CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Accueil  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  
Vote pour le forum

Tu veux gagner des points et trouver des potes pour RP ?
Alors n'oublies pas d'aller voter dans ce sujet pour faire grandir le forum
Tu veux un cookie ?

Alors inscris toi sur le forum ! Mais sache une chose...
Sur LAT, on a des choco-supremes, des chokobons, des oréos, des dragées surprises de Bertie Crochue...
Fais vivre la Bitchcation

Si toi aussi tu te sens l'âme d'une gossip girl et que tu veux gagner des points pour faire gagner ton groupe.
Alors n'hésite plus à envoyer les vilains secrets à Bitchcation et gagne tes points.
Sache que tout se fait anonymement.
Version 20 : Keep Fresh and Summer Vibes

La version 20 est là alors n'hésitez plus à aller commenter la Newsletter. Ça donne des points.
N'oubliez pas non plus d'aller féliciter les têtes d'affiches par ici !
Gagner des points à l'inscription

Prendre un scénario te donnera 50 points à la validation.
Sache aussi que le groupe des Hitchcock donnera 100 points à la validation.
Alors n'hésitez plus à prendre un scénario ou a rejoindre les rouges !
Ils sont attendus

Elena attend son mari Shawn. La famille Connor attend sa grande soeur
Patrick attend son frère Jonathan. Fawn attend sa famille. Marion attend son meilleur ami Stew.
Billy et Dolores attendent leurs amis.
On a besoin de vous !

Los Angeles recherche un animateur ! Alors si vous voulez rejoindre notre équipe pas piquée des hannetons, c'est Ici que ça se passe !

Partagez | 
 

 Test de Popularité - Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Spielberg
J'ai actuellement : 15 points et j'ai balancé : 103

Message(#) Sujet: Re: Test de Popularité - Libre Sam 14 Juil - 16:42


    Nous avions clairement des points communs, elle et moi, et c'était fort agréable d'avoir une conversation franche de cette façon. Nous nous ressemblions, et si jamais elle voulait d'aventure avoir d'autres conseils, je pourrais lui en donner sans soucis. J'en souriais intérieurement alors que je l'écoutais me répondre sincèrement, sans langue de bois, comme c'est l'habitude de quelques uns. Si quelques choses ne lui plait pas elle le dit, moi aussi mais j'ai appris à le faire avec plus ou moins de tact parce que c'est important si on ne veut pas terminer seule sa vie. C'était ce que j'avais ressentie à un moment, alors je m'étais adaptée, j'avais changée un peu, je m'étais remis en question. Isadora aimait les gens qui avaient une personnalité, qui étaient eux-même qui ne copiaient pas les autres. J'étais d'accord avec cela également, après, on peut avoir un style qui est semblable à d'autres, ce n'est pas pour autant que l'on manque de personnalité. Mais certains font tous pour imiter leur star, là, c'est un peu abusé. Moi, je ne me suis jamais vraiment amusée à imiter qui que ce soit, j'ai toujours été moi malgré mes défauts et mes qualités aussi. Mais je n'avais rien à rajouter là dessus, si ce n'est un signe positif de la tête, signe que nous étions sur la même longueur d'ondes. Alors, je lui parle de mon expérience, de mes vingts ans de carrière ou presque. J'ai commencé jeune, cela n'a pas été simple tout le temps, mais voilà, j'ai grandi, je suis passée comme tout le monde par la phase adolescence, je suis passée de l'état de petite fille, et l'état de femme à part entière, de façon progressive. Alors, Isadora parle aussi de la sienne, cela a été difficile pour elle, comme pour moi finalement. On aime devenir femme, voir ses atouts devenir de plus en plus présent, mais parfois, c'est un poids qu'on ne sait véritablement comprendre. Elle n'avait pas sa mère pour l'aider, alors c'est une autre qui a jouer ce rôle, heureusement pour elle. Puis elle me pose à nouveau de nombreuses questions, par rapport à ses atouts qui sont devenus gênants à une époque.

    " Tout de suite non, mais cela s'est fait rapidement quand même. Je ne me souviens pas exactement, mais en quelques mois, ma poitrine a dépassé celle des autres, pour devenir volumineuse, trop pour le jeune corps que j'avais à l'époque. J'avais mal au dos en fin de journée parfois. J'en ai parlé à mes parents, mais ils ne désiraient de réduction mammaire, car ils me disaient que cela faisait partie de moi, que je devais profiter de cette nature généreuse. Alors, j'ai enduré, parfois cela a été dur, les filles étaient terriblement jalouses, et certains garçons n'arrêtaient pas de me regarder, certains n'hésitaient pas à me peloter sans mon consentement. J'ai mis des paires de baffes bien souvent. Parfois, j'ai laissé faire, parce que le garçon me plaisait. Mais certains se permettaient des choses que je n'aurais jamais osée faire. C'est comme ça, ça forme la personne que l'on est, je suppose. "

    Aujourd'hui, les choses vont parfois loin, j'aurais pu porter plainte pour attouchements sexuels, mais à quoi bon ? Quand vos hormones vous travaille, parfois, vous ne résistez pas. Alors, oui, j'ai mis des coups, certains garçons s'en souviennent encore sans doute. D'autres moins, parce qu'après, ils ont été mes petits amis, alors ma poitrine, ils avaient le droit de la toucher, et je sais que ça leur faisait un effet dingue. Bref, pas besoin de vous faire de dessin, mais une poitrine aussi généreuse que celle-ci ne laisse personne indifférent, aussi bien hommes que femmes, jeunes ou moins jeunes. Alors elle me parle du projet qu'elle a. C'est une chouette idée qui aura du mal à décoller sans un peu d'appui malheureusement. Dans ce monde, le piston reste la meilleur solution.

    " Dans le milieu, un petit coup de pouce est toujours le bienvenue, car c'est très concurrentiel. Si le projet se concrétise vraiment, je serais en tout cas ravie de vous aider, et si besoin de prêter mes traits à tes côtés pour que ça puisse avoir plus d'impact. "

    C'est vrai, cela porterait clairement plus de fruits si je m'affichais avec elle même si ce n'est que pour quelques clichés, pour la première campagne, les gens se souviendront, les gens les adopteront plus facilement que sans moi. Alors nous prenons ce smoothie au mélange inédit pour nous. Et le mélange est bon, le duo de saveur se marie bien. Isadora semble ravie également. Et la valse des questions reprends. C'est difficile à dire car cela dépends de la sensibilité de la personne.

    " Dans ce monde de la mode, c'est difficile en permanence. Mais je dirais que l'expérience que j'ai préférée, et aussi celle que j'ai le plus détestée. C'est mon premier shooting où j'étais presque nue. Je dis bien presque parce que j'avais un bas, mais pas de haut. Le haut était caché soit par mes mains, soit par des accessoires. J'avais seulement 18 ans, je n'en ai pas fait avant mes parents avaient refusés mais là, ils ont donnés leur accord, et après, je n'ai pas arrêté d'en fait, en petite tenue. Mon corps n'était pas encore complètement formé même si mon physique ressemblait beaucoup à celui que j'ai actuellement mais voilà. J'étais encore assez pudique, même si depuis cela à changer, la force de l'habitude. "

    Et je lâchais un rire. L'habitude était là, et cela ne me dérangerait même pas de me balader nue dans les rues de la ville. Je sais, ce serait de la pure provocation, mais je serais capable de le faire.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Disney
J'ai actuellement : 102 points et j'ai balancé : 218

Message(#) Sujet: Re: Test de Popularité - Libre Lun 13 Aoû - 6:39

Shanny
&Isa
Rencontre avec un modèle

Cette jeune femme est bien plus intéressante que ce que les gens peuvent penser. Que ce que tu pouvais penser avant de venir lui parler. Elle est une personne, une vraie personne avec une vraie personnalité. Et non pas une personne qui vit pour son image, plutôt fade et qui n’ont pas de grande conversation quand ce n’est pas scénarisé comme la plupart des pseudo célébrités faisant ces shows de télé réalité que tu aimes tant regarder avec ta meilleure et que vous vous amusez à critiquer. Parfois même, vous coupez le son et vous vous prenez aux jeux de les imiter, parlant à leur place. C’est un peu un jeux, sans doute le seul moment de ta vie ou tu imites quelqu’un. Tu as une forte personnalité, une personnalité d’étonnante. Il faut être bien accroché si on veut te faire face. Il est rare que tu rencontres une personne te tenant tête. Mais tu l’avoues assez facilement, tu aimes bien ce genre de personne. C’est le style de personne intéressantes pour toi. Des personnes avec une personnalité, le genre qui assument les choix qu’ils font la plupart du temps.

Comme depuis le début de ta rencontre avec Shanny, tu lui poses tout un tas de questions. Tu aimes bien la jeune femme et tu t’intéresses vraiment à elle. Parlant de son adolescence, qui n’a peut être pas été si simple avec cette poitrine. Entre les garçons qui ne devaient pas la regarder dans les yeux et les filles qui devaient être bien jalouse qu’elle attire les regards. Et si ta belle mère se promène avec une poitrine en silicone, celle de Shanny a grandi trop vite pour elle. Pour le corps qu’elle avait étant ado. Cette poitrine lui pesant et lui donnant souvent mal au dos. Elle t’avoue même avoir songé se faire une réduction mammaire, ce que ces parents ne lui ont pas laissé faire. Ce qu’elle ne regrette peut être pas au jour d’aujourd’hui. Quoi que, elle aurait peut être préféré faire parler d’elle autrement que pour sa poitrine sur les réseaux et dans les magazines peoples. Ou sur le site de la Bitch.
« Ha oui ? Je n’aurai jamais imaginé que tu avais songé à te faire réduire la poitrine, comme quoi, il ne faut pas toujours croire ce que l’on peut lire, surtout sur l’appli de notre Bitch préférée. Et je pense qu’elle non plus de doit pas s’imaginer cela. Pour les gars, j’imagine bien, ils devaient plus souvent baisser le regard et lever la queue que te regarder dans les yeux et s’intéresser vraiment à toi. Quand aux filles… Quand elles ne sont pas bien dans leurs peaux, elles doivent bien trouver la faute à qui. »
Combien de filles ont put être vache avec toi. Tu es plutôt jolie, tu attires sans difficulté les regards des garçons. Et tu as la chance d’avoir des parents riches et donc de ne manquer de rien. Alors les jalouses s’en donnaient à coeur joie pour tenter de te détruire. Mais comme tu n’es pas du genre à te laisser faire, elles avaient qu’à bien se rhabiller ces petites pestes. Tu aimes beaucoup entendre ses petites histoires. Entendre qu’elle était une fille qui pouvait parfois être violente.
« Et aujourd’hui, tu songes encore à te faire réduire la poitrine ou tu as totalement appris à assumer ? En tout cas, c’est l’image que tu renvois. Ou c’est peut être plus pour ton dos aujourd’hui, que tu y penserais éventuellement. »

Tu lui parles de ton projet avec Maya. Tu n’en parles pas à tout le monde, beaucoup de personnes rigolent en vous écoutant. Vous disent que c’est impossible à réaliser. Mais pas Shanny. Shanny elle trouve que c’est une bien belle idée. Elle serait même prête à venir vous aider en posant par exemple pour des modèles demandant d’être porter par une fille avec une poitrine plus généreuse que la tienne. En plus, plus tu discutes avec elle et plus tu apprécies la jeune femme, tu te dis que ça ne pourrait être que du bonheur de travailler avec elle.
« J’attends souvent ma belle mère me dire que notre projet est fou et sans avenir. Qu’avec Maya, ont est de grandes rêveuses. C’est notre rêve depuis toute petite, on lui montrera. Et avec ton aide, on va la laisser bouche bais. »
Ho que tu aimerais voir sa tête le jour ou tout le monde pourra voir votre marque, ta tête présente sur ces immenses panneaux publicitaires qui font la réputations des états Unis ! Tu as d’ailleurs hâte de vivre cette première expérience professionnelle. Autant que tu la redoute. D’autant plus Quand la belle mannequin lui raconte la meilleure et pire expérience à la fois.
« Noooon, mais ça devait être affreux ! Je n’ose même pas m’imaginer dans une telle situation. Je suis bien dans mon corps, mais au point de poser quasiment nue pour le montrer, je ne sais pas si j’en serais capable. »
Tu bois ton smoothie, ce parfum d’été, frais et original que tu boirais bien plus souvent. Tu ne vois pas le temps passer, ce petit moment avec la belle mannequin est si agréable.
« Si un jour on te propose un contrat en duo et qu'on te laisse le choix du partenaire, tu songerais à moi? »
Tu fais ta petite bouille, celle à laquelle ton père ne dit jamais non. Tu aimerais tellement travailler avec la sublime jeune femme.



HRP : Excuses moi pour mon temps de réponse ><
J'ai eu une période plutôt compliqué D:



 Celle que je suis
Faire comme je veux, quand je veux ! Même bouder si j'en ai envie !

Revenir en haut Aller en bas
 
Test de Popularité - Libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: Los Angeles :: Hollywood :: Hollywood Boulevard-
Sauter vers: