding me ?! ft. Nita Ven 4 Mai - 13:17

Nathan marmonna dans sa barbe alors qu'il venait de fermer la porte de sa chambre d’hôtel. La jeune femme ne compris pas ce qu'il avait dit et n'avait pas envie de comprendre. Elle était si furieuse après lui. Furieuse et follement amoureuse. Toujours autant. C'était peut être pour ça qu'elle était si en colère après lui. Parce qu'elle aimait et qu'elle voulait qu'il revienne dans sa vie, peu importe sa raison de l'avoir abandonné comme un vieux déchet. Rita inspira légèrement, à la fois peinée et inquiète qu'il puisse penser qu'elle pouvait le frapper ou l'insulter. Rita n'était comme ça et Nathan le savait pourtant. La jeune femme secoua son visage en levant les yeux au ciel, agacée par ses propos. Elle, tout ce qu'elle voulait c'était des réponses. De vraies réponses. Peut être qu'elle aurait fini par l'oublier si son notaire ne l'avait pas contacter mais maintenant qu'elle se trouvait près de lui, elle se rendait compte qu'elle l'aimait plus qu'elle ne le pensait.

Rita se décala légèrement, par instinct, alors que Nathan pris place à côté d'elle. Elle manqua même de finir par terre, se trouvant un peu trop près du bord du lit. Elle n'osait même pas le regarder tant elle craignait de ce qu'il pouvait lui dire. Et ses mots furent comme des coups de poignard dans son cœur. Plus Nathan parlait et plus il la blessait. Sûrement qu'il ne s'en rendait pas compte mais le jeune homme était cruel. Rita sentit quelque chose lui chatouiller la joue, la ramenant un peu à la réalité. Elle s'était mise à pleurer sans s'en rendre compte. La demoiselle pinça les lèvres, laissant les larmes silencieuses rouler le long de ses joues sans les essuyer. Le début était incompréhensible. Pourquoi abandonner une personne qu'on aimait autant sans vraiment de raison. Rita ouvrit la bouche pour parler mais rien ne sortit de ses lèvres. Nathan reprit assez rapidement la parole et le cœur de l'infirmière éclata en milles morceaux. Elle déglutit nerveusement, tournant un visage à la fois outré et choqué vers Nathan. Au final, Nathan n'avait jamais parlé à Rita, il ne s'était jamais confié. Elle se demandait comment il pouvait l'aimer alors qu'il était incapable de communiquer avec elle. Elle détourna les yeux et pinça les lèvres, reniflant légèrement.

« J'arrive pas à croire ce que j'entends... C'est un cauchemars... »

Rita parlait plus à elle même qu'à Nathan. Elle peinait à emmagasiner toute les révélations qu'il venait de lui faire. La jeune femme resta silencieuse un long moment avant de remuer sur sa place, sentant que son courage foutait le camp. Elle avait juste envie de partir et oublier tout ça. Elle finit par lever son visage, posant ses yeux rouges de larmes sur Nathan. Elle l'observait, très blessée et pourtant, un éclat amoureux brillait au fond de ses yeux. Rita déglutit difficilement, la gorge sèche.

« C'est pas comme ça qu'on est en couple Nathan. Je souffre bien plus de la façon dont tu m'as quitté. Je sais que tu n'es pas un homme en bonne santé, je le sais depuis le début. J'en suis totalement consciente et j'étais très bien avec toi, comme ça. Je voulais pas que ça change. Pourquoi tu t'es permis de choisir ce qui était bien pour moi alors que c'est bon ni pour toi ni pour moi ? J'ai pas cinq ans, je sais ce que je fais. Je sais très bien dans quoi j'étais engagée et j'avais pas peur contrairement à toi. J'avais pas peur parce que j'étais très bien avec toi et que je me fiches que tu meurs demain ou dans dix ans. L'important pour moi c'est d'avoir bien vécu notre relation. T'as juste tout foutu en l'air par égoïsme. Le pire c'est que tu m'as menti et que tu m'as fais énormément de mal. Tu m'as fais sentir carrément sans valeur à tes yeux »

La jeune femme finit par se lever en secouant son visage, l'essuyant mollement malgré que les larmes ne cessaient de rouler sur ses joues. Au final, Nathan ne voulait pas d'elle dans sa vie, même si elle était courte. Rita récupéra son sac, plus abattue que lorsqu'elle avait mis les pieds dans cette chambre, dans cet hôtel de malheur.

« Au final, tu as fais tout ça pour toi. Pas pour moi. J'aurai pu t'aider, t'apaiser et continuer de t'aimer. Je sais très bien que tu n'es pas éternelle, je serais la pire égoïste de te le reprocher moi qui peux oublier tout ça n'importe quand. On est exactement dans le même bateau et je n'ai jamais cherché à te préserver de mon état. Tu le savais, depuis le début. Tu le savais, tu aurais pu partir des le début... Mais pas après tout ce qu'on a vécu. Moi j'ai envie de t'aider, de te soigner. Parce que je t'aime et que ça me fait plaisir, ça me plaît. J'ai envie de te tenir la main jusqu'à ton dernier souffle. Parce que c'est comme ça que je vois notre couple... Mais on a pas la même vision des choses... »

˙·•●✿●•·˙

Encore une heure, encore un soir
encore une larme de bonheur

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Allen
J'ai actuellement : 0 points et j'ai balancé : 209

Message(#) Sujet: Re: Are you kidding me ?! ft. Nita Ven 4 Mai - 14:06

Il avait enfin trouvé le courage de lui dire. Quelque part, il y était un peu obligé mais il aurait pu continuer à mentir d’une façon ou d’une autre pour ne pas avoir à affronter la vérité de ses choix. Même s’il avait fait des erreurs, il faisait un pas vers elle. Bien qu’il ne s’attendait pas à ce qu’elle le pardonne d’un claquement de doigts, il avait espéré qu’elle comprendrait un peu mieux son comportement. Il se trompait lourdement. Elle l’achevait par ses propos et son comportement. Même si elle avait raison dans un sens, elle se trompait sur la majorité. Comment pouvait-elle seulement se mettre à sa place ? Oui elle était malade aussi mais la maladie n’avait rien à voir. Même si elle oublierait, elle continuerait de vivre. Et même si elle n’était plus que l’ombre d’elle-même, elle aurait encore le temps, l’espoir de voir naitre un remède ou des médicaments pour retarder l’inévitable. Lui, il était arrivé en bout de course. Il avait accepté de se mettre en couple avec elle car il pensait qu’il aurait bien plus de temps que cela. Là, tout changeait. Et si seulement il l’avait su plus tôt, il n’aurait jamais accepté un tel engagement, même pour quelques mois. Parce que leurrer quelqu’un sur ses intentions n’était pas son genre. Rita lui faisait des reproches infondés qu’il vivait relativement mal. Il était prêt à accepter beaucoup de choses mais pas ça alors qu’il n’avait pas envie de se battre.

La voir pleurer lui crevait le cœur. Il détestait ça. Il aimait Rita, de tout son cœur. Mais il se sentait pris au piège entre la mort d’un côté et les reproches de Rita de l’autre. Rien ne semblait vouloir lui donner envie de se battre. A quoi bon de toute façon ? Son destin était scellé. Et la jeune femme se levait, récupérant son sac pour très certainement partir sans lui laisser le temps de répliquer. Il se leva d’un bond pour se mettre entre elle et la porte mais manqua de tomber, son cœur ne pulsant pas assez de sang dans ses veines désormais. Le vertige passé, il se redressa un peu et la regarda, autant en colère que triste et amoureux.

« Tu sais quoi ? T’as raison. J’ai fait tout ça pour ma pomme. Pas parce que je t’aime comme un fou et que j’ai toujours voulu te protéger, faire en sorte que ta vie soit la meilleure possible. J’ai pas renié ce que je suis pour te laisser tomber et me séparer de toi alors que tu es tout ce qui m’aide à rester en vie. J’ai pas cherché à disparaitre rapidement pour que tu puisses tout aussi rapidement passer à autre chose et être heureuse autant que tu le mérites. J’ai pas souffert de cette situation. J’ai pas eu peur de mourir du jour au lendemain sans avoir rien eu le temps de t’apporter de concret. »

Il soupira, ne comprenant pas ce qu’il devait dire pour qu’elle le comprenne ou au moins essaye. Il comprenait ce qu’elle lui disait mais il n’était pas d’accord. Elle avait son point de vue, son ressenti. Il avait le sien. Impossible de ressentir les choses de la même façon mais il fallait en faire l’effort.

« Moi j’avais pas envie de mourir comme ça.. Pas comme un mourant dans un lit d’hôpital, comme un faible… J’ai… pas envie de mourir… » lâcha t-il en retenant une larme « Tu sais ce qui t’attend… Moi aussi je le savais. Enfin je pensais le savoir. Mais avoir conscience que ta mort peut arriver à n’importe quel moment, que tu n’as plus que quelques jours ou semaines à vivre… c’est différent. Tu sais pas ce que tu ferais dans un tel cas. Tu peux pas savoir avant d’y avoir été confrontée. Peut-être que j’ai pas eu les meilleures décisions, c’est vrai… Mais me reproche pas d’avoir eu peur face à la mort… Là c’est toi qui est cruelle. C’est pas parce que je n’ai pas agis comme tu l’aurais voulu que ça fait de moi un monstre… Je t’aime toujours… Si mon cœur a bien une utilité c’est ça. Mais il a décidé d’en finir plus vite que prévu. Ne va pas croire que je n'ai pas confiance en toi ou que je n'ai pas voulu me confier... Tu es la personne qui m'importe le plus au monde et je sais ue je peux tout te dire. Mais ça... c'était avant tout un combat personnel. Et je l'ai perdu... Comment j'aurais pu te faire face ? J'ai eu peur... »

Il se détourna et prit un peu appui sur le mur, ne l’empêchant plus de partir. A force de se mettre dans un tel état, il allait accélérer ses derniers moments.

« De toute façon je vais mourir. C’est comme ça. Tu hériteras quoiqu’il arrive. Si tu n’en veux pas… fais en don à une association… Tu as les cartes en main… Quoique je dise… ça ne changera rien. Mon destin est scellé… Je ne vois pas quoi faire pour te soulager un minimum, quitte à ce que tu me haïsses pour toujours… Mon seul but, même si tu en doutes, n’a toujours été que de te préserver… Parfois il faut faire un peu de mal pour éviter de souffrir trop longtemps sur le long terme… Je dis pas que ma solution est la meilleure mais… j’ai essayé. Pour toi. Moi j’ai rien à gagner dans l’histoire… j’ai déjà perdu… »

@Rita G. Connor

˙·•●✿●•·˙






Trop de joie !:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas
J'ai actuellement : 21 points et j'ai balancé : 956

Message(#) Sujet: Re: Are you kidding me ?! ft. Nita Ven 4 Mai - 15:25

La jeune femme sursauté alors que le géant blond se plaça soudainement devant elle. Il allait mal et il ne pouvait plus le cacher. Son cœur se serra si fort qu'elle manqua d'imaginer un citron que l'on était en train de presser pour en extraire le jus. Elle amorça un pas en avant pour l'aider mais se ravisa, se disant que Nathan n'avait peut être pas envie qu'on l'aide. La jeune femme se sentait impuissante. Pourquoi avait elle fait des études si ça ne servait à rien. Nathan semblait furieux après elle, lui montrant bien que ces propos étaient sans fondement. Si, ils l'étaient. Parce qu'elle avait de la peine et qu'elle ne savait pas comment l'évacuer sans faire du mal à Nathan. S'il disait l'aimer, il avait du grandement souffrir de la séparation mais Rita continuait à se dire que ce n'était pas nécessaire. L'infirmière inspira profondément pour retenir ses larmes. Elle comprenait Nathan, elle comprenait sa peur. Elle ne voulait pas être malade, oublier. Elle ne voulait pas ne plus reconnaître sa famille, les gens qu'elle aime. Nathan attira son attention. Il n'était pas bien et ça se voyait. Rita se sentait coupable. C'était comme si elle ne pouvait pas s'énerver sur lui sans risquer de voir le cœur de son amoureux lâcher. Elle n'avait jamais été en colère après lui. Et même si elle semblait aller à l'encontre de ses idées, Rita le comprenait. Elle n'était simplement pas d'accord avec tout ça. Parce que, elle, elle l'aimait comme une folle. Elle lui donnerait son cœur si ça pouvait le sauver, se foutant de ne plus vivre. Sa maladie la laisserait en vie oui. Mais elle ne serait qu'un légume dans un fauteuil et tout le monde devra s'occuper d'elle. Le pire étant qu'elle sera comme morte puisqu'elle ne se souviendra plus de rien.

Rita s'approcha doucement de Nathan, lâchant son sac à main par terre sans s'en soucier. Elle observa le dos massif du grand blond, hésitante. Qu'est ce qu'elle devait dire ou faire pour lui faire comprendre que, même s'il ne le voulait pas, elle serait là jusqu'à son dernier souffle. C'était ce que faisait les gens qui s'aimaient non ? Rita ne pouvait pas prendre exemple sur son père. Il faisait de son mieux lui, et elle ne lui en voulait pas du tout. C'était compréhensible même. Doucement, Rita glissa ses bras autour du torse de Nathan, se plaquant contre son dos. Elle enfouit son visage dans le tissu de son vêtement pour étouffer ses pleurs alors qu'elle serrait Nathan dans ses bras, sa main posée sur son cœur. Elle se fichait qu'il meurt dans dix minutes tant qu'elle pouvait le serrer contre elle.

« Nathan... Laisse moi rester. Je ne veux pas être ailleurs. Je ne veux pas te laisser. Tu n'as pas le droit de m'interdire d'être là... S'il te plaît Nathan, je veux continuer !! Je t'aime, je t'aime et c'est tout ce qui compte !! »

L'infirmière resserra un peu ses bras autour du torse de Nathan, fourrant un peu plus son visage contre son dos. Au passage, elle s'essuyait un peu en vérité. La jeune femme renifla bruyamment.

« Je ne te lâche plus de toute manière. Je ne comprendrai jamais ta décision, peut être que tu t'y ais mal pris au final. Mais je veux être là, je veux être à tes côtés. S'il te plaît Nathan, laisse moi être là... »

˙·•●✿●•·˙

Encore une heure, encore un soir
encore une larme de bonheur

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Allen
J'ai actuellement : 0 points et j'ai balancé : 209

Message(#) Sujet: Re: Are you kidding me ?! ft. Nita Mer 9 Mai - 14:07

Nathan ne savait plus quoi dire ou quoi faire. Il se sentait démuni, désemparé et il détestait ça. Il avait l’impression que la situation, sa vie, lui filait entre les doigts sans qu’il soit capable de faire quelque chose pour l’arrêter. Et le pire était qu’il entrainait Rita dans sa chute et, l’espace d’un instant, il aurait espéré ne jamais la rencontrer pour qu’il n’ait pas à lui infliger tout ça. La jeune femme ne le méritait pas. Il s’en voulait de s’énerver contre elle mais il n’arrivait pas à se faire comprendre. Bien qu’il se moquait qu’elle le pardonne ou pas – il méritait qu’elle soit fâchée – il ne voulait pas que la dernière image qu’elle garde de lui soit celle d’un égoïste qui ne l’aimait pas. Maintenant qu’elle était là, autant qu’elle sache tout. Il avait la sensation que tous ses choix avaient été les mauvais et pourtant, il ne l’avait pas fait dans l’optique de penser à lui. Il voulait juste que Rita soit heureuse, malgré tout. Sauf que c’était lui son bonheur désormais et il le lui avait retiré sottement. La peur faisait faire bien des erreurs d’appréciation.

Maintenant qu’il avait vidé son sac, il ne savait plus ce qui allait se passer. Il ne la gênait pas, elle pouvait sortir à présent. Il s’attendait presque à entendre la porte claquer sous peu même s’il espérait qu’il n’en serait rien. Malgré tout, il connaissait bien Rita et savait que ce n’était pas son genre mais la colère, tout comme la peur, faisait parfois agir différemment de nos habitudes. Il s’attendait à tout sauf au geste qu’elle eut finalement. Le contact de la jeune femme contre son dos le fit frémir. Ce geste doux et tendre lui brisait le cœur parce qu’il estimait ne pas le mériter après ce qu’il lui avait fait. Les larmes ne purent être contenues plus longtemps et il pleura en silence, le dos tourné. Rita disait l’aimer. Chacun de ses mots lui faisaient autant de mal qu’ils lui faisaient de bien. Comment pourrait-il lui refuser quoique ce soit désormais ?

Après un instant, il se retourna et l’attrapa contre lui, les joues humides de larmes. Il fourra sa tête contre son cou et l’étreignit avec force et tendresse. Elle lui avait terriblement manqué et il était heureux de l’avoir, même si cela allait à l’encontre de son plan initial. Finalement, il s’était planté. Et malgré tout, il avait de la chance.

« Pardonne-moi Rita… Je suis désolé… J’ai fait n’importe quoi… Je t’aime, je n’ai jamais cessé de t’aimer… Je ne me suis jamais autant détesté que le jour où je t’ai fait du mal… »

Et maintenant ? Il ne savait pas. Il ne savait même pas combien de temps il lui restait à vivre. Rita avait un travail et elle ne pouvait pas rester indéfiniment là. Se redressant légèrement, il lui essuya la joue du pouce.

« Je ne sais pas combien de temps il me reste… C’est la roulette russe. Si tu veux être là… Peut-être qu’on devrait rentrer alors. Pour que tu ne sois pas loin des tiens… »

Parce qu’il refusait qu’elle se retrouve seule pour affronter ça lorsqu’il ne serait plus là.

@Rita G. Connor

˙·•●✿●•·˙






Trop de joie !:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas
J'ai actuellement : 21 points et j'ai balancé : 956

Message(#) Sujet: Re: Are you kidding me ?! ft. Nita Jeu 10 Mai - 15:57

Son père -et sûrement son frère- lui avait toujours dit que Rita était beaucoup trop gentille. Elle avait le cœur sur la main et elle cherchait toujours le meilleur en chaque personne qu'elle croisait. Lorsque son ex n'avait pas assumé sa maladie et l'avait quitté en lui disait qu'il n'était pas prêt à être en couple alors qu'il avait fini par retrouvé quelqu'un au bout d'une semaine, Rit avait presque fait une thèse à sa famille en leur disant qu'elle comprenait, qu'elle acceptait même. Ce n'était pas simple de se dire qu'un jour, il faudrait s'occuper de sa compagne. Sa maladie allait la rendre totalement dépendante des autres. Même si elle en souffrait, Rita savait parfaitement que tout le monde n'avait pas les épaules pour ça. Son père en était la preuve. C'était peut être parce qu'elle était dans la situation de sa mère qu'elle acceptait que leur père décide qu'il ne devait pas passer le reste de sa vie à s'occuper de sa femme. Et puis, leur mère serait bien mieux dans un endroit spécialisé pour elle qu'à la maison. Elle ne reconnaissait plus rien dans son environnement. Et bien un fois sur neuf, elle reconnaissait ses enfants. Rita voyait son futur. Elle finirait comme ça. Et elle ne voulait pas finir comme ça sans avoir essayé d'aller jusqu'au bout avec Nathan. Finalement, Nathan se tourna vers elle pour l'entourer de ses bras et Rita manqua de fondre de bonheur. Elle ne pouvait pas être plus heureuse que contre lui. La brune inspira doucement et soupira.

« Non, je ne suis pas prête de te pardonner Nathan Jenkins. Parce que tu t'es comporté comme un imbécile. Mais je t'aime et je veux continuer ce qu'on avait commencé. »

La jeune femme soupira doucement de nouveau et essuya ses joues alors que Nathan lui proposait de rentrer à Los Angeles. Elle l'observa un long moment et secoua doucement son visage. Il était hors de question qu'ils rentrent à Los Angeles et qu'ils attendent patiemment que le cœur de Nathan le lâche. Il était hors de question qu'il retourne vivre sur son bateau et qu'il soit seul. La jeune femme pinça doucement les lèvres et leva les yeux vers lui, rougit par les larmes.

« On rentre. Mais il va falloir que ta vie change. Hors de question que tu vives tout seul maintenant. Tu vas venir vivre à la maison. Ne t'inquiète pas pour Macie, elle comprendra. Et quand moi je serais pas, je vais faire venir quelqu'un pour s'occuper de toi. Si t'es pas d'accord, tu restes ici et moi je pars. C'est hors de question que tu restes tout seul alors que ton cœur peut lâcher à tout moment. J'allégerai mes horaires. On trouvera une greffe rapidement. Je le sais. J'ai confiance. »

Parce que la vie ne pouvait pas lui arracher ce bonheur. Elle n'en avait pas le droit. Rita devait passer prioritaire, elle devait être au devant de la scène. Nathan comme elle n'avaient pas beaucoup de temps à vivre ce bonheur alors il fallait leur laisser le vivre tranquillement. En profiter jusqu'à la fin. Rita était presque suppliante avec Nathan mais elle voulait aussi qu'il comprenne qu'elle prenait son cas très au sérieux.

˙·•●✿●•·˙

Encore une heure, encore un soir
encore une larme de bonheur

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Allen
J'ai actuellement : 0 points et j'ai balancé : 209

Message(#) Sujet: Re: Are you kidding me ?! ft. Nita Ven 11 Mai - 14:25

Nathan ne fut pas surpris de la réponse de Rita. Il ne s’attendait pas à ce qu’elle le pardonne si facilement. Mais il espérait qu’elle le fasse un jour car même s’il l’avait blessée, il ne l’avait pas fait avec de mauvaises intentions. Mais il fut soulagé d’entendre que Rita souhaitait continuer malgré tout. Il aurait voulu effacer ce qu’il s’était passé mais il était trop tard. Tout était trop tard. Néanmoins, il espérait pouvoir lui faire retrouver le sourire, même si ce n’était que pour un court instant.

« On continuera.. autant que possible. Merci de me laisser revenir dans ta vie… »

Rita acceptait de rentrer avec lui mais elle avait des conditions. Elle voulait déjà qu’il vive avec elle. Même si elle lui disait de ne pas s’inquiéter, il doutait que Macie l’accueille à bras ouverts après tout ça. Quant à Scott, il espérait sincèrement ne pas le croiser. Même si Rita le pardonnait suffisamment pour venir le faire vivre chez elle, il n’était pas certain que sa famille soit réellement ravie de tout ça. Mais si ce n’était que ça, il était bien prêt à l’affronter même s’il avait perdu de sa combativité à cause de sa condition physique. Ce qui le gênait le plus dans tout ça, c’était le fait qu’une personne serait là pour s’occuper de lui. Il avait la sensation d’être devenu un petit vieux incapable de se gérer lui-même. Sa fierté en prenait un coup et il avait du mal à l’accepter. Il n’acceptait même pas encore le fait de mourir. Mais il savait que s’il voulait Rita, il n’avait pas le choix. Néanmoins, il ne voyait pas trop ce que pourrait faire la personne présente si son cœur lâchait. S’il était mort, il était mort. Et la présence de quelqu’un n’y changerait rien du tout. Rita se voulait optimiste. Cela se voyait qu’elle n’avait pas eu la discussion avec le médecin. Ce n’était plus de l’optimisme en fait. C’était se voiler la face. Nathan savait ce qui l’attendait et il n’avait pas envie que Rita ait de faux espoirs. Mais il préféra ne pas la contredire. Parce qu’il ne voulait pas la voir pleurer à nouveau.

« D’accord… On fera comme ça. J’espère avoir encore un peu de temps à t’accorder…. » fit-il en lui caressant la joue, ignorant combien de temps il lui restait « Mais avant de reprendre la route, puisque je ne peux pas conduire sans danger, tu devrais peut-être prendre le temps de te reposer ici non ? Tu es fatiguée, physiquement et mentalement… J’ai encore la chambre pour plusieurs jours. On a le temps de dormir un peu, ne serait-ce que quelques heures… »

Il ne voulait la forcer à rien et si elle ne voulait pas, il la suivrait. Mais il ne voulait pas que la jeune femme se mette encore plus mal à cause de lui. Elle avait assez souffert.

@Rita G. Connor

˙·•●✿●•·˙






Trop de joie !:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Message(#) Sujet: Re: Are you kidding me ?! ft. Nita

Revenir en haut Aller en bas
 
Are you kidding me ?! ft. Nita
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nita (Fiche en construction)
» [TERMINE] No Kidding ?? /Ethan
» Come here, we'll be friends. No, just kidding, you'll be my servant. ~ Alekseï
» No Kidding

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: Where L.A Stops :: To infinity and beyond-
Sauter vers: