CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Accueil  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  
Vote pour le forum

Tu veux gagner des points et trouver des potes pour RP ?
Alors n'oublies pas d'aller voter dans ce sujet pour faire grandir le forum
Tu veux un cookie ?

Alors inscris toi sur le forum ! Mais sache une chose...
Sur LAT, on a des choco-supremes, des chokobons, des oréos, des dragées surprises de Bertie Crochue...
Fais vivre la Bitchcation

Si toi aussi tu te sens l'âme d'une gossip girl et que tu veux gagner des points pour faire gagner ton groupe.
Alors n'hésite plus à envoyer les vilains secrets à Bitchcation et gagne tes points.
Sache que tout se fait anonymement.
Version 20 : Keep Fresh and Summer Vibes

La version 20 est là alors n'hésitez plus à aller commenter la Newsletter. Ça donne des points.
N'oubliez pas non plus d'aller féliciter les têtes d'affiches par ici !
Gagner des points à l'inscription

Prendre un scénario te donnera 50 points à la validation.
Sache aussi que le groupe des Hitchcock donnera 100 points à la validation.
Alors n'hésitez plus à prendre un scénario ou a rejoindre les rouges !
Ils sont attendus

Elena attend son mari Shawn. La famille Connor attend sa grande soeur
Patrick attend son frère Jonathan. Fawn attend sa famille. Marion attend son meilleur ami Stew.
Billy et Dolores attendent leurs amis.
On a besoin de vous !

Los Angeles recherche un animateur ! Alors si vous voulez rejoindre notre équipe pas piquée des hannetons, c'est Ici que ça se passe !

Partagez | 
 

 Tu brise ma tranquillité / Ethan Caine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: Tu brise ma tranquillité / Ethan Caine Ven 15 Sep - 11:04

Tu brise ma tranquillité - Ethan & Olivia
Sincèrement, je ne sais pas si je vais être capable de supporter encore longtemps ce mec, je le trouve tellement vulgaire et sur de lui, et puis le voir accro à son téléphone ne peux que me dépasser, non franchement, j’aimerais qu’il parte, mais je sais que ça ne vas pas être aussi simple, après tout s'il a réservé plusieurs nuits, je ne vais pas lui dire de s’en aller, je n’ai pas le choix que de le supporter, mais c’est évident que ça ne vas pas être simple, vraiment pas être simple du tout. Et quand il me dit qu’il va lâcher son téléphone et qu’il va attendre le réparateur je ne peux que lever mes yeux au ciel.

-Et si le réparateur ne passe pas avant une semaine ou deux ? Vous allez tenir le coup tout le long de votre réservation ?

J’ai envie de retourner dans ma chambre, c’est une évidence, mais j’ai bien compris que lui ne compte pas me laisser partir, il continue de me parler en s’installant dans le fauteuil en continuant à discuter, il parle de son téléphone toujours, comme quoi il est bien accro, je dirai, mais il pique ma curiosité quand il parle du New York Time, il a donc été publier ? C’est intéressant, j’aimerai bien sur en savoir plus, mais je sais aussi que c’est ce qu’il veut. Seulement quand on parle de livre je ne résiste pas.

-Rien que le fait de ne pas cesser de parler de votre téléphone montre bien à quel point vous l’etes… Sinon vous n’en parleriez pas autant… Et je peux connaître le titre de votre livre du coup qui vous a valut cette publication ? Je l’ai peux être lu…

On ne sait jamais après tout, je lis tellement de choses, peux être que j’ai aimé ce qu’il fait, peut être que non et forcément, je veux en savoir plus, peut-être que ça me fera passer au-dessus de mon énervement du fait qu’il ait débarqué ce soir. Mais cependant quand il se met à me dire que mes amis lui ont parler de moi, je ne peux qu’être surprise et entendre que mes amis pensent que je suis une fille coincé ne peux que me toucher, franchement, je ne pensais pas que mes amis me voyaient comme ça. Je ne peux pas m’empêcher de serrer mon manuscrit contre moi en croisant quelque peu mes bras.

-Et bien, je ne pensais pas que mes amis une aussi mauvaise image de moi, c’est assez surprenant, je dirai et blessant aussi… Vous êtes venu vous faire votre opinion et bien… Fantastique…

C’est ironique bien entendu, je n’ai pas envie de ce genre de chose. Je n’ai pas envie qu’on me juge encore et toujours. Je suis vraiment déçu pour le coup, mais je fais mine que ce n’est pas le cas quand je lui serre un peu de vin dans son verre même s’il insiste pour en avoir plus. Et je finis par lui demander ce qu’il vient faire ici pour de vrai. Sa réponse me déstabilise vraiment trop en fait.

-Pour… Pour moi ? Comment ça ?

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: Tu brise ma tranquillité / Ethan Caine Mar 19 Sep - 12:15

Tu brise ma tranquillité - Ethan & OliviaJe vois très bien que je suis en train de l'agacer, surtout quand elle me voit avec mon téléphone en train de chercher un quelconque réseau pour voir si j'ai reçu une certaines notification ou autre, mais je dois me rendre a l'évidence je n'aurai rien du tout avant que le réparateur soit passé. J'ai l'air de la surprendre quand je lui dis que je vais gaie sans. Quand elle me pose de nombreuse question je ne peux que rire doucement, je ne sais pas l'opinion qu'elle peu avoir de moi, mais il n’est pas très glorieux a ce que je peux remarquer. Je peux très bien tenir le coup, je vais juste devoir m'occuper et je connais une bonne occupation, mais je ne pense pas qu'elle soit d'accord avec moi et elle n'a pas l'air d'avoir le sens de l'humour, mais je vais tout de même tenter quelques choses.

- Oh vous risquez d’être surprise de ma résistance, je peux être une personne très patiente quand il le faut, je dois juste avoir une petite distraction et vous en serez une très bonne si vous le souhaités...... Bien entendu je plaisante.

Je préfère tout de même ajouter que c'est de l'humour car je pense qu'elle aurait pu prendre ce genre de parole très mal vu comment elle à l'air aussi rigide que la grand mère d'une amie donc je ne préfère pas la froisser surtout qu'il y a un seul lit et j'aimerai bien y dormir seul ou accompagnée. Mais je remarque très bien qu'elle a envie de partir, je me creuse donc et je cherche un sujet qui pourrai l'intéressé et je sais qu'elle ne résistera pas à ce qui concerne le livre donc je glisse dans la conversation que j'ai était publier dans le New York Times. Je n'ai pas loupé mon coup, car elle est intéresser par ce que je suis en train de lui dire. Comme je m'en doutais elle me confirme que je suis accro a mon téléphone, mais elle fini aussi par me demander le titre de mon livre, car elle l'a sans doute déjà lui.

- Je sais que je suis accro à mon téléphone, c'est juste plus fort que moi, mais j'essaierai de me soigner une fois rentré. Je ne pense pas que vous aillez lu mon livre et pour être sincère je ne vous le conseille pas du tout. Je vous donne le nom seulement si vous me promettez de ne pas chercher à le lire...

Je sais très bien que mon livre n'a vraiment aucune crédibilité, c'est pour cette raison que je lui demande de ne pas chercher à le lire, déjà que son opinion sur moi ne vole pas très haut alors avec ce genre de chose, je n'ai plus du tout mes chances et je trouve ça plutôt dommage. Mais je fini par lui révéler ce que ses amis pensent réellement d'elle, je sais que mes paroles sont blessants, mais je ne comprends pas le comportement de ses amis. Mais elle avait besoin de savoir ce genre de chose et tout ça va peut être lui servir d'électrochoc, nous verrons bien.

- Je suis désoler de vous l'apprendre comme ça et au cas où vous vous posez la question je suis sincère et pas d'accord avec eux. Certes vous êtes une personne d'apparence froide, mais je peux voir votre regard s'illuminé quand un sujet vous passionne réellement. Je ne pense pas que vous soyez un cas d'espérer, vous avez une façon différente de vivre votre vie comparée à vos amis...

Je ne sais pas du tout comment elle va prendre mes paroles, mais contrairement a ses amies, je lui dis ce que je pense, mais a mon avis elle va très mal prendre ce que je viens de lui dire. Mais je fini par m'approcher d'elle en lui demandant un peu plus de vin, vu qu'elle me met un simple fond. Mais le plus surprenant dans tout ça, c'est qu'elle a l'air surprise que je sois venu pour elle. Je suis déjà bien proche d'elle et je plonge mon regard dans le sien en retenant ma main pour qu'elle vienne se poser sur sa joue.

- Oui je suis venu pour vous, contrairement a vos amis je trouve que vous êtes une femme passionner qui cacher sa vrai personnalité. Vous m'intriguer, c'est pour ça que je suis ici…

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: Tu brise ma tranquillité / Ethan Caine Ven 22 Sep - 10:38

Tu brise ma tranquillité - Ethan & Olivia
Je ne peux pas m’empêcher de soupirer en le voyant chercher son réseau, il est vraiment obstiné, mais ça ne changera rien, tant que le réparateur ne sera pas passer et bien ça ne fonctionnera pas donc soit il part, soit et bien, il fait avec, je préférai qu’il s’en aille, c’est une évidence, mais il semble motiver à rester ici, et quand il me dit qu’il peut être très patient quand il faut et qu’il a juste besoin d’une distraction en ajoutant que j’en ferai une bonne je ne peux que lever les yeux au ciel, il rêve, c’est une évidence…

-Je ne tiens pas vraiment à être surprise par votre résistance, ça ne me regarde pas vraiment au fond… Et pour plaisanter ou non je ne pense pas être une bonne distraction. Vous risquez de perdre encore plus de temps…

Non je ne me dévalorise pas, mais simplement, je sais que parfois, je ne suis pas forcément de bonne compagnie, c’est le cas uniquement quand je suis auprès de mes vrais amis tout simplement ou quand je suis en train de parler de littérature, ce qui a le don de me détendre vraiment. Il n’y a qu’à voir ce qui se passe actuellement, j’allais clairement fuir dans la chambre pour le laisser dans le salon à manger et à faire je ne sais quoi, jusqu’au moment où il me dit qu’il a été publier, j’ai du mal à le croire pour le coup et c’est bien pour ça que j’en demande plus sur son livre, et c’est avec surprise que je l’observe quand il me dit qu’il ne pense pas que j’ai lu son livre et qu’il me conseil de ne pas le lire du tout, enfin il me fait promettre que s’il me donne le titre je n’irai pas chercher des informations pour le lire… Quel genre de livre il a écrit… Ça y es je suis plus que curieuse.

-Ce n’est pas bon de dépendre de la nouvelle technologie, je dirai… Mais après ça vous regarde… Vous ne conseillez pas de lire votre livre alors qu’il y a eu un article sur lui ? Ce n’est pas très logique… Mais bon, je vous promets que je ne chercherai pas à le lire alors…

Je ne sais pas si je respecterai ma parole comme de toute manière, je ne pense pas le revoir donc il ne saura rien, mais bon, je peux promettre ce genre de chose et puis qui sait, je l’ai peut-être déjà lu… Je lis beaucoup de choses après tout. La suite de la conversation ne me plaît vraiment pas… Alors comme ça voilà l’opinion qu’on mes amis sur moi… Franchement ça me blesse, mais je fais bonne figure, je sais tout de même que certain ne pense pas ça heureusement… Je ne peux alors que me concentrer de nouveau sur les paroles d’Ethan, lui ne me voit pas comme ça ? Mais il ne me connaît pas.

-Et bien au moins je sais ce qu’on pense de moi, c’est comme ça… Quoi qu’il en soit votre opinion sur moi à l’air plus sympa que ce que pensent mes soit disants amis… Quant à savoir qui a raison ou qui a tort et bien… Aucune idée.

En temps normal, je me moque totalement de l’opinion qu’ont les gens de moi, mais forcément savoir que mes amis pense ce genre de chose ne m’aide pas vraiment, ça me blesse vraiment, mais bon, je vais faire en sorte de passer au-dessus. Mais ce n’est pas le plus perturbant pour moi, ce qui l’est le plus c’est de savoir qu’il est venu ici pour moi…En temps normal, je me moque totalement de l’opinion qu’ont les gens de moi, mais forcément savoir que mes amis pense ce genre de chose ne m’aide pas vraiment, ça me blesse vraiment, mais bon, je vais faire en sorte de passer au-dessus. Et quand il pose sa main sur la joue, je suis comme bloquer sur place, je n’ai pas le courage de reculer ni de bouger tout simplement… Je me sens conne actuellement, mais je ne peux rien faire.

-Vous ne me connaissez pas… Comment je peux vous intriguer… Je ne comprends vraiment pas… Vous êtes un psychopathe qui me suit pour me tuer ou quoi ?
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: Tu brise ma tranquillité / Ethan Caine Lun 25 Sep - 11:39

Tu brise ma tranquillité - Ethan & OliviaAvec cette fille je me dis que tout ça va vraiment être compliqué, elle a vraiment quelques chose dans le derrière pour agir de la sorte ce n’est pas possible. Mais j’aime relever les défis surtout quand elle me dit qu’avec elle je risque de m’ennuyer, je perdrai plus mon temps qu’autre chose, c’est vraiment fou de ne pas avoir aussi peu confiance en soi et se rabaisser tout le temps, je pense que c’est à moi de juger si elle est ennuyeuse ou si je perd mon temps en sa compagnie. Elle est en train de faire son possible pour me repousser le plus possible d’elle et de me mettre carrément à la porte, mais elle n’y arrivera tout simplement pas du tout. Je finirai bien par trouver un moyen de lui retirer tout ce qui la retient pour qu’elle soit vraiment elle et qu’elle arrête de s’enfermer dans sa bulle.

- Je trouve ça dommage, mais c’est votre propre choix, mais je pense que je suis le mieux placé pour savoir si je perd mon temps avec vous. Il y a plusieurs façon d’être une distraction et de savoir que vous avez passer à la façon qui se passe dans un lit en premier me prouve que vous n’êtes pas une personne si ennuyeuse que ça.

Je sais que c’est simplement ma présence qui la rend ainsi, mais je ne compte pas la laisser s’en allait ainsi, je fais mon possible pour la retenir, lui demander un peu plus de vin. Mais la seule chose qui fonctionne vraiment, c’est quand je laisse échapper que j’ai était publier. Maintenant je sais que je peux l’intéresser en parlant de littérature, mais j'espère que ça ne sera vraiment pas le seule sujet que l’on va vraiment partager, car j’aime aussi la littérature, mais il n’y a pas que ça dans la vie je dirai. Mais je me suis pris au piège tout seul, car elle veut en savoir plus sur le livre que j’ai écrit. Je sais que mon comportement peut paraître étrange, mais je lui demande de me promettre de ne pas aller chercher des information le concernant quand je lui aurait donné le fameux titre. Sa réponse est assez cohérente, mais je ne peux qu’être rassuré quand elle fini par me le promettre.

- Je sais que ce n’est pas bon, mais c’est très dure de s’en débarrasser une fois que l’on est dedans… Je sais que ce n’est pas logique ce que je vous demande, mais je ne souhaite pas que vous lisiez ce que j’ai pu écrire dans la passée… Le nom du livre est “Sex with Stranger”.

Je ne sais pas du tout si elle va vraiment tenir sa parole, mais j’espère qu’elle ne fera vraiment, car je sais que ce genre de livre ne vas pas lui plaire, déjà qu’elle a pas une très grande opinion de moi alors ce genre de chose va vraiment être au plus bas si elle lis tout ce que j’ai pu écrire dans ce livre surtout les critiques. Mais on change de conversation et ce que je fais n’est pas vraiment sympathique, mais je fini par lui avouer la véritable raison de ma visite et ce que pense ses amis, je sais que c’est n’est pas gentil et j’aurai pu y aller plus doucement, mais elle a besoin de savoir ce genre de chose. Elle pense faire confiance à des personnes formidable, mais elle se trompe vraiment sur leur compte, même moi je suis plus sincère avec qu’elle que ses propre amis. Mais sa réaction me parait pas vraiment naturelle, comme si elle contrôler les choses.

- Je ne voit aucune raison pour que je vous ment sur ce genre de chose, mais si vous le souhaitez j’ai même des échanges de messages pour vous le prouver. Même si les paroles que je leur ai dis sont fausse, je voulais simplement qu’il me dise ce qu’il pensent réellement de vous. Mais après vous êtes libre de croire qui vous voulais, un simple inconnu ou vos amis…

Je sais très bien que la logique est qu’elle doit pas me croire et que pour elle je suis qu’un crétin accro au téléphone et qui ne sait pas rester sérieux deux minutes, mais ce n’est pas du tout le cas, il y a des raisons pour que je me comporte ainsi. Mais je veux lui faire comprendre certaines chose, je lui dit que je suis venue pour elle, je remarque très bien qu’elle à l’air choquée par ce qui vient de se passer. Il y a une véritable preuve, quand je pose ma main sur sa joue elle ne recule même pas.

- Vous savez vous pouvez intrigué des hommes sans qu’il soit un psychopathe qui souhaite vous tuer. Vous êtes une femme intelligente et ravissante et je suis sûre qu’en vous connaissant un peu plus je découvrirai de nouvelle choses sur vous.

Ce que je suis en train de lui dire, je le pense réellement, je ne sais pas du tout comme elle se voit, mais c’est comme ça que je la vois moi. Je ne souhaite pas lui faire peur, mais j’ai terriblement envie de l’embrasser, son petit air vulnérable je fais vraiment craquer, je me contente simplement de rapprocher doucement mon visage du sien en lui laissant le choix de me repousser si elle le souhaite vraiment. Ça va être compliqué pour moi d’accepter un refus de sa part, mais je ne la forcerai pas du tout.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: Tu brise ma tranquillité / Ethan Caine Dim 1 Oct - 13:36

Tu brise ma tranquillité - Ethan & OliviaJe ne sais vraiment pas comment je vais m’en sortir en vrai, je ne sais pas combien de temps il va rester ici, s’il reste que quelque jours je pourrais m’en sortir, je resterai dans ma chambre, mais s’il reste plus longtemps je fais comment? je vais tout faire pour rester zen mais c’est compliquer, j’ai comme la sensation qu’il fait tout pour me pousser à bout alors qu’il ne me connait pas. Je ne supporte pas qu’il se permette de me juger en quelque sorte. Et puis le fait qu’il me parle de distraction, je sais ce qu’il à en tête et autant le dire je refuse totalement ce genre de délire…

-Sauf que vous ne me connaissez pas, et si je dis que vous perdez votre temps c’est parce que je sais que ça sera le cas, je ne pense clairement pas qu’on ai les même délire vous et moi, rien qu’en vous entendant parler de distraction, ça ne peux que me le confirmer. ennuyeuse ou pas de toute manière je ne pense pas que vous le découvrirez …

Je ne peux que me refermer encore plus, j’ai juste envie de me retrouver dans ma chambre mais il en a décider autrement, il veux du vin, je fini par lui en servir un peu même s’il en veux plus au final. Mais il réussit tout de même à toucher ma curiosité quand il me dit qu’il a été publier, je ne peux que me demander s’il à écrit un livre que j’ai déjà lu. Mais ce qui me surprend c’est quand il me demande de ne jamais lire son libre, pourquoi il me dit ça, je lui promet de ne pas le faire mais au fond je ne peux que me dire que je risque tout de même de ne pas tenir ma promesse. Surtout quand il me dit le titre de son livre… Sex with Stranger?? Sérieusement rien que quand on entend le nom de son livre on ne peux que rapidement se douter de quoi il parle…

-Sex with Stranger? Quel titre accrocheur, enfin si on peut dire, c’est un genre de livre érotique? ça ne peux pas vraiment être autre chose d’un côté…

Franchement je ne peux que me demander comment il a pu écrire ce genre de livre, enfin de quoi il parle dedans aussi, c’est ce que je me demande forcément, mais bon je finirai certainement par le découvrir, soit il m’en parlera plus soit et bien je le lirai quand je serai rentrer chez moi, de toute manière je ne pense pas qu’on se reverra un jour lui et moi, il n’y a pas de raison pour ça. Enfin il finit par m’avouer que mes amis lui ont parler de moi et donc que c’est pour cette raison qu’il est ici en ce moment, en face de moi, il me dit clairement ce que pense mes amis de moi et forcément ça ne peux que me faire mal au coeur, moi qui avait confiance en eux, je suis déçu c’est le moins qu’on puisse dire… Je ne peux que le regarder quand il me dit qu’il ne me mens pas en gros…

-Je ne vous connais pas donc je ne peux pas savoir si vous me mentez ou si vous me dite la vérité, mais bon si c’est le cas et bien c’est décevant de savoir que des personnes que je pensais être mes amis, dire ce genre de choses sur moi… Qu’importe ce que vous leur avez dit ou pas dit, ça ne change pas grand chose je dirai… Ce qu’ils pensent de moi est blessant…
C’est blessant c’est une évidence mais bon je sais que je ne peux pas faire confiance aux gens voilà tout. Mais je cesse de penser à ce genre de chose quand je comprends qu’il est venu ici juste pour moi. Comment c’est possible? Qu’est ce qu’il veux de moi franchement alors que tout le monde lui a dit que j’étais froide et j’en passe… je ne peux que me demander s’il sait d’un psychopathe venu pour me tuer… je me retrouve limite tétaniser quand il s’approche et qu’il pose sa main sur ma joue, je sais que je devrais reculer mais je n’arrive pas à bouger tout simplement et quand il me dit que je suis une femme intelligente et ravissante, je ne peux que secouer la tête…

-En fait vous venez ici juste pour vous amusez, pour vous moquez de moi et pour donner raison a mes soit disant amis… C’est ça n’est pas?? Vous avez envie de me briser un peut plus n’est pas?

Je n’ai plus confiance en les hommes depuis bien longtemps ce n’est pas une nouveauté, et je me doute que sa présence ici c’est juste un piège de la part de mes amis, je commence même à me demander s’il a vraiment écris un livre ou si ce n’est pas un mensonge… Mais d’un autre côté il m’attire tout de même un peu beaucoup mais ça je ne peu pas l’admettre… Mais une fois de plus je me retrouve tétaniser quand il approche son visage du mien, je sais que je devrai mais une partie de moi veux montrer que je ne suis pas la fille que mes amis pense, enfin je me retrouve perdu tout simplement… Je ne peux que l’observer encore et toujours maintenant qu’il est vraiment proche de moi… Il est séduisant mais de l’a a me laisser aller… C’est compliquer…
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: Tu brise ma tranquillité / Ethan Caine Dim 15 Oct - 17:08

Tu brise ma tranquillité - Ethan & OliviaLa conversation avec Olivia va vraiment être compliquée, je sens de minutes en minutes qu’elle se referme sur elle-même. Je n’aurai pas du parler de distraction avec elle, ses amies m’avais prévenue qu’elle était assez prude, mais je ne pensais pas que ce genre de chose serai à ce point là, limite elle est plus coincé que ma grand même, faut vraiment qu’elle apprenne à se détendre, mais je vais garder mon calme et je vais essayer de faire ce genre de chose en douceur. Elle me dit que je ne le connais pas, mais si elle continue à agir de la sorte c’est vrai que je ne vais pas la connaitre, déjà que je fais pas mal d’effort pour paraitre moins grossier au prés d’elle, car je sais très bien que c’est l’image que je dégage, un gars super lourd, accro au sexe et à l’alcool. C’est vraiment une très belle image de moi, mais je vais faire mon possible pour ne plus lui faire peur et essayer de l’ouvrir un peu aux autres.

- Premièrement vous ne me connaissait pas non plus et vous n’êtes en rien accueillante, mais je me moque de ce détails, car je suis une personne ouverte d’esprit et qui ne se referme pas comme une huître quand une personne fait une petite plaisanterie ou encore essaie de mieux vous connaitre. Je suis une personne assez borner donc je vais tout de même continuer à en vouloir un peu plus sur vous, même si vous refuser ce genre de chose

Je la regarde en souriant et lève le verre que j’ai dans al main avant d’en boire une gorgée, si elle pense vraiment que je vais partir aussi facilement, elle se met vraiment le doigt dans l’œil et je vais camper dans ce lieu, de toute façon je dois y rester quelques jours avant d’aller à une obligation, mais bon je pense pouvoir arriver à la décoincé un petit peu. Mais j’arrive tout de même à piquer sa curiosité, après l’avoir un peu plus tapé sur le système, mais je suis comme ça je n’y peux rien du tout. Mais quand elle veut savoir le titre de mon livre, je me dis qu’elle ne doit pas vraiment pas le lire. Enfin d’un côté je ne pense pas qu’elle lise ce genre de chose vu son comportement, ais quand elle se met à commenter le titre de mon lire, je ne peux que rire à la logique qu’elle a, c’est une femme vraiment surprenante.

- Je ne chercher pas à avoir un titre accrocheur, juste un titre qui résume bien son contenu. C’est tout à fait le titre de livre que vous ne devais pas lire rien qu’à voir votre réaction quand j’ai parlé de distraction. Je vois déjà vos pensées dans votre petite tête. Ce mec est un gros pervers donc ça ne m’étonnes pas qu’il ait écrit ce genre de livre. Je n’ai écrit que de la fiction et j’ai suivi la vague littéraire du moment.

Bien entendu ce genre de chose est faux, car je suis bien l’homme qui raconte tout ce qui c’est passer, c’est en quelques sorte un journal intimes durant une année. Mais si je lui dis ce genre de chose, je pense qu’elle va directement s’enfermer dans sa chambre à double tour en refusant d’échanger une autre parole avec un homme tel que moi. Mais je fini tout de même par lui avouer la raison de ma venu et ce n’est pas étonnant d’avoir sa réaction, car c’est amis sont de vrai c** qui ne mâche pas leur mots en parlant d’elle et surtout qui n’ont aucun respect la concernant et surtout ils n’ont pas les c*****e de leur dire leur pensée en face contrairement à moi.

- C’est à vous de choisir si vous me faite confiance ou nous, mais je ne dis pas ce genre de chose pour que vous ailler une meilleur opinion de moi, ce genre de détails je m’en moque complètement. Surtout que je sais que votre avis est déjà bien présent et je ne pense pas pouvoir changer ce genre de chose.

Je ne cherche pas à lui faire du mal, je lui dis simplement les choses telle qu’elles sont et après elle fait ce qu’elle veut de mes paroles. Mais je fini tout de même par m’approcher tout doucement d’elle pour venir poser ma main sur sa joue en lui disant ce que je pense vraiment, mais ce qu’elle me dis me surprend tout de même, j’ai bien remarquer qu’elle avait l’air tétanisé, mais je ne souhaite absolument pas lui faire le moindre mal.

- Je ne suis pas venu ici pour m’amuser avec vous Olivia, tout ce que je viens de vous dire vous concernant est vrai. Je me moque jamais des autres, je dis clairement les choses, je ne souhaite pas vous brisé comme vous pouvez le pensée, je souhaite juste vous aidé à vous épanouir et à faire comprendre à vos amis qu’ils sont idiot et qu’il vous juge très mal.

Tout ce que je viens de lui dire à été dis d’une voix douce surtout que je ne suis qu’à quelques centimètre d’elle et que je ne souhaite pas l’effrayer plus qu’elle ne l’ait déjà. Je lui laisse le choix de choisir la suite des événements de ce soir, mais quand je me rends compte qu’elle ne bouge pas et qu’elle se contente de m’observer, je réduis la distance qu’il y a entre nous doucement en observant bien ses réactions. Jamais je ne l’embrasserai si elle ne le souhaite pas vraiment. Je peux remarquer le dilemme qui se passe dans sa tête, mais après de longues secondes je réduis complètement la distance enter nous et dépose mes lèvres sur les siennes et l’embrassant doucement pour le moment, je ne souhaite en aucun cas l’effrayer.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: Tu brise ma tranquillité / Ethan Caine Dim 22 Oct - 20:26

Tu brise ma tranquillité - Ethan & Olivia Il semblerai que je ne soit pas accueillante selon les paroles d’Ethan, franchement je m’en moque totalement, j’étais censé être seule ici pendant mes vacances, mon amie m’avais dit que les autres réservations avaient été annuler, alors c’est assez normal de mal réagir. Mais actuellement je prend simplement sur moi pour ne pas l’envoyer encore plus chier, franchement je m’en moque limite qu’il ait payer pour venir ici, il n’y a pas de place sauf si il tiens a dormir sur le canapé. Alors je ne peux que croiser les bras contre moi, tenant bien fortement mon essaie, non pas que j’ai peut qu’il me le prenne mais simplement c’est comme ça que je suis. Il veux en savoir plus sur moi mais franchement je ne comprend pas pourquoi. Quel est l’intérêt? Il ne me reverra simplement jamais.

-Vous ne me connaissez pas non plus il me semble… Même si vous semblez persuader du contraire. Je suis peut être pas accueillante mais il faut bien comprendre que je n’ai pas été prévenu de votre venu, sinon clairement ça ne se serai pas passer de cette façon. Et c’est votre attitude qui fait que je me referme encore plus, vous m’agacez … Je ne vois pas pourquoi vous voulez en savoir plus sur moi, nous ne nous reverrons certainement jamais…

Il m’exaspère et c’est peu dire je dirai, regarder le avec son air fière avec son verre de vin, déjà qu’il se crois totalement tout permis à se servir et j’en passe comme s’il était chez lui en gros sauf que ce n’est clairement pas le cas alors il est peut être temps qu’il redescendent d’un étage lui aussi et qu’il se calme un peu. Cependant je ne peux que m’intéresser à ces paroles quand il me dit qu’il a été publier. Mais forcément quand j’apprend le nom de son livre je ne peux que me dire que forcément c’est un roman « sexuel » en quelque sorte, d’un côté quand vous entendez « sex with stranger » vous vous doutez rapidement de quoi il s’agit c’est une évidence. Je ne peux que lever les yeux aux ciel quand il se permet une fois de plus de me juger rapidement.

-Et bien vous vous trompez vous voyez… Bien entendu je ne peux que me dire que ce que vous parlez dans votre livre n’est pas pour un jeune publique en quelque sorte mais après chacun écris ce qu’il veux, si c’est votre truc tant mieux. Mais j’ai tout de même du mal à croire que vous avez suivi la vague littéraire du moment, je suis plutôt sur que vous parlez d’expérience mais bon si vous le dites.

Non je ne suis pas dupe, je ne peux que me douter que c’est lui qui s’est amuser a avoir du sexe avec des étrangères. Mais bon je m’en moque, un jour je lirai peut être son livre même si j’ai dit que je ne le ferai pas, après tout il ne risque pas de venir vérifier… La suite de la conversation me plait carrément pas, mes amis ont un si mauvais opinion de moi, c’est incroyable. Je n’en reviens pas… Je suis forcément blesser mais je fais en sorte de pas le lasser paraitre… Mais quand il me dit que c’est a moi de choisir si je lui fais confiance ou pas… je ne peux que hausser les épaules.

-Vous faire confiance ou pas ne changera rien je dirai… Et quant’à mon opinion sur vous pour le moment c’est évident qu’il n’est  pas forcément bon mais je ne dirai pas non plus que j’ai une mauvaise opinion de vous… Simplement vous êtes comme vous êtes et je suis comme je suis… Même si à priori je ne suis pas comme je le pensais mais qu’importe.

Je ne dirai pas que je ne l’aime pas, simplement dans la logique des choses lui et moi nous sommes clairement pas le type de personne faite pour s’entendre, mais bon… J’oublie juste toute cette conversation quand je comprend qu’il viens pour moi je ne vois pas ce qu’il veux de moi, forcément je ne peux qu’imaginer le pire, on es loin de tout, au final c’est peut être un mec qui est la pour me tuer… Je me retrouve juste tétanisée quand il pose sa main sur ma joue. Et forcément je ne sais juste pas si je peux le croire ou pas…

-M’aider à m’épanouir… je ne vois pas l’intérêt que ça vous apportera ce genre de choses et puis je ne pense pas que toute manière ça changera l’avis de mes soit disant amis, qui ne le seront certainement plus d’ici peu… Je ne vois pas pourquoi vous faite ce genre de chose…

Je suis de plus en plus perdu, et le vois aussi proche de moi ne peux que me perturber de plus en plus, je n’arrive même plus a reculer ou à faire quoi que ce soit, il se rapproche encore plus et forcément je ne peux que savoir ce qui va se passer et au fond de moi je commence à me dire que je n’ai pas envie de bouger, qu’est ce que je risque? Hors mis donner raison à ce que je pensais être mes amis… En fait je suis tellement en train de penser que lorsqu’il dépose ses lèvres sur les mienne pour m’embrasser je ne le repousse même pas… J’en suis encore une fois incapable. Je ne peux que me demander si son but n’est pas un autre livre du style sex with étranger 2… Mais au fond de moi je me rend compte que je profite de ce baiser.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: Tu brise ma tranquillité / Ethan Caine Sam 4 Nov - 20:51

Tu brise ma tranquillité - Ethan & OliviaLa personne qui se trouve prés de moi est assez fermer, elle n’a pas besoin d’en dire plus, car je le vois très bien à son comportement. Je ne lui souhaite pas du tout du mal, mais elle pense que je n’ai pas ma place ici et que je suis une personne grossière. Enfin ce qui à l’air de l’ennuyer le plus, c’est que personne ne la prévenue de ma venue, c’était un peu le but de ma manœuvre, elle ne devait pas savoir que je venais au risque de partir avant mon arriver et ce genre de chose aurait vraiment était dommage pour moi. Quand elle me dit que je l’agace, je ne peux que lui sourire, car c’est à peu prés ce que l’on me dit assez souvent, mais cette fois c’est fait exprès pour sa part, j’ai envie qu’elle arrête de se cacher, je veux qu’elle soit elle-même. Et si elle pense que l’on ne va pas se revoir, elle se met le doigt dans l’œil, car je sais très bien qu’elle et moi nous allons nous revoir.

- Je ne comprends pas pourquoi vous pensez que l’on va jamais se revoir vous et moi, pourquoi vous fermer ainsi. Je ne suis pas une personne qui cherche à vous faire du mal ou quoi que ce soit. Je sais que le fait que je dis ce que je pense à un côté chieur, mais vous aller vite vous habituer et vous apprécierai je vous le promets.

Je regarde Olivia en lui faisant un clin d’œil tout en lui souriant. Je ne veux pas qu’elle se referme plus qu’elle ne les déjà alors je me retiens de faire certaines chose, mais je continue quand même de l’agacer tout en gardant une distance raisonnable. Mais j’arrive tout de même à attirer son attention quand je lui parle du fait que j’ai était publier, mais quand elle me demande le titre de mon livre, je ne sais pas si je vais vraiment lui donner. Je sais très bien qu’elle va juger ce genre de chose, car elle le fait déjà vis-à-vis de mon comportement, mais bon je l’écoute tout de même me donner son avis sur la chose. Tout de suite elle remet en doute le fait que je n’ai pas suivi la vague littéraire, certes c’est vrai que je parle d’expérience, mais c’est vrai que j’ai suivi ce qui fonctionne vraiment, sinon je n’aurai pas publié ce genre de chose.

- Ce genre de chose n’était pas difficile à comprendre, après je pense que vous pouvez baisser l’âge que vous pensée. Car vu que c’est ce qui est en vogue en ce moment, certaines personnes qui ne devrai pas lire ce genre de chose, le fond quand même. Je parle en aillant des preuves de ce genre de chose, mais malheureusement je ne peux pas leur interdire de faire ce genre de chose.

Je m’attend tout de même à une réflexion de sa part suite à ce que je viens de lui dire, même si j’ai tout de même une petite crainte que le fait qu’elle va tout de même lire mon livre, même si elle vent de me donner sa parole. Je ne serai pas tout le temps en sa compagnie pour vérifier ce genre de détails. Mais elle et moi nous finissons par partir sur la discutions que j’ai eu en compagnie de ses propres amies, je sais que mes paroles doivent lui faire du mal, mais je ne peux pas la laisser dans l’ignorance face à ce genre de chose. Je lui dis que c’est à elle de choisir si elle souhaite me faire confiance ou pas, mais sa réaction me surprend tout de même, car quoi qu’elle décide ne changerai rien pour elle.

- Certes nous sommes comme nous sommes et tout ce qui compte c’est que vous assumer qui vous êtes réellement. Pour ma part je sais comment je suis et c’est assez amusant de faire sortir les autres de leur gond, mais jamais je n’irai trop loin, je sais ou se trouve la limite et le fait que je suis une personne sincère gêne pas mal de personne. Mais après chaque personne à le droit de se faire l’opinion des autres comme ils veulent, nous ne sommes pas identiques. Mais ce n’est pas pour ce genre de raison que l’on doit changer pour plaire aux autres.

Ce que j’essaie de lui dire, c’est que ses amies on se genre d’opinion d’elle à cause de son comportement, mais je sais qu’elle se retient ou encore qu’elle n’ose pas encore faire les choses de peur de se faire juger, mais il faut qu’elle passe au dessus de tout ça et qu’elle prouve à ses amies qu’ils se trompent, car je sais que c’est le cas. Je ne veux pas la pousser à faire des choses, mais je m’approche tout de même prés d’elle en déposant ma main sur sa joue, je ne souhaite pas lui faire peur. Je peux comprendre qu’elle soit perturbée à cause de tout ça, mais je ne souhaite en aucun cas profiter d’elle.

- Ce genre de chose ne m’apportera rien, peut être la satisfaction de voir la merveilleuse femme que vous êtes au fond de vous et pour dire vrai on s’en fou de l’avis de vos amis.

Je n’en dis pas lus, je veux qu’elle vive pour elle et non pour le jugement de ses amis. Je veux qu’elle s’épanouisse dans la vie et qu’elle y prenne beaucoup de plaisir à faire ce genre de chose. Mais plus les secondes passent et plus je me rapproche d’elle, au point que mes lèvres rencontre les siennes. Olivia ne me repousse pas, on pourrait pensée qu’elle est tétanisé, mais elle profite tout simplement du baiser que nous sommes en train d’échanger, ma main glisse doucement dans son cou, je ne souhaite pas aller trop vite, je ne veux pas qu’elle soit effrayer, je veux juste qu’elle profite de tout ça comme je compte en profiter moi-même.  
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: Tu brise ma tranquillité / Ethan Caine Lun 20 Nov - 9:15

Tu brise ma tranquillité - Ethan & OliviaEn plus d’être accro à son téléphone, chiant et j’en passe, il est aussi buté, j’ai l’impression, seulement ce genre de chose, je le suis aussi et quand pour ma part, je lui dis que je ne pense pas qu’on se reverra lui et moi, c’est que je le pense, franchement quand on y pense, comment voulez-vous qu’on se revoit lui et moi, nous n’avons clairement pas le même style de vie quand on y pense. On ne doit clairement pas fréquenter les mêmes lieux.En plus d’être accro à son téléphone, chiant et j’en passe, il est aussi buté, j’ai l’impression, seulement ce genre de chose, je le suis aussi et quand pour ma part, je lui dis que je ne pense pas qu’on se reverra lui et moi, c’est que je le pense, franchement quand on y pense, comment voulez-vous qu’on se revoit lui et moi, nous n’avons clairement pas le même style de vie quand on y pense. Ce n’est pas que je me ferme comme il le pense, mais simplement parce que c’est ce que je pense voilà tout. Mais quand il me dit que je vais finir par m’habituer à lui, je ne peux pas m’empêcher de rire de bon cœur maintenant. Comment m’habituer à ce genre de mec…

-Je ne suis pas fermé, mais simplement soyez réaliste, nous n’avons pas le même style de vie, je ne pense même pas que vous fréquentions les mêmes lieux ou que nous vivions au même endroit, alors comment voulez-vous qu’on se croise de nouveau… M’habituer à vous… Et bien nous verrons.

Vraiment, il est sûr de lui, c’est assez incroyable, mais bon à ce moment précis, je passe au-dessus de ce genre de détail comme nous finissons par parler du fait qu’il a publié un livre, un livre dont il me donne le nom et quand je l’entends, je ne peux que confirmer cette image que j’ai de lui, il a beau me dire que ce n’est pas de lui qu’il parle en quelque sorte dans ce livre, j’ai beaucoup de doute, et même si je lui ai promis à ce moment que je ne le lirai pas, je finirai certainement par le faire comme une fois encore, je ne pense pas le revoir un jour.

-L’âge n’est plus vraiment une barrière maintenant, les jeunes s’en moque des moins de 16, 18 et j’en passe, c’est bien malheureux parfois, mais bon, on ne peut pas les empêcher de lire ce genre de choses, je dirai. Le monde évolue juste plus ouvertement sur certains sujets, parfois, c’est dommage, mais on ne peut pas revenir en arrière et c’est le risque quand on publie ce genre de livre.

J’en ai déjà lu, je ne dirai pas le contraire, ce n’est pas ce que je préfère, ce n’est pas ce que j’écris spécialement non plus, mais ce genre de livre ne me dérange pas et si lui en a écrit un et bien tant mieux, d’autant plus s’il a été félicité pour ce travail, qu’importe le style, ce n’est pas donné à tout le monde. Mais cette conversation se termine alors quand il se met à me parler de mes amis, et de l’image qu’ils ont de moi, au final, je ne peux pas vraiment dire que ce sont des amis, c’est finalement le contraire s'ils pensent aussi négativement de moi, mais peu importe, je suis comme je suis et si ça ne leur conviens pas et bien, ils ont qu’à me laisser, je suis habitué à ce genre de chose au fond. Dans le fond, il a raison il vaut mieux s’assumer tel que nous sommes, et il ne faut clairement pas changer pour plaire aux autres, c’est tout à fait ce que je pense, c’est certain. Comme quoi nous pouvons donc être d’accord lui et moi.

-Je ne vois pas, de toute évidence, l’intérêt de changer pour les autres, ça reviendrais à ne plus être nous-même et ce n’est pas ce qu’on veut en général. Enfin personnellement je ne pense donc pas qu’au final ce que je pensais être mes amis me connaissaient vraiment, mais qu’importe, qu’ils gardent l’image qu’ils avaient de moi, je n’ai pas vraiment envie de me battre pour ce genre de personnes, heureusement il y a des exceptions qui savent comment je suis vraiment. Mais bon au moins nous sommes d’accord sur le fait que changer pour les autres n’est pas la solution.

On a beau être d’accord, je ne tiens tout de même pas à ce qu’il se rapproche autant de moi, je commence de nouveau à être de plus en plus mal alaise, surtout que je ne cesse de me dire qu’il est venu là pour moi… Mais pourquoi faire ce genre de choses… Une fois encore, je ne vois pas l’intérêt, nous ne nous connaissons pas… Et quand il pose sa main sur ma joue, je me retrouve encore plus bloquer, non pas que je crains qu’il me viole ou je ne sais quoi, au fond, je me doute qu’il n’est pas comme ça, mais tout de même… Je ne comprends vraiment pas son but même si pour lui il cherche juste à m'épanouir pour voir là soit disant merveilleuse femme que je suis… La actuellement, j’ai juste envie de reculer et d’aller m’enfermer dans la chambre et de ne plus en bouger.

-Mais vous ne me connaissez pas… Arrêter de dire qu’il y a une personne merveilleuse au fond de moi et j’en passe, vous ne savez rien de moi, tout comme je ne sais rien de vous…

Je me referme encore plus ? Oui, c’est une manière de m’auto défendre, mais je sais que ce genre de chose ne change rien avec lui, bien au contraire comme il s’approche de plus en plus de moi, au point maintenant ou lorsque je respire je ne peux que sentir en quelque sorte ma poitrine qui bute contre son torse, oui, j’ai eu des histoires d’amour je ne suis pas novice dans le genre, mais cette intimité, cette proximité ne peux que me ramener à mon ex… À celui qui a fait celle que je suis aujourd’hui, celle qui n’a absolument pas confiance en elle… Mais je ne peux que cesser de penser à tout ça quand il finit par déposer ses lèvres contre les miennes, j’ai envie de reculer pour le coup, mais une fois de plus je ne le fait pas… Car au final ce baiser, j’ai l’impression de l’avoir voulu aussi… J’ai même ce vieux reflex qui fait que je ne peux que venir déposer mes mains contre lui… Je ne devrai pas, mais je ne me contrôle pas… Ce n’est pas moi… Ou peut-être que si au fond.

 
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ Invité ❞
Invité

Message(#) Sujet: Re: Tu brise ma tranquillité / Ethan Caine Dim 26 Nov - 18:05

Tu brise ma tranquillité - Ethan & OliviaJe remarque très bien que ce qu’elle est en train de me dire, elle le pense vraiment. Je suis peut ère une personne buté, mais à ce que je peux remarquer, elle l’es aussi. Je en sais pas comment je vais m’en sortir avec elle, ais je sais très bien qu’elle et moi on va se revoir après mon séjour ici, elle doit juste se faire la raison que j’ai raison et ses arguments ne serve absolument à rien du tout, car je suis vraiment déterminer. Elle se cite des situations qui font que nous n’allons pas nous revoir, mais aucun de nous ne sais la réponse à tout ça. Je ne sais pas ou elle a l’habitude d’aller ou encore où est ce qu’elle vit, mais après elle pense qu’elle connaît ma façon de vivre, mais elle se trompe, je lui montre que se que je veux qu’elle voit, même si soyons réaliste, je suis vraiment une personne comme elle le pense. Mais quand elle me dit que nous allons voir si elle s’habitue à moi je ne peux que lui sourire.

- Vous êtes réaliste pour vous, car vous le connaissez pas la réponse à ses questions. Nous avons sans doute certains points commun, mais vous refuser de les voir pour les moments. Mais sans doute que ce genre de chose va changer un jour, car vous n’êtes pas contre le fait de devoir vous habituez à moi.

Je lui fait un clin d’œil avant de boire une gorger de mon verre de vin, je suis vraiment bien installer dans ce fauteuil et elle et moi commençons à parler du fait que j’ai déjà publier un livre, mais je lui fait tout de même promettre de ne pas lire mon livre une fois que je lui aurais donner le nom. C’est vrai que je n’ai aucune garantis qu’elle ne le fera pas, mais je n’ai pas le choix que de lui faire confiance. Et tout de suite quand elle connaît ce genre de détail, elle me catalogue vraiment dans le genre gros pervers qui a raconté sa vie. Ce genre de chose est un peu vrai, mais je fais en sorte qu’elle croit le contraire car bizarrement je ne souhaite pas qu’elle a ce genre d’opinion sur moi. De toute façon, nous ne pouvons pas empêcher de lire ce genre de livre aux personnes qui n’ont pas l’âge, après qu’elle essaie de me faire comprendre, c’est ma responsabilité vu que je sors ce genre de livre. De toute façon je ne compte pas revenir en arrière et ne pas avoir écrit ce livre, j’assume totalement ce genre de chose.

- Après ce n’est pas de la faute des personnes qui écrit, c’est la faute des parents qui laisse faire ce genre de chose, nous ont écris par passion nous ne devons pas faire l’éducation de leur enfants. Par compte je ne trouve pas dommage le fait que la société s’ouvre de plus en plus sur certains sujets, je ne sais pas si j’aurai pu vivre dans une période plein de tabou et de malaise. J’aime la mentalité de maintenant.

Je ne lui dis pas que j’aimerai qu’elle soit un peu plus ouverte, car je pense qu’elle va comprendre ce genre de chose surtout que je suis me mec le plus ouvert que je connais. On peut me parler de tout et je ne serai même pas choquer, même si tu m’explique en détails ton dernier plan à trois. Enfin vous voyez le genre, mais bon comme je pense qu’elle cache sa vraie nature, je peux très bien être surpris. Mais bon il est temps pour moi de lui dire ce que pensent vraiment ses amies d’elle et je sais que ce genre de doit ne pas lui faire plaisir, car ils ont tout de même une image négative d’elle. Mais je lui dis qu’il ne faut pas changer pour les autres, si on apprécie une personne c’est pour ce qu’elle est donc on n’a pas besoin qu’elle change. Je ne sais pas si elle prend vraiment bien la chose et qu’elle va laisser les autres de côté ou si elle me dit ça pour ne plus que l’on discute de ce genre de chose. Mais je ne pense pas que je vais devoir insister sur ce genre de chose, je sais que je peux être insupportable, mais je sais tout de même où se trouve les limites.

- Je ne pense pas qu’il soit nécessaire que vous vous battez pour eux, surtout que je ne pense pas qu’ils fassent de même pour vous dans ce genre de situation. Rester exactement la même que vous êtes, même si pour moi quelques chose vous retiens de le faire réellement, mais ce genre de chose va se produire un jour et j’espère que je serai présent.

Je ne cherche pas du tout à lui faire peur, mais c’est vraiment ce que je pense. Pour moi c’est une chenille qui ne demande qu’à se transformer en un très beau papillon. J’essaie tout de même une approche avec elle et je peux voir dans son regard le fais qu’elle craint quelques chose, mais je ne compte pas lui faire du mal, je suis tout simplement incapable de faire ce genre de chose. Je fais mon possible pour la rassurer, je ne sais pas si le fait de poser ma main sur sa joue soit une bonne idée, mais je m’en moque. Elle fait son possible pour me repousser avec ses mots, mais je sais très bien qu’au fond de moi ce genre de chose ne va pas se produire. Elle souhaite peut être que je la laisse tranquille, mais son corps me prouve tout le contraire sinon j’aurai déjà retiré ma main de sa joue et je l’aurai laissé retrouver sa chambre sans insister plus que ça.

- Je ne dis que la vérité alors je ne vois pas la raison pour laquelle je devrai arrêter ce genre de chose.

Je dis ma phrase dans un murmure et je m’approche de plus en plus d’elle, je peux sentir sa poitrine qui se soulève contre mon torse à chacune de ses respirations, elle essaie de me convaincre de reculer, mais quand je dépose enfin mes lèvres sur les siennes, ses mains viennent se poser contre moi. Je ne cesse pas le baiser, bien au contraire je laisse glisser l’une de mes mains le long de son bras tout en continuant de l’embrasser. Je ne la force en rien, mais dés que je remarque qu’elle est assez à l’aise dans notre échange et qu’elle commence à répondre à tout ça, ma seconde main se glisse doucement dans son dos.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Message(#) Sujet: Re: Tu brise ma tranquillité / Ethan Caine

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu brise ma tranquillité / Ethan Caine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Petite brise et tranquillité (avec Eva Beaumont & Mara Leros)
» caillou dans pare-brise
» Qui ose troubler ma tranquillité ? {Pour Illusion}
» La parabole des ténèbres - partie 3 [Ethan]
» Ethan Fever - La folie est un art {OK}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: Where L.A Stops :: To infinity and beyond-
Sauter vers: