CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Accueil  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  
Vote pour le forum

Tu veux gagner des points et trouver des potes pour RP ?
Alors n'oublies pas d'aller voter dans ce sujet pour faire grandir le forum
Tu veux un cookie ?

Alors inscris toi sur le forum ! Mais sache une chose...
Sur LAT, on a des choco-supremes, des chokobons, des oréos, des dragées surprises de Bertie Crochue...
Fais vivre la Bitchcation

Si toi aussi tu te sens l'âme d'une gossip girl et que tu veux gagner des points pour faire gagner ton groupe.
Alors n'hésite plus à envoyer les vilains secrets à Bitchcation et gagne tes points.
Sache que tout se fait anonymement.
Version 20 : Keep Fresh and Summer Vibes

La version 20 est là alors n'hésitez plus à aller commenter la Newsletter. Ça donne des points.
N'oubliez pas non plus d'aller féliciter les têtes d'affiches par ici !
Gagner des points à l'inscription

Prendre un scénario te donnera 50 points à la validation.
Sache aussi que le groupe des Hitchcock donnera 100 points à la validation.
Alors n'hésitez plus à prendre un scénario ou a rejoindre les rouges !
Ils sont attendus

Elena attend son mari Shawn. La famille Connor attend sa grande soeur
Patrick attend son frère Jonathan. Fawn attend sa famille. Marion attend son meilleur ami Stew.
Billy et Dolores attendent leurs amis.
On a besoin de vous !

Los Angeles recherche un animateur ! Alors si vous voulez rejoindre notre équipe pas piquée des hannetons, c'est Ici que ça se passe !

Partagez | 
 

 Le week-end nous appartient + RITA&ANDY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Papa du mois
J'ai actuellement : 393 points et j'ai balancé : 74

Message(#) Sujet: Le week-end nous appartient + RITA&ANDY Jeu 28 Juin - 3:31

« S’il y a le moindre problème, j’ai prévenu le Docteur Coulson. Il reste à disposition à toutes heures pour vous aider. Je serai injoignable. » Une surprise générale s’afficha sur le visage de ses employés. C’était la première fois depuis des années que le Docteur Connor affirmait être injoignable lors d’un week-end. Trop souvent il avait fait passer son travail avant, quittant pendant une fête familiale ou autre. Pas cette fois. Cette fois, il voulait passer les 72 prochaines heures avec sa grande fille, déconnecté de ses habitudes de vie. Il avait hâte. Il attendait ce week-end de juillet depuis si longtemps. Rita et lui avaient acheté leurs billets pour le Comiccon de San Diego en décembre dernier. L’hôtel était loué depuis aussi longtemps. Dans les dernières semaines, le père et la fille étaient excités par cet événement annuel. Pas question de le rater. Andrew se préparait depuis trop longtemps. Il avait même plusieurs cosplay pour les deux jours du Comiccon. Il allait devoir faire des choix. Mais avant que le week-end débute réellement, Andrew et Rita avaient deux heures de route à faire.

Avant toute chose, Andrew retourna à la maison pour prendre une bonne douche et pour terminer son sac de voyage. L’homme se vêtit très simplement. Un pantalon chic et une chemise blanche. Il laissa la cravate de côté afin d’être plus confortable pour la route. Afin de faire les choses en grand, Andrew avait décidé de louer une voiture de sport de luxe. Quoi de mieux qu’une magnifique Lamborghini de l’année pour se rendre à San Diego ? C’était leur fin de semaine à tous les deux, il fallait faire les choses en grand. Ça arrivait trop peu souvent. Une fois au garage de location, Andy eut des étoiles dans les yeux lorsqu’on lui remit les clés de la voiture qui allait être la sienne pour quelques jours. Elle était… magnifique. Woah. L’homme n’avait pas de mots. Il réalisait un rêve d’enfant.

C’est à bord de sa voiture de sport que l’homme prit la direction de la demeure de sa fille. Ayant une quinzaine de minutes de retard, Rita l’attendait sur le trottoir. Oups ? Ça valait le coup, ils avaient une super voiture qui allait faire tourner les regards. Andrew arrêta sa voiture près de sa grande fille avant d’ouvrir la fenêtre côté passager. Il fit glisser ses lunettes sur son nez avant de demander : « Je vous conduis quelque part Mademoiselle ? » Andrew ne put rester sérieux que quelques secondes avant qu’un large sourire se dessine sur ses lèvres tandis qu’il appuya sur le bouton pour faire ouvrir les portières papillons du véhicule. Le vétérinaire sortit et se dirigea vers Rita pour l’embrasser sur le front. « Prête pour un super week-end ? »

@Rita G. Connor
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Admin Parfaite
J'ai actuellement : 35 points et j'ai balancé : 897

Message(#) Sujet: Re: Le week-end nous appartient + RITA&ANDY Sam 30 Juin - 11:25

Rita expliquait encore les dernières directives à l'infirmière qui allait tenir compagnie à Nathan durant son absence. Il était hors de question qu'il reste tout seul avec Macie. Elle n'y connaissait rien. Et même si elle adorait sa sœur, Rita préférait largement que Nathan soit en compagnie d'une infirmière. Elle se fichait pas mal de son physique tant qu'elle prenait soin de son amoureux. Elle lui répéta une dernière fois ce qu'elle devait faire, où trouver les numéros à contacter.en cas d'urgence. Même si Rita savait qu'elle devait profiter des prochaines 72 heures avec son père, l'angoisse de laisser Nathan tout seul la rongeait un peu. Comme si sa présence pouvait changer quoi que ce soit. La jeune femme devait bien se rendre à l'évidence. Là ou non, si Nathan devait y passer, il y passerait. Elle boucla son sac et poussa un long soupir. Passer du temps seule avec son père allait lui faire du bien mais elle se sentait quand même coupable de laisser Nathan. Finalement, la jeune femme rejoint son amoureux dans la chambre et déposa un baiser sur ses lèvres avant de partir attendre son père sur le trottoir.

Au bout de quelques minutes, une Lamborghini s'arrêta devant elle mais Rita ne s'en préoccupa pas. Sûrement un type qui s'imaginait qu'elle faisait le trottoir. Pourtant, ce n'était pas comme si elle portait des vêtements indécents. Un peu mal à l'aise, elle entendit une vois s'extirper de la voiture et tourna la tête, se penchant pour voir son père à l'intérieur du véhicule. La jeune femme observa son père qui affichait un sourire enfantin, haussant les sourcils.

« Papa ?? »

Elle se redressa et attrapa son sac en regardant les portes s'ouvrir en papillonnant des paupières. À quoi jouait-il encore ? Elle observa son père se diriger vers elle et déposa un bisou sur sa joue.

« Je suis prête oui. Mais j'espère que ta voiture est confortable... » S'amusa t-elle à répondre. « Qu'est ce que tu fabriques encore ? En tout cas elle est très belle ! C'est mon cadeau d'anniversaire ? » Rita plaisantait bien sur. « Scott va être jaloux et Nathan rentre pas dedans tu sais... »

Une fois les plaisanteries passées, Rita posa son sac à l'arrière et s'installa côté conducteur, tendant la main pour avoir la clé. Il était hors de question qu'elle pose ses fesses dans ce genre de voiture luxueuse si ce n'était pas pour la conduire. Et Andrew devait bien le savoir que quand sa fille avait une envie particulière, comme de conduire cette magnifique voiture, elle n'allait pas le lâcher et ferait tout pour conduire.



Encore une heure, encore un soir
encore une larme de bonheur

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Papa du mois
J'ai actuellement : 393 points et j'ai balancé : 74

Message(#) Sujet: Re: Le week-end nous appartient + RITA&ANDY Sam 30 Juin - 19:44

Andrew pouvait être un vrai gamin et il l’assumait complètement. Depuis l’achat de son cheval, Shadow, Andy ne s’était pas fait énormément plaisir dans les dernières années. Ça faisait des années qu’il donnait tout ce qu’il avait pour le bien de sa femme ou encore pour ses enfants. Ce week-end, en plus de s’offrir une sortie géniale avec sa fille, il avait décidé de réaliser l’un de ses rêves en louant cette magnifique Lamborghini de l’année. Il avait su dès la première seconde qu’il avait fait un excellent choix. « Confortable ? Je ne me suis jamais assis dans une voiture aussi confortable que celle-ci. Tu vas voir, elle est parfaite ! » Les étoiles brillaient dans les yeux d’Andrew qui parlait déjà du véhicule comme si c’était le sien. Ça allait lui faire mal au cœur de devoir le retourner dans trois jours, il le sentait. On s’attachait rapidement à ces petites bêtes à quatre roues. « Ton anniversaire est en juillet ? Tu m’apprends quelque chose ! » rétorqua l’adulte sur le ton de la rigolade. « Ne t’inquiète pas, Scott ne sera pas jaloux trop longtemps, c’est une location. Elle est pour nous que pour le week-end. » Il sourit fièrement. Il fallait être le plus confortable possible pour la longue route, non ? Il fronça alors les sourcils lorsque Rita s’installa derrière le volant. Il mit ses mains derrière son dos afin de bien lui faire comprendre qu’il avait l’intention de garder les clés. Habituellement, il faisait tout pour ses enfants, mais aujourd’hui, il voulait se faire plaisir. C’était son luxe. « Pas question jeune fille! Laisse-le plaisir à ton vieux père de conduire la voiture de ses rêves, tu veux ? Je te laisserai le volant au retour ! » C’était un bon compromis non ? Il profitait de sa location pour l’aller et Rita pourrait s’occuper du retour. De toute manière, avec la fin de semaine qui les attentait, Andrew risquait d’être plus fatigué pour le retour. Il n’avait plus vingt ans. Même s’il se tenait en forme, il se fatiguait plus facilement. De toute manière, Rita pouvait facilement voir à son regard qu’il n’avait pas l’intention de céder, pas cette fois. C’était seulement une voiture, mais c’était vraiment important pour lui. Andrew ne pourrait même pas dire la dernière fois où il avait agi de manière égoïste. « Tu pourras choisir la musique. » Il lui offrit un large sourire dans l’espoir de la faire céder à sa proposition.

@Rita G. Connor
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Admin Parfaite
J'ai actuellement : 35 points et j'ai balancé : 897

Message(#) Sujet: Re: Le week-end nous appartient + RITA&ANDY Dim 1 Juil - 14:46

Rita n'en revenait pas. Parfois son père se comportait vraiment comme un adolescent. Et ça ne datait pas seulement du fait qu'il soit un peu seul désormais. La jeune femme savait combien son père pouvait avoir besoin de sortir et de s'aérer l'esprit. Entre sa mère qui était totalement dépendante de lui et son travail prenant, Rita n'allait pas le blâmer de vouloir faire des folies. Il en avait besoin et elle le comprenant. La jeune femme lâcha un petit rire avant de secouer son visage. Son père était vraiment un gamin par moment mais elle adorait ça. Ça leur permettait au moins de passer du temps ensemble et d'avoir une passion commune pour le cosplay et l'univers de Marvel.

« Oh, ta mémoire te fait défaut papa. Oui oui, c'est en Juillet ! » S'amusa t-elle à répondre. « Je vais quand même me vanter auprès de Scott !! »

La jeune femme s'empressa de prendre une photo avant d'aller s'installer au volant, attendant que son père lui donne les clés. Mais, les chiens ne font pas des chats et sa mère avait toujours eu le don de dire que Rita avait le caractère têtu de son père. Pinçant les lèvres, un peu déçue de ne pas pouvoir conduire cette merveille tout de suite, la jeune femme finit par aller s'installer côté passager. Elle haussa les épaules en levant les yeux au ciel.

« Oh bah super... Je peux choisir la musique... J'ai pas quinze ans... »

Mais elle en avait le comportement pour le moment. La jeune femme fronça le nez en regardant son père avant de lui tirer la langue. Elle le laissa démarrer après avoir bouclé sa ceinture, songeant à sa propre voiture qui était clairement en fin de vie. Rita avait tellement de peine à regagner Los Angeles après avoir été chercher Nathan à Chicago. Le souci étant qu'elle ne savait pas quoi choisir comme voiture, ne s'y connaissant pas assez. Et puis, Nathan n'était clairement pas en état de l'accompagner pour ça. Rita remua un peu, stressée à l'idée que Nathan pouvait y passer durant son absence. Pourtant, elle avait besoin de son père. Tripotant nerveusement sa tempe au point d'y enfoncer son ongle, elle tourna son visage vers son père.

« Et sinon, comment tu vas Papa ? Le travail ça ? Et maman... Ça va... ? »



Encore une heure, encore un soir
encore une larme de bonheur

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Papa du mois
J'ai actuellement : 393 points et j'ai balancé : 74

Message(#) Sujet: Re: Le week-end nous appartient + RITA&ANDY Dim 1 Juil - 17:21

Sa mémoire lui faisait défaut ? Oh non, pas du tout. Depuis que sa femme était malade, le brun avait développé plusieurs techniques pour travailler sa mémoire et avec lui ça fonctionnait plutôt bien. Malheureusement, l’état de sa femme était venu à se dégrader assez rapidement. Certains jours, elle ne reconnaissait pas du tout son mari et à chaque fois, ça lui brisait le cœur. Après autant de temps, perdre sa femme de cette manière était la pire chose qu’il pouvait lui arriver. Eux qui avaient déjà commencé à planifier une retraite tranquille… Leurs plans tombaient à l’eau. « Plus sérieusement, ça te plairait une voiture pour ton prochain anniversaire ? Comment survie la tienne ? » demanda le père Connor. Certes, ça pouvait très bien être avant son anniversaire, Andrew tâtait le terrain. Il voulait faire plaisir au maximum à sa fille avant qu’il ne soit trop tard. Personne ne savait quand la maladie de Rita allait se déclencher. L’homme savait que la voiture de sa grande fille était en fin de vie, mais à quel point le besoin était urgent ? « Je pense que je vais venir me vanter avec toi auprès de Scott. » ajouta-t-il enfant dans l’âme. Et ça avait toujours été important pour lui de rester cet enfant. Il avait été papa très jeune, il avait fait des grosse études, il avait sa propre entreprise… Tout ceci était une pression énorme pour lui, mais garder son cœur d’enfant et un bon sens de l’humour l’avait aidé à tenir. Encore aujourd’hui, il était lui-même malgré tout ce qu’il traversait.

Andy remarqua la déception sur le visage de Rita, mais il décida de ne pas céder. Pas cette fois. Sa fille finit par prendre place côté passager tandis que l’homme la rejoignait au volant de cette magnifique voiture. « Arrête, arrête ! Tu auras beau avoir l’âge que tu veux, pour moi, tu seras toujours la petite fille qui se battait avec son frère et ses sœurs pour choisir la musique. » Il lui offrit un sourire légèrement nostalgique. C’était le bon vieux temps. Quand la vie était encore simple et surtout sans tracas. GPS activé, Andrew se mit en route vers San Diego. Il jeta un rapide coup d’œil vers Rita qui avait gardé son habitude d’enfoncer ses ongles dans sa tempe lorsqu’elle était nerveuse. Délicatement, le brun attrapa sa main pour la redescendre et la serra entre la sienne. Dans un premier temps, il décida de lui répondre. Il poserait des questions après. « Je vais bien, le boulot aussi va bien. Ça me fait étrange de laisser les cliniques totalement, mais tout devrait bien se passer non ? Je ne suis pas le seul vétérinaire de la ville après tout. » L’homme prit une grande inspiration avant de pincer les lèvres. « Pour ta mère… C’est la triste routine… Depuis quelques semaines, son état est assez stable. Elle peut avoir une heure ou deux de lucidité par jour… Mais elle continue de passer ses journées au lit. » Il sentit sa gorge se serrer. Ça lui faisait toujours du mal d’en parler à voix haute. Lentement, il secoua la tête pour se changer les idées et demanda à Rita : « Mais je sais que ce n’est pas ta mère qui te met dans cet état… Qu’est-ce qui te tracasse ma puce ? » Sa voix était douce.

@Rita G. Connor
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Admin Parfaite
J'ai actuellement : 35 points et j'ai balancé : 897

Message(#) Sujet: Re: Le week-end nous appartient + RITA&ANDY Dim 8 Juil - 15:16

Rita poussa un léger soupir. Sa voiture n'allait pas bien. Elle était comme Nathan, à l'article de la mort. Rita ne comprenait même pas comment elle avait réussi à revenir à Los Angeles sans finir par passer par une compagnie de taxi ou en train. Enfin bon, pour le moment sa voiture l'emmenait où elle avait besoin d'aller tant qu'il ne fallait pas pousser trop loin. La jeune femme était assez fière de sa petite voiture qu'elle avait acheté avec ses sous à elle et non avec ceux de son père. Elle avait fait de son mieux pour être assez indépendante. L'infirmière sourit légèrement en regardant son père.

« Tu es sérieux ? Tu m'offrirais une voiture ? » Elle se mit à rire. « Scott va finir par vouloir changer de famille à ce rythme ! D'ailleurs, il a une petite amie et ce serait chouette que tu le saoules pour qu'il nous la présente ! »

Non, non, Rita ne complotait pas du tout dans le dos de son jumeau. Mais c'était comme ça dans leur famille, ils avaient tous un côté très enfantin. Et ça n'allait pas en s'arrangeant bien sur. La jeune femme adorait la mentalité de son père, elle était extrêmement fière de lui. Sa mère avait été son plus beau soutien, la seule qui arrivait à le relever quand il baissait les bras. Aujourd'hui, elle se demandait comment son père arrivait à tenir vu l'état de leur mère. Un sourire nostalgique se dessina doucement sur les lèvres de la jeune femme alors que son père n'avait pas tort. Elle fit une légère moue songeuse puis lança la musique, pas trop forte pour qu'ils puissent s'entendre parler.

« Bizarrement, c'était pas moi qui gagnait la plupart du temps... »

Rita laissa son père activer le GPS puis démarrer. Elle observa un peu la ville défiler sous ses yeux, essayant de faire la conversation avec son père alors que son cerveau semblait surtout avoir envie de la tourmenter. Elle ne savait pas comment elle allait faire pour éviter de trop penser à Nathan qui était resté chez elle. Elle espérait juste qu'il tiendrait le coup jusqu'à son retour. La dernière chose qu'elle désirait était bien qu'il meurt dans les bras d'une parfaite inconnue. Son père dût remarquer l'état de sa fille car il lui attrapa la main pour la serrer doucement, lui arrachant un petit sourire forcé qui essayait d'être rassurant. Elle posa son regard sur son père puis pinça les lèvres, soupirant doucement. L'état de sa mère n'irait pas mieux et elle le savait. Ça faisait maintenant sept ans qu'elle avait la maladie de déclarée. C'était tellement horrible à voir. Elle n'imaginait pas non plus la peine que pouvait ressentir son père vis à vis de ça. Elle détourna son regard pour fixer la route, serrant la main de son père dans la sienne avant de la lâcher. Elle ne savait pas comment parler de ça sans se mettre à pleurer. Elle pinça les lèvres, songeuse durant un long moment, avant d'inspirer un grand coup.

« J'ai peur que Nathan ne tienne pas le coup. J'essaie vraiment de lui remonter le moral et de le faire positiver en lui disant que ça va aller, en espérant que ça va l'aider à aller mieux... Mais je crois que même lui n'y croit plus... » Elle marqua une courte pause. « J'ai quand même très très peur de le perdre une seconde fois... » Souffla t-elle, la gorge serrée.



Encore une heure, encore un soir
encore une larme de bonheur

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Papa du mois
J'ai actuellement : 393 points et j'ai balancé : 74

Message(#) Sujet: Re: Le week-end nous appartient + RITA&ANDY Dim 8 Juil - 17:17

Andrew ne savait pas s’il en faisait trop, mais c’était plus fort que lui. Lorsqu’il voyait que quelque chose n’allait pas, il faisait tout pour arranger les choses. Ça faisait des années qu’il espérait voir Rita changer de voiture, car cette dernière était clairement en fin de vie. Il la trouvait dangereuse, mais il ne lui en avait jamais parlé sachant comment Rita était fière de sa voiture achetée par ses propres moyens. « Pourquoi pas ? Je ne sais plus quoi t’offrir pour tes anniversaires. Aussi bien, t’offrir quelque chose d’utile ? » Il haussa les épaules. Après tout, Andrew gagnait extrêmement bien sa vie. Ses cliniques allaient bien et il songeait même à s’agrandir dans d’autres états. Mais pour le moment ça restait un rêve. Avec sa femme malade, le vétérinaire et homme d’affaire ne pouvait pas se permettre de quitter plusieurs jours voire semaines afin de préparer tout ça. Il tâtait uniquement le terrain pour la personne à qui il allait léguait l’entreprise dans une dizaine d’années. « Petit cachotier ! Une copine ? C’est sérieux tu penses ? » demanda l’homme les sourcils légèrement froncés. Son fils pouvait être tellement cachotier par moment. Il devait sans doute tenir ça d’Andrew qui était le premier à avoir une relation secrète en ce moment. Mais lui sa relation n’était pas morale. Il avait une maîtresse. Qui l’aurait cru ? Lui, Andrew Connor, avait toujours eu une vie parfaite, bien rangée avec une femme qu’il aimait plus que tout… Aujourd’hui, il la trompait ne pouvant plus gérer toute cette pression seul. La culpabilité le rongeait dès qu’il y pensait, mais il ne pouvait pas s’empêcher. Amelia était la personne dont il avait besoin dans sa vie. La personne qui le comprenait et l’aidait à gérer tout ça. Andy n’osait même pas en parler à ses enfants, ils ne pourraient pas comprendre la subtilité de la chose.

« À quatre enfants turbulents, il fallait faire la rotation, mais c’était la crise à chaque fois. Une vraie partie de plaisir. » Il ne put s’empêcher de rire légèrement. Ça n’avait pas été évident à tous les jours avec ses monstres, mais les Connor s’en étaient très bien sortis. Il était fier de chaque membre de sa famille. Le silence tomba quelques minutes entre le père et sa fille et il n’en fallut pas plus à Andy pour voir que quelque chose n’allait pas. Il attrapa la main de sa fille pour lui faire comprendre qu’il était là. Il serait toujours là pour ses enfants. Sans grande surprise, Rita lui parla de Nathan et de sa situation délicate. Ce pauvre Nathan… Il n’avait rien demandé et la vie s’acharnait sur lui. Tout comme elle s’acharnait sur Rita. Entre sa maladie, celle de sa mère et son petit-ami malade… « J’aimerais vous dire à tous les deux de rester optimiste, mais je sais comment c’est difficile de voir la personne qu’on aime s’éloigner jour après jour. Juste… Profite de chaque seconde avec lui pour t’assurer de n’avoir aucun regret. Je… Est-ce que tu préférerais rentrer pour être à ses côtés…? » demanda-t-il d’une voix douce. Il n’allait pas lui en vouloir une seule seconde. Il ne savait pas à quel point la situation de Nathan était critique. « Une seconde fois ? » Malgré son regard fixant la route, le vétérinaire avait froncé les sourcils. « Est-ce que tu sais s’il y a des essais cliniques quelque part..? Les prix sont souvent exorbitants, mais ce n’est pas un problème… » Souvent les gens n’osaient pas regarder les essais, car ce n’était pas accessible à tout le monde niveau budget. Andrew avait essayé pour sa femme, mais elle était beaucoup trop avancée quand il en avait entendu parler. Olivia a été refusée du programme… Peut-être qu’il n’était pas trop tard pour Nathan afin d’essayer de lui faire gagner quelques belles années ?

@Rita G. Connor
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Admin Parfaite
J'ai actuellement : 35 points et j'ai balancé : 897

Message(#) Sujet: Re: Le week-end nous appartient + RITA&ANDY Sam 21 Juil - 11:51

Rita n’en croyait pas ses oreilles. Son père était près à lui acheter une voiture. Mais la jeune infirmière n’aimait pas trop quand son père dépensait pour elle. Il avait de l’argent oui, elle le savait. Mais il avait surtout sa femme malade sur le dos. Alors, Rita n’était pas le genre à aller lui faire raquer de l’argent pour son propre plaisir. Même lorsqu’il s’agissait d’un cadeau d’anniversaire ou de Noël. La jeune femme pinça les lèvres, un peu gênée.

« Hum… Ecoute… Je veux bien que tu m’aides à avoir une nouvelle voiture mais pas que tu me l’achètes. Tu peux me faire un prêt, je pourrai te rembourser chaque mois comme ça. Et je n’aurai pas d’intérêts à te donner en plus… Sauf si les intérêts sont de l’amour et des câlins, ça je suis toujours prête à t’en donner ! »

Rita préférait qu’ils s’arrangent comme ça plutôt qu’il lui paie tout. Son père était bien l’homme le plus important de sa vie, avec Scott bien sur. Les deux hommes passaient avant tout. Simplement, Nathan était de retour dans sa vie et Rita savait que Scott n’allait pas bien le prendre. Mais il devait la laisser faire sa vie comme elle l’avait décidé. Qu’il comprenne que s’agissait de ses choix et pas des siens. Un léger sourire sans vraiment de joie se dessina sur le visage de la jeune femme alors que son père lui parlait des guerres fraternelles passées. Les enfants n’avaient pas été les pires mais pas les meilleurs non plus. L’infirmière leva les yeux vers son père, l’observant avec attention. Elle fronça les sourcils un court instant avant de secouer son visage.

« Bien sur que non Papa. C’est notre week-end, Nathan le comprend. Mais je reste très inquiète tout simplement… » Elle soupira doucement. « Nathan m’a quitté en me lançant qu’il n’avait plus envie d’être avec moi. Puis, j’ai finalement reçu un appel de son notaire en me disant que j’étais l’unique héritière de tous ses biens. Avant de me dire qu’il n’était pas mort… Super le notaire. Enfin bon, quoi qu’il en soit, il m’a donné son adresse et je suis allée voir Nathan pour que l’on s’explique. Et finalement, je l’ai ramené à Los Angeles… »

Cette histoire était particulière mais surtout assez complexe à comprendre. Mais c’était comme ça quand on aimait une personne plus que sa propre vie. On était capable de traverser le monde entier pour la retrouver et pour la garder près de soi le plus possible. Nathan avait été le seul pour qui Rita s’était saignée aux quatre veines. Les autres n’en avaient jamais valut la peine et elle le savait. Ils étaient le couple malade qui enchainait les rendez vous médicaux. La jeune femme observait la route, faisant une moue songeuse.

« Je ne sais pas, je ne me suis pas renseignée… Mais il est en attente d’un cœur. Celui qu’on lui a greffé là ne tient pas. Les cachets ne fonctionnent pas non plus. » Souffla la brune.




Encore une heure, encore un soir
encore une larme de bonheur

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Papa du mois
J'ai actuellement : 393 points et j'ai balancé : 74

Message(#) Sujet: Re: Le week-end nous appartient + RITA&ANDY Lun 23 Juil - 20:57

Andrew se doutait que sa fille allait difficilement accepter une voiture comme cadeau d’anniversaire. Pourtant s’il le proposait c’est que ça lui ferait réellement plaisir de lui offrir. Néanmoins, elle lui proposa un compromis. Elle préférait qu’il la finance et le rembourser à chaque mois. Lentement Andy hocha la tête. « D’accord, faisons comme cela. Mais laisse-moi tout de même t’offrir une partie de la voiture. Ça me ferait vraiment plaisir, tu sais. » Il pouvait comprendre qu’elle refuse qu’il la paye entièrement, mais il pouvait toujours lui offrir un certain pourcentage en fonction du prix du véhicule. Il pourrait lui financer le reste. « Et il est fort probable que je te demande des intérêts en câlins. » Andrew n’était pas l’homme le plus tactile du monde avec ses enfants, surtout depuis qu’ils étaient adultes, mais il n’était pas contre un petit peu d’amour. Ça lui ferait du bien dans cette période plus sombre où il se sentait tirer lentement vers le bas.

L’amour n’était pas toujours évident, mais personne ne pouvait vivre sans. Voir sa douce moitié partir lentement n’était jamais facile et Andy aurait tout donné pour que Rita ne vive pas ça. Malheureusement, Nathan était malade et il était difficile de faire quelque chose pour le soulager. C’était frustrant. Le sentiment d’impuissance était le pire sentiment du monde. « Bien. Mais s’il y a quoi que ce soit, n’hésite pas à me prévenir. Ça ne me gêne pas qu’on écourte le week-end si Nathan ne se sent pas bien. » Et Andrew ne pourrait pas s’empêcher de s’en vouloir s’il arrivait quelque chose de grave à son beau-fils pendant leur absence. « Je crois que je le comprends… » souffla-t-il avant d’hausser les épaules. « Être malade de cette manière, je préférerai traverser ça tout seul et n’imposer ça à personne. Je pense que c’est une question d’orgueil aussi. » Peu d’hommes aimaient se faire voir au plus bas. Nathan s’était peut-être éloigné de Rita dans l’optique de vivre sa maladie seul. « Mais ne doute jamais qu’il t’aime plus que tout. Votre situation est juste… particulière. » Les deux étaient malades. Deux maladies extrêmement difficiles à gérer. C’était sans doute dans ces conditions qu’ils avaient besoin l’un de l’autre plus que tout. La vie était courte, il fallait en profiter. « Ok. On regardera pour les essais cliniques, ça peut lui faire gagner du temps et laisser une marge de manœuvre de plus à l’hôpital pour lui trouver un cœur. » C’était tout ce qu’Andrew pouvait faire pour le moment. Malheureusement, il n’avait pas les millions nécessaires pour faire passer Nathan en priorité sur les listes d’attente… De plus, ce n’était pas légal. Le père Connor avait toujours été très droit dans ses bottes à respecter chaque règle. Pendant quelques minutes, le silence gagna la voiture. Andrew était concentré sur la route et finit par avouer : « Il y a deux semaines, ta mère m’a pris pour un inconnu au beau milieu de la nuit… Elle a essayé de m’étrangler. » confia-t-il en portant une main à sa gorge. Il ne savait pas pourquoi exactement, mais il avait besoin d’en parler. « Depuis, on fait officiellement chambre à part… » Sa voix s’était cassée. Ça lui fendait le cœur de ne plus l’avoir auprès de lui pendant la nuit. Ça faisait plus de 30 ans qu’il dormait avec elle… Son lit était tellement vide. En plus, la chambre d’amis était moins confortable que son lit.

@Rita G. Connor
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Admin Parfaite
J'ai actuellement : 35 points et j'ai balancé : 897

Message(#) Sujet: Re: Le week-end nous appartient + RITA&ANDY Sam 11 Aoû - 12:23

Rita observa son père, un fin sourire sur le visage. La négociation avait toujours été le maitre mot entre eux. Andrew tentait toujours d’aider ses enfants du mieux qu’il le pouvait mais Rita faisait partie de ceux qui préféraient être indépendants. L’idée que son père lui paie toute la voiture ne lui plaisait pas. Elle préférait largement le faire elle-même et en ressentir une grande satisfaction plutôt que de tout réclamer à son père. Il avait bien autre chose à penser. La jeune femme lâcha un léger rire.

« D’accord mais pas une grosse partie. Une petite partie. On règlera ça quand notre week-end sera terminé. »

Rita n’avait pas envie de songer à tout ça. Elle voulait profiter de son week-end avec son père, se changer les idées. Mais le souci était qu’elle songeait à Nathan et à son état. Elle soupira doucement, faisant une légère moue boudeuse. Elle n’avait pas envie d’écourter son séjour avec son père mais elle ne voulait pas non plus avoir la mort de l’homme qu’elle aimait sur la conscience. Elle pinça les lèvres, fixant la route qui défilait sous ses yeux. Aussitôt, elle attrapa son téléphone pour envoyer un tendre texto à son homme. Parce qu’elle en avait envie.

« Merci Papa… » Lança la blonde en fixant son père.

Sans lui, elle ne serait rien. Son père était tout aussi important pour elle que l’était Scott et Nathan. Il savait toujours trouver les mots pour la rassurer, l’aider à ne pas flancher. Son soutien lui était indispensable et elle faisait de son mieux pour aider son père par rapport à leur mère. La jeune femme fut presque effarée d’entendre l’horreur qui se déversa des lèvres de son père. Tendrement, elle posa sa main sur celle de son père, cherchant à le rassurer, le réconforter.

« Je suis désolée Papa… Je comprends que ça ne soit pas facile pour toi… Maman n’a plus toute sa tête, c’est à peine si elle nous reconnait. »

Rita serra doucement la main de son père, détournant son regard. Cette situation lui donnait envie de pleurer, de hurler. Elle trouvait que ce n’était pas juste ce que sa mère avait alors qu’elle avait été une mère et une femme prodigieuse toute sa vie. Elle ne méritait pas de finir en vieille folle sénile qui n’était pas capable de reconnaitre sa famille, de voir ses petits enfants grandir. Le pire était qu’elle renvoyait l’image de son futur à Rita. Elle aussi, elle finirait comme ça un jour. Elle finirait par oublier sa famille, Nathan, ses enfants si elle osait en faire. Elle pinça les lèvres, se raclant la gorge pour essayer de ravaler ses larmes. Elle devait profiter de leur week-end.



Encore une heure, encore un soir
encore une larme de bonheur

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Message(#) Sujet: Re: Le week-end nous appartient + RITA&ANDY

Revenir en haut Aller en bas
 
Le week-end nous appartient + RITA&ANDY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le moment présent a un avantage sur tous les autres: il nous appartient
» LA NUIT NOUS APPARTIENT.
» La nuit nous appartient mon amour /!\Hentaï/!\ [Solo]
» J'ai passé un excellent week-end ! Merci à tous c'était génial !
» ce que nous faisons : les sauts en image

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: Where L.A Stops :: To infinity and beyond-
Sauter vers: