CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Accueil  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  
Vote pour le forum

Tu veux gagner des points et trouver des potes pour RP ?
Alors n'oublies pas d'aller voter dans ce sujet pour faire grandir le forum
Tu veux un cookie ?

Alors inscris toi sur le forum ! Mais sache une chose...
Sur LAT, on a des choco-supremes, des chokobons, des oréos, des dragées surprises de Bertie Crochue...
Fais vivre la Bitchcation

Si toi aussi tu te sens l'âme d'une gossip girl et que tu veux gagner des points pour faire gagner ton groupe.
Alors n'hésite plus à envoyer les vilains secrets à Bitchcation et gagne tes points.
Sache que tout se fait anonymement.
Version 23 : It's almost Christmas

La version 23 est là alors n'hésitez plus à aller commenter la Newsletter. Ça donne des points.
N'oubliez pas non plus d'aller jeter un œil aux têtes d'affiches par ici !
Gagner des points à l'inscription

Prendre un scénario te donnera 50 points à la validation.
Sache aussi que le groupe des Spielberg donnera 50 points à la validation.
Alors n'hésitez plus à prendre un scénario ou a rejoindre les bleus !
Ils sont attendus

Alma attend sa petite soeur. Beth attend son mari porté disparu.
Nolan attend sa môman. Fawn et Dawn attendent leur cousin. Maya attend son futur amoureux. Evan attend son cousin.
Billy et Dolores attends les anciens membres d'un groupe de rock !

Partagez | 
 

 Donnons un tournant à ce que nous sommes.. | Julian |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Burton
J'ai actuellement : 791 points et j'ai balancé : 56

Message(#) Sujet: Donnons un tournant à ce que nous sommes.. | Julian | Lun 10 Sep - 18:52

Donnons un tournant à ce que nous sommes..Julian & Drew
Cela pouvait sembler étrange d'être conscient que quelque chose se brise entre la personne aimée et soi-même, mais de tenter de faire comme si de rien était. Bien sur, cela pouvait parfois paraitre insensé de se dire qu'un enfant pourrait tout arranger. C'était comme faire un dernier pas désespérer avant de baisser les bras. Mais, de son point de vue, Drew voyait plutôt cette possibilité d'adoption comme une nouvelle chance pour leur couple. Leur mariage. Neuf années ne pouvaient pas se perdre dans un claquement de doigts et s'ils ne faisaient pas chacun des efforts, alors c'était certains que cela ne tiendrait plus.

Drew avait bien conscience que Julian avait accepté d'aller remplir ce dossier d'adoption sur un coup de tête. Un jour d'exaspération pour il ne savait quelle raison, mais il n'avait pas poussé au point de vouloir tout savoir. Une part de mystère entourait de plus en plus son époux et son manque de confiance en soit l'avait même poussé à croire qu'il pourrait le tromper.. Mais, ce n'était pas le genre de Julian ! N'est ce pas..? Le doute venait parfois se semer dans son coeur ces derniers mois. Parce que oui, il avait bien remarqué que le changement avait surtout opéré depuis qu'ils étaient revenus dans la ville de son mari. Un passé dont il ne connaissait pas grand chose devait lui revenir en plein visage certainement et il aurait voulu le prendre dans ses bras, lui murmurer qu'il serait toujours à ses côtés pour le soutenir ou l'écouter. Pourtant, il n'avait pas réussit à faire ce pas vers lui. Et ils s'étaient un peu éloignés..

Ce serait naïf de croire que cela ne venait que du déménagement, bien entendu, c'était assurément d'avant et c'était simplement qu'ils n'y avaient jamais prêté plus attention que cela. Chacun prit dans son boulot, quelques projets se faisant ici et là, de rares discussions sérieuses sur leur véritable avenir auraient peut être du leur mettre la puce à l'oreille. Mais, ils avaient sans doute préféré faire les aveugle à la situation. Et puis, Drew avait cette vision un peu dépassée du mariage. Préférant tout tenter plutôt que de laisser tomber et de divorcer sans réfléchir. Neuf ans de vie commune, d'amour, trois ans de mariage, tout cela ne pouvait pas se retrouver jeter à l'eau sans se raccrocher à tout ce qu'il serait possible d'essayer.

Ce jour là, Julian travaillait -comme chaque jours ouvrables de la semaine bien sur- et Drew avait été faire un tour dans quelques boutiques de la ville. Une visite était prévue depuis une bonne semaine afin de voir s'ils seraient prêt pour l'adoption et si l'enfant serait dans un bon cadre familial. Alors, il avait un peu craqué dans des achats qui ne seraient pas forcément utile dans l'immédiat. Des peluches en tout genre, tout doux, du fluffy et des couleurs neutres. Son coeur penchait un peu pour une petite fille, mais un petit garçon lui irait parfaitement aussi. Il se retint de prendre des vêtements, sans doute qu'ils ne seraient pas plus utile que cela, surtout s'ils obtenaient l'approbation pour un enfant qui dépasserait alors la taille choisit pour les habits. En revanche, il craqua pour une petite table à dessin que leur enfant pourrait utiliser lorsqu'il saurait tenir un crayon.

En changeant de magasin, il trouva un superbe couffin noir et blanc, avec quelques couronnes sur le tissu tombant. Il pouvait se poser sur pieds et servir de lit stable ou alors s'emmener pour promener l'enfant ou encore l'attacher en voiture. C'est sans hésitation qu'il craqua dessus et l'installa avec le reste des affaires dans l'auto avant de rentrer chez eux. Maintenant, il devait placer tout ça. Comme ses journées étaient plutôt libre ces derniers temps, Drew avait pu prendre la liberté de dégager une pièce inutilisée pour commencer à l'aménager en chambre. C'est donc là haut qu'il posa le couffin et les peluches sur une petite étagère accrochée en hauteur. D'ailleurs, il avait même commencé à faire la décoration et avait donc tout repeint dans une jolie couleur crème. Un bloc avec divers type de papier peint et de couleur de peinture reposait sur une petite table. Le choix n'avait pas encore été fait et il voulait l'avis de Julian. C'était le genre de décision qu'il fallait prendre à deux après tout.

Une fois la petite table de dessin déchargée, il l'installa dans le salon et fit un tour de la maison pour voir s'il n'avait pas encore un peu de rangement ou de ménage à faire. Tout devait être impeccable pour faire bonne impression après tout. Il se trouvait toujours à l'étage lorsqu'il entendit la porte d'entrée et commença à descendre, restant à quelques marches du palier pour regarder son époux entrer. Esquissant un fin sourire, il l'observa l'espace d'une seconde avant de le saluer.

-Bonsoir, ta journée s'est bien passée ?

C'était assez banal, mais c'était devenu comme ça depuis un moment déjà. Descendant les dernières marches, il s'approcha de Julian pour venir effleurer ses lèvres d'un baiser. Son regard brillait d'une certaine excitation, la visite prochaine d'une personne du centre d'adoption le mettait de très bonne humeur. Et dans le fond, il avait aussi l'espoir que ce serait un peu pareil pour son époux..
© 2981 12289 0

Image du couffin:
 

˙·•●✿●•·˙

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Allen
J'ai actuellement : 245 points et j'ai balancé : 77

Message(#) Sujet: Re: Donnons un tournant à ce que nous sommes.. | Julian | Mar 11 Sep - 14:09


Pour la première fois depuis quelques semaines, il n’était pas encore dix-sept heures quand Julian ouvrit la porte et entra chez lui. Depuis presque huit mois qu’il travaillait dans ce nouveau cabinet, l’avocat n’avait eu de cesse de faire ses preuves en mettant tout son zèle à traiter les affaires qu’on acceptait de lui confier, sans compter ses efforts ni ses heures. Les soirs où il rentrait bien après les heures de bureau n’étaient pas rares et ceux où il travaillait encore une fois à la maison non plus. Au point qu’on aurait pu se demander, peut-être, s’il ne cherchait pas à fuir quelque chose en s’enterrant sous le travail. Il disposait au moins de l’excuse de devoir prouver aux associés du cabinet qu’ils avaient fait le bon choix en l’engageant et ça n’était pas complètement un mensonge. Ce soir, cependant, rien de tout cela n’était au programme et avant même d’entrer, un fin sourire reposait déjà sur ses lèvres. Sa patience avait fini par payer, on lui avait enfin confié un dossier sur lequel il aurait réellement envie de travailler et qui ne consisterait pas à trouver une faille dans les textes de loi pour permettre à un grand groupe industriel de faire un peu plus de mal à la planète. On l’avait laissé rentrer tôt, la météo était tout aussi parfaite que n’importe quel autre jour en Californie. C’était, somme toute, une excellente journée et il n’avait aucune raison de ne pas être particulièrement heureux et excité quand il referma la porte d’entrée derrière lui et que, presque aussitôt, Drew apparut dans les escaliers pour le saluer. Ils échangèrent un bref baiser avant que Julian ne lève son grand sourire vers son mari. “Excellente, même ! On m’a enfin demandé de défendre l’association que je voulais représenter, j’ai hâte de m'y mettre !” répondit-il en contournant Drew pour aller déposer ses affaires dans le salon. Il avait choisi de se spécialiser dans le droit de l’environnement pour assouvir ses fantasmes écolo et de devoir trop souvent jouer dans l’équipe adverse représentait une frustration quotidienne dont, hélas, son mari faisait trop souvent les frais. Mais pour la première fois depuis qu’ils avaient quitté New-York, les choses prenaient enfin la bonne direction pour lui.

“Et toi ? Qu’est-ce que t’as fait aujourd’hui ?” demanda-t-il, parlant un peu plus fort pour se faire entendre, alors qu’il se laissait tomber sur le canapé. “T’as vu ma mère ?” Il jeta un rapide coup d’oeil sur la pièce autour de lui, s’attendant à trouver une réponse à cette question par le biais d’un énième sac rempli de choses que sa mère aurait donné à Drew pour la maison ou Dieu savait ce qu’elle pouvait avoir trouvé cette fois dans le but de trop gâter son fils et son gendre. Son regard se posa surtout sur une petite table à dessin qu’il jurait n’avoir jamais vu avant et qui lui fit immédiatement froncer les sourcils. “Qu’est-ce que c’est que ça ?” s’étonna-t-il en désignant l’objet d’un doigt. Oh, il savait parfaitement de quoi il s’agissait, aucun problème là-dessus. Et il devinait sans avoir besoin de demander non plus pour quelle raison assez obscure Drew aurait ramené un tel objet chez eux, surtout cette semaine, alors qu’ils étaient censés se préparer à recevoir la visite de l’agence d’adoption pour s’assurer qu’ils offriraient un foyer stable et correct à l’enfant qu’ils souhaitaient accueillir chez eux. Simplement, cette idée restait étrangement floue et lointaine dans l’esprit de Julian. Il avait pourtant accepté, sans réfléchir réellement à tout ce que cela impliquait, d’aller remplir la demande avec Drew. Il savait qu’un jour ou l’autre, on leur aménerait un enfant, qu’un jour ou l’autre, ils deviendraient officiellement parents. Seulement, il n’avait jamais réellement pris la peine d’y penser aussi sérieusement qu’il ne l’aurait dû. Il ne s’était pas demandé s’il préférait qu’ils adoptent un garçon ou une fille, un bébé ou un enfant un peu plus âgé. Il ne s’était pas demandé s’il faudrait lui choisir un prénom, quel genre de jouets ils lui achèteraient ni dans quelle école ils l’enverraient.

Mais tout à coup, il y avait cette table à dessin au milieu de leur salon et l’idée de devenir parent n’avait plus rien de très floue ou de très lointaine. Ce serait bientôt. Peut-être pas avant quelques mois encore, même s’ils prouvaient être le couple parfait pour élever un enfant, mais ce serait réel. Un petit être humain entrerait dans leur vie et dépendrait entièrement d’eux pour avancer. Sa gorge se noua aussitôt que cette idée traversa son esprit et il releva les yeux vers Drew presque par automatisme, se tournant invariablement vers lui quand quelque chose n’allait pas dans sa vie, comme il l’avait toujours fait. Il n’était définitivement pas prêt pour ça, mais ça n’était définitivement pas quelque chose qu’il pouvait se permettre d’avouer à Drew, n’est-ce pas ? Ils auraient dû en parler davantage ou du moins, Julian aurait dû s’intéresser un peu plus à cette question et il ne l’avait pas fait. Et maintenant ?
 
code by solosands

˙·•●✿●•·˙





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Burton
J'ai actuellement : 791 points et j'ai balancé : 56

Message(#) Sujet: Re: Donnons un tournant à ce que nous sommes.. | Julian | Mar 11 Sep - 15:19

Donnons un tournant à ce que nous sommes..Julian & Drew
Il souriait. Et un magnifique sourire en plus ! Drew n'avait plus vu le visage de son époux aussi radieux depuis ces dernières semaines lui semblait-il, mais il préférait mettre cela sur le compte de tout le travail qu'il devait abattre pour prouver sa valeur. Son coeur fit un petit bond dans sa poitrine tout de même et il se sentait alors bien plus détendu. Ravit pour son époux d'apprendre qu'il avait enfin ce qu'il désirait tellement, il le laissa aller poser ses affaires au salon en lui soufflant un petit ''Félicitations'' au passage. Le rejoignant à pas plus mesurés, parce qu'il savait que Julian verrait alors forcément cette petite table a dessin qu'il avait acheté cette après midi.

-Non, je n'ai pas vu ta mère aujourd'hui. Elle avait des choses à faire d'après ce que j'ai compris et j'en ai profité pour aller faire quelques petits achats.

Ses pas s'arrêtèrent derrière le canapé et ses mains vinrent se poser délicatement sur les épaules de son époux. Serrant à peine les doigts, comme pour le détendre un peu, les desserrant lorsque Julian tourna la tête vers lui. Leur regard se croisèrent un instant, avant que celui de Drew ne se pose sur l'objet en question. Nul doute que l'autre homme savait parfaitement ce que c'était, mais il semblait vouloir une confirmation. Quelque chose dans les yeux de son mari lui laissait penser que celui ci ne semblait pas prêt finalement.. C'était peut être un pas de trop ? Ou trop rapide ? Enfin, après neuf années de vie commune et presque autant à lui en parler.. Mais, dans le fond, il ne pouvait pas lui en vouloir. Après tout, cette acceptation soudaine semblait avoir été comme pour calmer quelque chose que Drew n'arrivait pas à déterminer. De son côté, il avait un peu l'impression que ce serait comme une dernière chance, mais rien ne pouvait donner l'assurance que cela réussirait. La peur noua soudainement son estomac et une boule vint peser sur son coeur. Ne laissant rien paraitre, il esquissa un petit sourire et se pencha au dessus du canapé pour passer ses bras autour du cou de Julian afin de se rapprocher un peu de lui. Ses lèvres se posèrent sur sa joue avec toute la délicatesse dont il savait si bien faire preuve avec lui.

-C'est pour notre futur enfant. J'ai aussi acheté quelques petites choses pour la chambre et ramené des échantillons de peinture et de papier peint pour que l'on puisse décider de la décoration. Mais, on a encore le temps. Après tout, ce n'est que la visite pour le moment.

Drew avait cette impatience de devenir père, mais cette peur aussi de perdre Julian s'il se sentait prit au piège. Quelque chose n'allait plus vraiment ces dernières semaines et ça le dérangeait, bien qu'il n'ai pas encore osé en parler. C'était difficile d'aborder un sujet que l'on ne connaissait pas, alors il attendait. Encore et encore, jusqu'à ce qu'il puisse avoir une piste. Tout aussi compliqué lorsque son époux ne se confiait plus tellement.. Il ne perdait pourtant pas espoir et continuait de se raccrocher à l'amour qu'il s'était porté dès le début. Si cela avait été une présence ténue au début, il ne semblait être plus qu'un brin d'herbe à présent..

Finalement, il redressa un peu son corps et jeta un autre coup d'œil à la table de dessin. Avait il fait une erreur en achetant ce genre de petites affaires ? Contournant le canapé, il vint s'installer aux côtés de l'autre homme et pressa son épaule contre la sienne. Il avait désespérément besoin de contact ces derniers temps, de retrouver un peu plus d'intimité avec celui qu'il pensait aimer encore. Et même si ce n'était peut être plus l'amour fougueux de l'époque, cela restait tout de même un amour profond bâtit au fil des ans. Quelque chose qui ne se briserait sans doute pas aussi facilement, n'est ce pas ? Tant de doutes et de craintes régnaient sur son cœur, cela en devenait presque difficile de réfléchir rationnellement par moment. Alors il faisait le vide et ne se concentrait que sur Julian et la possibilité d'avoir un enfant tout les deux. Sa famille. C'était la chose la plus importante pour lui.

-J'espère que ce sera la demoiselle qui nous a reçut lorsque l'on a remplit le dossier, elle était bien gentille.

Jeune femme bien aimable et qui leur avait sourit chaleureusement, elle avait parlé d'une attente de quelques mois le temps que tout soit mit en place. Cela faisait déjà presque un premier mois d"écouler, alors ça finirait par arriver plus vite qu'ils ne pourraient le penser tout les deux.
© 2981 12289 0

˙·•●✿●•·˙

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Allen
J'ai actuellement : 245 points et j'ai balancé : 77

Message(#) Sujet: Re: Donnons un tournant à ce que nous sommes.. | Julian | Mer 12 Sep - 5:07


Sans grande surprise, Drew confirma qu’il n’avait pas vu sa belle-mère aujourd’hui et qu’à la place, il s’était permis d’aller faire les magasins et ramener au passage des affaires d’enfant. Était-ce un mal, si Julian se prenait à penser qu’il était encore un peu trop tôt pour cela ? Bien sûr, le but était d’offrir la meilleure impression possible à la femme qui viendrait juger de leur capacité à devenir parents, mais… rien ne leur assurait qu’ils auraient un enfant avant un moment. La présence de cette table à dessin au milieu du salon donnait pourtant plus de réalité que jamais à ce projet et faisait croître l’angoisse de l’avocat à une vitesse alarmante. Si bien qu’il sursauta légèrement en sentant Drew soudainement si proche, ses mains sur ses épaules, ses lèvres sur sa joue. Un contact qui parvint à peine à l’apaiser un peu. Et tout soulagement s’envola aussitôt que son mari lui expliqua joyeusement ce que cette table faisait ici, ce qu’il avait rapporté d’autre pour cet enfant qu’ils étaient censés désirer tant. L’angoisse de Julian devint si présente, à vrai dire, qu’il ne parvint à faire rien d’autre que hocher la tête doucement pour indiquer à Drew qu’il l’écoutait et comprenait. Approuvait, peut-être, quoiqu’il commence à se poser sérieusement la question. Beaucoup trop tard, hélas.

Le seul petit problème, quand on partageait sa vie avec la même personne depuis presque une décennie, c’est qu’il devenait difficile de lui cacher des choses. Et si Drew parvint à garder la face de manière admirable, nul doute qu’il sentit la tension qui venait de gagner son mari. Julian se sentit un peu plus mal encore quand l’homme le libéra de son emprise, un vent de panique souffla doucement tandis qu’il suivait son mari des yeux et retomba immédiatement quand il termina sa course à côté de lui sur le canapé. Mais entre le sourire de Drew et sa remarque parfaitement détachée sur la femme qui viendrait mener à bien cette fameuse visite… Respirer devenait de plus en plus difficile et à l’angoisse venait se mêler la culpabilité. Il avait toujours su que Drew voulait des enfants et lui aussi partageait ce rêve. Fonder une famille, mener une vie heureuse emplie de rires et d’amour. C’était ce qu’il voulait depuis toujours. Alors pourquoi réagissait-il comme ça ? Pourquoi ne parvenait-il pas à partager le bonheur de son mari en ce moment ? La réponse s’imposa à son esprit par l’image fugace de Simon s’imprimant dans son crâne. Il le chassa de son esprit en secouant la tête, qu’il vint finalement laisser reposer sur l’épaule de son mari. “C’est vrai.” souffla-t-il en fermant les yeux. “Et si on lui montre une chambre déjà prête à accueillir un enfant et une maison parfaitement sécurisée, elle ne nous résistera pas bien longtemps.” Il voulait de tout ça, il fallait seulement qu’il s’en souvienne et qu’il ne l’oublie pas. Revenir à Los Angeles rendait tout bien plus compliqué pour lui en ce moment, mais il finirait bien par retrouver ses habitudes et sa vie.

Bien décidé à faire un vrai pas dans ce sens, Julian rouvrit les yeux quelques secondes à peine après les avoir fermé et les releva sur le visage de son mari, tandis qu’il glissait ses doigts dans ceux de l’homme. “Laisse-moi deviner, t’as vidé notre compte en banque dans un magasin de jouets et on est désormais les heureux propriétaires de la plus large collection de peluches qu’on ait jamais vu ?” se moqua-t-il doucement. La culpabilité ne disparaissait pas complètement et l’angoisse non plus, mais il refusait de laisser tout ça alourdir encore un peu plus l’ombre qui menaçait déjà son mariage. Du bout des doigts, il caressa distraitement l’alliance au doigt de l’homme en essayant de se convaincre que tout irait bien pour eux, qu’ils avaient raison de se lancer dans ce projet d’adoption. Il ne voulait certainement pas être celui qui gâcherait le bonheur de son mari et aujourd’hui encore moins. Tout allait bien à son travail, tout allait bien partout dans sa vie, alors il était déterminé à ignorer ses craintes et à aller de l’avant, tout simplement. “Même si on a encore le temps, t’as envie qu’on monte là-haut choisir la peinture maintenant ?” proposa-t-il. C’était encore un moyen de fuir, très certainement, mais au moins cette fuite-là serait-elle bénéfique à leur couple.
 
code by solosands

˙·•●✿●•·˙





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Burton
J'ai actuellement : 791 points et j'ai balancé : 56

Message(#) Sujet: Re: Donnons un tournant à ce que nous sommes.. | Julian | Mer 12 Sep - 17:13

Donnons un tournant à ce que nous sommes..Julian & Drew
La tension de son époux pouvait se sentir, sans doute parce qu'il le connaissait bien, mais il aurait aimé le réconforter d'une façon ou d'une autre. Le lâchant alors pour le rejoindre sur le canapé, le laissant poser sa tête sur son épaule et déposant lui même la sienne contre celle de Julian. Drew aurait voulu lui montrer qu'il serait là pour le soutenir, pour l'écouter. Il aurait voulu l'écraser de sa présence et de son amour, pourtant quelque chose lui disait qu'il n'y avait pas que ce nouveau pas dans leur relation qui le chamboulait. Alors, il ne fit que garder le silence un moment, sentant les doigts de son mari contre son annulaire. Son alliance ne l'avait jamais quitté une seule seconde depuis qu'il lui avait passé trois ans auparavant et à cet instant précis, un poids sembla venir s'écraser dans son estomac. Sensation étrange par ce simple geste qui pourrait tellement sembler anodin..

Son regard s'abaissa vers celui de Julian et il esquissa un petit sourire amusé à sa remarque. Non, il n'avait tout de même pas vidé leur compte en banque pour des peluches, mais il avait fait une superbe acquisition avec ce couffin déjà posé à l'étage. D'ailleurs, il se serait volontiers empressé de lui montrer s'il avait été sur que son époux serait réceptif. Alors, il se contenta d'une réponse toute simple et sans parler du reste.

-Je n'ai pas pris tant de peluches que ça, mais j'ai pris différents genre dans les cas où ce serait une fille et dans ceux où ce serait un garçon.

Un petit éclat de surprise, bien vite remplacé par une lueur de joie, vint éclairer le regard de Drew. Cette fois, c'était Julian qui avait fait un pas vers lui dans ce projet et non lui même qui imposait presque à son époux. Ca lui faisait bien plus plaisir qu'il ne voulait le dire. Ses doigts capturèrent alors la main de l'autre homme, la serrant comme si sa vie en dépendait et se releva du canapé en l'aidant à faire de même.

-Bien sur que j'en ai envie. Ca me fait plaisir que ce soit toi qui propose. Tu verras, j'ai ramené un peu de tout dans les échantillons. Je ne savais pas si tu préférais papier peint ou peinture. Avec une frise ou uni. Ce genre de petites choses..

Il ne le lâche toujours pas alors qu'il l'entraine avec douceur vers l'escalier afin de monter à l'étage. Pourtant, il prend une demi seconde supplémentaire avant d'ouvrir la porte de la chambre qui serait futurement celle de leur enfant. Les murs étaient unifiés dans un délicat ton crème, quelques petites étagères se trouvaient déjà accrochées, des peluches disposées sur l'une d'elle. Le couffin reposait sur ses pieds dans un coin de la pièce et une petite table se trouvait non loin de la fenêtre, tout les blocs de couleur pour la décoration se trouvant dessus. Des voilages blancs avaient été posés pour cacher la vue de l'extérieur vers l'intérieur.

-J'ai un peu commencé, j'espère que ce que j'ai choisi te conviens.. Mais, nous pourrons très bien changé de toute façon.

Ses doigts entrelacent encore quelques secondes ceux de Julian, avant de lâcher finalement sa main pour entrer dans la pièce et le laisser décider s'il voulait en faire de même ou non. Ca devenait de plus en plus concret cette affaire. Et si Drew en était de plus en plus ravit, il sentait bien que cela semblait aussi crisper de plus en plus son mari. Bien sur, ils pourraient encore tout arrêter.. Ils leur suffiraient de dire que finalement, ils ne sont pas prêt et préfèrent attendre encore un peu. Ils pourraient.. Enfin, Drew, lui, n'était pas certain de pouvoir le faire. Ce rêve qu'il avait depuis des années prenait finalement une tournure réelle alors il avait du mal à concevoir de faire marche arrière. Même s'il le ferait sans aucun doute pour Julian, pour eux, leur couple, leur mariage qui avait un peu de mal à rester soudé ces derniers temps.

Une question venait parfois lui trotter dans la tête et il mourrait d'envie de la poser. Elle se glissait sur le bout de sa langue et lorsqu'il ouvrait la bouche pour demander, il n'y arrivait finalement pas. Son coeur s'alourdissait alors et la peur rongeait son être en silence. Parce qu'il avait tellement peur de la réponse qu'il pourrait recevoir..
© 2981 12289 0

˙·•●✿●•·˙

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Allen
J'ai actuellement : 245 points et j'ai balancé : 77

Message(#) Sujet: Re: Donnons un tournant à ce que nous sommes.. | Julian | Lun 17 Sep - 12:15


Tout juste un peu calmé, un sourire échappa à Julian aussitôt qu’il vit Drew se lever et l’entraîner à sa suite. Il suivit sans opposer la moindre résistance, retrouvant le sol à son tour en observant son mari et en profitant, juste un instant, de ce petit moment de flottement. Sans l’ombre d’un doute, Drew était heureux, excité par l’idée d’avoir un enfant, d’avancer dans la vie et pour le bref instant qu’il fallut à Julian pour se remettre debout et se préparer à suivre ses pas à l’étage, il l’était aussi. Heureux du moins, que l’homme qui partageait sa vie le soit, qu’il n’y ait rien d’autre qu’eux et le grand sourire de son mari dans leur monde. La culpabilité revint comme un boomerang beaucoup trop vite et le frappa de plein fouet alors que l’autre homme faisait remarquer, innocemment, quel bonheur il ressentait que pour une fois, ce soit Julian qui s’intéresse à leur projet de fonder une famille ensemble. Son sourire perdit un peu d’éclat, mais il ne dit pas un mot et suivit le mouvement jusqu’à l’étage, s’arrêtant devant la porte de la chambre dans laquelle Drew entra avec la même aisance. L’ombre se fit un peu plus grande quand le regard de Julian balaya l’endroit. Il resta planté à un pas de l’encadrement de la porte à observer tranquillement chaque détail. Ça n’était pas encore prêt, mais l’on pouvait déjà imaginer un avenir entre ces murs. Drew y arrivait très bien en tout cas.

Comment il y parvenait était encore un mystère et, de longues secondes, Julian essaya d’arriver au même miracle. Il comprit rapidement qu’il n’y arriverait pas, mais qu’il pourrait au moins essayer, jusqu’à ce que le sentiment devienne réel et il entra dans la pièce après un trop long moment à paniquer bêtement. Même s’il lui fallait encore quelques jours, quelques semaines pour se faire à l’idée, ça ne l’empêchait pas de vouloir que ça fonctionne et il était assez têtu pour faire ce qu’il faudrait. Il fit quelques pas dans la chambre et s’arrêta finalement devant la petite table sur laquelle étaient disposés les nuanciers, glissant ses doigts dessus jusqu’à en choisir un au hasard. Et alors que ses yeux glissaient lentement sur les petits rectangles colorés, il décida qu’il était quelqu’un de logique, de pragmatique et que la seule raison pour laquelle il n’arrivait pas encore à s’exciter réellement venait tout simplement de toutes les zones d’ombre qui entouraient encore ce projet.

“Garçon ou fille ?” demanda-t-il soudainement, se tournant pour faire face à Drew. “Qu’est-ce que tu préférerais, toi ?” Il força un nouveau sourire pour encourager son mari à lui parler sans crainte. Peut-être que lui ne parvenait pas encore tout à fait à se projeter, mais ça n’était clairement pas le cas de Drew. Et quel que soit le problème entre eux en ce moment, ils restaient les mêmes personnes, s’aimaient de la même manière. S’il y avait une personne dans ce monde à qui Julian pouvait parler, sur qui il pouvait compter dans ses pires moments, c’était bien son mari, non ? “J’ai du mal à… réaliser.” admit-il en baissant les yeux, bien conscient qu’il minimisait la situation, mais c’était déjà un pas énorme pour lui. Il passa une main sur son visage avant de s’asseoir sur le sol, le dos appuyé contre le mur et de relever les yeux vers Drew. “Et on a pas vraiment pris le temps de parler de tout ça jusqu’à maintenant. C’est peut-être le bon moment, avant qu’on décide de peindre les murs en bleu ou en rose et qu’on le regrette dans six mois.” Cette tentative de détendre l’atmosphère n’eut pas de réel effet sur lui, mais il ignora le malaise pesant doucement sur ses épaules et avala sa salive, comme pour mettre sa gorge nouée au défi de l’empêcher de continuer. “Comment tu vois les choses, toi ? Dis-moi tout, parce que j’ai vraiment l’impression d’être dépassé, là.”
 
code by solosands

˙·•●✿●•·˙





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Burton
J'ai actuellement : 791 points et j'ai balancé : 56

Message(#) Sujet: Re: Donnons un tournant à ce que nous sommes.. | Julian | Jeu 27 Sep - 15:44

Donnons un tournant à ce que nous sommes..Julian & Drew
Il avait bien vu son hésitation à rentrer dans la chambre, cette perte d'éclat dans son sourire ou même ce doute dans le regard de son époux. Est ce que c'était trop d'un coup ? Ou alors, il n'était juste pas prêt ? Drew ne le savait pas vraiment, parce que l'homme en face n'avait jamais évoqué ses doutes pour le moment. Cette impression qu'il lui cachait quelque chose revenait peser dans son estomac, mais il la chassa sans ménagement en le voyant s'approcher finalement de la petite table pour regarder le nuancier et prendre un petit rectangle de couleur. Penchant légèrement la tête et s'appuyant au mur à la question de son mari, il prit un petit moment pour y penser. C'est vrai qu'il n'avait pas spécialement réfléchit pour un garçon ou une fille, se disant qu'il serait tout aussi heureux d'avoir l'un comme l'autre.

- Je suppose que les deux me conviendrait. Peut être que je serais plus proche d'une petite fille, mais j'aimerais tout autant l'enfant qui sera le notre si c'était un garçon.

Un léger sourire vient prendre place sur ses lèvres et il s'approche de Julian lorsqu'il lui avoue avoir du mal à réaliser. Ses doigts viennent caresser la joue de son époux tout en lui relevant le visage pour qu'il le regarde de nouveau.

- Normal, c'est pas facile à imaginer je suppose. Mais, on se soutiendra l'un l'autre, comme toujours. C'est vrai qu'on en a pas tant parlé depuis qu'on est arrivé ici, alors prenons le temps maintenant justement. Je veux que cette décision te rende aussi heureux que moi, parce que je t'aime plus que n'importe qui Julian.

Ses derniers mots sont sortit dans un souffle, un doux murmure qu'il n'avait pu retenir. Même si son coeur ne s'emballait plus comme avant lorsqu'il croisait son regard, il se gonflait toujours de joie lorsque son mari était heureux et souffrait de le voir mal. C'était peut être devenu une habitude, mais il pensait encore ressentir sincèrement quelque chose pour lui. Le romantisme et la folie n'était plus vraiment là comme les premières années, pourtant, il s'y remettrait si ça pouvait convaincre Julian.

La nouvelle question tomba juste avant l'aveu d'être dépassé. Comment il voyait les choses ? Drew avait tant de fois imaginé leur vie de famille qu'il lui serait difficile de décrire une seule situation. Mais dans toutes, ils étaient heureux et passait de bons moments.

- Je nous vois, toi, moi et notre enfant, prendre le temps de nous aimer chaque jours. Des promenades en forêt sous la pluie pour trouver des champignons. La plage lorsqu'il fait beau, des glaces et des jeux de ballons. J'imagine un peu plus de joie et de mouvement dans cette grande maison.. Tu sais, je vois bien que ce n'est pas facile pour toi.. Peut être que tu aurais voulu y penser un peu plus avant d'accepter ?

Une nouvelle fois, son coeur se serre dans sa poitrine et il inspire doucement. Relâchant le visage de son époux, il prend place par terre, près de la petite table. Et il vient prendre la main de Julian pour l'inciter à en faire de même, ils seraient mieux assit qu'à rester debout. Il attendit sagement que son mari s'assoit et il vient essayer de capter son regard, cette question lui brulant toujours la langue.

- Tu m'aimes encore ?

Finalement, elle était sortie.. Dans un murmure bas, mais assez audible pour l'homme juste à côté de lui. Sa gorge se noua à peine les mots sortit et il se mordit la langue d'avoir osé la poser.
© 2981 12289 0

˙·•●✿●•·˙

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Allen
J'ai actuellement : 245 points et j'ai balancé : 77

Message(#) Sujet: Re: Donnons un tournant à ce que nous sommes.. | Julian | Ven 12 Oct - 18:10


Dépassé, c’était bien le mot. Perdu aussi. Toute cette situation avait quelque chose d’angoissant pour n’importe quel futur parent dans le monde, mais pour Julian il semblait y avoir tellement plus de problèmes. Et ça le rassurait à peine de voir Drew si heureux, si impatient d’accueillir un enfant dans leur vie. Ça lui faisait se rendre compte plus durement encore qu’il ne se sentait pas du tout pareil et culpabiliser tellement fort de ne pas en être au même point que son mari. Mais il avait envie de croire que ça viendrait, qu’il finirait par se sentir heureux à son tour, que tout rentrerait dans l’ordre d’une façon ou d’une autre. Et si quelqu’un pouvait l’y aider, c’était bien Drew, n’est-ce pas ? Il le croyait, en tout cas. Jusqu’à ce qu’il ne prenne le risque de parler réellement, ou presque et qu’il ne se retrouve encore plus angoissé. Drew lui semblait tellement… confiant et calme. Comment était-ce possible ? Julian parvenait à peine à soutenir son regard. “J’espère que tu as raison.” souffla-t-il, essayant une fois encore de se convaincre qu’il finirait par ressentir le même bonheur.

Les tentatives de son mari étaient admirables et il y avait quelque chose de rassurant à l’entendre parler avec tellement d’aisance de ce qu’il espérait pour eux. Une vie simple, presque un peu clichée à vrai dire, mais heureuse sans aucun doute. Des images qu’il n’était pas difficile de dessiner, même pour Julian. Il voyait très bien tout ce que lui décrivait Drew, seulement… Cette impression que ça n’était pas tout à fait réel persistait et c’était le plus difficile et le plus étrange. Et derrière la sérénité de Drew se cachait aussi une légère angoisse, qui finit par transparaître un peu plus clairement. “Non, non. C’est ce que je veux moi aussi.” assura-t-il, un peu plus précipitamment qu’il ne l’aurait dû, sans doute. Mais c’était la vérité quand même, il voulait de ce rêve, seulement… Il aurait voulu que ce soit un peu plus qu’un fantasme pour lui aussi. Il se laissa tirer vers le sol sans rechigner, comme s’il était à peine conscient à vrai dire, plus préoccupé par trouver une bonne façon de s’exprimer qu’autre chose. Car il devait parler, il le savait aussi. Rassurer à son tour, mettre le doigt sur le problème pour qu’ils puissent le régler, aussi.

Il n’en eut pas vraiment l’occasion. Son regard se posa juste un instant sur Drew et la question qui échappa à l’homme lui coupa le souffle tant elle lui semblait à la fois inattendue et affreusement pertinente. Sa gorge se serra un peu plus et il pâlit visiblement. La panique monta plus vite encore, le poussant à répondre avant même d’avoir pris le temps de respirer. “Bien sûr que je t’aime, Drew !” lâcha-t-il dans la précipitation. “Plus que tout.” Il n’avait pas l’impression de mentir, vraiment pas. Mais il y avait toujours un “mais” quelque part dans le fond, le mot pesait au bout de ses lèvres, prêt à sortir et tout détruire. “C’est juste…” Le moment de parler, de tout dire, était finalement venu, pas comme il l’aurait souhaité et sans qu’il n’ait eu le temps de trouver les bons mots. “Toute notre vie est en train de changer, ces derniers mois.” reprit-il avec plus de prudence. “Nouvelle ville, nouvelle maison, nouveau boulot et maintenant nouveau membre dans notre famille… Je n’ai jamais été très doué pour les changements et revenir ici, c’est…” Il hésita, interrompant sa phrase une seconde ou deux. Il y avait si peu de choses que Drew ne savait pas à son sujet, mais ça n’en restait pas moins difficile d’en parler encore. “Tu sais que quand j’ai quitté L.A après le lycée, c’était clairement dans une volonté de fuir. J’ai fait ce qu’un gosse de dix-huit ans trouvait le plus logique et j’ai tourné le dos à mes problèmes au lieu de les affronter avec maturité. Et maintenant qu’on est de nouveau là… J’ai l’impression d’avoir encore un tas de choses à régler, comme si mes problèmes de l’époque m’avaient attendu sagement.” Ce qui n’était pas le cas, clairement. Simon avait refait sa vie de son côté et il n’y avait plus rien, si tant est qu’il y eût quelque chose un jour. Mais les sentiments de l’adolescent que Julian avait été à l’époque refaisaient surface, eux…“Mais je t'aime. Vraiment. Je t'aime.” répéta-t-il et cette fois, ça commençait réellement à sonner désespéré. Comme s'il cherchait à s'en convaincre lui-même. Il se pencha sur Drew pour l'embrasser avant que ce dernier ne s'en rende compte aussi.
 
code by solosands

˙·•●✿●•·˙





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Burton
J'ai actuellement : 791 points et j'ai balancé : 56

Message(#) Sujet: Re: Donnons un tournant à ce que nous sommes.. | Julian | Dim 14 Oct - 16:49

Donnons un tournant à ce que nous sommes..Julian & Drew
Une pointe d'inquiétude semblait prendre un peu plus de place en lui malgré le fait qu'il se sente assez assuré de leur futur bonheur dans son paraître. Julian répondit un peu précipitamment que c'était ce qu'il voulait aussi, mais Drew n'était pas certains que c'était vraiment le cas dans le fond. De son côté, il avait l'impression que sa décision avait été prise à la hâte, à cause d'une situation qu'il ne comprenait pas pour sa part.. Pourtant, il n'insista pas dessus, essayant de se convaincre comme il pouvait.

Il attira son époux sur le sol avec lui, le gardant tout à ses côtés pour lui montrer qu'il était bien là et qu'il ne comptait pas s'éloigner dans ses doutes. Mais voilà, cette question qui lui avait brulé les lèvres plus d'une fois ces derniers temps, elle avait finit par passer la barrière et être posée.. Ce n'était sans doute pas une bonne idée que de l'avoir laissé échappé et son coeur se serrait déjà dans sa poitrine en voyant l'autre homme sembler pâlir un peu plus encore. Sa réponse fut un peu plus précipité que la précédente, lui assurant qu'il l'aimait encore. Il aurait du se sentir réconforté de ces mots, se dire que ça suffirait. Alors, pourquoi son coeur semblait s'écraser un peu plus dans un horrible étau invisible..? Peut être à cause de cette conscience instinctive qu'il y avait quelque chose quand même. D'ailleurs, la suite arriva sans trop tarder. "C'est juste", ça sonnait un peu comme un "mais" et Drew retint sa respiration en attendant la fin de cette phrase.

Tout changeait, c'était bien vrai. Julian revenait dans sa ville natale et lui ne connaissait rien ni personne ici. Il avait des souvenirs, du vécut, un passé dont il ne lui avait que vaguement parlé. Drew connaissait presque tout de la vie de son époux, presque, parce qu'il ne lui avait pas tout raconté de ce qui avait pu se passer ici. Les problèmes qu'il avait fuit par exemple, il n'en avait eut qu'une vague explication rapide lorsqu'ils avaient cherché à se confier l'un à l'autre sur leur adolescence.

- Je pourrais t'aider à les résoudre ces problèmes, peut être. Si je pouvais les faire disparaitre, je le ferais certainement, parce que ça te permettrait de revenir totalement vers moi comme ça..

Sa voix avait baissé d'un ton et il avait glissé sa main dans la sienne, caressant le dos de celle ci de son pouce en la fixant longuement. Certains jours, comme aujourd'hui, il regrettait qu'ils aient déménagé dans cette ville. Si la mère de son mari était venue les rejoindre, ils auraient très bien pu continuer une vie tranquille dans leur ancienne maison. Plus de problèmes du passé, pas de gros changements et tout serait restés comme ça avait été durant ces dernières années.

Ses yeux se relevèrent sur le visage de Julian en l'entendant lui dire qu'il l'aimait vraiment, son coeur battant un peu plus et ne parvenant pas à esquisser de nouveau sourire. Il ne doutait pas de la sincérité de son époux, mais il sentait que quelque chose clochait tout de même. Abaissant les paupières, essayant de ne plus y penser, il apprécia ce baiser. Glissant une main sur le visage de l'autre homme et lui rendant avec toute la tendresse dont il pouvait faire preuve.

Ce baiser ne dura que quelques instants, il rouvrit donc les yeux et tenta une esquisse de sourire. Lui caressant la joue brièvement, avant de se relever finalement. Il lâcha également la main de l'autre homme dans ce mouvement.

- Je devrais aller préparer le diner, tu dois être épuisé et tu dois avoir faim. Prend un bain en attendant si tu veux.

Il fuyait, Drew en avait parfaitement conscience qu'il était en train de fuir à cet instant. Mais, il avait cette sensation désagréable dans le coeur et avait peur de dire encore quelque chose de risqué. De poser d'autres questions qui lui démangeaient les lèvres. L'une d'elle concernait ce béguin d'adolescence que Julian avait eut pour son meilleur ami, sur le fait qu'il le revoit, qu'ils se reparlent, qu'ils se côtoient sans qu'il le sache. Peut être même plus ? Non, il ne devait pas se hâter dans des déductions faciles et idiotes, il ne devait plus y penser ! Sourire et profiter de leur petits instants de plaisir à tout les deux. Voilà, c'est sur ça qu'il devait se focaliser.
© 2981 12289 0

˙·•●✿●•·˙

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Allen
J'ai actuellement : 245 points et j'ai balancé : 77

Message(#) Sujet: Re: Donnons un tournant à ce que nous sommes.. | Julian | Lun 15 Oct - 9:19


Un bref instant, Julian s’était senti presque mieux. Ses difficultés ne s’envoleraient pas d’un simple claquement de doigts, mais peut-être que de pouvoir en parler avec Drew pouvait aider, après tout. Il fallait bien commencer quelque part, en tout cas, et se confier à ce sujet, admettre que le problème existait bel et bien ressemblait à une bonne chose. Mais l’apaisement s’envola trop rapidement, presque aussitôt que Drew mit fin à ce baiser qui tenait davantage d’une piètre tentative de se rassurer que d’un véritable signe d’affection. Dès que Julian put voir le visage de son mari, il comprit qu’il n’avait rien arrangé du tout en essayant de parler honnêtement. Que s’ils devaient parler de tout cela plus sérieusement un jour, ça lui demanderait plus d’efforts encore. Et à quoi s’attendait-il, de toute façon ? Il ne mentait peut-être pas, mais ça ne signifiait en rien qu’il dise la vérité. Et Drew ne le croyait pas, de toute façon, ou au moins pas entièrement. Un sourire triste passa sur ses lèvres, sans réussir à s’y accrocher réellement et il avait depuis longtemps disparu avant que l’homme ne tente de prendre la fuite. Julian se releva aussi vite que possible en entendant son mari prendre congés et il tendit une main vers lui dans l’espoir de le retenir. Il renonça avant même de l’avoir effleuré. Il avait espéré quelque chose d’autre, sans être vraiment sûr de quoi, mais que la conversation prenne un tour différent. Mais ça n’était pas arrivé. Un gouffre se creusait doucement entre eux et pour l’instant, Julian n’avait aucune idée de comment l’arrêter. “D’accord, merci.” souffla-t-il seulement et la main qu’il avait commencé à soulever pour retenir son mari termina plutôt sa course dans ses cheveux, dans un geste las et un peu nerveux qui ne le soulagea pas le moins du monde.

Il attendit que Drew quitte la pièce et d’entendre son pas dans l’escalier avant de bouger à son tour, prenant le chemin de la salle de bain comme l’avait suggéré son mari. Pas pour prendre un bain, cependant, il était bien trop nerveux en ce moment pour rester sans bouger dans la baignoire et préféra largement s’offrir une douche beaucoup trop chaude dans l’espoir que ça parviendrait quand même à le détendre. À défaut que ce plan soit un succès, il eut au moins l’occasion de passer de longues minutes loin de Drew et de tout le reste. Suffisamment pour pouvoir réfléchir librement de son côté et en venir à la désagréable conclusion qu’il leur faudrait parler sérieusement bientôt. Plus vite qu’il n’en avait réellement envie d’ailleurs. Mais il était hors de question à ce moment-là qu’il ne laisse son mariage se briser sans avoir au moins essayer d’y faire quelque chose. Même si ce quelque chose signifiait parler un peu plus ouvertement du “problème Simon” et assumer la possibilité que Drew ne le prenne pas très bien. Il fallait qu’ils en parlent, de préférence avant qu’un enfant ne vienne s’ajouter à leur petite famille et que les conséquences soient plus graves encore.
 
code by solosands

˙·•●✿●•·˙





Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Message(#) Sujet: Re: Donnons un tournant à ce que nous sommes.. | Julian |

Revenir en haut Aller en bas
 
Donnons un tournant à ce que nous sommes.. | Julian |
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous sommes tous des enfants, il n'y a que le prix des jouets qui change
» Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE
» Nous sommes complet pour le tirage
» Nous sommes tous devenus des fous au service de Dieu ♛ Calixte [VALIDEE]
» Nous sommes sept...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: Los Angeles :: Echo Park :: Résidences-
Sauter vers: