FAQFAQ  Accueil  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  
Fermeture du forum

Le staff a décidé de fermer le forum ;-; Pour plus d'informations c'est ici.

Partagez
 

 Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ulysse A. CooperL'Admin DébileL'Admin Débile
Ulysse A. Cooper
J'ai actuellement : 133 points et j'ai balancé : 5454 Voir le profil de l'utilisateur

Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. - Page 2 Empty
#MessageSujet: Re: Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes.   Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. - Page 2 EmptyDim 12 Mar - 0:56

Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes
ft. Aslan ••• Ulysse regarda Aslan un peu perdu quand ce dernier évoqua un certain Jean-Eude. C'était qui celui-là ? Était-il censé le connaitre ? Avait-il loupé un chapitre ? Il essayait de chercher dans sa mémoire, mais aucun Jean Eude ne lui vint à l'esprit. Pourtant, avec un prénom aussi ridicule, il s'en serait souvenu. «C'est qui ce Jean-Eude ? Ton petit ami ?» demanda Ulysse avec humour, espérant qu'Aslan éclaire sa lanterne. Quand Aslan dit qu'après s'être occupé du quartier général des crocs, ça serait au tour de Juvamine, Ulysse partit à nouveau dans un fou rire. «Oh oui mon dieu ! J'ai encore l'impression de l'entendre, le soir, avant de m'endormir, chuchotant "Si Juvabien c'est Juvamine". Ce truc nous poursuit partout ! A cause d'eux, je ne supporte plus de voir des costards jaunes... Quoique attends... Non, ça c'était déjà immonde même avant la pub !» rajouta Ulysse, tout en se disant que les publicitaires avaient toujours eu une notion très particulière de la mode.

Ulysse sourit doucement quand Aslan émit l’hypothèse que ce dernier avait peur de monter en voiture avec lui.  «Mais non voyons ! Tu sais bien que tu serais toujours mon conducteur préféré, le seul et l'unique !»  dit-il avec humour avec de reprendre. «Mais comme je te l'ai dis, je veux juste rentrer chez moi, là, maintenant... Et comme tu bosses, je ne vais pas te déranger.» Il soupira, il avait de se répéter, que son cd été rayé sur la partie "rentrer chez moi", seulement Aslan ne semblait pas l'entendre de cette oreille, bien décidé à l'emmener à l'hôpital et Ulysse commençait à se dire que c'était une cause perdu. De plus, il était trop fatigué (et alcoolisé) pour continuer à argumenter. Cependant la nouvelle remarque d'Aslan agaça un peu Ulysse qui avait de plus en plus le sentiment d'avoir une leçon de morale. Qu'est-ce qu'Aslan avait à être aussi chiant ce soir ? Il n'avait pas tiré son coup ou quoi ? Toutefois, Ulysse ne dit rien, ne voulant pas s'engueuler avec lui, ayant déjà l'impression d'avoir le crâne qui allait exploser et préféra rebondir sur l’anecdote que l'infirmier avait dit. «Estime-toi chanceux qu'il ne l'ai pas mit dans son anus, ça aurait été moins plaisant pour toi d'aller le récupérer» dit-il avec un petit sourire. Quand Aslan dit que le protocole de question ne se trouvait pas dans l'ambulance, Ulysse soupira. «Ouais, bah j'en savais rien moi. Je ne passe pas ma vie dans une ambulance.» A l'évocation de la bitch, Ulysse haussa les épaules avant de reprendre : «Qu'elle le sache ou non, je m'en fous un peu. Elle peut dire ce qu'elle veut sur moi, vrai ou faux, je m'en tape carrément. Comme le disait si bien ma chère grand-mère, ça me fera pas un deuxième trou du cul !» Il sourit à cette phrase. Elle lui manquait, sa grand-mère. Son caractère bien trempée, ses conseils avisés, son vocabulaire très... Grivois. Elle réunissait à elle seule tout les clichés qui pouvaient exister sur les écossais et grâce à elle, Ulysse avait maintenant toute une liste d'expression très... Imagée.

Alors qu'Ulysse était dans ses pensées, il fut très surpris par le ton que venait d'employer Aslan, qui l'accusait de préférer aller en clinique privée et d'avoir changer depuis que le groupe avait de la notoriété. Il le regarda un moment, abasourdi, se demandant comment la conversation avait pu dévier pour qu'il puisse penser une telle chose mais fini par ressentir de la colère, et était en quelque sorte blessé d'une telle accusation. Était-ce vraiment l'image qu'il renvoyait ? Il pensait pourtant être resté le même... Il était même sur d'être resté le même ! Ou pas... Il ne le savait plus maintenant. Avec à peine quelques mots, Aslan avait réalisé à le déstabiliser, ça l'agaçait, et tout ces sentiments commençait à se transformer en colère, l'alcool aidant surement. «Mais putain, non, j'en ai rien à battre de la clinique privée ! Que ce soit là-bas ou à l'hosto, c'est pareil, j'aime pas les hopitaux point ! Je ne vois pas en quoi ça montrerais que j'ai changé... Mais bon, si tu penses vraiment une telle chose je crois qu'on n'a plus rien à se dire» Il soupira avant de reprendre, énervé. «Non mais c'est bon, tu n'as qu'à m'emmener à l'hôpital et poser tes questions de merde, tu as gagné. Mais au moins, comme ça tu arrêteras de me casser les couilles.»
© 2981 12289 0


@Aslan Caldeira



Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. - Page 2 6FhJ

Des récompenses par ici:
 

Ulysse en boite:
 
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous

Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. - Page 2 Empty
#MessageSujet: Re: Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes.   Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. - Page 2 EmptyMer 12 Avr - 21:52

The Devil in a bottle
ft. Ulysse ••• « Jean-Eude ? C'est encore mieux qu'un petit ami ! C'est mon lave-linge. » Un amour sans limite, je vous dit. Ça avait commencé quand il avait découvert qu'il existait des lieux publics pour laver son linge – et que non, s'il était prêt à sacrifier un peu du fruit de sa manche, il n'était pas obligé d'emmener partout avec lui l'odeur rance de son squat. Et puis, il avait pu se louer un appart, et Jean-Eude était entré dans sa vie. Le rire d'Aslan emplit à nouveau l'ambulance quand ils évoquèrent la pire pub de tous les temps – celle de Juvamine. Il était rassuré de constater qu'il n'était pas le seul à être resté traumatisé. Avec un peu de chance, ce labo avait fermé – c'était tout ce qu'il méritait après les dommages psychologiques qu'il avait causé à la population.

« Rentrer chez moi » ; Ulysse répétait ces mots, encore et encore. Habituellement, l'infirmier se contentait de brosser les ivrognes dans le sens du poil avec des « oui-oui-oui » jusqu'à leur arrivée à l'hôpital ; il étaient de toute façon trop éméchés pour repérer vraiment l'incohérence. Mais la différence était là : Cooper était lucide. Alcoolisé à en crever, mais lucide. Ce qui, franchement, n'était pas très bon signe quant aux limites auxquelles il avait poussé son seuil de tolérance. « J'espère bien, que je suis ton conducteur préféré. Je bosse sur ce titre depuis plusieurs années. » Il eut un sourire sans joie, avant de lui rappeler que l'âge ne signifiait rien et de lui raconter l'anecdote du petit vieux qui avait sniffé sa figurine. Ulysse fit alors remarquer très justement à quel point le choix de l'orifice était heureux. « C'est clair. Si tu savais à quel point les gens ont des délires bizarres... » Aslan était pour respecter les fantasmes de chacun ; mais certains relevaient plus de stupidité qu'autre chose. Le sujet de la bitch avait été mis sur la table, et Ulysse prétendit s'en moquer ; il cita même sa grand-mère – l'infirmier ne la connaissait pas, mais il n'en fallait pas plus pour deviner que c'était un sacré personnage. « Charmant, commenta-t-il, les repas de famille devaient être animés! »

En disant le trouver changé depuis que son groupe avait commencé à décoller, Aslan avait semble-t-il touché une corde sensible. En colère, Ulysse chercha à se justifier - avant de capituler et d'accepter enfin de le suivre à l'hôpital. Ca tombait bien, l'ambulance commençait à ralentir. Serrant les dents, le jeune homme réprima un sourire. Il avait menti. Pas un seul instant il n'avait trouvé que la célébrité de l'écossais ait changé quoi que ce soit à sa façon d'être. A court d'arguments il avait simplement tenté le tout pour le tout. Oui, ça avait énervé Ulysse au point de le faire dire qu'ils n'avaient plus rien à faire ensemble. Oui, s'il s'en rappelait le lendemain, ça laisserait probablement des tâches indélébiles sur leur relation – mais Ulysse le suivrait et les doutes sur son potentiel alcoolisme seraient levés, c'était tout ce qui comptait. Aslan était prêt à briser leur amitié si c'était le prix à payer pour lui ouvrir les yeux – et peut-être même lui sauver la vie avant qu'il n'en perde le contrôle. L'ambulance continua à ralentir peu à peu, avant de s'immobiliser enfin.  Il ouvrit les portes arrières. « Bien... Dans ce cas, c'est parti... »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse A. CooperL'Admin DébileL'Admin Débile
Ulysse A. Cooper
J'ai actuellement : 133 points et j'ai balancé : 5454 Voir le profil de l'utilisateur

Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. - Page 2 Empty
#MessageSujet: Re: Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes.   Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. - Page 2 EmptyLun 17 Avr - 23:28

Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes
ft. Aslan •••Un lave-linge ? Ulysse regarda Aslan, comme s'il était tombé sur la tête. Était-il vraiment sérieux ? Enfin, connaissant Aslan, il se doutait bien qu'il fallait prendre tout ça avec humour. «Bon sang, je veux pas savoir ce que tu fais avec ce lave-linge. Epargne-moi les détails, merci» dit-il avant de rire. «Je n'aurais jamais imaginé que tu sois mécanophile, comme quoi on en apprends tout les jours !» ajouta-t-il en se mordant les joues, essayant de rester sérieux, même si cela était aussi utile que de pisser dans un violon car il partit à nouveau dans un fou rire. Malheureusement, avec son cerveau un peu embrumé par l'alcool et son imagination fertile, il ne pouvait pas s'empêcher d'avoir des images bizarres en tête, ce qui alimenta son fou rire.

L'ambiance semblait s'être détendue, du moins, c'est l'impression qu'Ulysse avait. Il sourit doucement quand Aslan lui dit qu'il bossait sur son titre de conducteur préféré depuis des années. «Fais gaffe, ce n'est pas parce que le titre est acquis que tu le garderas, c'était serré !» Ulysse se marra quand Aslan lui parla des délires des gens. Déjà en lisant les posts de la bitchcation, il en avait une bonne idée, et à force de trainer un peu partout en soirée, on finissait par tomber sur des gens... Bizarres. Maintenant, plus grand chose ne surprenait le jeune homme. «Oh je m'imagine un peu le truc... Comme ceux qui fantasme sur les laves-linges par exemple» rétorqua-t-il avec un sourire en coin avant de partir à nouveau dans un fou rire. Quand l'infirmier évoqua les repas de famille, Ulysse leva les yeux au ciel avant de dire «Putain t'imagines même pas. Une réunion de famille chez les Cooper, c'est pire que tout. Un vrai bordel. On est obligé de hurler pour se faire entendre et réussir à en placer une. Et il ne faut surtout pas de politique sinon ça fini par se taper la tête contre les murs. Et au sens propre du terme... Une famille de fous, quand tu vois ce que ça a donné !» Il se désigna du doigt avant de reprendre «Mais bon, au moins, dans notre famille, il n'y a aucun secret et sera toujours l'un pour l'autre. C'est le plus important non ?». C'était beau ce qu'il disait, il en aurait presque versé une petite larme. Dans le fond, même s'il ne laissait pas le paraître, Ulysse était un grand sentimental, surtout lorsque ça touchait à sa famille... Avec son père en dehors de l'équation bien entendu...

L'ambulance ralentit et Ulysse devina plus ou moins qu'ils étaient arrivés à l'hosto. Il soupira lourdement. Putain, il n'avait tellement pas envie d'y mettre les pieds et encore moins répondre à ce questionnaire débile. Mais bon, Aslan avait gagné cette bataille alors Ulysse allait s'y prêter, espérant que ça se terminerait rapidement pour qu'il puisse retrouver son lit adoré. Il se leva avec difficulté, titubant légèrement, avant de dire. «Ouais... Allons-y. Mettons fin à mon calvaire...»
© 2981 12289 0


@Aslan Caldeira



Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. - Page 2 6FhJ

Des récompenses par ici:
 

Ulysse en boite:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. - Page 2 Empty
#MessageSujet: Re: Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes.   Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes. - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Aslan | Je n'ai bu que quelques shooters et quelques pintes.
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Quelques souvenirs de fête ...
» Gratte quelques cordes {- Feat Ulysse}
» TESSENDERLO (quelques photos vite fait)
» Quelques toutes petites questions ^^
» Mon Aragorn (et quelques petits orques qui passaient par la)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: RP-
Sauter vers: