FAQFAQ  Accueil  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  
Fermeture du forum

Le staff a décidé de fermer le forum ;-; Pour plus d'informations c'est ici.

Partagez
 

 I’m not a stalker ft. Orion

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alma Calderón-FuentesLucasLucas
Alma Calderón-Fuentes
J'ai actuellement : 47 points et j'ai balancé : 507 Voir le profil de l'utilisateur

I’m not a stalker ft. Orion Empty
#MessageSujet: I’m not a stalker ft. Orion   I’m not a stalker ft. Orion EmptyJeu 18 Oct - 7:24


Orion & Alma
I’m not a stalker


Ça faisait un peu plus d’un an maintenant que tu es arrivée à L.A. Toi qui avais si peur au début, tu as finis par t’habituer au climat californien. Tu te sens beaucoup plus à l’aise qu’avant et tu t’ouvres un peu plus aux gens qui t’entourent. Après, tu n’as pas changé totalement, tu as toujours cette part de timidité en toi. Mais malgré tout, tu as le sentiment qu’elle disparaît petit à petit. Avec tout ça, tu adores vivre à Los Angeles. Malaga est une super ville… mais ici tout est plus dynamique, original, mais aussi dans l’excès. Ça ne te dérange pas. Cependant, il y a une chose à laquelle tu ne t’es pas encore habituée, c’est le fait de pouvoir croiser une célébrité au tournant d’un coin de rue. Peut être parce que tu es trop fan de cinéma, peut être parce que c’est encore bien trop rare pour toi, mais à chaque fois que tu vois quelqu’un de célèbre, tu enclenches le mode fangirl. Aujourd’hui en est un exemple. Tu es tranquillement assise à la bibliothèque de ton école, relisant quelques cours, studieuse. Malgré tout, un peu fatiguée, tu as du mal à te concentrer et pars souvent dans la lune. A un moment, tu lèves la tête et observe la bibliothèque universitaire, les gens en train de travailler et c’est là que tu le vois. Orion J. Davidson. Un acteur que tu as vu dans quelques films et aussi dans des rediffusions de pièces de théâtre ! Ta bouche forme un o tant tu es étonnée. Tu avais entendu dire qu’il enseignait ici, mais tu ne l’avais encore jamais vu. Tu hésites un peu à l’aborder, il semble occupé, mais tu te dis pourquoi pas. Et puis, il a travaillé dans le ciné. Peut être pourrait-il te donner quelques secrets de tournages que tu pourrais mettre dans le journal de la fac. Tu finis par te lever et t’approcher de lui, un peu gênée. « Hum, excusez moi de vous déranger mais vous êtes bien Mr Davidson ? J’ai vu quelques uns de vos rôles et je dois dire que j’ai beaucoup adorer. » tu as fini ta phrase rouge comme une pivoine. Tu espères tellement ne pas le gêner.

AVENGEDINCHAINS


And Nothing
ELSE MATTERS
FOREVER TRUSTING WHO WE ARE.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous

I’m not a stalker ft. Orion Empty
#MessageSujet: Re: I’m not a stalker ft. Orion   I’m not a stalker ft. Orion EmptyVen 19 Oct - 21:44


 i'm not a stalker ★ alma & orion
(♫ un peu de musique ♫)

     Orion avait encore beaucoup à faire pour s'habituer à l'université. Par exemple, les déjeuners entre collègues, les discussions légères majoritairement constituées de potins des coulisses de théâtre avaient fait place à de longs débats sur l'art et la politique. Orion manquait d'avis sur ces choses-là, enfin, il était très doué pour faire croire qu'il avait un avis alors qu'il n'en avait absolument pas. Par exemple, il balancerait des phrases dans le style "mais tout art s'accouche dans la douleur, non ?" et ça donnait assez d'eau à leur moulin pour quelques minutes. Il commençait de plus en plus à prendre part à tout ça, commençait à comprendre le fonctionnement de ces débats, comment il fallait faire pour prendre la main et pousser tout le monde à se coucher, même quand on ne connaissait absolument rien au sujet au question (c'était souvent son cas). Cela l'amusait follement, même s'il était parfois frustré de n'être pas encore au maximum de ses performances sociales. Ce n'était pas si difficile pourtant d'avoir les autres professeurs dans sa poche, les plus vieux surtout, les couloirs des études d'histoire et de littérature étaient remplis de septuagénaires gays ravis de l'attention que pouvait leur porter le sang neuf, Orion en l'occurrence. Cela aussi l'amusait follement. Mais il lui fallait un rien pour s'amuser. Les élèves par contre, c'était peut-être le plus difficile. Soit il était beaucoup trop exigeant, soit il avait méchamment surestimé leur niveau. Il avait l'impression qu'ils étaient tous très peu exceptionnels et qu'il ne pourrait rien tirer d'eux. Le comédien n'arrivait pas à être encore dans cet était d'esprit du professeur qui ne voit partout que des chenilles prêtes à devenir des papillons. Il voyait de grosses limaces baveuses.
      Mais enfin, il fallait bien tout de même faire quelque chose de tout ça. Il avait juste dû réévaluer ce qu'il comptait leur faire faire... Ils n'avaient certainement pas le niveau pour qu'il puisse monter avec eux un My Fair Lady acceptable, et il fallait être honnête avec soi-même. Il avait donc rangé dans un coin ces textes là et avait demandé en urgence à la bibliothèque de lui en faire d'autres. Ce matin-là, il se déplaçait pour les récupérer, avant son cours qui avait lieu l'après-midi même. Enfin, pas vraiment les récupérer parce que ça il enverrait probablement un ou deux étudiants le faire, mais vérifiez le nombre et qu'il ne manquait pas de pages oui. Il arriva, s'annonça à la bibliothécaire qui mit deux minutes à tout sortir et poser un peu à côté. Orion lâcha presque un petit soupir en regardant la couverture. Hairspray. Plus de leur niveau, en effet. Non pas que c'était mauvais mais certainement... moins grandiose pour une première année. Il avait tout juste commencé à compter les livrets lorsqu'il entendit la voix d'une jeune femme juste à côté de lui, une étudiante il supposait. En entendant la fin de sa question, son regard malicieux se posa sur elle et un petit sourire anima son visage. Puisque je vous disais qu'un rien l'amusait. Aussi, être reconnu à Los Angeles lui arrivait beaucoup moins qu'à Londres ou New York, donc il l'appréciait presque plus. Orion sourit et confirme. "Oui, c'est bien moi en effet." Il se passe une main dans les cheveux. "Je vous remercie. Vous m'avez vu sur scène ?... Ou non, je sais..." Il la regarde en plissant les yeux. "Quelque chose me dit que vous êtes plutôt cinéma vous. Je me trompe ?" Il adorait deviner des choses sur les gens qu'il ne connaît pas, il se croyait un peu physionomiste sur les bords. C'était parfois un peu ridicule et forcé, mais ça...

(c) noctae
Revenir en haut Aller en bas
Alma Calderón-FuentesLucasLucas
Alma Calderón-Fuentes
J'ai actuellement : 47 points et j'ai balancé : 507 Voir le profil de l'utilisateur

I’m not a stalker ft. Orion Empty
#MessageSujet: Re: I’m not a stalker ft. Orion   I’m not a stalker ft. Orion EmptyMer 7 Nov - 18:01


Orion & Alma
I’m not a stalker


Même si ça semblait idiot, le fait qu’Orion confirme son identité (alors que ça se voyait parfaitement que c’était lui) fit augmenter ta joie d’être en face de lui. Tu fais vraiment des efforts pour te contenir et ne pas paraître comme une folle. C’est un peu une de tes peurs, que tu tombes sur une de tes stars préférées, mais qu’à cause de l'excitation, il te prenne pour une petite groupie sans cervelle. Tu espères tellement que cela n’arriverait pas quand tu auras ton diplôme et que tu intervieweras des célébrités, si jamais cela arrive. Mr Davidson te demande si tu l’as vu sur scène, laissant aussi entendre que ta préférence va au cinéma. “Oui, c’est complètement ça ! Mais j’ai quand même vu une de vos pièces… Enfin en retransmission mais c’est déjà ça !” Car ce n’était pas à Malaga qu’il allait avoir des reproduction de grandes pièces de théâtre et puis, ici aux Etats-Unis, Los Angeles est plus axé sur le cinéma que New York. “A quoi vous voyez ça ?” demandes tu un peu curieuse. Tu pensais que tu étais une fille plutôt passe-partout, mais peut-être qu’en fait ta passion pour le cinéma se lit sur toi. Maintenant, tu poses la deuxième question qui t’intéresse le plus. “J’ai cru comprendre que vous enseignez ici, c’est vrai ? Vous enseignez en quoi ?” Tu ne l’as jamais vu dans l’un de tes cours, donc tu te doutes qu’il enseigne dans un de tes cursus, mais peut-être que ça peut se négocier ? Tu ne sais pas comment, mais tu te dis qu’il pourrait peut-être faire une colloque sur la relation entre les acteurs de Broadway et les journalistes. Tu te dis que c’est un peu ridicule comme idée, mais d’une part, cela t’intéresserait vraiment beaucoup ! Bon après, tout ce qui touche de près ou de loin au cinéma ou au journalisme te motive.

AVENGEDINCHAINS



And Nothing
ELSE MATTERS
FOREVER TRUSTING WHO WE ARE.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous

I’m not a stalker ft. Orion Empty
#MessageSujet: Re: I’m not a stalker ft. Orion   I’m not a stalker ft. Orion EmptyMer 21 Nov - 23:03


 i'm not a stalker ★ alma & orion
(♫ un peu de musique ♫)

     Orion aimait toutes les variétés de distraction des trucs ennuyeux. Surtout quand il s'agissait de compter des pages de livret, honnêtement. Il était peut-être un peu trop investi à vouloir faire ça lui-même, mais bon il s'efforçait de ne pas faire trop sa princesse non plus (ce qui voulait dire pas mal faire la princesse quand même parce que c'était juste sa nature). Donc cela ne le dérangeait pas se faire aborder par "une fan", au contraire. Et puis, il aimait bien discuter avec les gens comme ça, c'était bon pour l'égo après tout non ? Enfin, à part quand les gens disaient des trucs du genre "je pensais que vous étiez un gros con dans la vraie vie, mais en fait pas du tout". Et cela arrivait beaucoup plus souvent à Orion qu'il n'osait le penser, en fait. C'était surtout le cas souvent de nouveaux arrivés dans le milieu du théâtre à qui on chuchotait tout de suite de se méfier de lui. Au moins, la jeune femme qu'il avait devant lui ne semblait pas tomber dans cette catégorie. Il fut ravi d'avoir vu juste à propos de la jeune femme, il adorait avoir de bonnes intuitions, surtout que c'était un peu son petit amusement personnel. Elle devait beaucoup l'aimer pour regarder des retransmissions, tiens, parce que c'est assez ennuyeux. Et surtout, elle le connaissait alors qu'elle n'avait jamais été au théâtre de sa vie, et ça il trouvait ça plutôt cool d'avoir quand même réussi à faire des films assez sympas pour que cela arrive. Enfin, là encore c'était l'égo qui parlait. Visiblement surprise qu'il ait deviné ça sur elle, elle lui demandait à quoi il le voyait. Immédiatement, un sourire en coin se fraya un chemin jusqu'aux lèvres d'Orion. "Un magicien ne dévoile jamais ses secrets." En vrai c'était juste parce que le cinéma c'était plus courant à L.A., parce que la majorité des élèves vraiment intéressés par le théâtre fréquentaient ses cours et qu'il ne l'avait jamais vue et aussi parce qu'il avait l'habitude du look et de l'air des theater nerd de cet âge là et qu'elle n'y ressemblait pas. Rien d'extraordinaire donc, Orion préférait certainement laisser les autres entretenir l'idée qu'il était un peu mentaliste sur les bords. Écoutant son autre question, il s'appuie du coude sur sa pile de livrets. "J'enseigne ici oui..." Il sent d'avance qu'il va raconter n'importe quoi comme habitude mais après tout elle sait sûrement qu'il en est toujours ainsi avec lui. Il sourit. "Pour ce que j'enseigne, j’appellerais ça l'art de faire croire à des gros donateurs de l'université que leur enfant sans aucun talent peut devenir une star." Rapide et coupant. Il ricana avant de préciser. "Je m'occupe principalement de produire une comédie musicale avec les élèves en arts de la scène, quelques cours de chant, et je donne des conférences sur d'autres sujets liés à ce milieu."

(c) noctae
Revenir en haut Aller en bas
BitchcationPNJPNJ
Bitchcation
J'ai actuellement : 10 points et j'ai balancé : 387 Voir le profil de l'utilisateur

I’m not a stalker ft. Orion Empty
#MessageSujet: Re: I’m not a stalker ft. Orion   I’m not a stalker ft. Orion EmptyDim 25 Nov - 10:02

@Orion J. Davidson @Alma Calderón-Fuentes


Let me bitch, please

Alors qu'Alma rencontre une célébrité qu'elle adore, Orion reçoit un petit message :

"Hello Orion I’m not a stalker ft. Orion 1f607

Tu devrais faire attention à cette fille devant toi, Alma. C'est une fan de toi... Mais trop fan ! Du genre à te suivre dans la rue pour voir où tu habites... Je te conseille d'arrêter de lui parler, elle va s'imaginer des choses I’m not a stalker ft. Orion 1f627

X.O.X.O Bitchcation I’m not a stalker ft. Orion 1f618


Revenir en haut Aller en bas
Alma Calderón-FuentesLucasLucas
Alma Calderón-Fuentes
J'ai actuellement : 47 points et j'ai balancé : 507 Voir le profil de l'utilisateur

I’m not a stalker ft. Orion Empty
#MessageSujet: Re: I’m not a stalker ft. Orion   I’m not a stalker ft. Orion EmptyJeu 29 Nov - 7:33


Orion & Alma
I’m not a stalker


Un petit sourire s’affiche sur tes lèvres quand Orion dit qu’il ne dévoilera pas le secret, malgré tout, tu as envie de savoir, est ce que ta spécialité se voit sur toi ? « Vous ne voulez vraiment pas me le dire ? C’est le moment de faire un monologue à la Sherlock et de paraître hyper intelligent. » dis-tu avec humour. Tu espères qu’il déduit cela à partir d’une bonne raison et non pas parce que tu as des scènes de 15m ou un teint blanc qui pourraient faire penser que tu passes ton temps enfermée dans une salle de cinéma. Tu te souviens quand tu étais plus jeune le nombre de fois où ta mère te disait de quitter l’écran de la télévision et de sortir pour qu’au final, tu te retrouves devant un écran de cinéma. Ton sourire s’agrandit quand il te répond qu’il enseigne ici. Tu te dis que c’est assez incroyable de pouvoir avoir une célébrité en guise de professeur, ce n’est pas à Malaga que ça aurait pu être le cas. Seulement ton sourire se fane bien vite en entendant la deuxième partie de la phrase « qu’est ce que vous entendez par là ? » toi, si tu n’avais pas de talent dans ce que tu faisais, tu aurais préféré qu’on te le dise, que ce soit déjà pour trouver du travail plus tard… Heureusement, tu te débrouilles bien dans tes études, du moins tu le penses. Si on t’a proposé de prolonger ton échange universitaire, ce n’est pas pour rien. En parlant de ça, une réflexion te vient en tête. « Oh au fait, je connais bien votre fille. Je suis sa marraine ici, à l’université. » dis-tu toujours en souriant. Étudiants toutes les deux en journalisme avec quelques années d’écarts, c’était une rencontre qui avait de fortes chances de se produire.
AVENGEDINCHAINS



And Nothing
ELSE MATTERS
FOREVER TRUSTING WHO WE ARE.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous

I’m not a stalker ft. Orion Empty
#MessageSujet: Re: I’m not a stalker ft. Orion   I’m not a stalker ft. Orion EmptySam 8 Déc - 19:21


 i'm not a stalker ★ alma & orion
(♫ un peu de musique ♫)

Orion sent son téléphone vibrer dans sa poche alors qu'ils discutent et le consulte rapidement, fronçant un instant les sourcils devant le message de Bitchcation puis regardant rapidement par réflexe derrière l'épaule d'Alma finit par le remettre dans sa poche. Il ne sait pas s'il y croit ou non. Il n'est pas habituellement le genre de personne célèbre qui provoque la folie des gens, après tout il ne vient pas d'un boys band, la majorité des gens pensent qu'il est gay et il n'est pas d'une beauté fatale non plus. Mais bon, même avec ça, il avait parfois croisé des personnes bizarres, ce n'était pas si grave... Il n'avait pas vraiment peur de cela. "Je parle peut-être comme Sherlock pour vous mais je n'ai rien de son esprit. C'est juste que les quelques grands amateurs de théâtre de cette université se trouvent dans mon cours, vous voyez..." Orion haussa les épaules, indiquant qu'il n'y avait pas vraiment quoi que ce soit de mystérieux à propos de tout ça. La jeune femme lui demanda d'expliquer mieux ce qu'il voulait dire à propos de ses élèves. Si elle connaissait des jeunes de son cours qu'il venait tout simplement d'insulter, ce serait très drôle tiens. "Eh bien... Ces jeunes ont raté leurs auditions pour les meilleures écoles sélectives, et vous connaissez beaucoup de parents à L.A. prêts à dépenser 60 000 dollars par an pour que leur enfant apprenne à danser en collants à paillettes ?" Il sourit en coin doucement. "Et ce n'est pas une insulte à la profession quand je dis ça. C'est très seyant, les collants." Orion ricana à nouveau en replaçant ses cheveux de la main. Il était très bavard et ce jour-là n'était pas une exception. Par contre, son petit sourire satisfait retomba immédiatement lorsque la jeune femme se remit à parler. C'était une grande université, quelle coïncidence, il espérait que le message n'était pas vrai et que la fille n'était pas le genre d'obsédée qui essayait d'être amis avec sa fille pour se rapprocher de lui. Surtout que bon, vu à quel point ils étaient proches, ce n'était pas vraiment un très bon plan... Mais ça voulait dire quand même qu'elle avait dû parler de lui, c'était étonnant ça, il arrivait donc qu'elle parle de lui. "Ma... fille... oui." Il toussota légèrement. "Elle va bien ?" demanda-t-il avant de se mettre la main sur le front comme s'il venait de dire un truc idiot. "Enfin, je sais très bien qu'elle va bien, je voulais dire, vous êtes dans la même classe ?" C'était un peu évident qu'il était soudainement mal-à-l'aise sur le sujet alors qu'il n'avait jamais manqué de confiance en lui depuis le début.

(c) noctae
Revenir en haut Aller en bas
Alma Calderón-FuentesLucasLucas
Alma Calderón-Fuentes
J'ai actuellement : 47 points et j'ai balancé : 507 Voir le profil de l'utilisateur

I’m not a stalker ft. Orion Empty
#MessageSujet: Re: I’m not a stalker ft. Orion   I’m not a stalker ft. Orion EmptyLun 17 Déc - 7:46


Orion & Alma
I’m not a stalker


Tu es en train de parler avec Orion quand ce dernier semble recevoir un message. Il regarde derrière ton épaule et instinctivement tu te tournes, suivant son regard, mais il n’y a rien dans les parages. Il ne fait aucun commentaire à propos du message, mais tu es bien curieuse. Enfin, tu te retiens de demander ce que c’est, cela doit être quelque chose de privé et ça ne te regarde pas. Il te dit que malheureusement il n’a pas l’esprit de Sherlock, tu hausses les épaules, ce n’est pas comme si tu étais sérieuse en disant cela. Quand Orion te parle de ses étudiants, tu restes un peu dubitative. A l’entendre, il a l’air complètement blasé. « Il doit quand même avoir quelques étudiants qui sont doués et vraiment passionnés par ce qu’ils font non ? » Du moins, tu l’espères… Mais quelque part, tu sais qu’Orion n’a pas tort et que le pouvoir de l’argent peut ouvrir beaucoup de porte et prendre la place de personnes ayant des revenus plus modérés mais plus méritants. C’est comme toi, tu as dû redoubler d’efforts pour pouvoir arriver ici. Et encore aujourd’hui tu dois allier études et petits boulots pour continuer à payer ton cursus. Quand tu parles de sa fille, le comportement d’Orion change aussitôt, ce qui t’étonnes. Tu souris doucement avant de reprendre. « Oh oui, elle va très bien, ne vous en faites pas ! Et non on n’est pas dans la même classe, je suis une année avant elle, mais la fac essaye de créer de la cohésion entre les promos ! » Ce qui est plutôt une bonne idée, surtout quand on arrive en première année, sans connaître personne et qu’on se retrouve face au grand inconnu. Heureusement que quand elle est arrivée à L.A, elle s’est vite retrouvée en colocation avec Katrina où elle a rencontré Dinah. Elles l’ont aidé à se repérer dans la ville. Enfin elle serait quand même encore capable de se perdre aujourd’hui, même si elle se sent bien plus à l’aise !
AVENGEDINCHAINS



And Nothing
ELSE MATTERS
FOREVER TRUSTING WHO WE ARE.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous

I’m not a stalker ft. Orion Empty
#MessageSujet: Re: I’m not a stalker ft. Orion   I’m not a stalker ft. Orion EmptyLun 24 Déc - 16:14


 i'm not a stalker ★ alma & orion
(♫ un peu de musique ♫)

Orion trouvait la jeune femme très optimiste. Enfin, c'était sûrement lui qui était le plus gros rabat-joie que cette terre ait jamais connu... Il accordait seulement très rarement du crédit aux débutant.e.s. C'était peut-être l'expérience du métier... Il savait très bien qu'il y avait tellement et tellement d'appelé.e.s pour peu d'élu.e.s qu'être bon ne suffisait pas. Il fallait être cent fois meilleur.e que tout le monde, et travailler cent fois plus que tout le monde. Etre fils ou fille de ou coucher avec un producteur ne marchait même pas, ou temporairement, l'espace de quelques mois, jusqu'à ce que tout le monde réalise que vous n'êtes pas à la hauteur. Le théâtre était un environnement cruel où les réputations se défaisaient en quelques minutes, où les bruits couraient à la vitesse de l'éclair, et où on travaillait d'arrache pied toute sa vie pour peu de reconnaissance dans le grand public. Orion n'était pas blasé, après tout si cela ne lui convenait pas il ne l'aurait pas choisi, mais évidemment il était très dubitatif lorsqu'il voyait ses hordes d'élèves allant du moyen à l'assez bon qui pensaient qu'en débarquant avec leur gueule d'ange et leur vibrato on allait leur donner leur chance. "Je suppose. Je ne les ai toujours pas remarqué, mais je suppose. Il va falloir que je trouve des lead de toute façon." Ce qui n'allait pas être du gâteau, en plus pour Hairspray le premier rôle ne pouvait pas être n'importe qui. Il haussa les épaules, après quoi la conversation se mit à dériver sur sa fille. Il tenta de masquer son embarras, sans être vraiment convaincu que cela ait fonctionné. "Oh, d'accord, c'est une bonne idée oui... La cohésion." Il mourrait d'envie de lui demander comment il savait que c'était sa fille vu à quel point Davidson était un nom de famille commun, s'il y avait des rumeurs dans la fac ou si elle l'avait mentionné. Il ne pensait vraiment pas que sa fille était du genre à avoir des conversations à son sujet. Peut-être qu'il se trompait et qu'elle passait son temps à se plaindre de lui à tout le monde, comme l'ex et la mère d'Orion le faisaient. Ou c'était la paranoïa qui parlait ? Orion repose les yeux sur sa pile de scripts et de partitions et fronce les sourcils. "Dis, ça te dérangerait de m'aider à porter ça jusqu'à l'auditorium ? J'adore exploiter les élèves." finit-il ironiquement avec un petit sourire en coin, replaçant nonchalamment une mèche de ses cheveux. Il ne se rend pas vraiment compte qu'il a commencé à la tutoyer et commence à hisser vers lui une partie des textes. Il avait beau être musclé avec la danse, il manquait vraiment de force lorsqu'il s'agissait de porter des trucs aussi lourds.
(c) noctae
Revenir en haut Aller en bas
Alma Calderón-FuentesLucasLucas
Alma Calderón-Fuentes
J'ai actuellement : 47 points et j'ai balancé : 507 Voir le profil de l'utilisateur

I’m not a stalker ft. Orion Empty
#MessageSujet: Re: I’m not a stalker ft. Orion   I’m not a stalker ft. Orion EmptyDim 30 Déc - 12:19


Orion & Alma
I’m not a stalker


Tu te balances sur tes pieds, te sentant un peu mal à l’aise. On dit souvent qu’il ne faut pas rencontrer ses idoles… Avec Orion, tu ne sais pas quoi en penser. Tu n’es pas déçue de cette rencontre juste… Déstabilisée. C’est totalement différent de ce à quoi tu t’y attendais. Bien sûr, tu ne t’imaginais pas à ce qu’il soit super amicale avec toi, mais là, c’est juste… étrange… Sans que tu puisses dire pourquoi. “Je suis sûre que vous allez trouver des élèves qui vont tirer leur épingle du jeu” tu dis avec un sourire, gardant ton optimisme. Tu te dis que partout, dans n’importe quelle promotion, il y avait au moins des petites pépites. Parfois, il faut du temps pour les trouver, mais tu es sûre que ça existe. “Vous avez des projets ?” tu demandes avec curiosité quand il parle de trouver de lead. Si c’est le cas, tu te dis que tu vas regarder ça de près, une pièce mise en scène par Orion Davidson, tu te dis que ça peut-être super ! Après avoir parlé de la cohésion à Orion, il semble assez perdu, tu lui souris, n’ajoutant rien. C’est vrai que selon les années, les générations, ce qui se fait à la fac change. Déjà quand tu entends parler des nouveaux types de soirées en sororité, tu te sens complétement perdue alors que pourtant, tu n’es pas si vieille que ça ! Il te demande de l’aide pour porter des documents “Oh bien sûr, avec plaisir !” Tu réponds avec un grand sourire en prenant une pile de papier. “J’ai encore du temps à tuer avant mon prochain cours.” Et tu commences un peu à en avoir marre des révisions, ça te prend la tête et comme c’est comme ça, tu ne peux plus rien apprendre. Accompagner Orion, ça va te permettre de sortir un peu et souffler.
AVENGEDINCHAINS



And Nothing
ELSE MATTERS
FOREVER TRUSTING WHO WE ARE.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

I’m not a stalker ft. Orion Empty
#MessageSujet: Re: I’m not a stalker ft. Orion   I’m not a stalker ft. Orion Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I’m not a stalker ft. Orion
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Mission] Dark Stalker
» Athenian Mind
» Orion ☆ Kéane et Sören
» (orion) full of courtesy, full of craft
» cool story, bro. (ORION)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Los Angeles Times :: RP-
Sauter vers: