AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de voter pour le forum dans ce sujet
N'oubliez pas de commenter les pubs PRD et Bazzart et d'aller réclamer vos points
« HEY TOI LÀ !!! JE TE VOIS !!! Pose ce cookie tout de suite et inscris toi !! Nous on a mieux, on a des choco-suprème... »
N'oubliez pas d'envoyer vos secrets à Bitchcation.
Ne réclamez pas vos points, ils seront ajoutés automatiquement à la réception du MP!
La newsletter de juin est enfin là. N'hésite pas à aller la lire et la commenter !
Tu peux la retrouver par ici
Le groupe du mois est ici et le membre du mois . N'hésitez pas à aller les féliciter, ça vous donne des points!
Retrouvez la fiche de liens du membre du mois.
Prendre un PV, un scénario ou un pré-lien vous donnera 20 points à la validation de votre fiche.
Rejoindre les Lucas vous donnera 70 points à votre validation. Rejoindre les Disney ou Hitchcock vous donnera 50 points.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
J'ai actuellement : 0 points et j'ai balancé : 1270

Message(#)Sujet: Astrid C. Thibault ➸ Jenna Louise Coleman   Mer 13 Avr - 21:08

Astrid C. Thibault
Porter un masque pour ne pas laisser voir sa douleur...
Jenna Louise Coleman par Istina
▬ Nom :Tibault
▬ Prénom(s) : Astrid Cora
▬ Surnom(s) : // (inventer z'êtes libre)
▬ Date de naissance : le 16 avril 1989
▬ Âge : 26
▬ Nationalité et origines : Américaine
▬ Situation conjugale : Célibataire /
▬ Orientation sexuelle : Hétéro
▬ Situation financière :  Moyenne
▬ Métier : Serveuse au Red Lion Tavern
▬ Groupe : Allen
 
▬ Caractère

Au premier abord, Astrid semble être une fille sure d'elle qui n'hésite pas à se faire voir pour défendre ses intérêts. Du moins, c'est le masque qu'elle a choisie de porter pour que personne ne l'atteigne. Avec ses amis les plus proches, elle se lâche un peu plus surtout avec Ulysse. Elle est un peu plus loufoque même si elle reste dans la retenue, du moins quand elle est sobre. Car elle ne tient pas très bien l'alcool, même si elle le tient mieux depuis qu'elle connaît Ulysse...
Cependant lorsqu'elle est seule, elle laisse tomber le masque et redevient cette jeune fille, cette orpheline qui a été violée dans une ruelle sombre. C'est depuis cette époque qu'elle faisait une fixation sur son poids. Elle ne se trouvait pas jolie et faisait donc hyper attention à ce qu'elle mangeait, n'étant déjà pas bien épaisse, elle maigrit de plus en plus, elle est à la limite de l'anorexie, elle cependant découvert qu'elle était anorexique depuis bien plus longtemps que cela cependant.
C'est aussi dans de gros moment de blues qu'elle s'est trouvé une passion pour la cuisine et la pâtisserie, évidement incapable de tout manger elle refiler tout à Ulysse ou  la banque alimentaire du coin.

Timide avec les inconnus • Renfermée sur elle-même • Peu sûre d'elle • Indépendante • Ne laisse jamais voir ses faiblesses, c'est pourquoi tous la prenne pour une femme forte et sûre d'elle • Anorexique, ne va pas juste qu'à se faire vomir mais fait hyper attention à ce qu'elle mange • "Déteste" les hommes • Rêve au prince Charmant mais ne l'a encore jamais rencontré • Aime cuisiner et faire de la pâtisserie • Rat de bibliothèque • adore la musique • à une peur incontrôlée des relations sexuelles • à la santé fragile •
▬ Un peu plus sur ton personnage

Hobbies : lire, écouter de la musique, cuisiner et pâtisser
Objectif(s) de vie : Avoir une bonne vie
Aime : Ulysse... pardon, pleins de chose: la musique, la cuisine, les livres, les animaux, aider les autres, regarder des séries du fond de son lit, sortir son chien, courir.
Déteste : .Les hommes, sa maladie, son passée.
Phobie(s)/Peur(s) : Peur des hommes et des relations sexuelles
Quartier d'habitation :Westside
▬ La Bitch et toi

Astrid n'aime pas la Bitch ou non, elle en même eut un peu peur : s'il y a bien queqlu'un qui peu découvrir son secret c'est elle. S'il y en a bien une qui peut faire remonter son passé c'est aussi la Bitch. Et ça, ça lui a fait peur. Et puis, elle est l'une des cibles préférées de cette stupide gossip, avec le temps elle a appris à se défendre, du moins à essayer. Mais ce n'est pas pour autant qu'elle va laisser la Bitch faire sa loi ! La plus part ud temps elle essaye de l'ignorer... mais bien souvent elle entends ce qui se dit et a toujours un peu peur lorsqu'elle entend parler de l'application dans une conversation. Elle lira toutes ses publications hebdomadaires, même si elle interviendra surtout si des personnes qu'elle connait sont concernées...
Derrière l'écran
Pseudonyme : Hikari
Âge : 19
Prédef/Scénario : Oui et non c'est un recyclage d'un ancien scénario sur un autre forum xD
Où as tu connu le forum? grâce aux créatrices de la mort ki tue !
Comment le trouves tu?Géniale
Commentaire : 'Tention, ch'uis folle


Passé tumultueux


I. DÉBUTER DANS LA VIE N'EST JAMAIS SIMPLE...

Astrid n'a pas eu une enfance des plus heureuses. Enfin, elle aurait pu l'être si ses parents n'étaient pas tout les deux décédés dans un accident de voiture. De ce fait, elle vécu avec sa grand-mère très jeune, et à l'âge de 10 ans elle l'a perdit. La petite fille, connu alors une vie peu évidente, allant de foyer en foyer. Elle n'était pas méchante pour un sou, mais les familles d'accueil la trouvait trop... Taciturne, elle n'était pas assez avec eux, toujours perdue dans un bouquin avec un casque vissé sur les oreilles. Elle avait très mal vécu les pertes succéssive de chacun des membres de sa famille et ne connaissait pas d'autres moyens que de l'oublier que de lire en musique.

Jusqu'à ses 16 ans, elle vécu dans différents foyers. Elle a ensuite demandé à être émancipée, elle en avait marre de devoir tout le temps changer de familles. Elle passa son permis et vécu dans sa voiture durant de longues années, et ce sans jamais en toucher un seul mot à ses camarades de classe ou professeurs. Elle venait tout les jours en cours,  suivant sans soucis et sans rien laisser paraître. Ils savaient seulement qu'Astrid avait perdu ses parents et qu'elle avait vécu chez sa grand-mère pendant plusieurs années.

II. L'ADOLESCENCE, UNE PILULE DIFFICILE À AVALER

Un soir, alors qu'elle retournait à sa voiture, faisait croire comme toujours, qu'elle rentrait chez elle. Elle fut agressée. Son corps avait changé, elle le savait, mais elle ne se trouvait pas spécialement jolie. Bien que nombreux homme de la gente masculine la qualifie de « bonne » ou de « baisable », elle n'avait aucune confiance en elle au fond, mais ça elle ne laissait personne le voir. Si elle laissait quiconque voir ses faiblesses, s'en était finit d'elle. Elle pourrait dire adieu à sa liberté. Enfin, reprenons.
Elle venait de se garer dans la rue qui lui servait de planque, à quelques pas du lycée, lorsque trois garçons de sa classe sortirent de l'ombre. Elle se figea dans sa voiture, se demandant comment il l'avait trouvé mais trop tard. Ils enfoncèrent la porte de sa voiture et la firent sortir sans ménagement. Elle eut de nombreux bleus, mais pas que, ces trois garçons étaient là dans un but bien précis : la faire souffrir, et tout les moyens étaient bons. Ils commencèrent par l'insulter, puis voyant que cela ne lui faisait ni chaud, ni froid, ils passèrent à une autre forme de souffrance. Ils commencèrent à la toucher, chacun leur tour, caressant son corps de leurs sales pattes, empoignant ses seins, ses fesses, allant jusqu'à la toucher à l'endroit le plus intime de son corps. Astrid se débattit, mais ils étaient plus fort, à trois contre la crevette qu'elle était, elle n'avait aucune chance de gagner. Ils la violèrent, un par un, et elle les détesta chacun d'entre eux, mais plus encore, elle détesta son corps, ce traître, semblait plutôt apprécier ce que lui faisait ces trois monstres. Une fois terminé, ils recommencèrent, se filmant.
Astrid n'avait même plus de voix pour crier son désaccord, et de toute façon, personne ne l'entendrait, elle avait élue cette rue comme sa maison car elle était isolée. L'un la tenait pendant que l'autre la violait et ainsi de suite tendit qu'un troisième filmait. Elle ne pouvait même pas se débattre, seul ses larmes témoignaient de son désaccord.
Ils la laissèrent là, ces vêtements déchirés, et marqué des traces de ses viols.
Depuis ce jour, elle se méfia des hommes, des ruelles sombres. Elle ne supporte plus de devoir sortir de nuit, seule, dans des ruelles sombres et étroite, ceci lui rappelant beaucoup trop ce sinistre épisode.

Le lendemain elle vint au Lycée, capuche sur la tête, Sweater et pantalon large. Elle essaya de se faire le plus discret possible. Malheureusement, les professeurs qui la connaissait que trop bien, ne la laissèrent pas faire et l'attrapèrent en fin de cours. En la voyant rouée de coups, ils s'inquiétèrent et contactèrent la police. Ils interrogèrent la jeune fille, qui se tenait crispée et coite jusqu'à ce que l'un des policiers mettent doucement sa main sur son épaule et que la jeune fille se mette à trembler, crier et pleurer à la fois, se réfugiant dans un coin de la pièce. Comprenant plus où moins ce qu'il s'était passé les services sociaux furent contacter, puis une fois la jeune fille rassurée et examinée, elle déposa plainte, ce souvenant parfaitement des visages des garçons.
Après que les formalités aient été remplies, et l'affaire classée quelques mois plus tard, Astrid découvrait qu'elle était enceinte. Paniquée, elle alla voir la seule personne en qui elle avait confiance à l'époque : l'infirmière de son lycée. Cette dernière la rassura, et l'accompagna jusqu'à des personnes spécialisées. Son viol étant été reconnu, et la jeune femme ne voulant pas garder cet enfant, elle choisit d'avorter. C'est ainsi qu'âgé de 17 et demi, la jeune femme passa une longue journée en compagnie d'une docteur, elle avait catégoriquement refusé la présence d'un homme durant l'avortement. Astrid fut fortement marquée par cette épisode, mais cela ne l'empêcha pas la  de décrocher son diplôme.

III. L'ÂGE ADULTE, LES RENCONTRES QUI CHANGE SA VIE

Elle devint ensuite serveuse dans un bar miteux, puis lorsqu'elle eut assez d'argent pour troquer sa voiture contre un appartement, elle le devint dans un bar du centre. Job qu'elle occupe d'ailleurs encore à ce jour.
Fan de musique depuis toujours, elle servait ses clients en écoutant ses artistes préférés. Renfermé avec sa musique, elle n'avait peur de rien, plus rien n'était important elle pouvait prendre les commandes sans se soucier de la personne.

Un jour, durant l'un de ses rares jours de congés, Astrid se rendit à la bibliothèque pour rendre les livres qu'elle allait emprunter. Alors qu'elle allait choisir un livre, elle cru apercevoir l'un de ses idoles : Ulysse A. Cooper. Elle se cacha dans un des rayons, avait-elle rêver ? Comment pouvait-il être là ? C'était parfaitement impossible ! Il ne pouvait pas vivre à Los Angeles ! Elle se dit qu'elle avait du rêver, et reprenant son calme, elle retourna dans un rayon choisir ses prochains livres. Elle était dans la section des contes et légendes Celte lorsqu'elle entendit une voix l’interpeller.
- Bonjour, tu comptes emprunter ce livre ?
Elle se retourna vivement, sur ses gardes, la voix sonnait masculine et son cœur battait la chamade, elle était dans une allée de rayon étroite. Que lui voulait cet homme ? En voyant un blond et un visage qu'elle connaissait bien, elle écarquilla les yeux, bégayant.
- Je...oui... Non, enfin, oui, mais si vous le voulez allez-y, dit-elle en lui tendant le livre.
- Merci, dit-il avec un sourire, mais si tu veux le lire tu devrais le prendre, il est absolument génial !
- Vrai-vraiment ? Elle n'arrivait pas à croire que son idole de toujours lui parlait, qu'il était là, devant elle, elle se sentait idiote et pataude, mais surtout, elle avait peur. Et s'il voyait ses faiblesses ? Et s'il voyait la personne horrible qu'elle était ?
- Oui, tu ne le connais pas ?! Demanda Ulysse, d'une voix surprise.
Elle hocha la tête, rougissant légèrement honteuse,
- C'est inadmissible, tu dois absolument le lire ! » Ulysse lui arrachant le livre des mains et l'entraînant sur une table. Il s'assit l'invitant à faire de même avant de commencer à lui d'une voix basse et passionnée, le livre. Astrid, hébétée fut vite passionnée par le récit du jeune homme et se perdant dans l'histoire, elle se rapprocha inconsciemment de lui, oubliant qu'il était... du sexe masculin.
Les deux jeunes gens étaient passionnés par le bouquin, qu'ils ne virent pas l'heure passer. Ce fut la bibliothécaire qui vint leur signaler que la bibliothèque fermait. Elle avait 21 ans, lui 22, lorsqu'il se rencontrèrent pour la première fois.
Depuis cet épisode, les deux jeunes se retrouvent régulièrement que ce soit au concert du jeune homme,dans un bar, ou en ville pour discuter. Astrid, qui depuis ses 17 ans, avait à tout prix évité les présences masculines, cachant ses blessures derrière une assurance feinte et une attitude que certains qualifierait de snob, retrouvait en Ulysse, un idéal qu'elle croyait perdu.
Évidement, elle ne se rendit pas de suite compte qu'elle était amoureuse de celui qu'elle considérait comme son meilleur ami (même si l'inverse n'est pas forcément vrai) jusqu'au jour où, elle le vit embrasser une jeune femme avec tendresse à la fin de l'un de ses concerts. Le cœur serré, elle partie en courant, cachant les larmes qui lui montait aux yeux, pensant que son ami ne l'avait pas vu (ce qui n'était évidement pas le cas). Pendant plusieurs jours, la jeune fille ne sortit plus de chez elle, prétextant être malade à ses amis et se faisant porter pâle pour la première fois de sa vie à son travail. Elle voulait se recentrer, faire un point sur sa vie et ses sentiments. Elle ne mangea rien ou quasiment rien durant les quatre jours qu'elle passa enfermée. Enfin, elle mangea surtout des pommes, si ce n'est que ça.
Un matin, alors que la jeune femme descendait dans le hall de son immeuble pour récupérer son courrier, Ulysse était dans le hall entrain de chercher le numéro d'appartement de la jeune femme lorsqu'il la vit,
- Astrid ! Dit-il en la voyant, tu es a faire peur !
La jeune femme, surprise, ne sut que répondre. Elle faisait effectivement peur. D'une maigreur effrayante soulignée par ses vêtements de pyjama trop larges, et d'une pâleur maladive contrairement au teint habituellement mordorée de sa peau, elle resserra instinctivement ses bras contre elle. Essayant de se cacher.
- Que fais-tu là ? Demanda-t-elle d'une petite voix.
- Je suis venu te voir pardi ! Tu ne réponds pas aux messages, ni aux appels, tu te dis malade ! Je m'inquiète moi !
- Rentre chez toi... je, j'ai juste une mauvaise gastro, mentit-il la jeune femme.
- J'aurais remarqué, tu es maigre comme un clou ! Je t'avais dit que travailler autant te ruinerais la santé ! Pas content, le jeune homme empoigna la jeune femme tout en montant les étages, l'entraînant à sa suite - Je vais m'occuper de toi !
- Non... ! Dit-elle un peu trop vite et trop fort, s'en rendant compte, elle se reprit, ça va aller, merci de t'être fait du soucis, pour moi, mais tu dois sûrement avoir mieux à faire, ne t'en fais pas, ça ira mieux d'ici quelques jours, je suis déjà moins barbouillée...  En pensant à « avoir mieux à faire » elle revoyait la jeune femme qu'il avait embrassé et son cœur se serra.
- Mhm, déjà que t'es même pas venu me saluer samedi après le concert et depuis tu me donnes plus de nouvelles ! Je vais pas te laisser !
Astrid, malgré ses protestations ne réussit pas à dissuader Ulysse de la monter jusque chez elle. Elle habitait dans l'appartement sous les combles, le moins cher, c'était tout ce qu'elle pouvait se permettre. Il n'étais pas très grand et plutôt bien agencé, mais il n'y avait que le strict minimum. Une une petite cuisine, un salon qui servait aussi de salle à manger, une bibliothèque qui ployait sur les livres, une petite pièce séparer pour la chambre et une autre qui contenait un toilette, et une salle de bain dans laquelle ne tenait qu'une douche et un lavabo. Astrid fut honteuse, c'était l'une des raisons pour laquelle elle ne laissait personne venir dans son appartement, elle en avait honte.
- Tu...
- Tu as de quoi faire une bouillie ?
- Oui mais je...
- Va t'allonger et reposes-toi ! Tu peux pas manger de chips aux vinaigres donc tu va manger ça !
Astrid n'eut pas trop le choix, et... elle n'en aima que plus son meilleur ami. Ce dernier, passa tout les jours jusqu'à ce que la prétendue gastro de la jeune fille se passe. Elle ne reparla jamais des petites amies d'Ulysse, tout comme de ses petits amis, ne trouvant aucun assez bien pour la personne qu'il était, mais n'étant pas assez orgueilleuse pour penser qu'elle-même le serait ; mais pas non plus assez courageuse pour lui avouer qu'elle l'aimait.

IV. AUJOURD'HUI, ELLE ESSAIE DE NE PAS SE NOYER
Les années passes tranquillement, jusqu'à aujourd'hui où Astrid à décider de dire à Ulysse ce qu'elle ressent depuis 5 années. La seule personne au courant de ses sentiments pour Ulysse est  Cassandre. La petite soeur du jeune homme et elle comptait bien l'aider...
C'est ainsi qu'un  jour Cassandre et elle inventaient des plans farfelues pour la brunette digne des plus grand contes de fée. La jeune femme, adorant ces derniers, et croyant avec ferveur au prince charmant, malgré tout ce qui avait pu se passer dans sa courte vie.
Cependant, il y avait bien une chose qu'elle redoutait encore plus que tout, les relations sexuelles, si, pour son plus grand bonheur, la jeune femme avait l'immense honneur de devenir la petite amie d'Ulysse... Arriverait-elle à ne pas être paniquée lorsque leurs ébats les entraîneront plus loin que de simples baisers ? Elle préféra ne pas y penser et laissa Cassandre pour reprendre son service après avoir planté un baiser sur sa joue et soigneusement remis ses écouteurs... Les covers du groupes d'Ulysse tournant dans ses oreilles.
Ainsi était rythmée sa vie, son travail, ses amis, son travail, payer ses factures, voir Ulysse, aller à ses concerts, travailler pour pouvoir payer ses places. Une routine bien huilée qui lui plaisait même si, elle ne serait pas contre... plus, d'amour surtout. Mais pas de n'importe qui...

Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 70 points et j'ai balancé : 2888

Message(#)Sujet: Re: Astrid C. Thibault ➸ Jenna Louise Coleman   Mer 13 Avr - 21:13

:astrysse: :astrysse: :astrysse: :astrysse: :astrysse: :astrysse: :astrysse:




absente du 11/08 au 14/08




begey en puissance  :mous: :
 

Haaaaaaaave you met Ulysse ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 0 points et j'ai balancé : 1270

Message(#)Sujet: Re: Astrid C. Thibault ➸ Jenna Louise Coleman   Mer 13 Avr - 21:17

Mon lylysse !!!! :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 767 points et j'ai balancé : 1463

Message(#)Sujet: Re: Astrid C. Thibault ➸ Jenna Louise Coleman   Mer 13 Avr - 21:28

:amour:






Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 0 points et j'ai balancé : 1270

Message(#)Sujet: Re: Astrid C. Thibault ➸ Jenna Louise Coleman   Mer 13 Avr - 21:41

Jotem too :jotem:
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 85 points et j'ai balancé : 432

Message(#)Sujet: Re: Astrid C. Thibault ➸ Jenna Louise Coleman   Mer 13 Avr - 22:14

Allons, faut pas avoir peur des hommes comme ça... :scott:









Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 0 points et j'ai balancé : 1270

Message(#)Sujet: Re: Astrid C. Thibault ➸ Jenna Louise Coleman   Mer 13 Avr - 22:25

Mhm, on reparleras quand tu te seras fait violer et aura du avorter dans la même année è.é à même pas trois mois d'intervalle !




Do not look over here:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 85 points et j'ai balancé : 432

Message(#)Sujet: Re: Astrid C. Thibault ➸ Jenna Louise Coleman   Mer 13 Avr - 22:48

Pauvre pitchoune :T-T:









Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 0 points et j'ai balancé : 1270

Message(#)Sujet: Re: Astrid C. Thibault ➸ Jenna Louise Coleman   Mer 13 Avr - 23:06

Sinon fait ta fiche toi ! Spèce de vilain ! :p

(la mienne est déjà finie spèce de pomme :p)




Do not look over here:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'ai actuellement : 70 points et j'ai balancé : 2888

Message(#)Sujet: Re: Astrid C. Thibault ➸ Jenna Louise Coleman   Jeu 14 Avr - 0:00

Heureusement que je suis là pour te réconforter :fufufu:




absente du 11/08 au 14/08




begey en puissance  :mous: :
 

Haaaaaaaave you met Ulysse ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Astrid C. Thibault ➸ Jenna Louise Coleman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» (f) jenna-louise coleman - i may be a twin but i'm one of a kind
» DISTRICT 05 — conversations liens/rps
» Gabriella S. J. Rhodes ► Jenna-Louise Coleman
» (F) Jenna-Louise Coleman - Eanna O'Neill
» [TERMINE] And it’s a fresh start fever Who wouldn’t want to be here? Welcome to the future Dream a little bigger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: First of All :: Allow myself to introduce myself :: Done-
Sauter vers: